Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA74001639 réalisé en 2011

Fiche

AppellationsAuberge Neuve
Destinationsmaison d'habitation
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonPays de Faverges et du Laudon - Seynod
AdresseCommune : Saint-Eustache
Lieu-dit : les Fournis
Adresse : chemin des
Fournis
Cadastre : 1866 C1 369 ; 2008 C1 275

Sur le premier cadastre français de 1866 le bâtiment figure sous l'appelation : « auberge neuve ». D´après les informations récoltées auprès de la propriétaire, le bâtiment a toujours été une ferme et aurait également été, à l´origine, un bistrot (il faut comprendre par ce terme que l'établissement avait les prérogatives d'un débit de boisson et d'une alimentation légère). Le premier propriétaire était Régnier François et se sont ses initiales que l´on retrouve gravées dans le linteau de la porte principale accompagnées de la date de construction de l´édifice : 1864. Puis la ferme a changé de propriétaire et a été vendue à Jacques Dagand, le grand-père de l´actuelle propriétaire qui l'a reconverti en ferme. Aujourd'hui le bâtiment garde des traces de son ancienne fonction agricole mais a encore évolué pour devenir une maison d'habitation.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1864, porte la date

Le bâtiment se trouve en bord de route et est parallèle aux courbes de niveaux. Il est orienté selon un axe est/ouest et s´ouvre à l´ouest sur le mur gouttereau donnant sur la route. C´est un bâtiment qui s´est adapté aux courbes de la pente et présente différents niveaux au sol selon la déclivité du terrain. A l´ouest on observe deux niveaux à partir du rez-de-chaussée tandis qu´à l´est il y en a trois avec un étage en soubassement. On remarque que le bâtiment n´est plus exploité en tant que ferme et que les parties agricoles ne servent plus. Des parties neuves ont été rajoutées et le bâtiment a été entièrement rénové. On ne distingue plus l´appareillage des murs, il est intégralement recouvert d´un crépi neuf qui laisse apparent juste les encadrements des portes et des fenêtres en pierres de taille calcaires et le linteau en bois de l´ancienne grange. Il est encore possible de déterminer l´ancien agencement du bâtiment, mis à part la partie neuve au sud, les chambres se trouvaient à l´étage et les pièces de vie au rez-de-chaussée du côté sud. Dans la continuité du bâtiment on trouvait la grange dont il reste encore le linteau en bois et au-dessus il reste l´accès en hauteur du fenil. Puis à la suite il y avait l´étable et une remise. Sur la façade ouest il y a la présence d´un large débord de toit par extension qui permet le séchage du bois. Il n´y a pas vraiment de traces qui permettent de distinguer le passé du bâtiment en ce qui concerne sa fonction de bistrot. Relevé des inscriptions. R. F. 1864

Murscalcaire
crépi
pierre de taille
pan de bois
Toitardoise
Couverturescroupe
États conservationsremanié

ATTENTION FICHE NON FINALISEE Sur le premier cadastre français de 1866 la figuration du bâtiment est accompagnée d'une annotation : "Auberge Neuve".

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Savoie. 3 P 3/7339-7349 Commune de Saint-Eustache. Premier Cadastre Français. Premier cadastre français de la commune de Saint-Eustache réalisé entre 1865 et 1866.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Serve Clémence