Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin Paget puis scierie Brossu

Dossier IA73002680 inclus dans Paysage du bassin-versant du Lac du Bourget et tributaires réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication
Dénominationsmoulin, scierie
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Albens
HydrographiesRuisseau Nant de Baffret
AdresseCommune : Saint-Girod
Lieu-dit : Chez Darmand
Adresse : Le
Moulin
Cadastre : 2007 C 191, 688, 693

Les premières mentions du moulin datent de 1850-1855. François Paget est l'instigateur et le premier exploitant du moulin. Il sera exploité de père en fils jusque dans les années 1930 (1936 ?). Le moulin est transformé en scierie au cours des années 1940. Le site est électrifié en 1945. La scierie est occupée par des locataires jusqu'en 1965, date à laquelle monsieur Jean Brossu la rachète. En 2010, le bâtiment est occupé par un agenceur de cuisine.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1850, daté par source
1856
1940

Le bâtiment est de plan rectangulaire sur un niveau : un rez-de-chaussée. Il est construit pour sa partie ancienne, espace au sud-est, en pierre maçonnée. Les extensions sont en parpaings de béton. Le toit est à longs pans en ardoise. Un appentis se trouve sur la façade nord, il est en tôle ondulée. Sur cette même façade, un canal d'évacuation des eaux de l'ancienne roue (horizontale ?) est visible dans le soubassement. A l'origine, la scierie fonctionnait grâce aux eaux dérivées du ruisseau de Baffret utilisées pour le moulin Paget amont dans un premier temps. Le site a été électrifié dans un second temps. La scierie travaillait pour la charpente avec des bois de chêne et pour la fabrication de cercueils en bois de sapin. Le matériel a été démantelé, le chariot de la scie battante a été déposé dans le lit du ruisseau pour en faire une digue. La scie battante a été vendue.

Murspierre
essentage de planches
parpaing de béton
Toitardoise, tôle ondulée
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesrez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
appentis
Énergiesénergie hydraulique
État de conservationremanié, inégal suivant les parties

La prise d'eau sur le ruisseau du Baffrey servait à alimenter deux artifices, ce moulin devenu une scierie et un second en amont. Le site conserve une homogénéité malgré les évolutions des deux bâtiments. Les propriétaires du moulin amont sont de la même famille que le premier meunier et dispose d'une bonne mémoire des lieux.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AP, Délibération du conseil délégué de la commune de Saint-Girod relative aux moulins Paget, 1856

  • AP,Procès verbal du tribunal de Chambéry, François et Etienne Paget contre Monsieur le Procureur du Roi demandeur,, 12 juin 1856

  • FR.AD073, 284 R 1 Guerres et affaires militaires, Céréales, Saint-Girod, 1917

  • FR.AD073, 284 R 2 Guerres et affaires militaires, Céréales, Saint-Girod, 1923

  • FR.AD073, 284 R 3 Guerres et affaires militaires, Céréales, Saint-Girod, 1924

Documents figurés
  • Cadastre actuel, consulté en 2007 (Accès internet :

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Milleret Yannick