Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin des chaînes puis immeuble

Dossier IA42001640 inclus dans Ville de Montbrison réalisé en 2007

Fiche

Appellationsmoulin des chaînes
Destinationsimmeuble
Parties constituantes non étudiéesbief
Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
HydrographiesVizézy
AdresseCommune : Montbrison
Adresse : 4 rue
Tupinerie
Cadastre : 1809 E 542-543 ; 1986 BK 424

Dans la 1ère moitié du 15e siècle, un moulin, alimenté par un bief, est installé au bord du Vizézy. Son appellation "Moulin des Chaînes" provient des chaînes métalliques, toutes proches, tendues sur la rivière pour barrer le passage aux envahisseurs. L'édifice, seul moulin bâti dans la ville intra-muros, appartient en 1804 au meunier Etienne Duchez, de l'Estiallet. En 1856, ce dernier, ainsi que son associé Antoine Laurent, meunier de la Guillanche, vendent le moulin, aux menuisiers montbrisonnais Michel Georges et Michel Chambon. Le bâtiment est partiellement reconstruit en 1857 ; l'arrivée du bief est conservée. C'est dans ce bâtiment que M. Georges et M. Chambon installent leur atelier de menuiserie. En 1902, l'édifice est acheté par les imprimeurs Eleuthère et Aimé Brassart ; de là sort "Le Journal de Montbrison". L´imprimerie, nationalisée après la Libération, est reprise par Jean Cerisier qui fait paraître en 1944 le journal "La Liberté". Le bâtiment est remanié dans son élévation postérieure : percement de larges baies sur deux niveaux pour éclairer les ateliers. En 2006, l'édifice est transformé en immeuble à logements avec local commercial au rez-de-chaussée ; l'escalier intérieur est détruit lors de l'installation d'un ascenseur. Le bief reste le seul vestige encore visible grâce à l'arche toujours en place sous l'édifice ; la turbine a été déposée au moulin des Massons à Saint-Bonnet-le-Courreau.

Période(s)Principale : 1ère moitié 15e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1857, daté par travaux historiques
Auteur(s)Personnalité : Georges Michel commanditaire
Personnalité : Chambon Michel commanditaire

L'édifice se compose de deux corps de bâtiments (A et B) adossés et de hauteurs différentes. Le corps de bâtiment sur la rue Tupinerie (A) compte quatre niveaux : un rez-de-chaussée, deux étages carrés, un étage en surcroît. L´élévation est en pierre de taille de granite tandis que les élévations latérales et la partie haute de l´élévation postérieure, sont en brique. Le corps de bâtiment le long du Vivézy (B) montre un étage de soubassement en moellons de granite ; les trois autres niveaux sont recouverts d´un enduit. Sous l´étage de soubassement, un bief canalisé est alimenté par les eaux du Vizézy. Le corps (A) est couvert de longs pans et croupe ; la toiture, en tuiles creuses mécaniques, se termine par une corniche en brique contre la façade et par un avant-toit sur l´élévation postérieure. Le corps (B) est couvert d´un appentis ; la toiture, en tuiles creuses, est fermée par une corniche en bois. L´élévation du corps (B) présente, au 2e et 3e niveaux, de larges baies vitrées ouvrant sur des balcons de longueur.

Mursgranite
brique
enduit
pierre de taille
moellon
Toittuile creuse mécanique
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, 2 étages carrés, étage en surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
appentis
croupe
Escaliersescalier intérieur : escalier droit en maçonnerie
États conservationsbon état, remanié
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • [Vue cavalière simplifiée réalisée à l'occasion d'un procès soutenu par le chapitre de Montbrison. Plan de Montbrison et de Moingt]. Anonyme, 1732. Papier, encre sépia, lavis jaune, rouge, bleu. Ss éch., 60,5 x 101 cm. Ss éch., 60,5 x 101 cm. Lég., tampon. Texte en marge. (A. Diana, Montbrison)

    B Diana Montbrison
  • Plan parcellaire de la ville de Montbrison, chef-lieu du département de la Loire. Dédié à Monsieur Silvestre de la Noërie, maire de la dite ville, par Hyacinthe de Boisboissel, ingénieur vérificateur du cadastre. [1813-1815]. Papier, encre, gouache. Ech. 1/1250e. (A. Diana, Montbrison, cote 119 F, document numérisé, original disparu)

    B Diana Montbrison : 119 F
  • Département de la Loire. Arrondissement de Montbrison. Canton de Montbrison. Commune de Montbrison. Parcellaire de 1809. Section E dite de la ville. Reboul, géomètre, Montbrison, 1809. Papier, encre brune, lavis bleu. Ech. 1/1250e. (AC Montbrison)

    parcelles E 542 et 543
  • Plan général de la ville de Montbrison et de ses faubourgs. Remontet, architecte-voyer, 1872. Calque, encre de chine noire, rouge, verte, lavis gris, vert, bleu, jaune. Ech. 1/500e, 194 x 138 cm. Présenté avec les Projets d'Alignements/ proposés par le Conseil Municipal,/ conformément à la loi du 16 7bre 1807 et à l'Instruction de M. Le Ministre de l'Intérieur en date du 2 8bre 1815/ Levé et dressé en 1819 par l'Architecte-Voyer Trabucco/ Vu par le Maire de Montbrison le 1er mars 1820 signé Le Chevalier Dumoncel Maire./ Les alignements en rouge ont été approuvés par ordonnance royale du 20 décembre 1820./ Dressé par l'Architecte-Voyer conformément aux indications contenues dans la délibération/ du conseil municipal des 5 et 19 janvier 1872 en ce qui concerne les alignements verts proposés./ Montbrison le 10 février 1872/ signé : Remontet/ Vu et approuvé St Etienne le 18 avril 1872. Le Préfet signé : Ducros/ 2 nov. 1876/ L'Architecte-voyer : Carrez/ vu par le Maire [.]/ Montbrison le [ ] novembre 1876. (AC Montbrison)

  • Copie du plan général des alignements de la ville de Montbrison. 1872, 1922. Papier collé sur toile en 4 feuilles, encre noire, lavis gris, jaune, rose, bleu, aquarelle verte. Ech. 1/500e, 116 x 76 cm. Approuvé par M. Le Préfet le 18 avril 1872. Dressé et mise à jour le 20 septembre 1922. [Inscriptions et orientation sur toutes les feuilles]. (AC Montbrison)

Périodiques
  • JASSERAND, Jean-Paul.Cinq siècles au fil de l'eau : du moulin des chaînes à La Liberté. La Liberté, 2007

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Hartmann-Nussbaum Simone