Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel de voyageurs : hôtel Lugdunum, puis Palace Hôtel, puis Lugdunum Palace, puis hôtel Lugdunum, consulat de Roumanie, actuellement immeuble de bureaux

Dossier IA69002103 réalisé en 2005

Fiche

Appellationshôtel Lugdunum, puis Palace Hôtel, puis Lugdunum Palace, puis hôtel Lugdunum, consulat de Roumanie
Destinationsimmeuble de bureaux
Parties constituantes non étudiéesrestaurant, garage
Dénominationshôtel de voyageurs, consulat
Aire d'étude et cantonLyon Urgences
AdresseCommune : Lyon 6e
Adresse : 4, 5, 6 place, Jules-Ferry , 153 rue, Vauban , 29-39 rue, Waldeck-Rousseau , avenue du
Général-Brosset
Cadastre : 1999 BC 58

La construction de l'hôtel Lugdunum commence en 1920, date à laquelle est posée la première pierre, d'après les plans de l'architecte Valère Perrier, par la Société des Nouveaux Hôtels de Lyon. L'hôtel ouvre ses portes en 1924. Le même bâtiment accueille aussi la direction de la Société des Nouveaux Hôtels et le consulat de Roumanie. L'hôtel possède 400 chambres dont 150 avec salle de bain, des appartements et un garage pour 100 voitures. Son slogan est alors "Pas de luxe inutile, mais le confort le plus complet". Les finitions se poursuivent jusqu'en 1926, date à laquelle il devient le Palace-Hôtel. Le consulat de Roumanie quitte alors les lieux. Ce changement de nom correspond à un changement de standing. Les 400 chambres ont désormais salle de bain et téléphone. La direction de l'hôtel vante son restaurant "de tout premier ordre" où "la meilleure cuisine de Lyon" est servie. Le slogan devient "Le dernier construit, le plus confortable". En 1934, le Palace-Hôtel ferme et reste inoccupé jusqu'en 1935, année d'installation d'entreprises dont le secteur d'activité est l'énergie. Electricité de France, la Société lyonnaise des Forces motrices, l'Energie industrielle SA, la Société générale Force et Lumière ainsi que la Société anonyme des Transports Energie des Alpes Force motrice occupent alors l'hôtel. EDF-GDF reste jusqu'en 1970 dans ces nouveaux locaux qui voient toutefois en 1964 l'apparition de nouveaux locataires à vocation plus syndicale. Le syndicat national des fabricants de tonneaux d'emballages, le Groupement corporatiste des modeleurs-mécaniciens professionnels, le Groupement poêliers-fumistes de Lyon et sa région, la Société nationale des fabricants de formes pour chapellerie et l'union inter-syndicale des vendeurs et installateurs d'appareils fonctionnant au gaz s'installent au 5, place Jules-Ferry. Par la suite, des bureaux de la SNCF occupent les lieux.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1920, daté par source, porte la date
1924
Auteur(s)Auteur : Perrier Valère architecte attribution par source
Personnalité : Société des Nouveaux Hôtels de Lyon
Société des Nouveaux Hôtels de Lyon
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire

Des garages intégrés sont aménagés dès l'origine ; ils sont accessibles depuis le 153 rue Vauban. signature : VALERE PERRIER ARCHITECTE ; date : 1924 ; monogramme : HL ; inscription : SALVE AVANT AVANT LION LE MELHOR ; inscription : GARAGE

Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
États conservationsbon état
Techniquessculpture

Le Service départemental de l'Architecture et du Patrimoine du Rhône consulte l'Inventaire en avril 2004. En septembre 2005, l'Inventaire est sollicité par le SDAP pour effectuer une visite de l'établissement avant travaux.

Statut de la propriétépropriété d'un établissement public de l'Etat
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Arch. mun. Lyon. 448 WP 023. Hôtel Lugdunum, correspondance

  • Arch. mun. Lyon. 515 WP 002. Hôtel Lugdunum, marché plâtrerie. 1922-1923

Documents figurés
  • Arch. mun. Lyon. 0344 WP 079 PCA 19190341. Elévations, Valère Perrier architecte. Papier, 1/100e, août 1920

Bibliographie
  • Lyon pittoresque. Lyon, Syndicat d'initiative, 1924

    p. 2
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Belle Véronique - Rolland Thibaut