Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble : Hôtel Chassain de Marcilly

Dossier IA42003213 inclus dans Ville de Montbrison réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

  • Maison
    Montbrison, 35 rue Martin-Bernard

Dossiers de synthèse

Appellationshôtel Chassain de Marcilly
Destinationsimmeuble à logements
Parties constituantes non étudiéescour, jardin
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Montbrison
Adresse : 30 rue des
Legouvé
Cadastre : 1809 E 331 (partie) ; 1986 BK 938 (partie ouest, anciennes parcelles BK 529-530)

L´édifice de la rue des Legouvé conserve, malgré les nombreux remaniements imposés par la restauration de 1982, plusieurs éléments d´architecture du 18e siècle, tels le 1er niveau d´ouvertures sur rue, la porte cochère et ses menuiseries, l´escalier monumental avec une rampe d´appui en fer forgé dans le vestibule d´honneur donnant sur cour. Cet hôtel pourrait avoir été construit pour M. Chassain de Marcilly qui possède aussi la parcelle attenante donnant sur la Grande Rue. Sur le plan de 1809 c´est toujours une seule parcelle (E 331) avec cour centrale bordée par la Grande Rue (actuelle rue Martin-Bernard) et la rue des Legouvé, accessible par deux corps de passage. En 1809, l´ensemble appartient à Jean-Benoît Aguiraud. Par la suite, ce parcellaire est divisé en trois lots. Il désigne l´hôtel sous les références cadastrales BK 529 et BK 530, pour les deux travées de droite (la maison de la Grande Rue est cadastrée sous le n° BK 510). Avec la restauration de 1982, toutes les parcelles sont réunies sous la seule référence BK 938. L´hôtel devient un immeuble à logements sociaux avec création d´un escalier hors-oeuvre dans la cour, contre l´élévation postérieure du corps principal.

Période(s)Principale : 18e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

L´édifice présente un plan en L. Sur la rue des Legouvé le corps principal montre une élévation à trois niveaux et sept travées dont une plus étroite, à l´extrême gauche, éclairant la cage d´escalier. Seul le rez-de-chaussée possède des baies en arc segmentaire (sauf deux refaites à droite). Sur cour, le corps principal compte, dans son élévation postérieure, quatre travées dont deux avec arcades au rez-de-chaussée ; deux autres travées sont masquées par un édicule recevant un nouvel escalier. L´aile en retour d´équerre, à travées régulières, loge l´escalier d´origine avec sa rampe d´appui en fer forgé.

Mursenduit
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage en surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
noue
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie, suspendu
Typologiesimmeuble de type 3: immeuble à deux ou trois corps de bâtiments
États conservationsrestauré, remanié
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loire. Cote 1111 VT 128, Montbrison. Fonds Louis Bernard, dossier 42 78 2960, établi par Louis Bernard, refait en mai 1982. Hôtel 18e siècle

Documents figurés
  • Département de la Loire. Arrondissement de Montbrison. Canton de Montbrison. Commune de Montbrison. Parcellaire de 1809. Section E dite de la ville. Reboul, géomètre, Montbrison, 1809. Papier, encre brune, lavis bleu. Ech. 1/1250e. (AC Montbrison)

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Hartmann-Nussbaum Simone