Logo ={0} - Retour à l'accueil

Haut-relief : Saint Irénée enseignant

Dossier IM69001271 réalisé en 2009

Fiche

Dénominationshaut-relief
Aire d'étude et cantonLyon Urgences
AdresseCommune : Lyon 2e
Adresse : 25 rue du Plat
Emplacement dans l'édificefronton de la cour d'honneur

La sculpture du fronton a sans doute été réalisée en 1945 (correspondance de Georges Curtelin avec son entrepreneur Gane, lettre du 26 mai 1945, AP C. Curtelin).

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1945
Auteur(s)Auteur : Belloni Joseph
Joseph Belloni (1898 - 1964

Notice biographique : http://www.geneanet.org/archives/ouvrages/?action=detail&livre_id=164202&page=2471&book_type=livre&name=DATES&tk=5b03eb1a7350d1c5


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur
Auteur : Curtelin Georges auteur du modèle

Deux anges hiératiques debout sur un socle, l´un tenant un phylactère l´autre un livre encadrent une mandorle dans laquelle sont sculptées deux figures en moyen relief en creux : il s´agit de saint Irénée enseignant à un jeune étudiant tandis que la colombe du Saint-Esprit vole vers eux. A l´arrière-plan sont représentés en relief semi-méplat divers animaux crachant des flammes, ainsi que des figures démoniaques. Le sommet de la mandorle est couronné du monogramme de la Vierge, tandis que dans le bas sont représentés le blason de la ville de Lyon surmonté de la croix pontificale et de l'inscription latine PRIMA SEDES GALLIARUM (premier siège des Gaules).

Catégoriessculpture, taille de pierre
Matériauxcalcaire, taillé, poli
Précision dimensions

dimensions non prises

Iconographiesange
saint Irénée
jeune homme
Saint-Esprit
cheval
chien
lionne
démon biblique
Précision représentations

ange ; saint Irénée ; jeune homme ; Saint-Esprit ; cheval ; chien ; lionne ; démon biblique

Inscriptions & marquesinscription
Précision inscriptions

transcription : PRIMA SEDES GALLIARUM

États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété d'une personne morale
Intérêt de l'œuvreÀ signaler

Annexes

  • Analyse de l'oeuvre

    Les sources ne mentionnent aucun titre pour l'oeuvre sculptée au fronton de l'entrée.

    La différence de taille entre le saint (l´Université catholique de Lyon a été placée sous sa protection) et le jeune homme marque non seulement une différence de statut (majesté du saint) mais aussi d´âge.

    Son geste est à la fois un geste de bénédiction et de monstration. Il est souvent utilisé pour marquer la prise de parole.

    La comparaison avec des oeuvres plus anciennes représentant maîtres et élèves, où l´on retrouve fréquemment la position du maître assis en hauteur sur un fauteuil, et de l´élève placé en contrebas (ici il est agenouillé), permet d'interpréter la sculpture comme une variante de ce type de représentation.

    Enfin, il y a une volonté de cohérence dans le décor de l´Université, à travers son programme iconographique choisi et élaboré en partie par le recteur Lavallée, développé par Maurice Villain pour la chapelle, autour du thème de l´enseignement de saint Irénée (Le Poème de saint Irénée, Grenoble, Arthaud, 1942).

    L´inscription PRIMA SEDES GALLIARUM renvoie non seulement à Irénée en tant que 2e évêque de Lyon, mais aussi à la ville dans sa dimension chrétienne, dans la mesure où le blason de la Ville figure au centre du phylactère sur lequel elle est portée.

    L´enseignement, la diffusion de la pensée, sont un des éléments essentiels de la lutte d´Irénée contre l´hérésie, symbolisée par les bêtes infernales représentées en méplat à l´arrière plan. Cette insistance sur l´enseignement est symbolisée par l´ange de droite, tenant un livre (référence tant aux Écritures qu´aux ouvrages d´Irénée) : dans une première version du carton dessiné par Curtelin, l´ange en était dépourvu : il avait les deux bras le long du corps.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Guégan Catherine - Defillon Julien