Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel de voyageurs, maison Gorjux, puis pension de la Grotte, actuellement hôtel-restaurant de la Grotte

Dossier IA73001883 inclus dans Rue des Grottes puis Boulevard des Côtes puis Boulevard Berthollet réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Voir

AppellationsMaison Gorjux, Pension de la Grotte, Hôtel-restaurant de la Grotte
Parties constituantes non étudiéescafé
Dénominationshôtel de voyageurs, restaurant
Aire d'étude et cantonSaint Pol-Biollay
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Saint Pol-Biollay
Adresse : 6 boulevard
Berthollet
Cadastre : 1879 D 1181 ; 2006 BZ 117

Cet hôtel s'élève sur une partie du jardin de l'ancienne propriété d'Amédée Chevaley, au lieu-dit Aux cheneviers de Saint-Paul, à proximité de la grotte du Puits d'Enfer. Il est construit entre 1820 et 1853, date à laquelle l'Indicateur d'Aix-les-Bains mentionne des logements garnis appartenant à Joseph Gorjux. Cette pension est alors une des moins chères de la ville. L'appellation Pension de la Grotte apparaît dans les guides en 1862. D'après Louis Marilliet, c'est ici que Jean-Marie Bernascon aurait commencé sa carrière d'hôtelier avant de s'installer, en 1858, place des Bains, dans la maison Forestier. En 1873, Jean-François Perreaud, cabaretier, reprend l'auberge qui compte alors 16 ouvertures, et fait réparer la galerie en bois du 2ème étage. La construction passe de 16 à 20 ouvertures vers 1892.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle

Cet hôtel, mitoyen à gauche, est implanté sur un terrain en forte pente d'est en ouest d'où la présence d'un étage de soubassement. Outre ce dernier, il compte un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble éclairé par des lucarnes. La véranda en appentis, située devant l'étage de soubassement, est établie sur un massif de maçonnerie qui rachète la pente nord-sud de la rue. Elle est accessible par un emmarchement extérieur. La façade principale est percée de quatre travées de baies aux encadrements en molasse ; un balcon règne devant l'étage carré. L'élévation postérieure est aveugle. Un toit brisé, en ardoise, couvre l'ensemble.

Murspierre
enduit
moellon
Toitardoise
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans brisés
croupe brisée
Escaliers
escalier hors-oeuvre : escalier droit en maçonnerie
Techniquesferronnerie
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • ANNEXE 1

    Liste des propriétaires

    Vers 1850 : Gorjux Joseph, charpentier

    1873 : Perreaud Jean-François, aubergiste

    1926 : Pachoud Ernest, hôtelier

    1953 : Mlle Pachoud Marie-Thérèse

    1964 : Carrier Jules, époux Brun Marthe

    1976 : Carrier Georges, Carrier Pierre et la veuve de Jules Carrier

    1981 : Carrier Georges

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Aix-les-Bains. 1 O 157, n° 11. Autorisation de voirie accordée à Perreaud pour réparer la galerie de sa maison, 27 février 1873

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 183, n° 13. Autorisation de voirie accordée à Perreaud Jean-François pour déposer sur la voie publique les déblais à provenir du creusement d'une cave, 15 janvier 1886

  • AC Aix-les-Bains. 184 W 26, n° 665. Autorisation de voirie accordée à Perrier, pour le compte de l'Hôtel de la Grotte, pour effectuer des travaux de réfection de toiture, 11 décembre 1953

Bibliographie
  • MARILLIET, Louis. Souvenir d'une promenade à Aix-les-Bains en 1850 : ce qu'était cette station thermale à cette époque, ce qu'elle est aujourd'hui. Paris : Millot et Antoine, 1909. 60 p. ; 19 cm

    p. 54
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Jazé-Charvolin Marie-Reine - Lagrange Joël - Gras Philippe