Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin

Dossier IA74000989 inclus dans Paysage du bassin-versant du Fier réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiéesferme
Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Thorens-Glières
Hydrographiesla), Fier Supérieur Fillière
AdresseCommune : Aviernoz
Lieu-dit : le Vuaz
Adresse : 680 route de
Vuaz
Cadastre : 0A 1 19, 352

Figuré sur la mappe sarde de 1730, le moulin du Vuaz est mentionnée depuis le Moyen Age. En 1578 les moulins entrent alors dans le domaine de la famille de Sales, grande famille aristocratique qui étend son pouvoir sur la parroisse de Thorens et les paroisses alentours. Par un acte passé en 1823, Mme la Comtesse de Sales vend les terrains attenants à ce moulin, ainsi que le droit d´eau à M. Pierre Duret meunier et cultivateur mais la famille aristocratique reste propriétaire des terres situées sur la commune de Thorens en rive droite. En 1901, M. Duret Edouard, meunier au hameau du Vuaz dans la commune d´Aviernoz reconstruit le barrage de la prise d´eau après une inondation du torrent de la Fillière. A cette époque, l´usine de M. Duret est construite sur la rive gauche de la Fillière à 500 mètres en aval de l´ancien chemin d´intérêt communal n°2. Ce moulin est alimenté par une dérivation de la Fillière qui s´ouvre à une distance à peu près égale en amont. L´ancien barrage construit en pierres et fascines recouvertes de moellon, assure l´écoulement des eaux sur la rive gauche mais la crue de 1901 a tout emporté. Le nouveau barrage qui forme un déversoir est rétabli à l´ancien emplacement s´appuyant sur les deux rives du torrent. Le bief alimente alors les artifices d´un moulin et d´une scierie. Le barrage s´appuie donc sur les deux rives des communes de Thorens et d´Aviernoz. Les ateliers se trouvent sur la rive gauche de la rivière à 500 mètres de l´ancien pont métallique dit du Vuaz. L´usine la plus proche en amont est située à environ un kilomètre du barrage, il s´agit du moulin de M. Rey Gorrez François meunier à la Louvatière commune de Thorens. Aux abords du moulin Vuaz, la rivière la Fillière sépare les communes de Thorens et d´Aviernoz. Construite sur la rive gauche de la rivière, au lieu du Vuaz, l´usine dispose d´un nouveau barrage en 1902. En 1906, il est attesté que le complexe comprend aussi une taillanderie. La chute d´eau alimentant le moulin et la scierie est alors estimée à 3 mètres de hauteur pour un débit de 375 litres par seconde, permettant aux équipements hydrauliques de développer une puissance de 11 CV. Le barrage de la prise d´eau de la taillanderie est estimé à 3 mètres, pour un débit de 275 litres par seconde, tout en délivrant 8CV pour les équipements hydrauliques.

Période(s)Principale : 4e quart 16e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates1578, daté par source

Situé sur la rive gauche de la Fillière, le moulin du Vuaz comprend deux bâtiments qui ont donné naissance au hameau du Vuaz au nord de la commune d´Aviernoz. Les anciens champs ont été lotis par un habitat pavillonnaire de faible densité qui enserre les deux bâtiments du moulin. Suivant le tracé de l´ancien bief comblé à la fin du XXème siècle, les deux édifices ont gardé leur aspect d´antan. Monté en terrasse. Un premier bâtiment domine les terrasses de l´ensemble du hameau. Il s´agit de l´ancienne taillanderie, de plan en L et d´une surface au sol de 212 m², cet édifice est attenant à un corps de ferme d´une surface beaucoup plus importante. Protégé par un toit à longs pans avec demi-croupes, cet édifice comporte de nombreuses baies sur sa façade antérieure qui donne sur une petite cour. La façade postérieure qui longeait l´ancien bief dispose de quelques baies car les roues de la taillanderie étaient fixées sur cette dernière. En contre bas, le second moulin, de dimensions plus restreintes, est contigu à la route du Vuaz qui borde les berges de la Fillière. De plan en L, ce bâtiment a subi aucunes modifications notables, si bien que les enduits, les contrevents protégeant les baies sont de conception assez anciennes. Alors que le premier bâtiment de la taillanderie a été reconverti en maison d´habitation, le second moulin est entretenu mais il n´est plus habité.

Murspierre
enduit
moellon
Toittuile mécanique
Plansplan carré régulier
Étagesen rez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
Énergiesénergie hydraulique
Jardinsarbre isolé
États conservationsdésaffecté

Les deux moulins et la ferme formant l'ancien domaine du moulin du Vuaz se trouvent au regard du PLU en zone UC. Il s'agit d'une zone à caractère principal d'habitation, englobant les hameaux constitués d'un habitat traditionnel savoyard. Il faut souligner l'état de conservation de cet ensemble car si le bief a disparu, les bâtiments ont gardé leur caractéristiques architecturales d'antan.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà étudier

Références documentaires

Documents figurés
  • Vestiges du canal de dérivation en bois / Photographie couleur (CAH Haute-Savoie).

    CAH Haute-Savoie
  • Vue d'ensemble du moulin / Photographie couleur (CAH Haute-Savoie).

    CAH Haute-Savoie
  • Vue d'ensemble du second bâtiment du moulin prise depuis la route du Vuaz / Photographie couleur (CAH Haute-Savoie).

    CAH Haute-Savoie
  • Elévation nord est du moulin contigüe à la route du Vuaz / Photographie couleur (CAH Haute-Savoie).

    CAH Haute-Savoie
  • Façade postérieure du bâtiment du moulin contigüe à la route du Vuaz / Photographie couleur (CAH Haute-Savoie).

    CAH Haute-Savoie
  • cour intérieure / Photographie couleur (CAH Haute-Savoie).

    CAH Haute-Savoie
Bibliographie
  • BROCARD, Michèle. Les châteaux de Savoie. BROCARD, Edmond (dess.). Saint-Gingolph (Haute-Savoie)/Yens-sur-Morges (Suisse) : Editions Cabédita, 1995 (Collection Sites et Villages).

  • Haute-Savoie. Académie Salésienne, Mémoires et documents publiés par l´Académie salésienne. Volume 19-20. Annecy, 1806.

    p. 351
  • RAYMOND, Justinien, La Haute-Savoie sous la IIIème République : histoire économique. Volume 2. Seyssel : Ed. Champ Vallon, 1983, p.625

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Mahfoudi Samir