Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison d'Artisan

Dossier IA01000144 réalisé en 1990

Fiche

Genred'artisan
Parties constituantes non étudiéesforge, atelier
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonTrévoux
AdresseCommune : Trévoux
Adresse : 12 rue du
Port
Cadastre : 1823 B 402 ; 1984 AD 196

Maison intra-muros, située à l'angle de la rue du Port et de la rue des Halles, et adjacente jusqu'au début du 20e siècle à un passage couvert, débouchant dans la rue Basse-des-Boucheries, qui abritait un canal. Ses deux façades conservent des éléments datables probablement de la 1ère moitié du 16e siècle et ont subi quelques remaniements au cours du 19e siècle (transformation de baies, enlèvement des meneaux et traverses). Implantée dans un quartier autrefois occupé par des artisans et des commerçants, cette maison appartient en 1770 (état des lieux) à Claude Bernard, tireur d'or à Paris, puis passe avant 1777 et jusque après 1823 au commandant de Rouville. Au 18e siècle, les tireurs d'or faisaient partie des notables de la ville, et Claude Bernard était probablement un riche Trévoltien habitant Paris, qui louait la maison à ses employés : le local du rez-de-chaussée peut correspondre à la forge et les fenêtres de l'étage en surcroît (remaniées au 19e) sont celles d'un atelier de tréfilerie. Bien que changeant de destination, ces fonctions perdurent au 19e siècle et en partie jusqu'au milieu du 20e : c'est là que, vers 1870, Antoine Millan aurait percé la 1ère filière en diamant, tandis qu'un peu plus tard, Louis Rey, maréchal-ferrant, installe sa forge dans le local du rez-de-chaussée sur la rue des Halles, et place une marquise dans le retrait. Puis, vers 1920, son ouvrier Daly (renseignement oral), prend la succession : les initiales J.B.D. en fer forgé qui garnissent le jour percé dans le vantail de la porte sur la rue du Port sont probablement les siennes.

Période(s)Principale : 1ère moitié 16e siècle , (?)
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Maison d'angle, élévation principale sur la rue du Port à 2 travées de fenêtres et porte latérale surmontée de petites fenêtres éclairant l'escalier, élévation en retour en retrait sur la rue des Halles ; 4 niveaux, cordon d'étage en tore aux 1er et 2e étages servant d'appui aux fenêtres, chambranles des baies moulurés en cavet, certains à bases prismatiques ; la porte d'entrée, à piédroits adoucis, est couverte d'un linteau chargé de plusieurs accolades en cavet ; elle ouvre sur un escalier en façade, à départ en équerre (rachetant le niveau du rez-de-chaussée plus bas sur la rue des Halles) et à quartiers tournants, paliers en retour, sur toute la longueur de la volée ; logis aux étages, non visités ; l'élévation sur la rue des Halles, qui présente une travée de trois baies jumelées au 2e étage et à l'étage en surcroît, comporte au 1er niveau une fenêtre et une large porte bâtarde couvertes d'une marquise rectangulaire, à l'enseigne d'un maréchal-ferrant ; l'atelier (intérieur non vu) occupe tout le rez-de-chaussée jusqu'à l'escalier.

Murscalcaire
enduit
moellon
Toittuile creuse
Étages2 étages carrés, étage en surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesappentis
croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant en maçonnerie
Typologiesmaison partagée, escalier tournant d'une volée, palier parallèle
Techniquesferronnerie
Précision représentations

Symbole professionnel ; monogramme" § "sujet : enseigne de maréchal-ferrant en fer forgé, composée d'un cartouche encadré de volutes insérant des fers à cheval et à bœuf, fleurons et fers de lance en amortissement (bouquet de saint Éloi), support : marquise couvrant l'entrée de l'atelier, rue des Halles ; sujet : initiales J.B.D. (Jean B. Daly ?) et volutes en fer forgé, support : tympan du vantail de la porte d'entrée de l'escalier, rue du Port.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Jourdan Geneviève