Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA01000139 réalisé en 1990

Fiche

Destinationsimmeuble
Parties constituantes non étudiéesboutique
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonTrévoux
AdresseCommune : Trévoux
Adresse : 5 rue de l'
Herberie
Cadastre : 1823 B 434 ; 1984 AD 238

Maison bâtie intra muros, datable de la 2e moitié du 18e siècle (peut-être reconstruite après l'hypothétique incendie de la rue brûlée ?) ; à l'intérieur subsiste une cheminée en pierre, de proportions assez importantes, que son style porterait à dater de la fin du 17e siècle (remploi ?) , à moins qu'il ne s'agisse d'un archaïsme ; la demeure, déclarée en bon état dans l'inventaire de 1770, appartient à cette date à Jean François Janet, écuyer ; boutique du rez-de-chaussée probablement créée au 19e siècle

Période(s)Principale : 2e moitié 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Maison d'angle, implantée sur une double dénivellation, la pente de la rue de l'herberie, et la rue brûlée en contrebas, communiquant entre elles par un escalier ; construction en moellons de calcaire, partie supérieure d'élévation postérieure crépie, au dessus des toits (demi pignon couvert) ; la façade, sur rue de l'herberie, de 4 niveaux et 2 travées avec porte d'entrée axiale et boutique à gauche, regarde la place de l'horloge ; élévation latérale droite en retour d'équerre sur la rue brûlée, de 5 niveaux et 3 travées, travée axiale décalée, percée de fenêtres carrées en pierre dorée éclairant l'escalier ; au 2e niveau un balcon de longueur, sur lequel ouvrent les portes fenêtres du rez-de-chaussée surélevé, borde cette élévation ; les baies rectangulaires sont la plupart surmontées d'arcs de décharge, appuis de fenêtre en bandeau sur la façade, et en tore sur l'élévation latérale ; l'étage de soubassement, accessible par la rue brûlée, abrite des dépendances domestiques (probablement ancienne écurie ou cellier) et n'a pas de communication intérieure avec le reste de la maison ; la porte piétonne en façade, à traverse d'imposte et de petites proportions, ouvre sur un couloir axial (allée) , qui accède en milieu de parcelle à l'escalier perpendiculaire à droite, dans-oeuvre : escalier tournant, rampe sur rampe, à deux noyaux de bois et une seule volée, marchés maçonnées, dessus carrelé et nez d e bois, balustrade du garde corps en bois ; local commercial et bureau au rez-de-chaussée surélevé, logis aux étages, aujourd'hui divisés en appartements

Murscalcaire
moellon
Toittuile plate mécanique
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage en surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesappentis
croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour en maçonnerie
Typologiesmaison partagée, escalier tournant à retours, avec couloir d'accès (allée) , balustrade en bois
Techniquessculpture
menuiserie
Précision représentations

ornement géométrique ; balustre" § "sujet : manteau moulure et piédroits fortement galbés, support : cheminée ; sujet : balustrade en bois tourné, support : garde-corps de l'escalier

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablesgarde-corps
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Jourdan Geneviève