Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42002394 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéescuvage
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Roche
Lieu-dit : Montvadan
Cadastre : 1818 (?) C 662 ; 1986 AR 69, 70

La ferme occupe l'emprise d'une parcelle bâtie sur le plan cadastral dressé avant 1818, mais qui présente un plan-masse assez différent : 1818 C 662, maison appartenant à la veuve de Mathieu Gourou. La partie la plus ancienne (18e siècle ou tout début 19e siècle ?) du bâtiment est sa partie centrale (entre une rupture de maçonnerie et la chaîne d'angle avec le logis : maçonnerie en moellon de petit appareil, à boutisses saillantes ; date portée 1805), qui correspond à la moitié est de la parcelle 1986 AR 70 (étable). Ce bâtiment a été agrandi à l'est, sans doute dans la seconde moitié du 19e siècle. Le logis (parcelle 1986 AR 69, partie ouest) porte la date 1877 et les initiales A et G (à côté de la date portée sur une pierre d'angle et en lettres de bois découpé dans l'imposte de la porte d'entrée), pour Gaurand ou Gorand (renseignement oral). A la suite d'un partage successoral en 1909 (renseignement oral), la ferme initiale est divisée en deux lots : parcelle 1986 AR 69, comprenant le logis, pour lequel est édifiée une seconde grange-étable, et parcelle 1986 AR 70, comprenant l'étable, à l'ouest de laquelle est édifié un petit logis (la transformation d'une fenêtre en porte sur le premier logis, qui possède en outre un accès direct au 2e niveau par l'arrière, peut indiquer que celui-ci a aussi été partagé). La ferme possédait autrefois une vigne et une jasserie (la matrice de 1818 indique que la veuve de Mathieu Gourou était propriétaire de la "loge" cadastrée 1818 A 27 à Pré Griotte ; correspond à la parcelle 1986 BD 18, à la Corelle, bâtiment en ruine).

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle , (?)
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates1805, porte la date, daté par tradition orale
1877
1909

Ferme à juxtaposition, à cour ouverte. Logis (non visité) de trois travées à étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé et un étage ; la porte latérale de l'étage de soubassement donnait certainement sur un vestibule et sur l'escalier, puis dans la cuisine (cave sur l'arrière selon un témoignage oral). Grange-étable ouest sur l'arrière, avec deux niveaux supérieurs de grange et fenil (accès haut à la grange en façade arrière). Petit logis ou logement adossé à l'étable à l'ouest. Seconde grange-étable à l'est. Remise cuvage derrière et en retour de la première grange-étable ; des remises perpendiculaires au bâtiment principal assurent une séparation des deux cours à la limite des deux parcelles. Les murs sont en moellon de granite, les encadrements sont en pierre de taille (appareil plus grand sur le logis ; arcs de décharge en pierre ; joints tirés à la pointe sur la seconde grange-étable). Les toits sont à longs pans et croupe (sur le logis, avec génoise), en tuile creuse. Date gravée sur le linteau de la porte d'aération de l'aire à battre de la première grange-étable : HC 1805. Inscription dans un cartouche rectangulaire (extrémité gauche à volutes adossées) sur une pierre d'angle : 1877 / AG.

Mursgranite
moellon
Toittuile creuse
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
croupe
TypologiesType A1: ferme à juxtaposition, Type A1: ferme à juxtaposition
Techniquesmenuiserie
Précision représentations

Porte latérale du logis (étage de soubassement) à un vantail divisé en trois registres de hauteur inégale comprenant chacun deux tables rectangulaires ornées de losanges (presques carrés au registre inférieur, horizontaux au registre médian, verticaux au registre supérieur). Imposte ajourée à décor de lettres en bois découpé, dormant mouluré en doucine. Vantail d'une autre porte du logis, divisé en trois registres de hauteur inégale comprenant chacun une table moulurée : registres supérieur et médian, décor de losange (carré en haut, horizontal au milieu) sur fond strié ; registre inférieur, deux tables sans décor.

Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry