Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble : Hôtel Puy du Rozeil

Dossier IA42001416 inclus dans Ville de Montbrison réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationshôtel Puy du Rozeil
Destinationsimmeuble à logements
Parties constituantes non étudiéescour
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Montbrison
Adresse : 6 rue, Puy de la Bâtie , rue
Puy du Rozeil
Cadastre : 1809 E 82 ; 1986 BK 940 (partie gauche, ancienne parcelle BK 18)

Cet hôtel pourrait avoir appartenu à une ancienne famille montbrisonnaise, les Puy du Rozeil. L'édifice montre des ouvertures datables du 16e siècle, telles une porte en anse de panier, une porte à cavet, une baie moulurée à meneau dans l´étage en surcroît, des vestiges de plusieurs fenêtres à traverse ou à croisée. Au rez-de-chaussée, une pièce d´habitation conserve des éléments d'architecture du 16e siècle, dont une niche en plein cintre avec pierre d´évier, une cheminée monumentale à moulures croisées, ornées d'armoiries bûchées des Puy du Rozeil (?). Les fenêtres sur rue, en arc segmentaires, sont du 18e siècle. Un escalier demi-hors-oeuvre, tournant à retours avec jour, datable du 1er quart du 19e siècle, remplace un escalier en vis (?). Le plan de la "Traversée de Montbrison" de 1780, rectifié en 1798, donne quelques informations sur l'édifice situé au n° 12 rue de la Madeleine (actuellement 6 rue Puy de la Bâtie) ; à cette date il appartient à M. de Mussieu [Puy de Mussieu]. Le plan précise que la construction est "bonne", en moellons et qu'elle possède 3 étages. Aujourd'hui le bâtiment est réaménagé en immeuble à logements.

Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

L´édifice construit dans la partie tournante des rues Puy de la Bâtie et Puy du Rozeil forme dans son élévation sur rue un angle convexe qui répartit les travées selon un rythme 2 et 3. Seuls les encadrements d'ouvertures en pierre de taille de granite restent apparents dans des élévations entièrement enduites. La descente de cave du côté de la cour se compose d'une courte volée droite, en granite, partiellement enterrée ; elle aboutit dans une cave voûtée en berceau plein-cintre. L'escalier de l´habitation présente une cage demi-hors-oeuvre éclairée par une travée de fenêtres ouvrant sur la cour.

Mursgranite
enduit
Toittuile plate, tuile plate mécanique
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage en surcroît
Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
appentis
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
escalier demi-hors-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie, suspendu
Typologiesimmeuble de type 2: immeuble à un corps de bâtiment
États conservationsrestauré, remanié
Techniquessculpture
Précision représentations

Sur le manteau de la cheminée armoiries bûchées attribuées aux Puy du Rozeil : d... au chevron d... accompagné de 3 roses d...

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loire. Série 3P 1059 à 3P 1064 et 3P 1072 à 3P 1073. Etat des sections et matrices cadastrales de Montbrison

Documents figurés
  • Généralité de Lyon - Département de la Loire. Traversée de Montbrison pour la route de Lyon en Auvergne n° 8 en celle de Roanne en Languedoc n° 11. Encre, lavis. Approuvé à l'assemblée des Ponts et Chaussées conformément à la lettre de M de Cotte 1780. D'après l'état envoyé le 28 pluviôse an 6 [16 février 1798] par le Ministre de l'Intérieur pour l'établissement des barrières ; la classification de routes de ce département a été changée presque en entier. La route de Roanne en Languedoc n° 11 de l'itinéraire de la ci-devant Généralité de Lyon est partagée en deux routes dans le nouveau ; la 1ère de St Etienne à Montbrison 2e classe n° 2 et la 2me de Roanne à Montbrison 3e classe n°1. Et la route de Lyon en Auvergne n°8 de l'ancien itinéraire se trouve actuellement sous le n° 5 de la 2me classe et sous le nom de route de Clermont à Lyon par Ambert et Montbrison. À Montbrison le 23 nivôse an 7 [12 janvier 1799]. L'ingénieur en chef du département de la Loire. [signature illisible]. Nota. La route a été ouverte dans cette partie [.] de l'axe prolongée de la rue St Jean. C'est sans doute [.] d'après des projets approuvés depuis l'année 1780 V.S. [vieux style]. [.] ils ne sont pas à la disposition de l'ingénieur en chef [.] département de la Loire. (A. Diana, Montbrison : série C géo 143, feuilles A à O, photocopies)

  • Département de la Loire. Arrondissement de Montbrison. Canton de Montbrison. Commune de Montbrison. Parcellaire de 1809. Section E dite de la ville. Reboul, géomètre, Montbrison, 1809. Papier, encre brune, lavis bleu. Ech. 1/1250e. (AC Montbrison)

Périodiques
  • LATTA, Claude. A propos de la rue Puy du Rozeil ... Une ancienne famille montbrisonnaise : les Puy. In Village de Forez, 1987, n° 29

    p. 1-6
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Hartmann-Nussbaum Simone - Jourdan Geneviève