Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fiche

Destinationsimmeuble à logements
Parties constituantes non étudiéescour
Dénominationsimmeuble à logements, atelier
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Lyon
AdresseCommune : Lyon 4e
Lieu-dit : Croix-Rousse
Adresse : 50 bis grande rue de la
Croix-Rousse
Cadastre : 2012 AS 123 Section et numéro du cadastre ancien : Section C de Saint-Clair n° 172

L’immeuble-atelier est construit sur une parcelle faisant partie de la première phase de construction de la Grande rue de la Croix-Rousse, sur la partie nord, qui se déroule durant le troisième quart du XVIe siècle. Ce terrain faisait partie d’un vaste domaine qui appartenait dès 1485 à Claude Paquelet. Ce domaine s’étendait entre la rue d’Ivry, la Grande rue de la Croix-Rousse, la rue Janin et la rue des Gloriettes. Autour de 1550, il est morcelé une première fois par Marie Peyrat, belle-fille de Claude Paquelet. Celle-ci décide de vendre, à la mort de son mari, les terrains nord longeant la Grande rue de la Croix-Rousse. Il s’agit de la première phase de lotissement de la Grande rue de la Croix-Rousse. A partir de 1663, une deuxième phase de lotissement s’effectue au sud, lorsqu’une des descendantes de la famille Paquelet, Yzabeau Marlhet, décide de vendre les terrains longeant la partie sud de la Grande rue de la Croix-Rousse. L’Historique des propriétés et maisons de la Croix-Rousse de 1350 à 1790, de Joseph Pointet mentionne une reconnaissance de propriété de 1583 indiquant que Monsieur Jean Canault et sa femme Jeanne Collombert sont propriétaires du terrain consistant en une maison, un jardin et une vigne. En 1648, une deuxième reconnaissance de propriété décrit une nouvelle fois la parcelle qui comprend désormais cinq petites maisons. D’après les matrices cadastrales, ces maisons sont détruites en 1859 suite à l’acquisition de Monsieur Jean Leclair qui souhaite faire élever des immeubles-ateliers. Monsieur Leclair, entrepreneur de bâtiments demeurant rue d’Ivry, effectue une demande d’alignement le 10 février 1858 afin de construire deux immeubles mitoyens correspondant aux n° 50 et 50 bis Grande rue de la Croix-Rousse. En 1862, la matrice cadastrale mentionne les immeubles et les bâtiments sur cour comme constructions nouvelles. Ces immeubles respectent le nouvel alignement de la Grande rue de la Croix-Rousse permettant de l’élargir la rue à 12 m. En 1889, Monsieur Cyrille Balland, boucher demeurant à la Croix-Rousse, fait construire un hangar dans la cour du n° 37 rue du Mail. Celui-ci est par la suite rattaché au bâtiment sur cour du n° 50 bis Grande rue de la Croix-Rousse. Les recensements de la population au XIXe siècle confirment la présence d’ouvriers en soie et de fabricants. L’immeuble accueille aujourd’hui un magasin alimentaire au rez-de-chaussée et les étages sont occupés par des logements.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1862
Auteur(s)Auteur : Leclair Jean
Jean Leclair

Monsieur Jean Leclerc était entrepreneur de bâtiments et demeurait rue d'Ivry.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
auteur commanditaire

L’immeuble présente quatre étages sur rue, cinq étages sur cour et quatre travées. Le rez-de-chaussée est de plain-pied et est composé de travées rectangulaires. Il est en grande partie masqué par la devanture avec auvent du magasin. Une corniche horizontale délimite le rez-de-chaussée des étages.

Les percements des étages sont réguliers et le traitement des baies est hétérogène. Les trumeaux sont étroits et sans décor. Les baies sont rectangulaires avec appuis saillants du deuxième au quatrième étage. Le premier étage est décoré d’un bossage continu en table. Un bandeau horizontal délimite le premier étage des étages supérieurs. Les baies du deuxième et troisième étage ont un chambranle saillant avec dessus de fenêtre et table affleurée. Les fenêtres sont homogènes et ont des lambrequins ouvragés en ferronnerie, masquant le mécanisme des jalousies. Des garde-corps ouvragés en ferronnerie sont présents au premier étage. La corniche est en bois.

La porte se situe à gauche de l’axe médian de la façade. Il s’agit d’une large porte piétonne en bois. La porte a un battant mobile et un battant fixe avec tables saillantes. Un faux parement en pierre encadre la porte. L’allée présente un plafond plat, un sol carrelé et des murs crépis. L’escalier est dans-œuvre et perpendiculaire à la rue. Il est à jour central et à deux volées droites. La main courante est en ferronnerie. L’éclairage de la cage d’escalier s’effectue par des baies rectangulaires donnant sur cour au niveau des repos. L’emplacement des anciens lieux d’aisance sont encore visibles au niveau des repos intermédiaires. Les paliers desservent deux appartements dont un latéral et un de face. L’escalier est en pierre à gryphées de Saint-Fortunat. Le dernier niveau de l’escalier est en bois et renforcé par du ciment et des barres en métal au niveau des nez-de-marches.

L’allée dessert également une cour commune donnant accès à un second corps de bâtiment. Il présente un étage et quatre travées. Les baies sont rectangulaires avec appui saillants. Les fenêtres sont homogènes et ont des volets roulants. Le toit est en appentis. Ce deuxième corps de bâtiment communique, à l’est, avec une petite construction aveugle servant de lieu de stockage pour le magasin alimentaire.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile mécanique
Étages4 étages carrés
Couvrements
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier droit

États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée
Protectionsédifice non protégé

Références documentaires

Documents d'archives
  • 3 WP 027 1 à 3 WP 061 : Registres de recensements de la population de la commune de la Croix-Rousse, 1825-1900.

    AC Lyon
  • 3 P 138/168 : Etats de sections des propriétés non bâties et bâties : Section C dite de Saint-Clair, 20 octobre 1828.

    AD Rhône
  • 1 C 316 1 et 2 : POINTET Joseph, Historique des propriétés et maisons de la Croix-Rousse de 1350 à 1790, 1926.

    AC Lyon
  • 315 WP 027 1 : Grande rue Croix-Rousse, Alignement-constructions de bâtiments, constructions de murs de clôture, exhaussements et maisons modifications d'ouverture, autorisations : arrêtés, correspondance, rapports, 1852-1898.

    AC Lyon
  • 3 P 138/178 : Matrice des propriétés bâties par ordre alphabétique des rues, 1882-1910.

    AD Rhône
  • 3 P 138/170 : Matrice des propriétés foncières, 1828-1914. Folio 1337

    AD Rhône
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Madjar Sandrine - Halitim-Dubois Nadine