Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin Mugnier dit battoir à chanvre

Dossier IA74000980 inclus dans Paysage du bassin-versant du Fier réalisé en 2010

Fiche

Témoignage rare d´une activité peu connue lié à la meunerie, ce battoir constitue un témoin important du patrimoine rural. Si l´édifice est de qualité, le mauvais état des fondations et de la charpente démontrent un mauvais état de conservation.

Parties constituantes non étudiéesremise
Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Thorens-Glières
Hydrographiesles), Fier Supérieur Allouettes
AdresseCommune : Charvonnex
Lieu-dit : les Tavernette
Adresse : 155 route de
la Passerelle
Cadastre : AC 2 9

Au début du XIXème siècle, M. Pierre Mugnier habitant de la commune de Charvonnex dispose le long du torrent de la Fillière, d´un moulin à blé en activité depuis de nombreux siècles puisque cet ouvrage est déjà mentionné en 1730 durant l´élaboration de la mappe sarde de l´intendance du Genevois. En 1875, M. Claude Mugnier décide de dériver sur les terrains de sa propriété les eaux du ruisseau de l´Etang afin d´alimenter une roue hydraulique destinée à faire mouvoir un battoir à chanvre qui doit compléter son moulin et sa scierie situés en aval sur la rive droite du torrent de la Fillière. Avec l´apparition du moulin des Aimes en 1806, le meunier souhaite réagir à cette nouvelle concurrence en construisant ce battoir à chanvre. Le torrent de l´Etang est alimenté par deux petits cours d´eau dénommées des Allouettes et le Milieu qui se réunissent à 300 mètres avant d´entrer dans l´ancienne propriété Mugnier, profitant du débit, le meunier installe une dérivation sur ce cours d´eau. En 1878, les frères Joseph et Célestion Mugnier agrandissent le bâtiment pour lui ajouter une mécanique à huile. Entre 1887 et 1914, le battoir est entretenu par Joseph Mugnier qui cesse son activité à la veille de la Première Guerre Mondiale. L´édifice tombe en ruine en 1999.

Remploi
Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1875, daté par source
Auteur(s)Auteur : Claude Mugnier ingénieur attribution par source

Le bâtiment isolé du battoir se trouve sur la rive gauche du ruisseau des Alouettes accessible par le chemin des Tavernettes qui longe le ruisseau et les champs agricoles qui surplombent la route départementale d'Annecy. Le ruisseau des Alouettes prend sa source dans la commune de Groisy à 5 km environ en amont de sa jonction avec le ruisseau les Milieux. Ce dernier prend sa source dans la commune de Villy-le-Pelloux à 4 km environ de sa jonction avec le ruisseau des Allouettes. Ces deux cours d´eau au débit variable alimentaient l´ancienne roue horizontale du battoir. L´endiguement de la partie gauche du ruisseau témoigne de l´ancien emplacement du bief qui dessinait une courbe avant de se jeter sous les massifs en pierre de tailles de l´édifice. Le bâtiment abritant l´ancien battoir, de plan carré est implanté sur un terrain à forte pente côté ruisseau il se compose d´un socle en maçonnerie en partie enterré. Construit en bois, le préau dispose d´une ossature formée par des poteaux recevant des fermes. Une partie du mur goutte Ouest est close par des lattes de bois. Un toit à deux pans avec couverture en ardoise protège l´ensemble. Des poteaux maçonnés renforcent le structure sur un des deux pignons. Subissant les aléas climatiques, une partie de la toiture et des fondations est fortement endommagée.

Murspierre
bois
Toittuile plate
Plansplan régulier
Étages1 vaisseau
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à deux pans
Énergiesénergie hydraulique
Jardinsmassif d'arbres
État de conservationremanié

Le battoir tombe en ruine et sert de hangar pour le matériel agricole. Au regard du PLU, le hangar se trouve en zone NC.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Savoie : 10 FS 303, Demande en autorisation de construction d'une digue en bois pour protéger la Scierie et les moulins. 1816-1824

  • AD Haute-Savoie : 6 S 40, Défense contre le torrent la Fillière au Moulin chez Mugnier. 1841

  • AD Haute-Savoie : 6 S 40, Règlement d'eau autorisant M. Mugier Claude à dévier les eaux de la dérivation du torrent de la Fillière pour servir au fonctionnement des deux moulins à grains et un battoir. 1873

  • AD Haute-Savoie : 6 S 226, Demande en autorisation pour la construction d'épis. 1875

  • AD Haute-Savoie : 6 S 40, Construction d'un battoir à chanvre. 1876

  • AD Haute-Savoie : 6 S 40, Demande en autorisation pour l'établissement d'un barrage et prise d'eau sur le torrent de l'Etang pour servir au fonctionnement de moulins à trois pairs de meules avec mécanique à l'huile de M. Mugnier Claude au hameau des tavernettes. 1878

Bibliographie
  • Haute-Savoie. Société d´histoire et d´archéologie. Mémoires et documents. Volume 5-6. 1861, p.15

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Mahfoudi Samir