Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ligne Clermont-Ferrand - Chabreloche - (Saint-Etienne)

Dossier IA00141336 réalisé en 2014
Dénominationsvoie ferrée
Aire d'étude et cantonAuvergne
Adresse

La ligne Clermont-Ferrand - Boën - Montbrison et au-delà, Saint-Etienne, (comprise, pour sa partie auvergnate, entre Clermont et Chabreloche) est un chemin de fer d'intérêt général. La convention de concession à la compagnie PLM (Paris-Lyon-Méditerranée) date de 1863 (mai pour les sections de Pont-de-Dore à Courty, de Courty à Thiers et de Thiers à Boën ; juin pour celles de Clermont à Vertaizon et de Vertaizon à Pont-de-Dore).

L'ouverture "à tous les trafics" s'est échelonnée entre 1869 et 1877 : les tronçons de Clermont à Vertaizon et de Vertaizon à Pont-de-Dore ouvrent les premiers, en mai 1869. Puis ce sont ceux de Pont-de-Dore à Courty et de Courty à Thiers, en mai 1872. Enfin, en août 1877 ouvre le tronçon de Thiers à Boën, le plus complexe à réaliser techniquement.

La ligne, toujours en activité en 2015, a desservi, à son apogée, une douzaine de stations auvergnates : Clermont-Ferrand, Aulnat, Pont-du-Château, Vertaizon, Lezoux, Saint-Jean-d’Heurs, Pont-de-Dore, Courty, Thiers, La Monnerie - Saint-Rémy, Celles-sur-Durolle, Chabreloche. Actuellement, les gares de Saint-Jean-d’Heurs, Courty, La Monnerie - Saint-Rémy, Celles-sur-Durolle et Chabreloche sont fermées (il n'y a plus d'arrêt entre Thiers, dans le Puy-de-Dôme et Noirétable, dans la Loire).

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle
Dates1869, daté par source, daté par travaux historiques
1872, daté par source, daté par travaux historiques
1877, daté par source, daté par travaux historiques

La ligne Clermont-Ferrand - Chabreloche - Montbrison est une ligne à voie unique, non électrifiée.

La longueur totale entre Clermont (Puy-de-Dôme) et Montbrison (Loire) est de près de 107 km, dont 61 km environ pour le tronçon de Clermont jusqu'en limite de l'Auvergne, peu après Chabreloche (le chemin de fer repasse, un peu plus loin, sur le territoire auvergnat, mais sur moins d'1 km).

Annexes

  • Guide Joanne 1883 : Clermont-Chabreloche

    p. 200 : La ligne de Thiers, se détachant de celle de Paris à Clermont en vue de Montferrand, prend la direction de l'E. et passe à côté des usines de Bourdon (sucreries, distilleries) reliées à la sucrerie de Sarliève par un chemin de fer industriel, et très voisines de la station d'Aulnat. Aulnat, ... le chemin de fer, courant en ligne droite dans la plaine de la Limagne, franchit l'Allier (5 arches de 25 m) Pont-du-Château, ... Martres-d'Artières, ... On aperçoit à dr. le Puy de Mure, puis sur une colline, la vieille église de Vertaizon. Vertaizon, ... p. 201 La voie ferrée laisse à dr. l'embranchement de Billom, puis Bouzel, et, après avoir pris la direction du N.-E., à g. la tour ruinée de Courcour, sur une colline isolée de 467 m, puis Seychalles, ... A dr. le château de Ravel attire longtemps l'attention. Lezoux, ... Le chemin de fer, parcourant un pays faiblement accidenté, laisse à dr. Saint-Jean-d'Heurs puis, en décrivant une grande courbe à g. Peschadoires, ... Pont-de-Dore, station établie près de la Dore. Thiers, que l'on voit très bien sur la dr., n'est éloigné que de 5 km. Le chemin de fer, pour atteindre les hauteurs où Thiers est situé, fait un grand détour. Après avoir longé la Dore, il la franchit sur un pont de 5 arches près de l'embouchure de l'Orson et non loin de celle de la Durolle (à dr.). Courty, ham. dépendant de Thiers d'où se détache, à g. la ligne de Vichy. On longe ensuite l'Orson et on le franchit à son tour pour prendre la direction du S. et s'engager dans un tunnel de 205 m. Thiers, ... p. 203 A 5 km au S.-E. de Thiers Escoutoux, ... Au-delà de Thiers, la construction du chemin de fer a nécessité de nombreux travaux d'art. Entre les tunnels on découvre, à dr. des points de vue variés sur la gorge de la Durolle (beaux rochers) que l'on domine à une grande hauteur. Tunnels de 605 m (sous la ville), de 220 m, de 332 m ; viaduc de 7 arches ; tunnels de 153 m, de 84 m ; viaduc de 5 arches ; tunnel de 100 m. Pont sur la Durolle qui forme des chutes. Tunnel de 129 m et de 73 m. Pont sur la Durolle. Station de Saint-Rémy, établie au hameau du Montel, à 2 km env. au S.-O. du v. de Saint-Rémy, ... La voie ferrée, franchissant la Durolle, passe dans un tunnel de 69 m, puis croise plusieurs fois la Durolle. A g. s'élèvent des montagnes boisées que domine le Puy de Montoncel, ... Chabreloche p. 204 La voie ferrée continue à remonter la vallée de la Durolle qu'elle croise plusieurs fois.

  • Royat illustré 1884 : guide pittoresque et médical en Auvergne.

    p. 225 Ligne Clermont-Thiers. Casernes nouvelles ; camp des Gravanches ; sucrerie Bourdon ; Limagne ; Aulnat ; Lempdes ; Puy-de-Lempdes ; Cournon (église) ; château de Bellerive [détruit] ; Pont-du-Château gare panorama ; pont sur l'Allier ; église Sainte-Martine ; château ; Beauregard ; Dallet ; Martres-d'Artière ; Chignat ; Vertaizon ; Chauriat ; Billom ; château de Mauzun ; Lezoux ; Maringues ; Thiers.

  • Guide Joanne 1910-1911

    p. 239 : La ligne de Saint-Etienne se détache de celle de Paris en face de Montferrand (à g.) et se dirige à l'E. pour traverser la belle plaine de Limagne jusqu'à Pont-de-Dore. A g. parc d'artillerie et champ de manœuvres des Gravanches. A dr. se montrent les puys bitumineux de la Sault (340 m) et de la Poix ou de la Pedge. Aulnat, à g. : importante sucrerie et distillerie d'alcools de Bourdon, près de la station, ... p. 241. On franchit l'Allier, (jolie vue à g. sur Pont-du-Château) près de l'usine de la société des mines de bitume et d'asphalte du Centre, ... La mine de Champ-des-Pois, ... s'ouvre à 500 m de l'usine. Pont-du-Château, ... Vertaizon, ... Quand on a quitté la gare de Vertaizon, on voit longtemps à g. sur un monticule, la tour de Courcour, qui n'est que la base d'un donjon cylindrique du XIIIe siècle. Seychalles, ... p. 242 Lezoux, ... La voie décrit une grande courbe à g. pour prendre la direction du N. Pont-de-Dore, ... n'est qu'à 4 km 5 de Thiers que l'on aperçoit très bien à l'E. comme accroché au front des monts du Forez, ... On franchit la Dore, à 285 m d'altitude. Courty. La ligne de Thiers s'élève en forte rampe et par de grands circuits sur les premières pentes des monts du Forez (deux tunnels ; belles vues à dr. sur la Limagne). Thiers, ... une des villes les plus pittoresques de France, ... p. 250 Au-delà de Thiers, la voie, taillée en corniche (nombreux travaux d'art), court très haut au-dessus de la rive dr. de la Durolle. Entre les tunnels on découvre, à dr., des points de vue variés sur la gorge de la Durolle (beaux rochers). Tunnels de 506 m (sous la ville), de 220 m, de 332 m ; viaduc de 7 arches ; tunnels de 153 m, de 84 m ; viaduc de 5 arches ; tunnel de 100 m. Pont sur la Durolle qui forme des chutes. Tunnels de 129 m et de 73 m. Pont sur la Durolle. Station de Saint-Rémy, établie au ham. du Montel,... p. 251 : La voie franchissant la Durolle, passe dans un tunnel de 69 m puis croise plusieurs fois la Durolle. Celles. A g. montagnes boisées que domine le Puy de Montoncel, ... Chabreloche, ... La voie continue à remonter la vallée de la Durolle qu'elle croise plusieurs fois.

  • Guide bleu 1920 : Clermont-Ferrand-Chabreloche

    p. 151 : Entre Lezoux et Boën, belle traversée des monts du Forez ; se placer à dr. pour les vues magnifiques de Thiers et la très pittoresque vallée de la Durolle. P. 152 : La ligne de Saint-Etienne se détache de celle de Paris en face de Montferrand (à g.) et se dirige à l'E. pour traverser la plaine de Limagne jusqu'à Lezoux. A g. parc d'artillerie et champ de manœuvres des Gravanches. A dr., puys bitumineux de la Sault et de la Poix. Aulnat, à g. : importante sucrerie et distillerie d'alcools de Bourdon, près de la station, ... On franchit l'Allier, (jolie vue à g. sur Pont-du-Château) près de l'usine de la société des mines de bitume et d'asphalte du Centre, ... La mine de Champ-des-Pois, ... s'ouvre à 500 m de l'usine. Pont-du-Château, ... Vertaizon, ... Quand on a quitté la gare de Vertaizon, on voit longtemps à g. sur un monticule, la tour de Courcour, base d'un donjon du XIIIe siècle. Seychalles, ... p. 155 Lezoux, ... p. 156 Passé Lezoux, le caractère du pays change. On quitte la Limagne et on traverse une région assez peu fertile, accidentée et boisée. La voie par une grande courbe, s'infléchit en direct. N. et descend rapidement sur la vallée de la Dore. Pont-de-Dore, ... Courty, ... De Courty à Thiers, la voie s'élève en rampe continue par une grande courbe offrant à dr. une *belle vue. Thiers, ... La voie, taillée en corniche, se développe en contre-haut de la rive dr. de la Durolle ; nombreux tunnels et viaducs. A dr., points de vue variés sur la gorge de la Durolle et les escarpements de la Margeride. Cette partie du trajet est des plus pittoresques, ... Station de Saint-Rémy, ... La voie franchit plusieurs fois la Durolle, dont la vallée est maintenant beaucoup moins encaissée. On suit de près la route nat. qui est désormais presque toujours en vue. Celles, halte isolée, ... p. 157 : La vallée de la Durolle garde le même caractère. A g. montagnes boisées du massif du Montoncel ; à la lisière de la forêt, apparait Arconsat. Chabreloche. Route et voie ferrée, toujours parallèles, continuent à remonter la vallée de la Durolle, qui n'est plus maintenant qu'un mince ruisseau.

  • Guide bleu 1935 : Clermont-Ferrand-Chabreloche

    p. 362 : Belle traversée des monts du Forez entre Lezoux et Boën ; se placer à dr. pour avoir la belle vue de Thiers et de la vallée de la Durolle. La ligne de Saint-Etienne se détache de celle de Paris en face de Montferrand (à g.) et se dirige à l'E. pour traverser la plaine de Limagne jusqu'à Lezoux. A g. parc d'artillerie et champ de manœuvres des Gravanches. A dr., puys bitumineux de la Sault et de la Poix. Aulnat, à g. : importante sucrerie et distillerie d'alcools de Bourdon, près de la station, ... On franchit l'Allier, (jolie vue à g. sur Pont-du-Château) près de l'usine de la société des mines de bitume et d'asphalte du Centre, ... La mine de Champ-des-Pois, ... à 500 m de l'usine. Pont-du-Château, ... Vertaizon, ... Après la gare de Vertaizon, on voit à g. sur un monticule (467 m), la tour de Courcour, base d'un donjon du XIIIe siècle. Seychalles-Moissat, ... Lezoux, ... Par une grande courbe la voie s'infléchit vers le N. et descend dans la vallée de la Dore. Pont-de-Dore, ... Courty, ... [la voie] s'élève par une forte rampe courbe offrant à dr. une très belle vue sur la vallée de la Dore et les Dômes. Thiers, ... La voie, taillée en corniche, se développe en contre-haut de la rive dr. de la Durolle ; nombreux tunnels et viaducs. A dr., points de vue variés sur la gorge de la Durolle et les escarpements de Margeride. Cette partie du trajet est des plus pittoresques, ... Saint-Rémy-sur-Durolle, station au lieu dit communément la Monnerie, ... La voie ferrée franchit plusieurs fois la Durolle, dont la vallée est maintenant beaucoup moins encaissée. On suit de près la route nat. qui est désormais presque toujours en vue. Celles, halte, ... Chabreloche.

  • Guide bleu 1949

    p. 19. DE CLERMONT-FERRAND A SAINT-ETIENNE (Lyon). Pittoresque traversée des monts du Forez entre Pont-de-Dore et Boën. La ligne de Saint-Etienne se détache de celle de Paris en face de Montferrand (à g.) et se dirige à l'E. pour traverser la plaine de la Limagne jusqu'à Lezoux. A g., parc d'artillerie et champ de manœuvres des Gravanches. A dr., puys bitumeux de la Sault et de la Poix, ... Aulnat, à g. : importante sucrerie et distillerie d'alcools de Bourdon, près de la station. A dr., vaste camp d'aviation. On franchit l'Allier (jolie vue à g. sur Pont-du-Château) près de l'usine de la Société des mines de bitume et d'asphalte du Centre, où sont traitées des roches asphaltiques extraites de concessions voisines, notamment de la mine de Champs-des-Pois, ... Pont-du château, ... Vertaizon, ... On voit à g. sur un monticule (467 m) la tour de Courcour, base d'un donjon du XIIIe siècle. Seychalles-Moissat : grandes cultures maraîchères. Lezoux. Par une grande courbe la voie s'infléchit vers le N. et descend dans la vallée de la Dore. Pont-de-Dore, bifurcation où on rejoint la ligne de Vichy au Puy. La ligne de Saint-Etienne emprunte celle de Vichy jusqu'à Courty, puis s'élève par une forte rampe courbe offrant à dr. une très belle vue sur la vallée de la Dore et les Dômes. Thiers, ... La voie taillée en corniche, domine à dr. la rive dr. de la Durolle ; nombreux tunnels et viaducs. A dr. points de vue variés sur la gorge de la Durolle. Cette partie du trajet est des plus pittoresques. Saint-Rémy-sur-Durolle, station établie à la Monnerie, ... La voie franchit plusieurs fois la Durolle, dont la vallée est maintenant beaucoup moins encaissée. Celles-sur-Durolle. Chabreloche. Parvenu à l'origine de la vallée, le chemin de fer franchit la ligne de faîte des monts du Forez, à 735 m d'altitude dans le tunnel de Montifaut. p. 20. Noirétable.

  • Guide bleu 1957 : Clermont-Ferrand-Chabreloche

    p. 20. DE CLERMONT-FERRAND A SAINT-ETIENNE (Lyon). Pittoresque traversée des monts du Forez entre Pont-de-Dore et Boën. Pour cette partie, le ch. de fer est parallèle à la route N. 89 décrite p. 397. La ligne de Saint-Etienne se détache de celle de Paris en face de Montferrand (à g.) et se dirige à l'E. pour traverser la plaine de la Limagne jusqu'à Lezoux. A g., parc d'artillerie et champ de manoeuvres des Gravanches. A dr., puys bitumeux de la Sault et de la Poix, ... Aulnat, à g. : importante sucrerie et distillerie d'alcools de Bourdon, près de la station. A dr., vaste camp d'aviation. On franchit l'Allier (jolie vue à g. sur Pont-du-Château) près de l'usine de la Société des mines de bitume et d'asphalte du Centre, où sont traitées des roches asphaltiques extraites de concessions voisines, notamment de la mine de Champs-des-Pois à 500 m de l'usine, ... Pont-du Château, ... Vertaizon, ... On voit à g. sur un monticule (467 m) la tour de Courcour, base d'un donjon du XIIIe siècle. Seychalles-Moissat : grandes cultures maraîchères. Lezoux. Par une grande courbe la voie s'infléchit vers le N. et descend dans la vallée de la Dore. Pont-de-Dore, bifurc. où on rejoint la ligne de Vichy au Puy. La ligne de Saint-Etienne emprunte celle de Vichy jusqu'à Courty, puis s'élève par une forte rampe courbe offrant à dr. une très belle vue sur la vallée de la Dore et les Dômes. Thiers, ... La voie taillée en corniche, domine à dr. la rive dr. de la Durolle ; nombreux tunnels et viaducs. A dr. points de vue variés sur la gorge de la Durolle. Cette partie du trajet est des plus pittoresques. Saint-Rémy-sur-Durolle, station établie à la Monnerie, ... La voie franchit plusieurs fois la Durolle, dont la vallée est maintenant beaucoup moins encaissée. Celles-sur-Durolle. Chabreloche. Parvenu à l'origine de la vallée, le ch. de fer franchit la ligne de faîte des monts du Forez, à 735 m d'alt. dans le tunnel de Montifaut.

  • Guide bleu 1970

    p. 16. IV DE CLERMONT-FERRAND A THIERS A SAINT-ETIENNE ET A LYON. Pittoresque traversée des monts du Forez entre Pont-de-Dore et Boën ... La ligne de Saint-Etienne se détache de celle de Paris en face de Montferrand et se dirige à l'E. pour traverser la plaine de la Limagne jusqu'à Lezoux. A g., parc d'artillerie et champ de manœuvres des Gravanches. A dr., puys bitumeux de la Sault et de la Poix. Aulnat, à g. : importante sucrerie et distillerie d'alcools de Bourdon, près de la station. A dr. vaste aéroport d'Aulnat. On franchit l'Allier (jolie vue à g. sur Pont-du-Château) près de l'usine de la Société des mines de bitumes et d'asphalte du Centre où sont traitées des roches asphaltiques extraites de concessions voisines, ... Pont-du-Château, ... Vertaizon, ... On voit à g. sur un monticule (467 m), la tour de Courcour, base d'un donjon du XIIIe s. Seychalles-Moissat ; grandes cultures maraîchères. Lezoux, ... Par une grande courbe la voie s'infléchit vers le N. et descend dans la vallée de la Dore. Pont-de-Dore ; bifurcation pour Ambert, La Chaise-Dieu et Le Puy. La ligne de Saint-Etienne emprunte celle de Vichy jusqu'à Courty, puis s'élève par une forte rampe courbe offrant à dr. une très belle vue sur la vallée de la Dore et les Dômes. Thiers. La voie, taillée en corniche, domine à dr. la rive dr. de la Durolle ; nombreux tunnels et viaducs. A dr. points de vue variés sur la gorge de la Durolle. Cette partie du trajet est des plus pittoresques. Saint-Rémy-sur-Durolle, station établie à [la Monnerie], ... La voie franchit plusieurs fois la Durolle dont la vallée est maintenant beaucoup moins encaissée. Celles-sur-Durolle. Chabreloche. Parvenu à l'origine de la vallée, le chemin de fer franchit la ligne de faîte des monts du Forez à 735 m d'altitude dans le tunnel de Montifaut.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Ligne Clermont - Saint-Etienne, plans, rapports. 1892-1913.

    Archives départementales du Puy-de-Dôme : S 5756
  • Fonds d'archives concernant différentes sections de la ligne Clermont-Ferrand - Chabreloche - Saint-Etienne.

    Archives départementales du Puy-de-Dôme : S 5756, 5986
© Région Auvergne - Inventaire général du Patrimoine culturel - Ceroni Brigitte
Brigitte Ceroni

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel d'Auvergne-Rhône-Alpes.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Renault-Jouseau Delphine - Durin-Tercelin Maryse - Renaud-Morand Bénédicte
Bénédicte Renaud-Morand

Chercheure à l'Inventaire général du patrimoine culturel d'Auvergne-Rhône-Alpes.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.