Logo ={0} - Retour à l'accueil

Le faubourg du Chauffour

Dossier IA42003158 inclus dans Village de Champdieu réalisé en 2006

Fiche

Œuvres contenues

AppellationsChauffour (le)
Dénominationsfaubourg
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Champdieu
Lieu-dit : le Chauffour

Faubourg sans doute le plus ancien de Champdieu. Selon A. Carcel, la rue du Chaffour serait citée dès 1499 (rue de la Planchi). Certains édifices remontent peut-être à la fin du 16e ou au 17e siècle (1999 AB 52, 1999 AD 40), de façon plus certaine au 18e. Le faubourg est déjà bien développé en 1809. La rue de la Mairie fait l'objet d'un alignement en 1834 (AC). Ce plan montre les anciens emplacements de la fontaine, au sud de l'ilôt central et de la croix (voir IA42003131), au carrefour de la rue de Boën et de la rue de la Forge. La fontaine a été créée en 1820, grâce aux libéralités de Blaise Passel. Elle a été plusieurs fois remaniée. A la fin du 19e siècle, son emplacement est remis en question. Elle a été déplacée en tête d'îlot au 20e siècle. Le pont de l'Hôpital ou pont du Ruillat, à l'extrémité sud de la rue de la Mairie, a été plusieurs fois reconstruit, dont une dernière fois en 1933. Un pont bascule était implanté au nord du quartier, rue de la Forge. Édifié en 1873 (bascule à système Catenot-Béranger, fournie par les usines de la Mulatière à Lyon), il a été changé en 1934 (Etablissements Duchesne et Cie, chemin de Cyprian à Villeurbanne), mais souffrait de la concurrence de la bascule établie à la gare. L'édicule est visible sur une carte postale ("Place du poids public"). Il n'existe plus.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Faubourg situé à l´entrée nord du bourg, par la route de Boën. Il est formé d'îlots d'édifices mitoyens à façade (sur gouttereau) le long des rues principales (rue de la Forge, rue de la Mairie, rue du Chauffour ; quelques fermes ont leur façade sur cour), avec des parcelles non bâties (jardin, prés) sur l´arrière. Les rues principales sont bordées de commerces, services (auberge, forge, poste), bâtiments agricoles et fermes, ainsi que des maisons, surtout en proximité du Bourg. Sur l'îlot central du Chauffour, les parcelles traversantes avaient une façade plus haute, avec un commerce, côté rue du Chauffour, et une élévation plus basse, avec dépendances, côté rue de la Mairie.

Murspisé
enduit

Annexes

  • Edifices non repérés

    Route de la Boën :

    - 1999 AD 40 (1809 A 59). Le Chauffour, route de la Boën. Demeure, puis ferme, puis maison. Ferme de type C1, à cour fermée (passage couvert). Du côté ouest de la cour : logis un étage et comble), passage couvert, logement de domestique, cuvage sur cave voûtée (entrée sur rue). Côté nord, grange-remise. Côté est, étable. Côté sud, bâtiment bas. Murs en pisé enduit, encadrements en granite, toits à longs pans en tuile creuse.

    L´édifice est représenté sur le cadastre de 1809 : parcelles A 59, maison, A 62 pigeonnier, A 60 jardin, avec A 51 bis et ter : vignes, qui appartiennent à Philibert Guingard. En 1834, le plan d´alignement le long de la route départementale n°6 montre l´angle ouest de l´édifice, pourvu d´une tour, qui a été démoli pour élargir le carrefour. La parcelle appartient alors à Etienne Passel. Lors de l´enquête, l´appellation « château » Chaland (du nom du propriétaire) pour cet édifice, et de l´existence d´un pigeonnier de plan circulaire ont été mentionnés, ainsi que l´existence d´une date portée, 1867, et un incendie dans les années 1980. Pressoir roulant conservé dans le jardin : inscription (sur l´essieu) : MACHINES AGRICOLES & VINICOLES / L. DUSSARD / NIMES (GARD).

    Rue de la Forge :

    - 1999 AB 29. Le Chauffour, rue de la Forge. Forge. Édifice à un étage et comble à surcroît. Logis d´une travée, remise-atelier latéral. Murs en pisé enduit, encadrements en granite et en bois (comble). Toit à longs pans, en tuile creuse, avec génoise. Logis du 18e siècle ( ?), remise du 19e siècle. La forge a été en activité jusqu´en 1981 (renseignement oral).

    - 1999 AB 30. Le Chauffour, rue de la Forge/rue de la Mairie. Poste, puis commerce ( ?), actuellement maison. Édifice à un étage et comble à surcroît. Murs en pisé ( ?) enduit, encadrements en brique. Toit à longs pans et croupes, en tuile creuse, avec corniche en brique. Devanture en bois. En angle d´îlot. 2e moitié 19e siècle. Utilisé pour le bureau de poste dans les années 1930 (AC).

    - 1999 AB 28. Le Chauffour, rue de la Forge. Ferme, puis maison. Cour fermée (portail, sur rue perpendiculaire).

    - 1999 AB 31. Le Chauffour, rue de la Forge. Maison. Édifice de deux travées, à un étage et comble à surcroît, cave en sous-sol. Murs enduits, encadrements et corniche en ciment, garde-corps en fonte. Cour latérale et dépendances sur l´arrière. Toit à longs pans, en tuile creuse. 2e moitié 19e siècle.

    Rue de la Mairie :

    - 1999 AD 56 (1809 D1 439). Le Chauffour, rue de la Mairie. Maison ou cuvage (?). Logis à deux étages, avec remise ou cuvage dans une partie du rez-de-chaussée. Des dépendances agricoles pouvaient se trouver sur une autre parcelle (par exemple, 1999 AB 32 ou 33). Murs en pisé enduit, encadrements en bois (ciment au rez-de-chaussée, sauf porte de la remise, en granite avec marques lapidaires : deux boules, deux cubes, un rectangle). Toit à longs pans en tuile creuse ; corniche en brique (denticules). 19e siècle. PHOTO

    - 1999 AD 58 (1809 D1 440, partie). Le Chauffour, rue de la Mairie. Ferme ( ?), puis maison. Type C2 ? Logis à un étage et comble, avec remise ou cuvage dans une partie du rez-de-chaussée. Des dépendances agricoles pouvaient se trouver sur une autre parcelle (par exemple, 1999 AB 32 ou 33). Édifice issu du partage de la parcelle 1809 D1 440, qui occupe toute l´extrémité sud de l´îlot (toiture unique). Murs en pisé enduit, encadrements en granite, bois ou brique. Toit à longs pans et croupe en tuile creuse ; génoise. 19e siècle, remanié dans le dernier quart du 19e siècle (encadrements). PHOTO

    - 1999 AB 32. Le Chauffour, rue de la Mairie. Grange. Murs en pisé, encadrements en bois.

    - 1999 AB 33. Le Chauffour, rue de la Mairie. Grange ou cuvage ( ?). Murs en pisé enduit, encadrements en granite. Ces deux édifices ont le même toit (à longs pans, en tuile creuse).

    - 1999 AB 34. Le Chauffour, rue de la Mairie. Ferme, puis maison. Type B1, cour fermée (portail à génoise). Édifice à un étage et comble à surcroît. Murs en pisé enduit, encadrements en brique, bois (comble ; refaits au rez-de-chaussée). Toit à longs pans et croupes, en tuile creuse, avec génoise. Dépendance partagée avec le café voisin ; cuvage et cave. 19e siècle, remaniée.

    - 1999 AB 35. Le Chauffour, rue de la Mairie. Café. Édifice à un étage et comble à surcroît. Murs en pisé ( ?) enduits, encadrements en brique. Toit à longs pans et croupes, en tuile creuse, avec génoise. Devanture en bois. Remise et cour donnant sur une ruelle perpendiculaire. 2e moitié 19e siècle.

    - 1999 AB 36. Le Chauffour, rue de la Mairie/chemin de la Fleury. Ferme, puis maison. Type B ?, cour fermée (portail). Édifice à un étage et comble à surcroît. Murs en pisé enduit, encadrements en bois, brique (ou refaits). Toit à longs pans et croupes, en tuile creuse. Début 19e siècle, remaniée. Pigeonnier dans un édicule en brique, toit en appentis.

    - 1999 AB 43. Le Chauffour, rue de la Mairie/chemin de la Fleury. Maison. Édifice de deux travées, à un étage. Murs en pisé enduit, encadrements en brique. Habitation et petite grange-étable sur l´arrière (pour de petits animaux : cochons, poules...). Toit à longs pans, en tuile creuse. 2e moitié 19e siècle.

    - 1999 AB 52. Le Chauffour, rue de la Mairie. Ferme, puis maison. Type A1, cour fermée (portail). Édifice à un étage. Murs en pisé ( ?) enduit (faux-appareil), encadrements en granite (en bois sur les dépendances). Façade sur cour. Toit à longs pans et croupes, en tuile creuse. Début 19e siècle. Gourdon p. 27 : citée en 1600.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loire. Série 2 E : 296. Registre de délibérations du conseil municipal, du 21 mars 1831 au 5 janvier 1868. - Délibération du 15 janvier 1843. Reconstruction à neuf du pont de l´Hôpital ou élargissement. Avant d´en décider le conseil demande l´avis de l´architecte Trabucco. Le maire autorise l´achat des pierres pour la réparation du pont de la Sablière (parapets de 6 m de longueur de chaque côté, 33 cm d´épaisseur). - Délibération du 4 septembre 1843. Pont de l´Hôpital. Dulac, agent voyer secondaire de l´arrondissement de Montbrison, est chargé des travaux. Entrepreneurs Georges Berton et Aimé Robert. Démolition des parapets déjà construits ainsi que des maçonneries du mur le long du quai jusqu´au niveau des parapets. Rejointoyement du derrière des maçonneries de ce mur et les parements nus. Pierre des carrières de Moingt ou de Saint-Etienne, fournie par la commune. La voûte paraît avoir été faite dans les conditions du devis, c'est-à-dire recouverte de béton et pavée au-dessus. - Délibération du 29 juillet 1844. Procès-verbal de réception définitive du pont.

  • AD Loire. Série 2E : 297. Registre des délibérations du conseil municipal, du 9 février 1868 au 28 mars 1886. Délibération du 18 décembre 1873. Le poids public est prêt à fonctionner.

  • AD Loire. Série O : 912. Champdieu, affaires communales (non classé). Pompe et fontaine du Chauffour. - Délibération du conseil municipal, 29 mai 1902. Pompe du quartier de la Barrière. Une pétition des habitants du quartier de la Barrière demande l´installation d´une pompe sur l´emplacement du puits actuel situé près de l´établissement Commarmond ; souscription de 80 F. Considérant que ce puits se trouve à proximité d´une auberge, considérant que la margelle de ce puits est très basse... - Délibération du conseil municipal, 15 septembre 1901. Pompe du quartier du Chauffour. Réparations à un puits communal situé au quartier du Chauffour. Projet dressé par M. Thévenet, agent voyer d´arrondissement pour fourniture et pose d´une pompe au quartier du Chauffour. L´ancienne pompe ne fonctionne plus et l´ancien puits serait à réparer. Tous les puits communaux des différents quartiers du bourg seront curés et entretenus aux frais de la commune le plus tôt possible et qu´un puits sera creusé au quartier de la Sablière. Traité de gré à gré entre le maire Antoine Palandre et François Michel, de Montbrison, du 15 septembre 1901.

  • AD Loire. Série O : 912. Champdieu, affaires communales (non classé). Bascule. - Délibération du conseil municipal, 6 février 1873. Le 5 janvier 1873, le conseil municipal a décidé que la taxe spéciale des gardes nationales mobilisées serait acquise à la commune et affectée à diverses améliorations ou travaux d´utilité communale, et d´abord à l´établissement d´un poids public depuis longtemps projeté. Le maire traitera de gré à gré avec un fournisseur d´appareil. Le poids serait placé sur la place longeant la RD n°6 au quartier du Chaufour. - Lettre du maire au préfet, 20 mai 1873. E. Mairet, directeur des usines de la Mulatière à Lyon (Rhône) s´engage à fournir à la commune un pont à bascule, système Catenot-Béranger, avec appareil démonstratif à double romaine, système supprimant les poids. Ce pont à bascule aura une portée de 6000 Kg, tablier chêne garni de ferrures, mesurant 5 m de longueur sur 2,05 de largeur. Le prix de l´appareil sera de 2400 F. - 28 juin 1934. Installation d´un pont à bascule. Projet dressé par M. Combefort, direction des établissements Duchesne à Villeubanne, le 23 mai 1934.

  • AC Champdieu. Registre des délibérations du conseil municipal, 1808-1831. 1820. Fontaine du Chauffour. Le sieur Blaise Passel, propriétaire, s´engage à faire construire à ses frais une fontaine publique sur la place du Chaufour. Le Conseil municipal donne son autorisation car le quartier du Chaufour est bien populeux, des constructions s´établissent sur le Grand Chemin et il serait avantageux de procurer aux habitants, ainsi qu´aux voyageurs, des eaux salubres. L´eau doit être prise dans le ruisseau de Rulliat (dépouillement effectué par Anne Carcel).

  • AC Champdieu. Registre des délibérations du conseil municipal, du 7 février 1886 au 28 octobre 1900. - Délibération du 12 novembre 1896. Pour le puits du Chauffour, si les habitants ne veulent pas se charger de l´entretien et de la réparation de la pompe, la commune est d´avis de rétablir l´ancien puits sur le même emplacement qu´autrefois. Si une souscription est lancée et rapporte suffisamment, la commune accepterait de creuser un nouveau puits d´une profondeur égale à l´ancien, le long du mur où se trouve actuellement le mouvement de la pompe (ce qui libèrerait le chemin). - Délibération du 20 décembre 1896. Des plans et devis pour ce puits ont été établis par Thévenet agent voyer d´arrondissement, architecte des travaux. - Délibération du 29 octobre 1922. Remplacement de la pompe du Chauffour, vieille de 30 ans, dans un quartier très populeux.

  • AC Champdieu. Registres des délibérations du conseil municipal, du 5 mars 1916 au 26 octobre 1941. Bascule. - Délibération du 28 mai 1917. Fermage de la bascule. M. Chaland ne souhaite pas le reconduire parce qu´il va quitter l´épicerie qu´il exploitait face à la bascule. De plus le rapport de la bascule a beaucoup diminué au profit de la bascule Tissot, à cause du transit de beaucoup de denrées par la gare pour le ravitaillement de guerre. - Délibération du 18 avril 1926. Henri Palmier, négociant, propriétaire de la bascule située près de la gare, suggère à la commune d´augmenter les tarifs de la bascule municipale. - Délibérations du 29 avril et 28 juin 1934. Projet d´achat d´un pont bascule neuf (l´ancien n´est plus exact), capacité 10 t., aux Etablissements Duchesne et Cie (chemin de Cyprian à Villeurbanne), avec appareil indicateur à double romaine placé sur colonne centrale à 3 m du tablier. 7400 F. devis de maçonneries par Comte (4600 F).

  • AC Champdieu. Registres de délibérations du conseil municipal, du 5 mars 1916 au 26 octobre 1941. - Délibération du 21 février 1932. Projet d´élargissement du pont du Rûa, Place de la Barrière. Demande de devis à l´ingénieur du service vicinal. - Délibération du 2 avril 1933. Adoption du projet qui consiste à élargir le Pont sur le Ruillat avec deux trottoirs d´un mètre et un pan coupé du côté de la place. Le 18 novembre, les devis de différents entrepreneurs sont examinés, celui d´André Pérat entrepreneur de maçonnerie à Montbrison est retenu (11 000 F).

  • AC Champdieu. Registres des délibérations 14 janvier 1901-20 février 1916. Délibération du 21 juin 1903. Bureau de poste dans une maison du Chauffour.

  • AC Champdieu. Registres de délibérations du conseil municipal, du 5 mars 1916 au 26 octobre 1941. - Délibération du 15 juin 1930. Un immeuble appartenant à l´abbé Joseph Bégonnet, curé à Saint-Pierre de Montbrison, est loué par l´administration des postes, avec participation de la commune, pour servir de bureau de poste. Il est bordé par la route de Montbrison, la place de la Bascule et la rue de la Mairie. Il comprend une cave, au rez-de-chaussée le bureau, une salle d´attente, une cuisine et une salle à manger ; au 1er, deux chambres à feu, un pallier avec des toilettes, au 2nd, deux greniers. - Délibération du 17 septembre 1933. Projet d´acquisition de l´immeuble Bégonnet, loué pour être bureau de poste, mais le prix fixé par les héritiers (30 000 F) est trop cher.

Documents figurés
  • Plan des alignements projetés pour la traversée de la route départementale n°6 dans le village de Champdieu / Rolland de Ravel (ingénieur). 1 dess. : encre et lavis coloré sur papier (plié en trois volets). 21 cm. "Dressé par l´ingénieur de l´arrondissement de Montbrison. Montbrison le 20 janvier 1834. Signé Rolland de Ravel ; Présenté par l´ingénieur en chef de la Loire. Montbrison le 5 avril 1834. Signé Dumas' (AC Champdieu). Légende : E étages PT pierre de taille M moellon P pizé b en boen état m en médiocre état c caduc ou en mauvais état

  • CHAMPDIEU - Place du Poids Public Edit. Arnaud / Arnaud (éditeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (datée 1916) (Coll. Part. L. Tissier).

  • [Le café-restaurant Pardon à Champdieu] / 1 photogr. pos. N&B. 1er quart 20e siècle (reproduction) (Coll. Part. L. Tissier).

  • CHAMPDIEU. - Environs de Montbrison - Vue de l´Abreuvoir. Edition du Forez / Edition du Forez (éditeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (tamponnée en 1910) (Coll. Part. L. Tissier).

  • Environs de Montbrison. - CHAMPDIEU (Loire). Le Pont et vue de l´Eglise, XIVe et XVe siècles. Edition du Forez. - Cliché Piat / Piat (photographe), Edition du Forez (éditeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (Coll. Part. L. Tissier).

  • CIM[au verso] CHAMPDIEU (Loire). - La Barrière. Coll. R. Lyonnet - Champdieu. PHOT. COMBIER MACON / CIM [Combier imprimeur à Mâcon] (éditeur, imprimeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 2e moitié 20e siècle (datée en 1957) (Coll. Part. L. Tissier).

Bibliographie
  • CARCEL, Anne. Evolution du bourg médiéval de Champdieu des origines au XVIe siècle. Histoire et archéologie du Forez médiéval, vol. 1. Montbrison : LIGER - La Diana - GRAL, 2005

    p. 27-41
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry