Logo ={0} - Retour à l'accueil

Présentation du mobilier de l'église prieurale et paroissiale Saint-Sébastien et Saint-Domnin

Dossier IM42001156 inclus dans Église prieurale et paroissiale Saint-Sébastien et Saint-Domnin réalisé en 2004

Fiche

Éléments d'historique concernant les décors ou le mobilier disparus

Les registres de fabrique ou de luminier publiés en 1947 dans l'Inventaire sommaire des archives paroissiales de Chandieu renseignent sur les achats de mobilier au 18e siècle, dont il ne subsiste que les ouvrages de ferronnerie (clôture de choeur et clôture de la chapelle de la Vierge), les portes de l'église et du narthex, les fonts baptismaux, les bénitiers, les confessionnaux et la cloche de 1678. Les autels et retables de saint Sébastien, saint Vincent et du Rosaire, oeuvres de Duval, et les statues ont disparu à la Révolution.

La chaire du menuisier Meunier, de 1751, et les stalles assemblées en 1760 par des menuisiers de Haute-Rivoire (Rhône) sont visibles sur une photographie de Félix Thiollier probablement prise vers 1880 (date de l'excursion organisée par la Diana à Champdieu), éditée quelques années plus tard en carte postale (fig. 2). Peu après, la chaire et les stalles sont remplacées : la nouvelle chaire et les nouvelles stalles sont citées dans un article concernant la commande, au même menuisier lyonnais, de boiseries pour les pans coupés du choeur de la collégiale de Montbrison (Bull. Diana, 1889). La chaire, réalisée en chêne et posée sur une colonnette de pierre supportant un chapiteau à crossettes (chapiteau et colonnette déposés dans le bas-côté nord, à côté des fonts baptismaux) et une terrasse à ressauts, est visible sur les photographies de l'intérieur de l'église prises en 1944 par Gabriel Brassart. Les panneaux qui la composaient sont remisés dans la cave du Paradis : les parois de cuve hexagonale sont ornés de deux arcatures en plein-cintre, séparées aux angles par des pilastres cannelés ; l'abat-voix est couronné d'un dôme à côtes et d'une croix, et des tourelles crénelées sont placées à la jonction de ses faces ; un dorsal surmonté d'un tympan triangulaire, orné d'un livre ouvert (inscription : PROEDI- / CATE / EVANGE / LIUM) était plaqué contre le pilier de la nef. L'accès se faisait par un escalier en pierre à rampe de ferronnerie (disparu). Les stalles mentionnées par l'article sont peut-être le banc de fidèle placé face à la chaire sur la photographie de Gabriel Brassart, qui possède un décor assorti à celui de la chaire (voir liste des objets non étudiés). Un ensemble de stalles, dont les dosserets ont été coupés, est encore conservé dans l'église, mais leur style diffère de celui de la chaire (voir liste des objets non étudiés).

Un décor peint a été réalisé en 1838, pour le curé Berthéas (Bull. Diana, 1880) : les chapiteaux ont été peint en 'gros rouge et gros vert', sur le cul-de-four sont figurés des vitraux peints 'grossièrement simulés', 'écrasés, au travers desquels apparaissent de nombreuses figures. On y voit aussi la Vierge portée par des anges, au milieu de nuages couleur de chocolat, et Dieu le Père, donnant sa bénédiction appuyé sur une balustrade', et sur le voûte, des armoiries inspirées de celles des La Perrière. Ce décor est encore visible sur les photographies et les cartes postales du début du 20e siècle, et a dû disparaître peu après (lors des campagnes de travaux des services des Monuments historiques de 1900 ou de 1941 ?).

A l'occasion de la visite du congrès archéologique de 1885 (Bull. Diana, 1885-1886), l'abbé Marsanne a fait enlever les symboles des évangélistes peints sur des planches qui étaient placés devant les trompes de la coupole.

Une statuette (h = 60 cm) ancienne représentant saint Sébastien 'figuré devant un arbre branchu et percé d'une flèche en fer', existait encore, placée dans la crypte, en 1879 (Bull. Diana, 1880). Elle est alors prise pour la statue de saint Domnin 'faite par Duval en 1716' ; mais celui-ci réalisa également un retable de saint Sébastien en 1725 (Inv. sommaire..., p. 46). Cette statue a disparu.

Le clocher a compté jusqu'à au moins 4 cloches au 18e siècle : les registres des archives paroissiales de Champdieu mentionnent en 1736 (registre 1705-1793. p. 62) les cloches Marie (la petite cloche de 1557 ? étudiée) et Domnin, Sébastien est refondue en 1727 (étudiée) et en 1764 (registre 1708-1793. Fol. 9b v. et suiv) le curé Didier 'fait faire une nouvelle cloche pour assortir à nos deux grandes', par 'Sr Mathieu Seurot, fondeur près de Brioude' (prix de la façon : 100 £t) ; elle est mise en place par les artisans locaux : la ferrure est payée 100 £t au maréchal-ferrand Raimond Granjon, les travaux de menuiserie à Pierre Duché 'menuisier qui a fait le joug, baissé le plancher, fait les abat-jour etc., 60 £t.' Le curé Didier vend à cette occasion une petite cloche de 420 livres à la paroisse de Sainte-Anne de Montbrison (ce qui fait une 5e cloche connue pour Champdieu). Des trois grosses cloches il ne reste que Sébastien. En 1825, une délibération du conseil municipal signale que la commune n'a qu'une cloche, ce qui est en contradiction avec la présence actuelle de deux cloches antérieures à la Révolution dans le clocher (peut-être la cloche de 1557 a-t-elle été jugée trop petite pour être comptée, ou en trop mauvais état), et avec la date de 1823 indiquée dans l'inscription de la seconde grosse cloche (étudiée).

Liste des oeuvres non étudiées

N.B. Les objets suivis d'un (P) ont été recensés dans le grenier du presbytère où ils sont entreposés.

Meuble religieux

Maître autel : degré d'autel, autel, gradins, tabernacle. Marbres colorés, décor sculpté en bas-relief, décor en relief en cuvette peint ; h=262, la=366, pr=345 (avec degré) ; 1ère moitié 19e siècle. Autel tombeau d´élévation chantournée, surmonté de 2 gradins et d´un tabernacle à colonnettes. Décor sur la façade de l´autel : placage de marbre (brèche orangée) encadrant un médaillon avec l´agneau couché sur le livre aux sept sceaux (en bas-relief), encadré de rameaux de laurier entrecroisés et séparés par une fleur au sommet (en creux, peint). Décor des gradins : placage de marbres (brèche orangée, brèche beige-rouge). Décor du tabernacle : colonnettes doriques (marbre gris), placage de marbre (brèche rouge), porte en laiton doré avec le Bon Pasteur (en bas-relief). Au revers, escalier double permettant de placer une exposition (cf. infra) sur le tabernacle, en bois, rampe à balustres.

Autel latéral sud. Autel de la Vierge ; marbre gris, décor sculpté en bas-relief et gravé ; h=209, la=227, pr=200 (avec degré) ; 2e moitié 19e siècle. Arcatures sur la façade ; décor en pointe de diamant sur le gradin ; dents d'engrenage cannelures ; rameau de roses sur la porte du tabernacle ; monogramme AM dans un médaillon, rameaux de feuilles gravés.

Autel latéral nord. Marbre gris, décor sculpté en bas-relief ; h=219, la=214, pr=186 ; 2e moitié du 19e siècle. Arcatures sur la façade ; feuillages sur le gradin ; monogramme SIB (?) au-dessus de deux palmes ; blé et vigne sur la porte du tabernacle. Surmonté de la statue de saint Sébastien.

Exposition. Bronze : fondu, doré ; h=107, l=50,5, pr=49,5 ; fin 19e siècle. Coupole sur 4 colonnes à chapiteaux ; frise de palmette ; feuilles de vigne ; fleurs sur le bord des arcades. Manque la croix sommitale. Destinée à être posée sur le maître autel. (P) (fig. 7)

Banc de fidèle. Chêne verni ; h=150, l=401, pr=110 ; 2e moitié du 19e siècle. Banc clos (portillons sur les petits côtés) avec agenouilloir. Décor : division en trois travées par des pilastres cannelés à chapiteaux feuillagées (en façade) et des dômes crénelés (sur le dossier) ; frise de demi disques sur le bandeau reliant les chapiteaux. Ce banc se trouvait autrefois en face de la chaire (actuellement démontée), avec laquelle il devait former un ensemble.

Prie-Dieu (n°1). Noyer : sculpté, ciré ; tapisserie en demi-point ; h=85, la=46, pr=44. Pieds, ceinture et montants chantournés ; décor sculpté sur la partie droite : feuilles, palmettes, croix en coquille et quadrilobe à la croisée ; assise et appui : canevas de fleurs et monogramme AM. (P) (fig. 8)

Prie-Dieu (n°2). Bois noirci : verni, tourné ; canevas ; h=85, la=47, pr=41 ; 2e moitié du 19e siècle. Assise, appui : croix dans un cartouche (fleurs, rayures) ; pieds et montants tournés ; au centre de la partie droite de l'appui : croix avec 3 boules aux extrémités sur 2 feuilles. (P) (fig. 9)

Prie-Dieu (n°3). Bois : tourné, vernis ; velours ; h=92, la=46, pr =44 ; 2e moitié du 19e siècle. (P)

Prie Dieu (n°4). Chêne : vernis ; velours ; tissu façonné ; h=89, la=47, pr=50 ; 2e moitié du 19e siècle. Pieds et montants tournés ; décor partie droite de l'appui : trois arcatures ajourées bordées de feuilles recourbées, palmette, une croix extrémités trilobées et rayons à la croisée. (P) (fig. 10)

Ensemble de 2 stalles à 5 sièges. Chêne verni, plancher en résineux ; h=125, l=328, pr=145. 4e quart 19e siècle. Stalles avec agenouilloir supportant un banc en façade. Accotoirs à volute et colonnette, décor de panneaux ; miséricorde en culot lisse. Les photographies de Gabriel Brassart montrent ces stalles installées face à face dans le choeur ; les dossiers étaient surmontés d'une haute frise d'arcatures en mitre (avec crossettes sur les rampants), percées de deux baies géminées surmontées d'un oculus : cette partie a été sciée, elle est entreposées avec les panneaux de la chaire dans la cave du Paradis. Ces stalles auraient été réalisées par le même menuisier que le lambris sous l´orgue à la collégiale de Montbrison et que la chaire de l´église (disparue) de Champdieu (Bull. Diana, 1889) ; elles ont peut-être été dessinées par Claudius Jamot, auteur des lambris de la collégiale. (fig. 2)

Dalle funéraire (plan : A). Grès, l=178 ; la=105. Décor : légère cuvette, écusson effacé. Très usée Selon Révérend du Mesnil, il s´agit de la tombe, située au milieu du choeur, de Christophe de Lévis, curé de Chalain-d´Uzore en 1525, chanoine-comte de Lyon, prieur commendataire de Firminy et Champdieu, qui teste en 1551. Il cite La Mure, qui rapporte que l épitaphe était au nom de Lévis-Lavieu, avec des armoiries écartelées de Curraise (d´or à trois marmites de sable à bordure dentelée) et de Lévis, chargées de Feugerolle (d´azur à trois fougères d´or).

Dalle funéraire (plan : B). Granite, l=131 ; la=81. Décor : une croix sur un triangle. Révérend du Mesnil, rapporte la tradition selon laquelle il s´agirait de la tombe d´un "cardinal". Pierre d´Epinac, archevêque de Lyon, est en effet mort à Champdieu en 1599 selon le nécrologue de l´église mais La Mure affirme qu´il a été enterré dans la cathédrale de Lyon.

Fragment de dalle funéraire (plan : C). Granite. Inscription (graphie maladroite) : TA.

Dalle funéraire de Jacques Perrin, sieur de la Corée (plan : D). Granite ; inscription gravée ; l=202, la=139; 1er quart 17e siècle : 1611. Inscription : CI GIST NOBLE IACQUES... / YER SIEVR DE LA COREE ... / ...ZE, ET LES TEVENETS, C (jambages) ... / ORD DE LA CHAMBRE DU ROY QUI / DECEDA LE 6E DE IULLET ... 1611 / CESTE T...IL A ESTE FAICTE... / PAR... Le blason ne comporte ni émaux, ni couleurs ; il est parti, chargé d'un pal, 1 à chevron, 2 à trois chevrons.

L'inscription et les armoiries ont été lues par Louis Bernard (dossier de recensement) : CY GIT NOBLE IACQVES PERRIN ECV / YER S[IEUR] DE LA COREE DE VILLECHEZE ET LES / THEVENETS GE[N]TILHOMME ORD DE LA CHAMBRE DU ROY / QVI DECEDA LE 6 DE IVILLET / LAN 1611 / CESTE TV[M]BE A ESTE FAICTE POSEE PAR / DAMOISELLE HILAIRE DE LEVI SA FEMME / LAN 1612 ; armoiries : parti : d´azur à un chevron d´or accompagné de trois roses de même (Perrin) et d´or à trois chevrons de sable (Lévis). Les Inscriptions foréziennes... (juillet 1870, p. 27, n°XXXVIII) et Révérend du Mesnil donnent une transcription similaire.

Dalle funéraire d´Antoine Ollier (plan : E). Grès ; relief en cuvette ; l=197, la=98 ; 1er quart 17e siècle : 1617. Inscription : FRER(tilde) [Frater] A(tilde)TN(tilde)S [Antonius ?] OLI... PR...TER... / CA(tilde)DIASI... PBR (tilde) [presbiter] PRO... / DE CO(tilde)VENTII BNDI(tilde) [conventi benedicti] ... II / SADE... ORDI(tilde) [ordini] IOII ... / OBIIT DIE QUINT... / I... IANVARII / MDCXVII. Au milieu, une amphore sculptée dans un cartouche ovale.

L'inscription et les armoiries ont été lues par Révérend du Mesnil : inscription : FRER ATNS OLERI / CADIASI PBR PROFES / DE COVENTLI BNDICTI CA / SADEI ORDIS IOR / ..... / OBIIT DIE QVINTA / MDCXVII (inscription reproduite dans les Inscriptions foréziennes... (juillet 1870, p. 31, n°CXLVII) ; armoiries : écusson ovale avec un vase en forme d´amphore posé sur un croissant d´où sort une tige à trois fleurs. Il ajoute que les registres paroissiaux mentionnent le décès de frère Antoine Ollier, moine de la Chaise-Dieu, sacristain de Champdieu, le 5 janvier 1617.

Dalle funéraire (plan : I). Granite, l=185 ; la=88. décor : une croix (très effacée).

Autres dalles repérées sur le plan :

F : dalle de caveau avec deux anneaux en métal.

H : table d´autel remployée dans le pavement. Granite ; l=159 ; la=76. Décor : une croix à chaque angle, une au centre.

Dalle mentionnée par la documentation : les Inscriptions foréziennes... (novembre, p. 224, n°LXXXV) décrivent à Champdieu, au milieu de la grande nef, la tombe du prieur Antoine de Saint Priest, datée de 1550 ; l'épitaphe était alors totalement effacée sauf le mot ANTHOINE. L'inscription complète était CY GIST R. P. EN DIEV MESSIRE ANTHOINE DE S. PRIEST ABBE DE VALBENOITE ET PRIEVR DE FIRMIGNY ET DE CEANS QUI TRESPASSA LAN MIL CINQ CENS CINQUVANTE . PRIES DIEV POVR SON AME (la source du relevé n'est pas mentionnée).

Autres mentions d'inhumation dans les registres d'Etat Civil :

- 25 novembre 1782 : Dame Anne Madeleine Parent veufve de noble ... hias (?) Bulliod, ancien secrétaire du Roy, sieur de la Corée, décédée avant hier au château de la Corée, .....agée d´environ soixante deux ans, a été inhumée dans l´église de Chandieu au caveau de la chapelle de Ste Agathe par moy soussigné ancien curé [ Didier]...

- 1741 : Jeanne Catherine de Chavagnac, damoiselle - environ 40 ans - a été enterrée... dans l´église de Chandieu au devant de l´autel du St Rosaire au bas du degré.

- 1779 : noble Antoine de Chavagnac résidant au bourg de Chandieu, décédé avant hier dans son château du Chaufour, muni des sacremens, agé de quatre vingt trois ans, a été inhumé dans l´Eglise dud. lieu au caveau de sa famille.

Dais de procession. Noyer : tourné, ciré; tissu (rouge). 4 montants plus barres transversales sur charnières ; tissu rouge plissé vers le centre. (P) (fig. 11)

Ensemble de 2 chandeliers funéraires . Bois (noir, résineux ?), métal ; h=127 ; fin 19e siècle. Trois grands pieds cintrés ; fût arrondi composé plusieurs tronçons de bois ; bobèche en métal très rouillé. (P) (fig. 12)

Objet religieux (chandeliers et croix d´autel : fig. 12 à 16)

Ensemble de 6 chandeliers et une croix d'autel. Bronze fondu et doré ; chandeliers : h=85, croix d'autel : h=72 ; 3e quart 19e siècle. Chandelier : base pyramidale ; agneau, blé et triangle dans nuée sur les faces ; fût avec décor à base de feuilles d'acanthes, blé et vigne. Croix d'autel : base pyramidale avec sur les faces : Vierge, Christ et Joseph ; motifs végétaux sur le fût, croix rapportée ; titulus porté par un ange ; extrémités de la croix avec des motifs végétaux. (P)

Ensemble de 4 chandeliers et une croix d'autel. Bronze fondu et doré. ; h=52,5 ; fin 19e siècle. Base pyramidale avec sur les faces : Enfant Jésus, Vierge, Joseph ; fût et bobèche cannelés. Deux des chandeliers ont un décor de feuillages sur tige rapporté. Croix d'autel : h=62 ; décor identique aux chandeliers ; croix rapportée ; extrémités avec motifs végétaux. (P)

Ensemble de 7 chandeliers d'autel. Bronze fondu et doré ; h=67 ; fin 19e siècle. Base triangulaire avec décor de palmettes ; motifs végétaux sur le fût ; nœud aplati avec fleurons rapportés sur les côtés ; bobèche avec décor en frise à base de fleurs de lys. 1 chandelier à 6 branches : décor sur base avec palmettes ; 5 branches latérales et une centrale ; bobèche formant des fleurs ouvertes à six pétales ; branches latérales formant des volutes avec des motifs végétaux. (P)

Ensemble de 4 chandeliers d'autel (n°1). Bronze fondu et doré. ; h=93 ; fin 19e siècle. Base pyramidale avec sur les faces : le Christ portant la croix, la Vierge, Joseph ; fût cannelé. (P)

Ensemble de 4 chandeliers d'autel (n°2). Bronze fondu doré ; h=63. Trois pieds en volute ; fût et bobèche cannelés ; décor en bas-relief sur les faces du pied : visages du Christ, Joseph, la Vierge (2 sur le maître-autel, fig. 6, 2 sur l´autel nord).

Ensemble de 4 chandeliers d'autel (n°3). Bronze fondu et doré ; h=57,7 ; limite 19e-20e siècle. Trois pieds en palmette. Sur les faces : bustes du Christ, Vierge, Joseph ; fût cannelé et nœud aplati ; rinceaux, pommes de pin, palmettes.

Ensemble de 3 chandeliers d'autel (n°1) ; laiton doré ; h=92 ; 2e moitié du 19e siècle. Bobèche : feuilles d'eau sur la panse, fleurs à 4 pétales sur le vase, tore de lauriers sur le col. Sur la base, décor en bas-relief : Jésus avec une croix, Vierge à l'Enfant, Joseph avec un lys

Ensemble de 3 chandeliers d'autel (n°2). Bronze fondu et doré ; h=77 ; fin 19e siècle. Base pyramidale avec sur les faces : Christ, Vierge, Joseph. Fût présente légère courbure, motifs végétaux. (P)

Ensemble de 3 chandeliers d'autel (n°3). Bronze fondu et argenté ; h=71 ; fin 19e siècle. Pied rond ; fût et bobèche cannelés. (P)

Ensemble de 3 chandeliers d'autel (n°4). Bronze fondu, doré, peinture rouge ; h=42 ; limite 19e siècle - 20e siècle. Deux chandeliers latéraux avec 5 bobèches en oblique sur des rinceaux de vigne ; IHS dans un quadrilobe peint en rouge au milieu ; pied feuilles, palmettes. Un chandelier central avec 5 bobèches placées à des hauteurs différentes, la plus basse au centre ; pied ovale à rinceaux et palmettes en bronze. (P)

Ensemble de 2 chandeliers d'autel (n°1). Laiton fondu et doré ; h=80 ; 19e siècle. Trois pieds en griffes de lion et demi palmette ; fut cannelé ; bobèche à godrons ; décor en bronze sur les faces : Christ et croix, Vierge, Joseph et lys (sur le maître autel : fig. 6).

Ensemble de 2 chandeliers d'autel (n°2). Laiton fondu et doré ; h=57 ; 2e moitié 19e siècle. Trois pieds en griffes ; fût et bobèche cannelés ; décor en bas-relief sur la base : Jésus avec une croix, Vierge à l'Enfant, Joseph avec un lys (sur l´autel nord).

Ensemble de 2 chandeliers d'autel (n°3). Bronze fondu et doré ; h=47 ; fin 19e siècle. Base pyramidale sur laquelle manque une partie du décor qui était rapportée ; motifs végétaux. (P)

Ensemble de 2 chandeliers d'autel (n°4). Bronze fondu et doré ; h=63 ; fin 19e siècle. Repose sur trois pieds, décor architecturé de style néo-gothique avec deux séries de trois flèches gothiques encadrant décor ajouré trilobé et quadrilobé. (P)

Ensemble de 2 chandeliers d'autel (n°5). Bronze : fondu et doré ; h=47 ; fin 19e siècle. Base pyramidale sur trois pieds ; décor sur les différentes faces : Vierge, Sacré-Coeur, tétragramme dans nuée ; fût et bobèche cannelés. (P)

Ensemble de 2 chandeliers d'autel (n°6). Bronze : fondu ; h=79 ; limite 19e siècle 20e siècle. Pied rond : oves, grecque, guirlande en bronze (fleurs) sur le devant ; sur les côtés, rameaux vigne rapportés. Forme du pied : tronc de colonne avec socle puis vase Médicis à panse godronnée, anses en volute d'où part un bouquet de lys à trois rameaux. Sept bobèches ; quelques restes d'électrification. (P)

Ensemble de 2 chandeliers d'autel (n°7). Bronze : fondu et doré ; h=60 ; limite 19e siècle 20e siècle. Pied : grosses feuilles dans lesquelles est plantée une corolle de fleurs à gros pétales ; tige en volute ; pommes de pin ; 6 bobèches à corolle de fleurs ; monogramme AM rapporté au milieu. (P)

Ensemble de 2 chandeliers d'autel (n°8). Bronze : doré ; h=60 ; fin 19e siècle - début 20e siècle. Pied avec palmettes, feuilles. 5 bobèches avec feuilles et fleurs de lys. (P)

Ensemble de 2 chandeliers d'autel (n°9) . Bronze : fondu ; h=30 ; fin 19e siècle. Base circulaire sur trois pieds en palmettes ; bobèche portée par une tige feuillagée contre laquelle est appuyé un ange à genoux en prière. (P) fig. 16

Chandelier d'autel (n°1). Bronze : fondu et doré ; h=90 ; fin 19e siècle. Base pyramidale avec sur les différentes faces : Christ, Vierge et Joseph ; motifs végétaux sur le fût et la bobèche. (P)

Chandelier d'autel (n°2). Bronze : fondu et doré ; h=64 ; fin 19e siècle. Base pyramidale avec sur les différentes faces : buste du Christ, Vierge et Joseph ; motifs végétaux sur le pied, fût cannelé. (P)

Chandelier d'autel (n°3). Bronze : fondu autrefois doré, aujourd'hui noirci ; h=70 ; fin 19e siècle. Base pyramidale avec sur les faces : Christ, Vierge à l'enfant et Joseph ; fût cannelé. (P)

Chandelier d'autel (n°4). Bronze : fondu et doré ; dimensions non prises ; fin 19e siècle. Base pyramidale avec sur les faces : du Christ, Vierge et Joseph rapportés ; motifs végétaux ; manque partie supérieure de la bobèche ; croix stylisées et arrondies sur la partie inférieure de la bobèche. (P)

Chandelier d'autel (n°5). Laiton repoussé doré et ciselé ; h=71 ; 2eme moitié du 19e siècle. Trois pieds en forme de grosses feuilles ; décor en bas-relief fondu et rapporté : l'Ecce homo (couronne d'épine, roseau, manteau), Vierge, Joseph ; feuilles d'acanthe, enroulements et chute de fruits.

Croix d'autel (n°1). Laiton repoussé ou estampé, autrefois doré, décor ciselé au mat; h=133 ; 19e siècle. Trois pieds en feuilles enroulées ; décor de feuilles, cuirs, chute de fruits, piastres. Croix à extrémités en forme de palmettes ; rayons à la croisée. Sur la base, décor fondu, rapporté, en bas-relief : bustes du Christ, Vierge et saint Joseph.

Croix d'autel (n°2). Bois noir, étain ; h=26 ; début 20e siècle.

Croix d'autel (n°3). Bronze : fondu et doré, repoussé, ciselé ; h=83 ; fin 19e siècle. Base pyramidale avec sur les différentes faces : buste du Christ, Vierge, Joseph ; fût cannelé ; noeud avec décor géométrique ; motifs floraux aux extrémités de la croix, rayons à la croisée. (P)

Croix d'autel (n°4). Bronze : fondu et doré, repoussé et ciselé ; h=87 ; fin 19e siècle. Base pyramidale avec sur les différentes faces : buste en médaillon du Christ, Vierge et Joseph ; fût cannelé ; noeud avec décor géométrique ; Christ fondu et rapporté ; motifs floraux aux extrémités de la croix. (P)

Croix d'autel (n°5). Bronze : doré, fondu, repoussé, ciselé ; h=85 ; fin 19e siècle. Base pyramidale sur trois pieds avec sur les différentes faces : en médaillon, buste du Christ, Vierge, Joseph. Christ fondu et rapporté, rayons à la croisée, titulus ; motifs floraux aux extrémités de la croix. (P)

Pupitre-thabor. h=26,5 (plié) ; 2e moitié du 19e siècle ; bronze fondu doré. Quadrilobes, rinceaux de vigne, style néo-gothique.

Ensemble de 2 vases d'autel (n°1). Porcelaine, h=41,2. Décor peint polychrome : fleurs ; lèvre cassée sur l'un des deux vases, en partie cassée sur l'autre ; bouquets différents entre les deux ; décor doré : nuages chinois, motif vermiculé ; pompons en relief. Marque : 12 peint doré sous le pied. fig. 18, 19

Ensemble de 2 vases d'autel (n°2). Porcelaine, h=12,5 ; décor polychrome et doré. Côtés ajourés : feuilles ; décor de fleurs sur rameau en relief.

Ensemble de 2 vases d'autel (n°3). Porcelaine, h=18. Décor doré ; l'un des deux vases n'est pas cassé. Anses : feuilles dentelées ; oves en relief sur la panse.

Vase d'autel (n°1). Porcelaine, h=40 ; décor doré polychrome. Partie gauche cassée ; feuilles de houx et fleurs en relief sur les côtés. Décor doré : peigné, rinceaux ; décor peint : bouquet de tulipes. Marque : 2 lignes gravées sous le pied. fig. 20

Vase d'autel (n°2). Porcelaine, h=27 ; décor doré polychrome ; 1ere moitié 19e siècle. Rinceaux, Vierge peinte sur la panse. fig. 21

Vase d'autel (n°3). Porcelaine, h=14 ; décor doré polychrome. Côtés ajourés : lierre, décor fleurs et feuilles sur le devant. Marque : X et H gravés sous le pied.

Vase d'autel (n°4). Porcelaine, h=10,5 ; décor doré. Côtés : tiges plus feuilles ; panse évasée ; décor doré : rinceaux, palmettes ; lèvre cassée à droite. Marque : 80 en creux sous le pied. fig. 22

Vase d'autel (n°5). Porcelaine, h=23 ; décor doré polychrome. Côtés : feuilles appliquées dorées ; fond bleu ; lys peint ; lèvre cassée sur l'arrière. Marque : 223 en creux sous le pied. fig. 23

Vase d'autel (n°6). Porcelaine, h=17,5 ; décor doré polychrome. Guirlande de fleurs en relief sur la panse ; anses : feuilles de chêne sur les côtés ; fond bleu. Marque : 13 peint et B suivit d'un losange en creux sous le pied.

Vase d'autel (n°7). Porcelaine, h=25. Blanc ; 2 feuilles sur les côtés ; tige nouée sur le devant du pied.

Vase d'autel (n°8). Porcelaine, h=145. Blanc ; anses : feuilles et glands de chêne plus tige délimitant un ovale sur la panse. Marque : 236 en creux sous le pied.

Vase d'autel (n°9). Porcelaine, h=9 ; décor doré (peigné). Rose polychrome sur la panse.

Vase d'autel (n°10). Porcelaine, h=14 ; décor doré. Décor en relief : 2 fleurs sur une même tige devant le pied ; lèvre fêlée. Marque : 1609 en creux sous le pied.

Vase d'autel (n°11). Porcelaine, h=11,5. Pied : 2 lobes plus une petite fleur ; panse : grosse feuille plate. Marque : 32 peint sous le pied.

Vase d'autel (n°12). Porcelaine, h=19 ; doré polychrome. Forme générale d'amphore ; pied et col dorés ; décor doré en relief sur la panse ; fond vert et bordeaux ; cartouche avec bouquet polychrome ; anses cassées.

Vase d'autel (n°13). Porcelaine, h=16 ; polychrome et doré. Anses : feuilles et fleurs ajourées. Feuilles et fleurs en relief sur la panse ; lèvre dentelée.

Vase d'autel (n°14). Porcelaine, h=24,5. Anses : 2 grandes feuilles plus fruit rond ; décor doré : rinceaux, palmettes.

Vase d'autel (n°15). Porcelaine, h=26. Anses : feuilles dentées se joignant sur le col, 2 feuilles et une fleur.

Vase d'autel (n°16). Porcelaine, h=30. Forme générale d'amphore ; anses en forme de tiges (l'une d'elle est cassée) ; liserons peints polychrome sur la panse. Marque : 1515 en creux sous le pied.

Vase d'autel (n°17). Porcelaine, h=17,5 ; décor doré et polychrome. Enfant en relief sur le pied. Marque : 13 peint sous le pied. fig. 24

Calice. Laiton : doré, repoussé, ciselé, ciselé au mat, découpé ; argent ; début 20e siècle. Pied en laiton : cartouches, fleurs, volutes, personnages en buste entre jonc et blé : Christ, Joseph, Marie ; noeud : volutes ; fausse coupe : volutes, feuilles ; coupe en argent, intérieur doré ; poinçon : Armand-Calliat Fils (Marie-Joseph Armand-Calliat) ; poinçon 1er titre argent de Lyon après 1838.

Ostensoir. h=60,8 ; laiton doré, argent doré fondu repoussé ciselé, ciselé au mat, verre ; 2eme moitié 19e siècle, limite 20e siècle. Base ronde sur quatre pieds avec feuillages ; décor sur la base : feuilles, pommes de pin, pointillés, médaillon avec un agneau et un étendard fondu et rapporté ; fût rond et noeud aplati ; décor de rinceaux de vigne monté en haut de la tige ; gloire : feuilles lancéolées et pommes de pin ; rayons : alternance de droit et d'ondulés ; croix avec les extrémités trilobées. Poinçon : 1er titre argent 1838-1973 et A. Favier Neveux (Jean-Baptiste et Claude Favier) ou Charles Favier et Cie. Boîte en carton, papier, tissu et ferrures de laiton. Objet restauré par Arlliange (Stéphane Crevat) en 1997.

Ensemble de deux lampes de sanctuaire. Bronze fondu et doré, verre rouge, électrifiée ; h=150 d=56. Lampe à 6 lumières portées par des enroulements de vigne ; cuve ajourée ornée de médaillons à griffons.

Lampe de sanctuaire. Bronze fondu et doré; d=57 ; 2e moitié 19e siècle. Lampe à 4 séries de 2 lumières fixées sur une vasque hémisphérique avec bouton de terminal. Les chaînes de suspension sont fixées sur des enroulements ornés de dragons ; décor de feuilles d'acanthe, vigne stylisée, pommes de pin ; réceptacle à huile en verre opaque turquoise. Néogothique (suspendue dans la chapelle de la Vierge).

Ampoule à huile des malades. Argent ; h=5.3. Croix au sommet. Inscription : O.I gravé ; 1er titre argent 1838-1973 sur la croix.

3 encensoirs. Laiton : doré, fondu ; 2e moitié 19e siècle. h=26 ; panse et rebord à godrons. h=24 ; panse à godron. h=27 ; argenté, rebord à godron (P).

Navette à encens. h=8 ; limite 19e-20e siècle ; cuivre fondu et gravé. Cannelures, rinceaux végétaux sur le couvercle.

Seau à eau bénite. h=non prise ; cuivre fondu doré, doublure en plomb ; goupillon en laiton ; manche en bois. Décor : croix pattée dans un médaillon. Inscription : G. DELASSALE DEPOSE gravé sur la bâte.

Santons : 6 moutons. Plâtre (?), bois, poils floqués ; h=15, 3 sur socle et 3 sans socles. Trois postures différentes : tête levée, broutant et couché. fig. 25, 27

Croix de procession (n°1). Bronze : fondu, doré ; h=71, l=45,5 ; 19e siècle. Montants plats ; rayons à la croisée ; extrémités ajourées : bouquet dans un vase Médicis godronné, encadré de volutes ; titulus sur un linge présenté par un ange dans une nuée (rapporté) ; Christ rapporté. (P) fig. 28, à gauche.

Croix de procession (n°2). Laiton (blanc) : fondu ; h=184,5 ; fin 19e siècle. Croix à montants plats à rebords, rayons à la croisée, extrémités ajourées (palmette, feuilles, volutes), feuilles d´acanthes à l´extrémité inférieure. Christ et titulus sur phylactère rapporté Noeud à la base de la croix encadré de rinceaux de vigne et épis de blé, ajourés et rapportés. La partie supérieure de la hampe (à section polygonale, décor de tresses) subsiste, encadrée de bagues (P) fig. 28, à droite.

Croix de procession (n°3). Bronze : fondu, doré, peinture ; h=210, la=30 ; limite 19e siècle 20e siècle. Hampe : quadrilobes, fleurs, bagues ; noeud aplati ajouré avec fleurs sur le tour ; croix : forme renflée aux extrémités, rinceaux sur les bras ; croisée : volutes, pommes de pin ; extrémités : tréflées, ajourées, palmette au centre, fleurs peintes en blanc, pourtour bleu ; raccord avec le noeud : vigne, volutes. (P) fig. 10, à gauche.

Croix de procession (n°4). Bois (hampe) ; bronze (croix) : fondu, doré ; h=201, la=24 ; limite 19e sèicle 20e siècle. Croix : lisse avec rebord ; extrémités : palmettes ; croix et titulus rapportés. (P) fig. 10, à droite.

Lanterne de procession. Noyer : tourné (manche) ; bronze : fondu, partiellement doré (lanterne) ; h=178, d=15 (lanterne) ; limite 19e 20e siècle. Croix sommitale avec extrémités en as de pique ; décor de feuillage. (P) fig. 29

Chemin de croix. 14 stations mais la 6 et la 7 manquent. Gravures colorées et encadrées, le titre est imprimé sur l'encadrement.

Objet de dévotion sous globe : couronne de mariée. Fer blanc, plastique, tissus, velours ; h=50. Couronne de fleurs d'oranger en plastique et tissus sur un coussin de velours rouge ; encadrement en tôle dorée, estampée et découpée : oiseau portant une couronne de fleurs ; marguerites, feuilles découpées ; miroir ; socle en bois noir. fig. 30

Reliquaire. Bronze fondu et doré ; h=40.3 ; 2eme moitié 19e siècle. Quatre pieds avec une palmette ; base en forme de quadrilobe ; noeud avec 4 cabochons, rinceaux et pommes de pin ; logette circulaire avec papier découpé et doré, verre bombé, étiquette : ST SEBASTIEN . M . Autour de la logette, décor de demi-médaillon avec motifs végétaux peints bleu, vert et rouge (imitant l'émail). Croix sommitale avec fleurs à la croisée, trèfles et rinceaux de chaque côté.

Linge et garniture liturgique

Pales. Soie, fils métalliques et textiles divers. (P)

- fond or, motif bouquet d'épis ; revers moiré rose.

- fond blanc en gros de Tours, décor années 1940, frise de losanges.

- fond blanc, liseré, quadrilobe, canevas.

- drap d'or uni, galon or.

- fond blanc ; quadrilobe ; canevas avec lierre.

- satin blanc ; galon or.

- fond blanc ; croix brodée jaune.

- fond argent.

- fond velours ; broderie sur carton ; paillettes.

- fond noir ; galon ; couronne d'épines et croix.

Garniture de dais de procession. Drap d'or : broderie ; h=45, la=137 ; fin 19e siècle. Broderie sur rembourrage au fil d'or (filé, frisé), franges de cannetilles, galon or ; plaques de métal estampées ; décor : rinceaux de vigne et blé (grains en métal) ; au centre : tétragramme sur nuée et rayons, pélican, tables de la loi, agneau sur le livre aux 7 sceaux. (P)

Vêtements religieux ou de confrérie

Chape en drap d'or (n°1). Fil d'or : brodé ; soie : polychrome. Broderie sur support carton sur le chaperon, paillettes ; décor à base de palmettes, branches de rose, fleurs, blé ; pélican et ses petits sur un croissant ; rayons en paillettes. (P)

Chape en drap d'or (n°2). Tissu façonné : gros de Tours ; soie : polychrome ; satin . Décor broché : roses et feuillage ; bandes et chaperon : tissu façonné au fil d'argent et soie polychrome, décor de quadrilobe avec une croix, IHS sur le chaperon dans un quadrilobe. (P)

Chape blanche. Synthétique ; 2e moitié 19e siècle. Tissu à quadrilobes avec croix en feuillage. Chaperon et bandes : soie ou tissu synthétique façonné avec décor de quadrilobe et IHS ; franges et galons en soie. (P)

Chape rouge. Tissu synthétique : damassé ; soie ; 2e moitié du 19e siècle. Damassé en compartiments ; croix en feuillage et croix en grenade ; frange et galon en soie jaune et rouge ; capuchon : décor brodé en soie jaune avec rinceaux, palmettes, IHS dans un quadrilobe. (P)

Chape violette. Synthétique : velours ; 2e moitié du 19e siècle. Galon or ; frange cannetilles. (P)

Chape rose. Tissu (rose et noir) ; limite 19e siècle - 20e siècle. Chaperon : ruban taffetas et velours cousus en alternance ; broderie argentée : IHS et vigne ; frange argent; galon or sur la chape. (P)

Chape noire. Soie, satin ; velours. Bande et chaperon en velours ; frange coton et soie blanche. (P)

Ornement en drap d'or (n°1). Chasuble et étole ; fond en draps d'or ; 1ère moitié 19e siècle ; h=111,5. Croix au dos en tissu avec un décor broché sur un fond cannelé, fil métallique, décor de palmes, roses et fleurs, IHS dans une couronne de petites fleurs. Le devant est usé, galons en argent, croix avec redents. Doublé satinette. fig. 31, 32

Ornement en drap d'or (n°2). Chasuble et étole ; fond et croix en draps d'or ; 2e moitié 19e siècle. Décor : broderie en fil d'or sur rembourrage et monogramme IHS dans un quadrilobe entouré de rinceaux, feuilles de vigne, feuilles stylisées ; galons or. Doublé satinette rouge.

Ornement en drap d'or (n°3). Chasuble et étole ; fond : tissu or, décor tramé et broché ; 1ère moitié 19e pour le fond, croix rapportée dans la 2eme moitié du 19e. Dos : décor en forme de branche de Lys, roses, bouquet de blé, grosses fleurs ; croix sur un fond de velours rouge, décor métallique sur rembourrage avec paillettes et plaques de métal embouties ; épi de blé, vigne et la colombe du Saint-Esprit entourée de rayons au centre de la croix. Galon or et frange or sur l'étole. Doublé satinette moirée rose. Très usé. fig. 33, 34

Ornement en drap d'or (n°4). Chasuble et étole ; décor rembourré et brodé ; 2e moitié 19e siècle. Rinceaux, grandes feuilles, raisins, agneau aux sept sceaux au centre d'une croix à redents.

Ornement argent. Chasuble et étole. Bande de tissu rapportée d'une autre chasuble sur le devant ; limite 19e 20e siècle. Croix à redents au dos avec quadrilobes et inscription IHS dans un quadrilobe ; galon argenté.

Ornement blanc. Chasuble et étole ; soie damassée (ou façonnée) ; 1er quart 20e siècle. Dos avec croix en gros de Tours moiré ; décor : application de broderies au canevas formant un quadrilobe ; IHS au milieu de la croix ; galon en soie polychrome. Sur l'étole : frange en soie polychrome. L'ensemble est doublé par de la satinette rouge.

Ornement blanc (n°2). Chasuble et étole ; fond satin, décor fil de soie polychrome brodé ; 2e moitié 19e siècle. Décor avec extrémités trilobées, tiges, feuilles, fleur de lys, inscription IHS au centre de la croix. Nombreuses réparations apparentes avec un tissu plus ancien que le reste sur le devant.

Ornement rouge. Chasuble, étole et manipule. Faux velours, fil métallique, brodé sur rembourrage, cannetilles, galons dorés et ondés. Dos avec croix à redents : rinceaux et feuilles, fleurs stylisées, volutes, paillettes et plaques de métal ; agneau entouré de rayon au-dessus du livre aux sept sceaux au centre de la croix. Doublé satinette rouge.

Ornement violet (n°1). Chasuble, étole et manipule ; fond synthétique façonné et moiré ; galons blancs. Dos avec croix à redents ; décor de fils synthétiques brodés blancs et gris avec fleurs et feuilles ; inscription IHS avec rayons sur croix.

Ornement violet (n°2). Chasuble, étole et manipule ; fond en tissu damassé, galon argent, décor brodé fil de coton ; fin 19e siècle. Décor géométrique et floral ; croix avec Christ accompagné d'un Alpha et d'un Omega.

Ornement noir (n°1). Chasuble, étole et voile de calice ; fond velours, croix en satin, décor fil de coton brodé ; 2e moitié 19e siècle. Croix avec extrémités trilobées sur laquelle s'enroulent des branches et des fleurs ; au centre de la croix : couronne d'épines avec l'inscription IHS ; galon en fil de soie représentant une branche épineuse et des croix en frise.

Ornement noir (n°2). Chasuble et voile de calice ; fond velours, décor brodé au fil métallique et fil de coton. Branchages avec inscription IHS au milieu d'une croix à redent ; galons argent.

Chasuble blanche (n°1). Fond broché avec fil métallique et fil de coton polychrome ; milieu 19e siècle. Décor broché sur une croix à redents avec agneau dans des rayons et sur livre aux sept sceaux. La partie inférieure du dos a été découpée. Doublé satinette rouge.

Chasuble blanche (n°2). Fond en gros de Tours ; 1er quart 20e siècle. Croix à redents en canevas et fil de coton jaune et blanc, inscription IHS au centre et rinceaux de lierre.

Chasuble blanche (n°3). Tissu damassé ; 2eme moitié 19e siècle. Décor avec quadrilobes ; croix avec broderie en fil de coton et inscription IHS.

Chasuble verte. Fond tissu synthétique damassé ; 1er quart 20e siècle. Décor de quadrilobes ; croix en canevas au fil coton polychrome avec inscription IHS.

Ensemble de 2 dalmatiques. Fond velours noir synthétique ; galon blanc ; début 20e siècle. Doublé satinette noire.

Sculptures, peintures, arts graphiques et photographies

Statue : Jeanne d'Arc. Plâtre monochrome ; h=200 (avec étendard) ; début 20e siècle. Représentée en armure, mains jointes et avec un étendard. Inscription : JEHANNE D'ARC en relief sur le socle.

Statues en plâtre peint polychrome doré :

Statue : saint François Régis. Plâtre polychrome doré ; h=100 ; limite 19e-20e siècle. Tient un crucifix. Inscription : ST FCOIS REGIS peint doré sur le socle.

Statue : Vierge à l'enfant. Plâtre peint et doré ; h=120 ; 1ere moitié du 20e siècle. Autrefois dans le retable de la chapelle de la Vierge. Objet par l'atelier CRETOA restauré en 1994 (nettoyage de surface).

Ensemble de 2 statues : la Vierge et saint Jean. h=70 et h=65 ; limite 19e-20e siècle. Devaient constituer un calvaire, autour d'un Christ en croix. La statue de la Vierge est cassée en partie inférieure. On aperçoit ces statues posées sur l´autel de la crypte sur certaines photographies de la fin du 19e siècle.

Statue : sainte Thérèse de Lisieux. h=119 ; limite 19e-20e siècle. Les yeux sont en verre bleu. Inscription : monogramme du saint Sulpice ; FBM / EDITEUR / LYON en creux.

Statue : Sacré-Coeur. h=188 ; fin 19e siècle.

Statue : curé d'Ars. h=100 ; repeinte récemment.

Statue : saint Louis de Gonzague (?). h=85 ; 2e moitié 19e siècle. Jeune homme en soutane avec un crucifix. Inscription : gravée sur la face du socle, // IN / LYON

Statue : saint François d'Assise. h=80 ; 2e moitié du 19e siècle. Représenté les mains sur la poitrine avec un crucifix, un rosaire, un livre et un crâne.

Statue : saint Joseph. h=129 ; 2e moitié du 19e siècle. Lys.

Tableau de broderie : l'Immaculée conception. Broderie de fils de soie et de laine polychromes, au point de croix, sur toile, montée sur carton ; visage et mains en papier imprimé rapporté ; h=74, la=66. Encadrement sous verre. Représentation de l'Immaculée conception (la Vierge, voilée, mains ouvertes, debout sur un hémisphère, foulant le serpent) encadrée d'un semis de fleurs (roses, oeillets), surmontée du monogramme AM dans une couronne de roses, le tout dans une courolle de rose en forme de rectangle à pans coupés. Inscription brodée : O MARIE CONCUE SANS PECHE / PRIEZ POUR NOUS QUI AVONS RE- / COURS A VOUS. O MARIE NOTRE PUISSANTE PA- / TRONNE JETEZ UN REGARD DE BONTE SUR / CETTE FAMILLE QUI VOUS APPARTIENT / CLAUDIA VERNAY L'ANNEE 1891. L'objet a été restauré en 2002 par Céline Wallut (il n'a pas été vu lors de l'inventaire).

Estampe : le Sacré-Coeur. Lithographie sous verre, de forme circulaire ; d=15,2. fig. 35

Estampe : l'apparition du Sacré-Coeur à Marguerite-Marie Alacoque. Lithographie sous verre, de forme ovale ; h=16,2, la=11 ; début 20e siècle. fig. 36

Instruments de musique

Harmonium. Chêne verni ; poignées en fonte, touches ivoire, tirettes en porcelaine ; h=94, l=129, pr=73 ; 2e moitié du 19e siècle. Façade à colonnes torsadées ; poignées : chimères à tête de lion dos à dos ; 4 octaves, 15 tirettes ; marche. fig. 37

Etiquette sous verre fig. 38 :

ALPHONSE RODOLPHE / FACTEUR D'ORGUES HARMONIUMS / 64, RUE AMELOT, / PARIS.

MEDAILLE DE 2E CLASSE / MEDAILLE DE 1ERE CLASSE

EXPOSITION DE DIJON 1858 / 1859

ACADEMIE UNIVERSITAIRE DE ARTS ET MANUFACTURES DE PARIS

MEDAILLE D'ARGENT

EXPOSITION DE BORDEAUX 1859 / ORGUES DE SALON / ORGUES / TRANSPOSITEURS / A PERCUSSION / A FORME DROITE

Divers

Poupée. Bois : partiellement peint ; porcelaine ; verre ; h=34,5 ; 1er quart du 20e siècle ?. Tête en porcelaine avec des yeux de verre, corps en bois peint. Robe en soie façonnée, décor broché de fleurs roses sur fond blanc ; cannetilles, galons. Habillée de façon à servir de roi mage dans la crèche. (P) fig. 39, 40

Jouets utilisés comme santons pour la crèche : 2 vaches. Carton bouilli, bois, peau de chamois, métal ; h=14,5 ; 1ère moitié 20e siècle ? Roulettes en métal sous les pattes ; yeux en verre ; collier en cuir avec grelot ; cou articulé. Ces vaches peuvent provenir d´un jouet reproduisant un chariot attelé. fig. 25, 28

Aire d'étude et cantonMontbrison
LocalisationCommune : Champdieu
Lieu-dit : le bourg
Auteur(s)Auteur : Armand-Calliat Marie-Joseph orfèvre
Auteur : Favier Jean-Baptiste
Jean-Baptiste Favier

Orfèvre lyonnais (1824-av. 1899), actif sous la raison sociale Favier Frères de 1850 à 1860, en association avec Claude Favier (1824-1861/72), puis A. Favier Neveux, de 1860 à 1903, en association avec Claude Favier (avant 1899, ils sont remplacés par Marie-Michel et Charles-Marie Favier).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Favier Claude
Claude Favier

Orfèvre lyonnais (1824-1861/72), actif sous la raison sociale Favier Frères de 1850 à 1860, en association avec Jean-Baptiste Favier (1824-av. 1899), puis A. Favier Neveux, de 1860 à 1903, en association avec Jean-Baptiste Favier (avant 1899, ils sont remplacés par Marie-Michel et Charles-Marie Favier).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Delassale G. fondeur
Auteur : FBM éditeur fabricant de statues
Auteur : Rodolphe Alphonse facteur d'orgues, facteur d'harmoniums
Atelier ou école : Charles Favier et Cie atelier de fabrication

Annexes

  • Dépouillement de l'inventaire sommaire des archives paroissiales de Champdieu

    Cote 239. Registre de dépenses et notes tenu par les curés (Montmain puis Didier) entre 1705 et 1793.

    Cote 240. 'Registre ou mémoire de ce qui a été reçu par le luminier du saint Rosaire pour ladite confrérie, depuis le commencement du mois de septembre 1708' [jusqu'en 1793].

    Travaux divers

    Cote 240, fol. 3b v. 1714, 5 août. 15 £ pour aider à payer les maçons qui ont recouvert l'église.

    Cote 240, fol. 11 v. 1732, 8 octobre. 12 journées de maçon pour recouvrir l'église.

    Cote 239, p. 81. 1748. 'Etat de la dépense que nous avons faite pour la construction d´une nouvelle sacristie en 1748'.

    Cote 240, fol. 16 v. 1748, 24 novembre. 110 journées de maçons pour la sacristie, 88 £ (argent pris dans la caisse de la confrérie).

    Cote 239, p. 42. 1726. 'Pour payer la chau employée à faire les deux portes du dessous de l'églize', 30 £.

    Cote 239, p. 45. 1728. 'L´année dernière nous avons fait faire les deux portes avec les degrés pour descendre aux chapelles sous le choeur'. Ces 'chapelles souterraines' sont carrelées.

    Cote 240, fol. 9 v. 1726, 13 octobre. 'Pour aider à payer les réparations faites aux chapelles sous le choeur', 60 £.

    Cote 240, fol. 1b. 1709, 2 avril. 27 £ pour aider aux réparations de la chapelle Saint-Sébastien.

    Cote 240, fol. 6b v. 1750. Notes du curé Didier. 'J'ai fait exhausser le cadatage de notre église à mes frais'. 1200 pieds de pierre taillée ; les habitants ont donné des journées pour transporter la terre du cimetière. 'Notre église était enfouie de plus de deux pieds, les bas côtés n'étoient que carrelés et tous les carreaux étoient entièrement usés. Le cimetière étoit plus haut que l'église. Par le moyen de cet exhaussement, l'église et le cimetière son à présent de niveau'.

    Cote 240, fol. 8b. 1754. Notes du curé Didier. 'J'ai fait parqueter le sanctuaire en pierres rouges et blanches venues de Tournus en Bourgogne au-dessus de Mâcon, et les degrés ou marches du maître-autel de la même pierre (...) Il y a eu 20 chars, y compris le parquet de la chapelle de Notre-Dame'.

    Badigeons intérieurs et peintures monumentales

    Cote 239, p. 22. 1716. 'L´année présente 1716 depuis le 26 mars jusqu'au premier septembre le choeur et l'églize de Chandieu ont été blanchis par Me Antoine Bussa blanchisseur de Montbrison (...). Le choeur n'a été que repassé, ayant été blanchi et même peint autrefois'. Le travail est fait pour 50 £ et une année de vin, somme donnée par François Moaire du Vignau, premier directeur du séminaire de Saint-Irénée de Lyon. La chaux et le bois sont fournis par les habitants, 'pour obtenir la permission de M. le prieur de déboucher les quatre fenêtres de l'église qui étoient fermées, et de faire baisser le toit de la gallerie du prioré qui empechoit le jour. Quant à la nef elle n'avoit jamais été blanchie ni même platrée'.

    Cote 240, fol. 4b. 1716, 18 avril. 31 £ pour le blanchissage de l'église.

    Cote 240, fol. 13 v. 1738, 14 avril. Avance du curé pour la peinture du choeur faite par M. Duval, 40 £.

    Cote 239, p. 96. 1753, 11 novembre. 'Payé à Duché charpentier 7 journées pour les échafauts du blanchissage de l'église, 7 £t'. 'Cette année 1753, nous avons fait reblanchir l'église d'un bout à l'autre', compris le choeur et la chapelle de N. D.

    Cote 240, fol. 18 v. 1754, 27 janvier. Blanchissage et peinture de l'église faits en 1753 ; 24 £t données au curé pour aider à la dépense.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Champdieu. Registre des délibérations du conseil municipal de Champdieu, 1808-1831. délibération du 8 mai 1825. Besoin urgent d'une cloche pour le service du culte. La commune n'en possède qu'une. La fabrique a réuni 1400 F pour cet achat, il faudrait en réunir 1500 de plus.

  • AC Champdieu. Registres de délibérations du conseil municipal, 7 juillet 1957-29 janvier 1984. Délibération du 16 juin 1963. Installation d'une horloge électrique.

  • A. CAOA Loire. Restauration de textiles anciens. Céline Wallut. Francheville (69). Dossier d'examen et de traitement. [Tableau de broderie : l'Immaculée conception]. Eglise de Champdieu (Loire). La restauration a eu lieu en décembre 2002. 30 cm, dactyl., 7 p., ill. en coul.

  • A. CAOA Loire. CRETOA (Centre régional d'étude et de traitement des oeuvres d'art, Avignon). Vierge à l'Enfant. Champdieu. Rapport d'intervention de conservation et de restauration. Commanditaire : mairie de Champdieu / conservation des AOA. Date d'intervention : septembre 1994. 30 cm, dactyl., 6 p., ill. en coul.

  • A CAOA Loire. Stéphane Crevat. Arlliage, Conservation d'objets d'art en métal, Lyon. Rapport de traitement. Ostensoir de Favier, et son écrin. Sacristie du prieuré de Champdieu (Loire). 30 cm, dactyl., ill. en coul., avril 1997.

  • PEURIERE, Claude (abbé). JAMOT, Claudius. Réparation exécutées dans l'église Notre-Dame de Montbrison. Bulletin de la Diana, t. 5, janvier-avril 1889

    p. 2-5
Documents figurés
  • L.D. 23 CHAMPDIEU Cliché F. Thiollier [au verso] Imprimerie Dumas. 'La Stéphanoise', 4, rue Georges Dupré, Saint-Etienne / Thiollier, Félix (photographe), Dumas (imprimeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (Coll. Part. L. Tissier).

  • Champdieu - Eglise - Nef centrale du XIIe et XIIIe siècle. Coll. Goutelle. PHOT. COMBIER - MACON / Combier (photographe). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (Coll. Part. L. Tissier).

  • CHAMPDIEU -- Intérieur de l'église Edit. Arnaud / Arnaud (éditeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (Coll. Part. L. Tissier).

Bibliographie
  • Département de la Loire. Canton de Montbrison. Inventaire sommaire des archives paroissiales de Chandieu. Montbrison : Imp. E. Brassart, 1947

    p. 47, 49
Périodiques
  • DURAND, Vincent. JEANNEZ, Edouard. ROCHIGNEUX, T. Rapport sur la 52e session du congrès archéologique de France, tenue à Montbrison en 1885, présenté à la Diana par V. Durand, E. Jeannez et T. Rochigneux. Bulletin de la Diana, t. 3, octobre 1885-janvier 1886

    p. 214
  • Recueil d'inscriptions foréziennes du XIe au XVIIIe siècle (suite). Revue Forézienne. Histoire et archéologie, Saint-Etienne : Chevalier, libraire-éditeur, novembre 1969

    p. 224, n°LXXXV
  • Recueil d'inscriptions foréziennes du XIe au XVIIIe siècle (suite). Revue Forézienne. Histoire et archéologie, Saint-Etienne : Chevalier, libraire-éditeur, juillet 1870

    p. 27, n°CXXXVIII et p. 31, n°CXLVII
  • REVEREND DU MESNIL, Clément-Edmond. Rapport sur l'excursion archéologique faite par la société de la Diana à Moingt, Champdieu, Chalain-d'Uzore et Montbrison, les 6 et 7 juillet 1879, Bulletin de la Diana, t. 1, n°6, 1880

    p. 206-230
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline