Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin Belleville puis Moulin Chez Grillet dit Moulin Riondel

Dossier IA74001007 inclus dans Paysage du bassin-versant du Fier réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiéesmaison, bief, remise, moulin, maison
Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Annecy
HydrographiesMaraflin la), Fier Inférieur
AdresseCommune : Chavanod
Lieu-dit : Chez Grillet
Adresse : 164 route de
Chez Grillet
Cadastre : 0A 4 8, 497, 495, 496, 503, 502, 913, 1455, 918, 917, 916, 500, 915

Cet artifice constitue le premier moulin en amont qui jalonnait les rives du ruisseau de Maraflin. Attesté depuis le Moyen Age, il est intégré progressivement au domaine du château de Montrottier qui dispose au début du XVème siècle de quatre moulins dans la paroisse de Chavanod, le cinquième relevant du prieuré de Lovagny. Les cinq moulins et la scierie de la commune connaissent un développement conséquent de 1490 à 1860. Au début du XIXème siècle, il ne reste que trois moulins en activité dont le moulin de Chez Grillet qui a opéré depuis une mutation importante car entièrement modernisé, le moulin est déplacé plus en aval du bâtiment originel. L´histoire du site est liée à la destinée des seigneurs de Montrottier et des élites locales. En 1427, Amédée VIII duc de Savoie, revend le château de Montrottier ainsi que toutes ses dépendances à Pierre de Menthon. En 1470, la propriété comprend deux moulins avec bois et terres, ainsi que trois ponts enjambant l´écluse. Le seigneur de Chavaroche perçoit un cens de trois coupes de blé, moitié froment, moitié avoine. Les moulins sont reconnus en fief emphytéotique perpétuel. En 1766, un conflit opposant Claude Belleville et la maison de Menthon pousse la noble famille à réclamer le payement d´un cens au meunier. Ce dernier refuse et se voie alors dépossédé de son bien puisque les moulins sont reconnus par le juge du comté de Montrottier, comme propriété de la famille de Menthon. Plusieurs notes de greffe de 1546 attestent que Pierre et Charles de Menthon perçoivent des rentes du domaine. Les moulins donnés à M. Claude Belleville dit Gerbaz appartiennent au fief du seigneur de Menthon jusqu´à la Révolution française, où les biens de la famille sont nationalisés. Les moulins de la paroisse de Lovagny et de Chavaroche appartenant au clan sont rachetés par les anciens locataires ou des rentiers fortunés. Le site connait alors de nombreuses évolutions dont la plus notable est le déplacement du bief entre la fin du XIXème siècle et le début du XXème qui pousse les propriétaire à reconstruire une nouvelle maison de meunier et un nouveau moulin en aval de l´ancien bâtiment. Situés au plus près du cours d´eau, les moulins Riondel dit Moulin Chez Grillet disposent en 1906 d´une chute d´eau d´une hauteur moyenne de 5 mètres 45. Le moulin à blé et le battoir gérés par Monsieur Riondel Jospeh développent alors une puissance totale de 5 chevaux vapeur.

Remploi
Période(s)Principale : 4e quart 13e siècle
Dates1499, daté par source

La route des Creuses forme un lacet descendant dans la vallée creusée par le ruisseau de Marais de l´Aile ou ruisseau La Maraflin. Avant d´enjamber le cours d´eau, cet axe est-ouest est prolongé dans sa partie nord par la route de Chez Grillet qui borde la rive droite du ruisseau. Suivant les méandres de la rivière sur plus de 811 mètres, cet ancien chemin vicinal conduit au hameau chez Grillet. De part et d´autre du chemin, trois maisons se succèdent au pied du coteau. De plan carré, le premier édifice reconverti en auberge se trouve sur l´ancien emplacement du premier moulin de 1730. Cet édifice, d´une emprise au sol de 217 m² se trouve en fond de parcelle, à droite de la route. Il est précédé par un bâtiment aux dimensions plus contenues. Entièrement réalisé en pierre de taille, cet imposant édifice dispose d´une façade antérieure richement dotée en baies organisées en travées. De l´autre côté de la route, le jardin donne sur le seuil du barrage. D´une hauteur importante la chute d´eau est canalisée par une dérivation qui conduit l´eau dans un canal maçonné agrippé aux flancs de la gorge sur une longueur de 211 mètres. Ce bief conduit à un petit collecteur équipé d´un dégrilleur qui alimentait la conduite forcée et la turbine située au premier sous-sol. Le bâtiment du moulin dispose d´une emprise au sol contenue, mais d´une hauteur conséquente propre à sa production avec deux sous-sols, deux étages carrés et un étage sous comble. Le toit à deux pans débordant a permis d´aménager une avancée de toit qui forme un perron ou préau s´appuyant sur les débordements des fermes en bois de la charpente. Sur cette façade, les deux baies du rez-de-chaussée sont couronnées par une baie centrale de l´étage. La porte d´entrée du rez-de-chaussée est protégée par un garde corps en fer qui conduit à un escalier adossé au mur de la façade descendant jusqu´aux rives du Marais de l´Aile. Cet édifice ne dispose que de très peu d´ouvertures sur les trois autres murs gouttes. De l´autre côté de la route, un autre édifice s´appuie sur les pentes du terrain. D´une longueur de 30 mètres, l´édifice comporte la maison du meunier, les magasins et la remise. Des baies de tailles variées se succèdent le long de la façade antérieure permettant une succession de neuf travées. Au nord, les vastes portes ménagent les accès propres à la circulation des marchandises. La façade contigüe à la route dispose d´un long pan avec une avancée protégeant les accès.

Mursbéton
pierre
brique
enduit
moellon
Toittuile plate
Plansplan régulier
Étages2 étages de soubassement, rez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage de comble, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à deux pans
Énergiesénergie hydraulique
Jardinsbois de jardin, bosquet
États conservationsremanié

L'ensemble du domaine est compris dans une zone ND au PLU. Les zones ND correspondent à des zones de sauvegarde d'espaces naturels qu'il convient de protéger en raison de la qualité du site et des paysages ou en raison de risques naturels localisés repérés dans le PLU déposé en Mairie. Disposant encore de son bief mais aussi d'éléments de machinerie, ce moulin et les dépendances apparaissent comme un ensemble d'une cohérence profitant d'un cadre paysager de grande qualité.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Savoie : 11 J 60, Moulin Belleville, jugements. 1730.

Bibliographie
  • Département de la Haute-Savoie, Académie florimontane. CONSTANTIN Aimé, Revue Savoisienne, volume 140. 2000, p 120.

  • Etude sur Challes-les-Eaux, Chamoux, Faverges, Chavanod et Evires, dans l´Essor savoyard. 1960, n.p.

  • France, Société française d´archéologie, Congrès archéologique de France, 123ème Session, Volumes 123-124.Paris : P.S.F.A, 1965. 339 p, p.176.

  • GERMAIN, Michel. JOND, Gilbert. Annecy et son lac autrefois. Montmélian : Fontaine de Siloé, 2000, 256 p. (Collection les Savoisiennes).

  • Journal de Savoie, feuille politique, religieuse, littéraire, Manifeste pour la vente d´immeubles situés sur la commune de Chavanod. Chambéry : Imprimerie de F.R. Platter, 1825,1102 p., p 192

  • MAYEUR Jean-Marie, SORREL Christian, Dictionnnaire du monde religieux dans la France contemporaine, Volume 8. Paris : Beauchesne. 1996, p. 62.

  • NICOLAS Jean, La Savoie au XVIII ème siècle : noblesse et bourgeoisie. Montmélian : Fontaine de Siloé, 2e éd., 2003, 1242 p.

  • SERAND Joseph, Le Château de Montrottier : étude historique et archéologique. Annecy : Gardet et Garin, 1949. 98 p, p.103.

  • SIREY Jean-Baptiste, Jurisprudence du Conseil d´Etat, depuis 1806. Epoque de l´institution de la Commission du contentieux jusqu´à la fin de septembre 1818. Paris : Cour de Harlai, 1818. 572 p, p.532.

  • REGAT Christian, AUBERT François, Château de Haute-Savoie. Saint-Gringolph : Ed. Cabédita, 1994. 193 p.

  • MARIOTTE Jean-Yves, Histoire des communes savoyardes : Genevois et Lac d'Annecy. Roanne : Edition Horvath, 1981, 672 p.

  • Société d´Agriculture Histoire Naturelle et arts Utiles de Lyon, Annales de la Société d´agriculture et arts utiles de Lyon. Quatrième série, Tome 7.1875, n.p, p.677.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Mahfoudi Samir