Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble 31 place Bellecour

Dossier IA69004328 inclus dans Hôtel de Juys, puis Bottu de la Barmondière, actuellement Université catholique de Lyon réalisé en 2009

Fiche

Parties constituantes non étudiéescour
Dénominationsimmeuble à logements
Aire d'étude et cantonLyon Urgences
AdresseCommune : Lyon 2e
Adresse : 31 place
Bellecour
Cadastre : 1831 K 408 (partie), 418 (partie) ; 1999 AP 110 (partie)

Immeuble propriété au 18e siècle de la famille de Noyel de Bereins, seigneurs de Sermézy, dont l'un des membres, Marc-Antoine, épouse en 1789 Clémence Sophie Daudignac. La jeune femme, qui fut élève de Chinard, y tenait un salon que fréquentèrent Mme Récamier, Ballanche et Révoil, et y avait son atelier. L'immeuble fut dévasté et son atelier entièrement détruit par des soldats français lors du second retour des Bourbons, le 13 juillet 1815 (DUREY, 1989, p.137). Il est donc probable que le décor actuel date, pour ses éléments les plus anciens, de la Restauration. Les bâtiments annexes donnant sur la cour ont été démolis au tout début des années 1970 pour la construction du bâtiment ISARA et d'un parking semi-enterré par Charles Curtelin.

Période(s)Principale : 1ère moitié 18e siècle
Auteur(s)Personnalité : Daudignac de Sermézy Clémence-Sophie
Daudignac de Sermézy Clémence-Sophie
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
habitant célèbre

Elévation composée de 12 travées et haute de 4 niveaux. Au rez-de-chaussée, l'entrée principale est une simple ouverture rectangulaire avec encadrement en pierre de taille et linteau avec une plate-bande à clé passante et pendante. A gauche, 4 portes simples rectangulaires avec encadrement en pierre. A droite, large ouverture rectangulaire a été percée sur la longueur de la façade, et remplacée par une baie vitrée comportant deux portes rectangulaires, suivie d'une petite baie plus haute que large. L´élévation postérieure ne possède aucune ornementation. Elle se divise en huit travées, deux au centre correspondant aux baies éclairant la cage d´escalier, en léger décalage d'alignement. La succession des baies du 1er et du 2e étage suit le même principe : une petite fenêtre, puis deux fenêtres plus grandes avant celles éclairant la cage d´escalier, et à nouveau deux fenêtres. Il en est de même pour le dernier étage, dont la taille des baies se rapproche du format carré. L´escalier se situe à droite du passage cocher. Ce dernier possédait auparavant un décor travaillé puisqu'à son débouché sur la cour, des pilastres cannelés ornaient le passage. Ils ont disparu lors des travaux du début des années 1970. L'escalier est formé de trois volées droites et deux repos avec un mur à quatre noyaux et baies rampantes en anse de panier. La cage d´escalier est éclairée par deux baies à hauteur des repos de chaque révolution. Le palier du 1er étage a bénéficié d´un traitement élaboré : les deux portes latérales s´inscrivent dans un quart de cercle concave tandis que la porte centrale, à double battant, fait face à une petite avancée convexe du palier dans le vide de la cage. Dans l'appartement du 1er étage, trois pièces comprennent un décor de style Restauration : dans la première : boiseries peintes en blanc, thème dominant floral (nombreuses guirlandes fleuries), dans la pièce centrale, un médaillon en bas-relief représentant une nymphe dansant et jouant du tambourin est sculpté sur le trumeau de la cheminée, dans la troisième, décor de boiseries peintes en faux-bois et dorées, rythmé par des pilastres doriques cannelés. Les dessus de portes sont ornés de guirlandes de feuilles de chênes avec les glands rehaussés. La cheminée, de style néoclassique, en est l´élément le plus soigné : le manteau est sculpté sur ses cotés de pilastres d´inspiration ionique dont les fûts sont ornés de pot-à-feu, d´amphores et de dauphins. Le dessus possède une frise avec des motifs géométrique (cercles et losanges) à l´intérieur desquels se trouvent divers motifs animaliers et humains : visage féminin, lapins, papillons.

Mursenduit
pierre de taille
moellon
Toittuile mécanique
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage en surcroît
Couvrementsvoûte d'arêtes
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliers
escalier de type complexe en maçonnerie
Typologiesimmeuble à immeuble à un corps de bâtiment
États conservationsbon état

Intéressant décor (boiseries, manteaux de cheminée notamment) de l'appartement du premier étage. Les bas-reliefs en marbre ornant les manteaux de cheminée des pièces faisant actuellement office de secrétariat et de salle de formation pourraient être l'oeuvre de Clémence de Sermézy. Bel escalier en pierre formé de trois volées droite et deux repos avec un mur à quatre noyaux et baies rampantes en anse de panier, dont le premier palier a la particularité d'avancer en surplomb convexe sur le jour central. Une extension de la protection Monument historique à l'escalier et au décor de cet appartement serait souhaitable. L'immeuble fait actuellement partie de l'Université catholique de Lyon.

Statut de la propriétépropriété d'une personne morale
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablesescalier
Protectionsinscrit MH partiellement : 7 mars 1941

Références documentaires

Documents figurés
  • Détail de l'entrée avec pilastre, disparu lors des travaux du bâtiment ISARA (2nde phase). [1972]. 1 photogr. pos. (épreuve sur papier) (AP C.Curtelin)

  • Cour et bâtiments arrières avant démolition. [1970-1971]. 1 photogr. pos. (épreuve sur papier) (AP C.Curtelin)

  • Escalier desservant les bâtiments sur cours avant démolition. [1970-1971]. 1 photogr. pos. (épreuve sur papier) (AP C.Curtelin)

  • Bâtiment sur cour avant démolition, angle sud-est. [1970-1971]. 1 photogr. pos. (épreuve sur papier) (AP C.Curtelin)

  • Bâtiment sur cour avant démolition. [1970-1971]. 1 photogr. pos. (épreuve sur papier) (AP C.Curtelin)

  • Bâtiment sur cour avant démolition. [1970-1971]. 1 photogr. pos. (épreuve sur papier) (AP C.Curtelin)

  • Elévation postérieure lors des travaux du bâtiment ISARA (2nd phase). [1972]. 1 photogr. pos. (épreuve sur papier) (AP C.Curtelin)

  • Vue sur les toitures lors du chantier du bâtiment ISARA (2nd phase). [1972]. 1 photogr. pos. (épreuve sur papier) (AP C.Curtelin)

  • Elévation postérieure lors des travaux du bâtiment ISARA (2nd phase). [1972]. 1 photogr. pos. (épreuve sur papier) (AP C.Curtelin)

Bibliographie
  • AUDIN, Marius, VIAL, Eugène. Dictionnaire des artistes et ouvriers d'art de la France, Lyonnais. Paris : Bibliothèque d'Art et d'Archéologie, 1918. 2 vol. 891 p. ; 25 cm.

    vol. 1, p.29
  • DUREY, Philippe. Clémence-Sophie de Sermézy. In [Exposition. Lyon, Musée des beaux-arts, 1989-1990]. Les Muses de Messidor : peintres et sculpteurs lyonnais de la Révolution à l'Empire. Lyon : Musée des beaux-arts, 1989, p.136-143

    p.137
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Guégan Catherine - Defillon Julien