Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fiche

Destinationsimmeuble à logements
Parties constituantes non étudiéescour
Dénominationsimmeuble à logements, atelier
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Lyon
AdresseCommune : Lyon 4e
Lieu-dit : Croix-Rousse
Adresse : 1 rue
Joséphin Soulary
Cadastre : 1999 AW 158, 159, 160, 161, 162 Cadastre napoléonien 1827-1828

Les transcriptions hypothécaires permettent de dater la construction de cet immeuble en 1843.

(AD 69, 4 Q 5 / 4988)

Nicolas Theoleyre acquiert la propriété en 1799 et sa fille, Françoise Theoleyre, en hérite le 28 juin 1834.

Le 10 février 1841, Françoise Theoleyre et son époux Claude Philippe Fuchez vendent à André Perrin, chaufournier, « une propriété située à la Croix-Rousse près de Lyon à l’angle de la rue des Gloriettes et du chapeau rouge, composée d’une maison de maître ayant rez-de-chaussée, deux étages et greniers au dessus, et deux petits bâtiments latéraux servant de cuisine, dépendances et débarras, d’une cave fermée avec une petite barrière en fer et d’un jardin. Le tout confiné au nord par la propriété ci devant Fayolle, une cour appartenant à ladite propriété entre deux, au levant par la propriété de M. Puyroche, au midi par la rue des Gloriettes et au couchant par la rue du chapeau rouge. » pour 24000F (4 Q 5 / 5002)

Le 28 février 1842, André Perrin vend à René Raymond Botton, maître menuisier, un emplacement de terrain pour 3000F, confiné à l’est et au sud par le surplus de propriété appartenant aux vendeurs, à l’ouest par la rue du chapeau rouge et au nord par les maisons Devers et Poitrasson. (AD 69, 4 Q 5 / 3901).

Le 15 juin 1843André Perrin vend à Philibert Larochette, maître maçon, un espace de terrain propre à construire à l’angle de la rue du chapeau rouge et de la rue des Gloriettes pour 2000F. Il est limité au nord par la maison Botton et à l’est par un terrain restant aux vendeurs, (4 Q 5 / 3903).

Le 27 juillet 1843, René Raymond Botton, maître menuisier, cède à la ville, représentée par M. Cabias, une parcelle de terrain pour 399F. Elle est confinée à l’est par la maison nouvellement construite par le sieur Botton, au sud par le terrain de M. Perrin, à l’ouest par la rue du chapeau rouge et au nord par le terrain de M. Devers.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Dates1843, daté par source

L'immeuble forme un angle droit entre la rue de Belfort et la rue Joséphin Soulary. Sa façade sur la rue joséphin Soulary se compose de 8 travées régulières et 6 niveaux dont 1 entresol, 3 étages carrés et 1 étage de combles. La façade sur la rue de Belfort est constituée de deux parties ; la première correspondant à la partie de l'immeuble la plus ancienne se compose de 4 travées régulières et 5 niveaux dont un entresol et 3 étages carrés. La seconde partie se compose de 3 travées régulières et 6 niveaux dont 1 entresol, 3 étages carrés et 1 étage de combles. L'entresol est séparé des étages carrés par un bandeau. La partie la plus ancienne de l'immeuble est couverte d'un enduit orangé tandis que le reste de l'immeuble est couvert d'un enduit rose. Les baies sont simples, rectangulaires avec appuis saillants.

L'immeuble possède une petite cour avec un atelier. Aujourd'hui, le rez-de-chaussée accueille des commerces tandis que les étages sont occupés par des logements.

L'entrée se fait par une porte piétonne sur la rue Joséphin Soulary au niveau de la quatrième travée. Le sol de l'allée est dallé et les murs sont enduits. L'escalier est en pierre, dans-oeuvre et rampe-sur-rampe, à deux volées droites. Il est à vide central, sécurisé par un garde-corps en ferronnerie et dessert 3 appartements par palier.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile mécanique
Étages3 étages carrés, entresol, 1 étage de comble
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier droit
États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée
Protectionsédifice non protégé

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Rhône, 3 P 138/168. États de sections des propriétés bâties et non bâties : section A dite de Serin, section B dite de la Croix-Rousse, section C dite de Saint Clair, 20 octobre 1828. L'aire d'étude appartient à la section C dite de Saint-Clair. Le document présente l'état du secteur et des quartiers en 1828. Les parcelles sont numérotées sur le plan et, le registre donne les noms des propriétaires des parcelles et la nature de celles-ci : terre, jardin, passage, hangar ou maison.

    AD Rhône : 3 P 138/168
  • Matrices des propriétés bâties et non bâties par ordre alphabétique des rues ; 3P 138/178 : "1882-1910 : cases 1001-2000 rue Gigodot à rue Richan" ; 3P 138/182 : "1910-1944 : cases 1029-2032 rue Dumont d'Urville à rue Sainte-Marie" ; 3P 138/195 : "1943-1974 : cours d'Herbouville (n°1-38) à rue Lebrun (n°1-11) ; Mutations de propriétés de 1882 à 1974. Les matrices des propriétés bâties présentent les changements de propriétaires entre 1882 et 1974 par ordre alphabétique des rues

    AD Rhône : 3P 138/178 ; 182 ; 195
  • Arch. Dép. Rhône, 4 Q 5 / 3901, Transcriptions hypothécaires 15 juin 1843, Volume 396, Article 59, Vente de André Perrin à Philibert Larochette

    AD Rhône : 4 Q 5 / 3901
  • Arch. Dép. Rhône, 4 Q 5 / 3903, Transcriptions hypothécaires 27 juillet 1843, Volume 398, Article 29,

    René Raymond Botton cède une parcelle de terrain à la ville.

    AD Rhône : 4 Q 5 / 3903
  • Arch. Dép. Rhône, 4 Q 5 / 4988, Transcriptions hypothécaires 10 février 1841, Volume 239 B, Article 12, Vente de Claude Philippe Fuchez à André Perrin,

    AD Rhône : 4 Q 5 / 4988
  • Arch. Dép. Rhône, 4 Q 5 / 5002, Transcriptions hypothécaires 28 février 1842, Volume, Article, Vente de André Perrin à René Raymond Botton

    AD Rhône : 4 Q 5 / 5002
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Halitim-Dubois Nadine - Caillat Noémie