Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA01000137 réalisé en 1990

Fiche

Destinationsimmeuble
Parties constituantes non étudiéescour, boutique, glacière
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonTrévoux
AdresseCommune : Trévoux
Adresse : Grande Rue 22, 23 rue
Montsec
Cadastre : 1823 B 170 ; 1984 AD 73

Maison intra-muros, conservant des éléments architecturaux datables de la fin du 16e siècle ou du 1er quart du 17e (escalier en vis, porte de l'arrière-boutique) , ainsi qu'une partie en sous-sol d'époque indéfinissable. Logis probablement réaménagé dans la 2e moitié du 18e siècle (cheminée) , et début de constructions à l'emplacement de la cour. En 1770 (état des lieux) , cette maison appartient au sieur Marc _Comte, et comprend déjà deux corps, l'un donnant sur la Grande Rue, l'autre sur la rue Montessuy (actuelle rue Montsec) . Divisée avant 1777 (plan d'alignement) , elle est à nouveau remembrée avant 1823 et cadastrée à cette date au nom de Damplin, imprimeur. Nombreuses transformations au cours du 19e siècle : remaniement des façades sur rue, surélévation partielle, construction d'un escalier intérieur dans le corps postérieur remplaçant l'escalier extérieur porté sur les plans de 1777 et 1823, réduction progressive de la cour intérieure

Période(s)Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Principale : 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 18e siècle
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Maison de structure complexe, bâtie sur une parcelle en lanière traversante, et sur un terrain présentant une forte déclivité ; elle est formée d'un corps principal à façade de 3 niveaux et 2 travées, alignée sur la grande rue, et d'un corps postérieur à façade de 4 niveaux et 2 travées au 23 rue Montsec, séparés par une cour dans laquelle a été bâti un corps en appentis ; construction en moellons de calcaire, avec sans doute des parties en pisé dans le corps postérieur, fenêtres barlongues à feuillure ; sur la grande rue, boutique (pâtisserie) et annexe au rez-de-chaussée, longées par un couloir latéral d'accès à l'escalier ouvert, demi hors-oeuvre, dans une cage carrée, qui distribue deux étages de logis : escalier en vis en pierre dorée, porte palières à linteau souligné d'un cavet et piédroits adoucis, arcs rampants à clef passante ouvrant sur la cour, consoles à ressaut en quart de rond soutenant les marchés d'angle ; derrière l'escalier, pièce étroite couverte d'une voûte en berceau en moellons, dans l'ancienne cour (occupée par l'arrière boutique) et porte en anse de panier profilée en baguette entre filets ouvrant sur le laboratoire, dans lequel un escalier droit en pierre descend à la cave voûtée en berceau, qui aboutit dans une glacière creusée dans le sable : celle-ci est également accessible par un puits depuis la rue Montsec ; le corps postérieur compte deux étages de soubassement donnant sur la cour ; il est distribué par un escalier dans-oeuvre, en bois, dont la forme varie d'un étage à l'autre

Murscalcaire
enduit
moellon
Toittuile creuse
Étagessous-sol, 2 étages de soubassement, 2 étages carrés, comble à surcroît
Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesappentis
Escaliersescalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis cage ouverte, en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier droit en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier de type complexe en charpente
Typologiesmaison partagée, escalier en vis demi hors-oeuvre, avec couloir d'accès latéral, cage ouverte sur cour
Techniquessculpture
Précision représentations

rosace ; cartouche ; volute" § sujet : volutes adossées de part et d'autre d'un tournesol (?) , tables échancrées, cannelures rudentées, support : cheminée de la salle à manger, corps antérieur, 1er étage

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Jourdan Geneviève