Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble

Dossier IA42001846 inclus dans Ville de Montbrison réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Voir

Parties constituantes non étudiéesboutique, cour
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
AdresseCommune : Montbrison
Adresse : 4 rue, Notre-Dame , 30 quai L'
Astrée
Cadastre : 1809 E 794 ; 1986 BK 382

Cet immeuble se situe sur l'emplacement de l'une des deux maisons de la prébende des Brochély. L'édifice sur rue est référencé au n° 42 du plan du cloître Notre-Dame en 1791. Le descriptif des brefs de vente des biens nationaux de 1791 précise que la maison "sise au cloître près la porte du pont Notre-Dame, [est] composée d'une boutique et d'une cuisine au rez-de-chaussée, cave non voûtée ; de trois chambres au premier étage séparées par des planches ; grenier, cour et latrines [...] puits". Lors de la vente des biens nationaux, la maison est vendue en lot, avec la maison voisine (n° 41), à Jean Arthaud, teinturier. Puis en 1809, l'état des sections mentionne, sur la parcelle E 794, une maison qui appartient à Benoît Fournier, officier retraité. Recherchant l'habitation du chanoine de la Mure, l'historien Auguste Bernard écrit, en 1844, à M. D'Assier que la maison de chanoine (n° 42) est en cours de reconstruction ; sur son emplacement se dresse un nouvel immeuble dont le propriétaire, en 1892, est Ferdinand Magaud, maître d'hôtel. Installé en tête d'îlot, cet immeuble à pan coupé s'harmonise avec l'édifice voisin édifié, au même moment.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Les élévations sont à travées régulières réparties comme suit : trois travées sur la rue du cloître, une travée sur le pan coupé, quatre travées sur le quai, dont une avec fenêtres à encadrement de brique et couvrement cintré éclairant la cage d'escalier. Les garde-corps du 1er étage sont en fonte, les garde-corps des balcons et de la rampe d'escalier sont en ferronnerie.

Mursgranite
brique
pierre de taille
Toittuile plate mécanique
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage en surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie, suspendu
Typologiesimmeuble de type 2: immeuble à un corps de bâtiment
États conservationsbon état
Techniquesferronnerie
fonderie
Précision représentations

Les garde-corps des balcons et de la rampe d'escalier présentent le même décor de volute. Les garde-corps en fonte aux fenêtres du 1er étage sont à ornements géométriques.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Le cloître Notre-Dame de Montbrison en 1791. Identification des maisons canoniales, des maisons de prébendiers et des immeubles attenant possédés par le chapitre. [J. Dulac], (s.l.), [fin 19e siècle]. Calque collé sur papier, encre et lavis. 43,8 x 27,7 [50 x 32,5]. Lég. de A à Z et de 1 à 48, plan. Plan établi d'après les données d'une carte de 1732, d'un plan minuté du cadastre de 1819, rectifié après examen des lieux suivant les indications des brefs de vente des biens nationaux. (Bibl. Diana, Montbrison. Série C géo 148 - 1)

  • Département de la Loire. Arrondissement de Montbrison. Canton de Montbrison. Commune de Montbrison. Parcellaire de 1809. Section E dite de la ville. Reboul, géomètre, Montbrison, 1809. Papier, encre brune, lavis bleu. Ech. 1/1250e. (AC Montbrison)

Périodiques
  • HUGUET, A. Le cloître de Montbrison en 1791. In Bulletin de La Diana.Montbrison, 1892, t. VI, n° 1

    p. 152, 198-201, 204
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Hartmann-Nussbaum Simone - Jourdan Geneviève