Logo ={0} - Retour à l'accueil
Chapelle Saint-Michel, anciennement chapelle du lycée Jean-Puy

Peintures monumentales (décor d'architecture) : scènes eucharistiques, de la vie du Christ et de la Vierge, allégories

Dossier IM42002481 réalisé en 2013

Fiche

Dénominationspeinture monumentale
Aire d'étude et cantonRhône-Alpes - Roanne-Nord
AdresseCommune : Roanne
Adresse : rue
Jean-Puy
Cadastre : 2013 AB01 23
Emplacement dans l'édificeensemble des chapelles, plafond, murs et voûtes du choeur

Il s'agit d'un ensemble collectif, créé par le peintre italien Giovanni Zaccheo et son équipe entre 1853 et 1859.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1853, porte la date
1856, porte la date
1858, porte la date
1859, porte la date
Stade de création
Auteur(s)Auteur : Zaccheo Giovanni peintre

Présentation

Au cours d’une campagne de restauration de la chapelle, le peintre italien Zaccheo a été sollicité pour décorer les murs, les caissons de la voûte de la nef et du transept, le chœur. La totalité des parties évoquées est recouverte de peintures colorées et de trompe-l’œil en grisaille, figuratifs ou décoratifs. En sachant que certaines œuvres sont signées et datées par l’artiste et d’autres non, la supposition de la présence d'une équipe d'assistants, voire d’élèves, est justifiée.

Dans le choeur : grisailles

Dans le chœur au-dessus du maître-autel se situent en grisaille un gigantesque Christ en croix et dans des niches en trompe-l’œil à gauche et à droite saint Pierre et saint Paul. Au-dessus, dans la voûte du chœur, se trouvent la scène de Jésus parmi les docteurs et dans un cartouche à part de chaque côté, un ange. L’ensemble se termine avec les trois vertus théologales : la Foi, l’Espérance et la Charité, grandes figures féminines accompagnées par le livre de l’évangile, la croix et l’Eucharistie, ainsi que l’ancre du salut et l’accueil de l’enfant auprès des fondateurs du collège.

La Charité.La Charité.

Transept : peintures au plafond et aux murs

Les évangélistes sont peints sur le plafond du chœur, chacun dans un médaillon construit de façon identique, mais avec des variantes évitant ainsi des répétitions visuelles et assurant une vitalité à l’ensemble. En effet, si les quatre saints personnages sont figurés dans des postures et des décors similaires, chacun des tableaux qu’ils forment offrent des variations spécifiques. Les médaillons sont inscrits dans un cercle doré rehaussé d’une frise en camaïeu et trompe l’œil ; pour les médaillons est et ouest (Matthieu et Jean), il s’agit d’une ronde de godrons rehaussée à l’extérieur d’une frises de fleurons ; pour les médaillons nord et sud (Marc et Luc), se succède une rangée de choux frisés et de palmes. Un cartouche en cuir découpé porte les premiers mots de l’évangile en question ; seul celui de Matthieu à l’est est rehaussé d’une tête d’angelot.

Plafond du transept : représentation des quatre ÉvangélistesPlafond du transept : représentation des quatre Évangélistes

Chaque évangéliste est représenté assis dans un paysage crépusculaire avec ruines, dont les tons varient du rose ocré au bleu terni. Leur vêtement offre une belle palette de bleu, ocre, rouge et vert savamment composée.

À l’est en direction du chœur est représenté Matthieu avec son attribut l’homme ailé. Les cheveux grisonnants, assis, il tient le livre de son évangile fermé entre ses mains et posé sur ses genoux. L’homme ailé, drapé de blanc et violet, auréolé d’un ton jaunâtre autour de sa tête et de ses ailes, se tient debout derrière lui ; il désigne le ciel de son doigt gauche. Dans le médaillon, est inscrit le liminaire de l’évangile de Matthieu : LIBER GENERATIONI JESU CHRISTI FILII DAVID FILII ABRAHAM.

Saint MatthieuSaint Matthieu

Au nord, se tient Luc accompagné de la figure du taureau allongé à sa droite. Assis appuyé du pied droit sur un mur en gros appareil, il est plongé dans la lecture de son évangile appuyé ouvert contre une colonne. Descendant du ciel, des rayons dorés se dirigent sur sa tête. Dans le cartouche, les premiers mots de son évangile : QVONIAM QVIDEM MVLTI CONATI SVNT ORDINARE NARRATIONEM OVAE IN NOBIS.

À l’ouest, en direction de la nef, est figuré Jean, imberbe, semblant écrire sur le codex qu’il tient presque debout sur ses genoux. L’aigle est posé à ses pieds. Le cartouche contient les premiers vers de son évangile : IN PRINCIPIO ERAT VERBVM ET VERBVM ERAT […] DEVM. La représentation paysagère semble une évocation de l’île de Patmos, dans laquelle Jean vit retiré et reçoit la révélation, l’Apocalypse.

Au sud, Marc est représenté écrivant à l’aide d’un stylet sur le codex posé sur ses genoux, le lion couché à ses côtés. Le cartouche contient les premiers termes de son évangile : INITIVM EVANGELII JESV CHRISTI FILII DEI.

Au-dessus des stalles sont peints à gauche le blason des Cotton de Chènevoux et à droite la croix patriarcale couronnée.

Chapelles latérales : scènes peintes

L'Annonciation. 1856.L'Annonciation. 1856.

Dans les chapelles latérales, les scènes peintes se limitent aux chapelles 3 et 4 à gauche et à droite de la nef, accompagnées sur les murs de refend de figures d'anges et d'angelots : à gauche se succèdent la Mort de saint Joseph entre le Christ et Marie (1858) ; Annonciation (1856). À droite : Ange gardien (1859) ; Saint Louis de Gonzague en prière (sans date). Dans les espaces entre les fenêtres sont représentés dans des médaillons en grisaille des portraits de religieux en buste, tantôt de face, tantôt tournés vers le chœur ; ce sont peut-être six portraits de jésuites, fondateurs de l’ordre (?) ou des figures allégoriques masculines (?) ; en l’absence d’informations sur le programme iconographique décidé pour l’intervention du peintre mural Zaccheo, nous ne pouvons avancer aucune hypothèse satisfaisante.

Portrait ou figure allégorique.Portrait ou figure allégorique.

Sur le mur de la tribune, deux tableaux peints en trompe-l’œil représentent un groupe d'anges musiciens ; au-dessus, deux angelots allongés supportent un cartouche sur lequel est inscrit le psaume 150.

Catégoriespeinture murale
Matériauxpeinture à la chaux
Précision dimensions

Dimensions non prises.

IconographiesJésus et les Docteurs
Christ en croix
apôtre
armoiries
les Vertus théologales
Saint-Esprit
chérubin
ange
Le Tétramorphe
mort de saint Joseph
Annonciation
Ange gardien
saint Louis de Gonzague
Précision représentations

Ce sont tout à la fois de grands tableaux figuratifs cernés de décors ornementaux ainsi que des panneaux d'ornementation géométrique et végétale.

Dans le chœur, flanquant le Christ en croix, figures des apôtres saint Pierre et saint Paul, l'ensemble en trompe-l’œil en camaïeu de brun. Au-dessus, tableau en couleur figurant Jésus au milieu des Docteurs. Armoiries de la famille Coton de Chènevoux et de l'Archevêque de Lyon au-dessus des stalles. Dans la voûte du chœur, médaillons en camaïeu figurant la Charité, la Foi, l'Espérance (de gauche à droite), et en point d'orgue la figuration du Saint-Esprit symbolisé par la colombe.

Chérubin gainé inclus dans un rinceau végétal en camaïeu. Dans la voûte devant le chœur, quatre médaillons figurant le Tétramorphe.

Dans la nef, au départ du plafond, bustes d'hommes tournés vers le choeur ou regardant face à eux, allégories ou portraits ?

Sur la tribune, chœur des anges et anges musiciens dans deux tableaux de part et d'autre de l'orgue. Au-dessus, soulignant l'oculus, deux angelots supportent un cartouche portant inscription.

Inscriptions & marquesdevise
inscription concernant l'auteur

Précision inscriptions

INNOCENTIAE EXEMPLAR ; ZACCHEO ; sur la tribune au-dessus de l'oculus : LAUDATE EUM / IN CORDIS ET ORGANO / PS 150.

États conservationsmauvais état
bon état
Précision état de conservation

Dans leur ensemble, les peintures murales sont plutôt en bon état. Toutefois, on observe un manque et des soulèvements dans l'intrados de l'arc à l'entrée de la chapelle de l'Annonciation.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Dandel Elisabeth
Elisabeth Dandel

Inventaires de lycées de la région Rhône-Alpes : Gabriel-Faure à Tournon-sur-Rhône, La Martinière à Lyon, Champollion à Grenoble, Plaine de l'Ain à Ambérieu-en-Bugey (2009-2011) ; Jean-Puy à Roanne, Claude-Fauriel à Saint-Étienne (avec Frederike Mulot), Claude-Berthollet à Annecy, Claude-Vaugelas à Chambéry, Olivier-de-Serres à Aubenas, Émile-Loubet à Valence, Robert-Doisneau à Vaulx-en-Velin (avec Frederike Mulot), Pierre-du-Terrail à Pontcharra (avec Frederike Mulot). Inventaire topographique de deux communes de l'ancien canton de Trévoux (Pays d'Art et d'Histoire Dombes Saône Vallée, pour la communauté de communes Dombes Saône Vallée, 2019).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Mulot Frederike