Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble de commerçant, d'artisan

Dossier IA01000150 réalisé en 1990

Fiche

  • Vue d'ensemble
    Vue d'ensemble
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • puits
    • atelier
    • boutique
    • restaurant
Genrede commerçant, d'artisan
Parties constituantes non étudiéespuits, atelier, boutique, restaurant
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonTrévoux
AdresseCommune : Trévoux
Adresse : 6 rue du
Port
Cadastre : 1823 B 400 ; 1984 AD 358

Immeuble intra-muros, construit probablement à la fin du 16e ou au tout début du 17e siècle, d'après sa structure et les éléments d'architecture qu'il conserve : escalier en vis à lanterne et tourelle en surplomb, porte piétonne en arc déprimé, portes bâtardes en anse de panier, fenêtres à meneau ou à traverse, croisées à 2 meneaux, chambranles moulurés en cavet et canal et bases prismatiques. Le plan de la parcelle est identique à celui du plan de 1777, l'immeuble appartenant à cette date à demoiselle Tissot, sans doute une personne notable. Selon l'état des lieux de 1770 qui mentionne le puits intérieur, l'élévation latérale et le corps de passage, dit la Voûte, partiellement en pisé, nécessitent des réparations. D'après le plan d'alignement dressé en 1873, non réalisé, l'avant-corps sur la rue du Port devait être supprimé. Cette partie, dont le rez-de-chaussée était occupé par une boutique avec étal (actuellement restaurant Le Chaudron) , conservait au début du 20e siècle ses fenêtres d'origine au 3e étage, mais 2 croisillons de celles de la travée de gauche avaient déjà disparu. Ces fenêtres du dernier niveau sont remplacées par de grandes baies à châssis vitré éclairant un atelier de tréfilerie ou une fabrique de filières en activité dans la 1ère moitié du 20e siècle. En 1933, l'immeuble a été inscrit à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques, et restauré vers 1953, en revêtant la façade sur rue du Port d'un parement en faux appareil.

Période(s)Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Immeuble de plan irrégulier, donnant sur la rue du Port et attenant à un passage couvert sur la rue de l'Herberie sur laquelle il fait retour ; implanté sur un terrain en pente, il présente des niveaux décalés et une cour intérieure (actuellement réduite) ; construction en moellons de calcaire, encadrement des baies et escalier en pierre dorée, 4 niveaux, élévations à travées ; au rez-de-chaussée, boutique, arrière-boutique où cuisine avec niche d'évier et puits intérieur, et ancienne dépendance (écurie ?) voûtée ; appartements aux étages, desservis par un escalier en vis à cage circulaire couverte d'une voûte plate ; lanterne de 2 étages accessible par un escalier demi hors-oeuvre dans une tourelle en surplomb, en brique, sur cul de lampe mouluré en pierre dorée ; dans une des salles du restaurant, cheminée à manteau de pierre, piédroits profilés en talon.

Murscalcaire
enduit partiel
moellon
Toittuile creuse, tuile plate mécanique
Étages3 étages carrés, étage en surcroît
Couvrementsvoûte plate
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
appentis
pignon couvert
croupe
croupe polygonale
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour en maçonnerie
Typologiesimmeuble à escalier en vis dans-oeuvre, à lanterne et tourelle en surplomb, ateliers de tireurs d'or, parties commerciales au 1er niveau, puits
États conservationsrestauré
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquableslanterne, tourelle
Protectionsinscrit MH partiellement, 1933/06/06
Précisions sur la protection

façades, toiture et tourelle

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Jourdan Geneviève