Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à farine, scierie, forge, distillerie et pressoir à cidre Favre dit moulin sous le Mollard de la Reisse actuellement vestiges

Dossier IA73002893 inclus dans Paysage du bassin-versant du Chéran réalisé en 2013

Fiche

Dénominationsscierie
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Châtelard (Le)
HydrographiesLe grand nant ; bassin-versant du Chéran
AdresseCommune : Doucy-en-Bauges
Lieu-dit : La Perrière
Adresse : Cadastre : 2009 C 612

Le 12 septembre 1876, Gaspard Favre, meunier et aubergiste à Doucy, demande l'autorisation de construire un hangar à proximité du moulin qu'il possède afin d'y établir une scie circulaire destinée à la fabrication de liteaux, d'échalas et de voliges. Au cours de l'enquête, la demande de Gaspard Favre reçoit un avis défavorable car certains opposants au projet déclare que Gaspard Favre "ne jouit pas d'une bonne réputation" et que plusieurs

membres de la famille Favre sont privés de leurs droits civils pour vols, bataille, etc. La demande est rejetée par arrêté préfectoral du 28 décembre

1876. Gaspard Favre dépose une nouvelle demande d'autorisation le 3 avril 1877 mais celle-ci est à nouveau rejetée le 9 juin 1877. L'administration considère en effet qu'une nouvelle scierie à Doucy-en-bauges ne serait pas nécessaire étant donné qu'il existe déjà une autre scierie sur la commune (scierie Dubois, IA73002891) et trois scieries à la Compôte. Le site apparaît sur le premier cadastre français de 1879 sous le nom "moulin Favre". En février 1881, malgré l'absence d'autorisation, Gaspard Favre achète les pièces nécessaires et installe une scierie au premier étage du moulin. Le 19 mai 1881, la demande de Gaspard Favre est à nouveau rejetée. Gaspard Favre demande le retrait de la décision préfectorale avec le soutien du maire de Doucy et du maire du Châtelard, conseiller général (voir annexes). Le 4 juin 1881, la demande de retrait de la décision est acceptée. A priori, le site n'est plus en activité dès le début du XXe siècle. Actuellement des élévations de murs sont toujours en place à l'emplacement du site.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1879, daté par source
1881, daté par source

Le site est isolé. Il est implanté en rive gauche du ruisseau du Grand nant en aval des moulins Dumoulin (IA73002892). La prise d'eau était située à 175 mètres en amont du moulin. Actuellement, elle n'est plus visible. Le moulin était équipé d'une roue à augets. D'après un rapport de l'administration des forêts du 27 avril 1881, le moulin comportait des meules, l'outillage nécessaire à la mouture du grain ainsi qu'un nettoyeur à blé, un battoir à chanvre (qui pouvait être utilisé comme pressoir à cidre), des appareils de distillerie, une forge et une scie circulaire. Une scie (mécanisme à plomb), propre à débiter des troncs, dont il ne manquait que la courroie de transmission de mouvement était installée à l'étage de la partie est du bâtiment. La scie était prévue pour être actionnée par la roue du battoir à chanvre qui recevait son mouvement grâce à un mécanisme commandé par la roue hydraulique du moulin. Actuellement le site est en ruine mais les contours en pierre du bâtiment sont toujours lisibles.

Murspierre
Couvrements
Énergiesénergie hydraulique
États conservationsvestiges

Le site se trouve dans le PNR des Bauges.

Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionparc naturel régional

Annexes

  • Lettre de soutien du maire du Châtelard

    Lettre de soutien du maire du Châtelard, conseiller général au préfet pour soutenir la demande de Gaspard Favre : « Je viens recommander à votre bienveillance la nouvelle demande faite part Favre Gaspard de Doucy. [ …] On a peut-être recueilli de mauvais renseignements sur sa famille, cela est possible mais il est complètement séparé d’elle, et puis je le connais, est un excellent garçon, très laborieux et surtout n’ayant à ma connaissance jamais subi de condamnation. […] Je sais, monsieur le préfet, que la première enquête n’a pas été favorable à Favre mais je suis au courant de ce qui s’est passé et je vous certifie que la très grande partie des dépositions qui ont été faites ont été guidées par un esprit de vengeance. […] », 1879 (ADS 81S38).

Références documentaires

Documents d'archives
  • FR.AD073 sous-série 81S38, Service hydraulique. scierie Favre, 1881-1883.

  • FR.AD073, 3P 7116, Premier cadastre français, Doucy-en-Bauges, Section C, feuille 3, 1879.

  • FR.AD073, 3P 7117, Cadastre rénové, Doucy-en-Bauges, Section C, feuille 3, 1972.

  • FR.AD073 sous-série J1706, Inventaire des moulins de Savoie. Association des amis des moulins savoyards. Nicole Gotteland, Louis Crabières, commune Doucy-en-Bauges, 1999.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Bérelle Clara