Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à farine Leger actuellement logement

Dossier IA73002805 inclus dans Paysage du bassin-versant du Chéran réalisé en 2013

Fiche

Dénominationsmoulin à farine
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Châtelard (Le)
HydrographiesRuisseau des moulins ; bassin-versant du Chéran
AdresseCommune : Sainte-Reine
Lieu-dit : Derrière chez Velletta Eperney
Adresse : Cadastre : 2008 ZC 119

Le site apparaît sur le premier cadastre français de 1877. Il comporte un moulin appartenant à Gaspard Léger. En 1881, le moulin est en vente (voir Courrier des Alpes du 22 octobre 1881 en annexe). A cette date, il appartient à François Léger et son épouse Mélanie Bertin. Actuellement, une partie du site est toujours en place. Elle est utilisée comme logement.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1877, daté par source

Le site est situé sur le ruisseau des moulins en aval des moulins Gaudin et Perrier (IA73002805). D'après le cadastre de 1877, le moulin était équipé de deux roues. Actuellement, le bâtiment visible sur place s'organise sur un plan carré sur trois niveaux : un rez-de-chaussée, un étage et un étage sous combles. Il est construit en pierre et en essentage de planches et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. Des meules à farine présentes sur place témoignent de l'activité du site.

Murspierre
bois
Toitardoise
Plansplan carré régulier
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
Énergiesénergie hydraulique
États conservationsremanié

Le site se trouve dans le PNR des Bauges.

Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionparc naturel régional

Annexes

  • Le courrier des Alpes, 22 octobre 1881.

    Étude de Me François BURNIER, avoué, à Chambéry, rue de la Gare, 46.

    VENTE ENSUITE DE SURENCHÈRE

    sur aliénation volontaire

    IMMEUBLES

    Situés sur la commune

    DE SAINTE-REINE (SAVOIE) PROVENANT DE FRANÇOIS LÉGER, MEUNIER

    ADJUDICATION

    au 14 novembre 1881, à midi précis, à l'audience des criées du Tribunal civil de Chambéry

    En vertu d'un jugement rendu par le Tribunal civil de Chambéry le quinze octobre mil huit cent quatre-vingt-un, entre :

    1- M.Cubit Stéphane, curé, demeurant à Saint-Pierre de Soucy, surenchérisseur, ayant Me Burnier pour avoué, d'une part ;

    2- Dame Mélanie Berlin, épouse assistée et autorisée de François Léger, ménagère, domiciliée à Sainte-Reine ;

    3- Bazin Joseph-Marie, propriétaire, domicilié aussi à Sainte-Reine, acquéreur surenchéris, ayant Me Billet pour avoué, d'autre part ;

    4- Sieur François Léger, meunier, domicilié à Sainte-Reine, vendeur et défaillant, encore d'autre part ;

    Lequel jugement ordonne la vente des immeubles ci-après.

    DÉSIGNATION DES IMMEUBLES SURENCHÉRIS A VENDRE

    Ces immeubles sont situés sur la commune de Sainte-Reine, canton du Châtelard, arrondissement de Chambéry (Savoie).

    Mise à prix : deux mille deux cent quatre-vingt-deux francs cinquante centimes ci … 2.282 fr.50

    Maison, grange, partie de moulin, placéages, cours d'eau, chemin, jardin, verger, chenevière et terre que François Léger possédait sur Sainte-Reine, au lieu dit Derrière chez Vellettaz, contenant cinq ares cinquante-cinq centiares sous le numéro 713, quatre ares quinze centiares sous moitié du numéro 714, soixante-cinq centiares sous numéro 719, deux ares trente-huit centiares sous numéro 720, un are quatre vingt-dix centiares sous numéro 721 et partie des numéros 722 et 725, sept ares soixante-cinq centiares sous numéro 724 pour une moitié, un are cinq centiares sous le numéro 725, et huit ares sous une moitié du numéro 726, le tout de la section B du plan parcellaire.

    Le contrat de vente passé par François Léger à Mélanie Bertin sa femme et à Bazin Joseph-Marie, par-devant Me Millioz, notaire, par acte du vingt deux décembre mil huit cent quatre vingt, moyennant le prix de deux mille soixante-quinze francs ; lequel contrat a été ou sera déposé au greffe du Tribunal civil de Chambéry. Lesdits immeubles dont la vente est poursuivie ensuite de surenchère sur aliénation volontaire dûment validée par le dit jugement, seront vendus à l'audience des criées du Tribunal civil de Chambéry, le lundi quatorze novembre mil huit cent quatre-vingt-un, à midi précis. Ils seront exposés aux enchères publiques

    en un seul lot, sur la mise à prix de deux mille deux cent quatre vingt-deux francs cinquante centimes, montant du prix primitif de vente et du dixième de la surenchère, outre frais et charges de droit, et seront adjugés au plus offrant et dernier enchérisseur.

    Pour extrait : BURNIER

    Enregistré à Chambéry le dix-neuf octobre mil huit Cent quatre-vingt-un,

    fol. 40, case 2. Reçu un franc quatre vingt-huit centimes décimes et demi compris.

    DURAND

Références documentaires

Documents d'archives
  • FR.AD073, 3P 7278, Premier cadastre français, Sainte-Reine, Section B, feuille 2, 1877.

  • FR.AD073, 3P 7279, Cadastre rénové, Sainte-Reine, Section ZD, feuille unique, 1971.

Bibliographie
  • Le courrier des Alpes, 22 octobre 1881.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Bérelle Clara