Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulins Mithieux-Blanc actuellement logements

Dossier IA73002785 inclus dans Paysage du bassin-versant du Lac du Bourget et tributaires réalisé en 2012

Fiche

Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Cognin
HydrographiesTorrent de l'Hyère; bassin-versant du lac du Bourget
AdresseCommune : Vimines
Lieu-dit : Le Moulin
Adresse : Le
Moulin
Cadastre : 2009 AN 159, 160, 161

En 1861, François Mithieux dit Blanc demande l'autorisation de construire un pont sur l'Hyère pour accéder à sa propriété. Il possède plusieurs artifices (moulins et battoirs) en rive gauche du torrent. Ceux-ci apparaissent sur le premier cadastre français de 1863 sous le nom "Moulin Blanc". Le site est alimenté par une dérivation de l'Hyère mentionnée sous le nom de "Béal du moulin". Le 27 juillet 1880, les immeubles dépendant de la succession de François Mithieux sont mis en vente. Le site apparaît sur les recensements des moulins de 1917, 1923 et 1924. Il est alors exploité par Eugène Mithieux-Blanc. Une partie des artifices semble toujours présente sur le cadastre rénové de 1962. Les moulins sont aujourd'hui occupés par des logements.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates1863, daté par source

Le 27 juillet 1880, lors de leur mise en vente, les biens de François Mithieux comprennent : le vieux moulin composé, au rez-de-chaussée, d'une pièce où se trouvent deux paires de meules, une cuisine, une chambre attiguë et un petit caveau ; au premier étage, deux chambres au-dessus de la cuisine, enfin galetas au-dessus ; Le nouveau moulin composé, au rez-de-chaussée, d'une pièce ou cellier où sont installés les engrenages ; au premier étage, une pièce où est établie une paire de meules et une chambre attiguë du côté du couchant ; enfin galetas au-dessus. Actuellement une partie des bâtiments est toujours visible. Ils sont occupés par des logements. Deux d'entre eux présentent un plan rectangulaire. Le troisième s'organise sur un plan carré sur trois niveaux : un rez-de-chaussée, un étage et un étége sous comble. Ils sont construits en pierre et sont couverts de toits à longs pans en tuile plate ou en tuile mécanique.

Murspierre
Toittuile plate, tuile mécanique
Plansplan rectangulaire régulier, plan carré régulier
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
Énergiesénergie hydraulique
États conservationsbon état

Le site est situé en rive gauche du torrent de l'Hyère. Actuellement une partie du site est occupée par des logements.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • FR.AD073, 3P 7318, Premier cadastre français, Vimines, Section B, feuille unique, 1863.

  • FR.AD073, 3P 7318, Premier cadastre français, Vimines, Section D, feuille 1, 1863.

  • FR.AD073, 3P 7319, Cadastre rénové, Vimines, Section B, feuille 1, 1962.

  • FR.AD073, 3P 7319, Cadastre rénové, Vimines, Section D, feuille 1, 1962.

  • FR.AD073 sous-série J1706, Inventaire des moulins de Savoie. Association des amis des moulins savoyards. Nicole Gotteland, Louis Crabières, commune Vimines.

  • FR.AD073 sous-série 81S74, Service hydraulique. Vimines, Affaires diverses, 1861-1904.

  • FR.AD073, 284 R 1, Moulins : recensements, Vimines, 1917, Moulin Blanc.

  • FR.AD073, 284 R 1, Moulins : recensements, Vimines, 1923, Moulin Blanc.

  • FR.AD073, 284 R 1, Moulins : recensements, Vimines, 1924, Moulin Blanc.

Périodiques
  • Le courrier des Alpes , 29 juin 1880.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Milleret Yannick - Bérelle Clara