Logo ={0} - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Maurice

Présentation du mobilier de l'église Saint-Maurice

Dossier IM73000383 réalisé en 2015

Fiche

Mobilier monumental et verrières

Verrière à personnages (baie 0) : saint Maurice. Une lancette en arc brisé. Verre coloré, grisaille. 1936. Bordure végétale stylisée (palmettes, marguerites), base architecturée (pinacles, colonnettes...) phylactère avec inscription. Iconographie : saint Maurice en costume de soldat romain, tenant une épée et une croix, casque posé par terre ; décor architecturé. Inscription : sur le phylactère, EN SOUVENIR DE / L'ABBE JEAN-CLAUDE DUCRET ; signature : en bas à gauche, BESSAC ; en bas à droite, GRENOBLE / 1936.

Ensemble de deux verrières géométriques (baies n°1 et 2). Une lancette en arc brisé. Verre coloré, grisaille. 4e quart 19e siècle (?). Décor : cinq quadrilobes, sur fond de feuilles en grisaille ; bordure : palmettes, fleurons aux angles.

Ensemble de deux verrières géométriques (baies n°3 et 4). Une lancette en arc brisé. Verre coloré, grisaille. 4e quart 19e siècle (?). Décor : quatre losanges, sur fond de palmettes ; bordure : frise de perles, fleurons.

Ensemble de six verrières losangées (baies n°5 à 10). Une lancette en arc brisé. Verre blanc, verre coloré, grisaille. 4e quart 19e siècle (?). Décor : verrerie losangée avec cabochons de verre bleu ; bordure : palmettes, fleurons aux angles.

Ensemble de deux verrières géométriques (baies n°11 et 12). Une lancette en arc brisé. Verre coloré, grisaille. 4e quart 19e siècle (?). Décor : losanges contenant une fleur dans un cercle ; bordure : palmettes.

Verrière géométrique. Oculus. Verre coloré, grisaille. 4e quart 19e siècle (?). Décor : cercle, rayons, palmettes.

Meuble religieux

Maître-autel (autel-tombeau, gradins, tabernacle). 3e quart 19e siècle (?) ; h=225 ; la=344,5 ; pr=249 (avec la plateforme).

Autel parallélépipédique, deux gradins et tabernacle en plâtre peint en faux marbre veiné de gris, décor en bas-relief, parties peintes en doré (motifs figurés) ; porte du tabernacle en bois peint en bleu, décor en bas-relief peint doré. Au revers de l'autel : deux niches en arc brisé.

Décor de moulures néogothiques (lancettes, frises d'arcatures, pinacles, remplages) : sur l'autel, quadrilobes avec au centre un écusson figuré (devant d'autel, trois quadrilobes avec de gauche à droite : ancre ; croix trilobée ; pélican nourrissant ses petits de son coeur ; sur les faces : un calice). Gradins : frises d'oculus contenant deux mouchettes, frise de quadrilobes. Tabernacle : arcatures, remplages ; IHS sur la porte.

Inscription (gravée sur le côté du gradin, à gauche) : DON DE RD LOUIS BESSON / ARCHIP D'ARITH.

Ensemble de deux autels latéraux (autel-tombeau, gradins, tabernacle, niche, statue) : autel de la Vierge (sud), autel de saint Joseph (nord). 3e quart 19e siècle (?).

Autel parallélépipédique, deux gradins et tabernacle en marbre veiné gris, décor en bas-relief ; porte du tabernacle en laiton doré, décor en demi-relief.

Décor : devant d'autel, une arcature en arc déprimé encadrée de deux arcatures trilobées, décor : côté sud, monogramme AM dans une couronne formée de deux branches de rosier nouées par un ruban / côté nord, monogramme SJ dans une couronne formée de deux fleurs de lys nouées par un ruban. Gradins : sur le premier, arcatures trilobées de part et d'autre de l'autel, partie supérieure : frise de quadrilobes gravés ; sur le second : frise d'arcatures trilobées. Tabernacle flanqué de pinacles, porte en arc brisé surmonté d'une frise de quatrefeuilles gravés ; sur la porte, côté sud : l'Immaculée Conception avec une auréole de sept étoiles rapportées / côté nord, saint Joseph tenant un lys et une verge. Niche en arc brisé creusée dans le mur au-dessus de l'autel, avec un encadrement peint en faux-appareil marbré, monogramme peint au sommet (AM au sud, SJ au nord), statue en plâtre polychrome, peint et doré : saint Joseph tenant un lys sur sa poitrine (h=XXX) ; Vierge couronnée présentant l'Enfant bras ouverts (manteau bleu et or, bordure ornée de quadrilobes rapportés en papier et cabochon de verre, couronne en plâtre avec diadème en laiton et verre taillé bleu et blanc ; l'Enfant en tunique blanche à liseré doré ; h=XXX).

Inscription (autel de la Vierge, gravée sur le côté droit) : RECONNAISSANCE / ET PRIERE / A MARIE.

Confessionnal. Chêne, fond en résineux. Limite 19e siècle 20e siècle; h=275, la=223, pr=24,5. Plan trapézoïdal, élévation à trois travées en arc brisé segmentaire, porte centrale à partie supérieure ajourée (trois planches découpées en dents de scie), fronton en arc brisé, croix sommitale.

Chaire à prêcher. Pierre et plâtre peint en faux marbre veiné de gris, décor en demi-relief, décor en bas-relief. 3e quart 19e siècle (?) ; h=268 ; d=116. Cuve octogonale sur pilier octogonal, escalier droit avec garde-corps ajouré. Décor : sur chaque arrête du pilier, colonnette à chapiteau à crossettes ; amortissement orné de réseaux ; réseau de mouchettes dessinant des quadrilobes sur le garde-corps ; sur la cuve : à la base, tore, rinceau de vigne dans le cavet ; sur les faces, niches en arc brisé séparées par des pinacles et garnies de statuettes (en partant de l'escalier et dans le sens horaire) : saint Marc (lion), saint Jean (aigle), le Bon Pasteur, Mathieu (ange qui présente une tablette), Luc (boeuf), un homme barbu (attribut coincé contre le pilier, non visible) ; chaque évangéliste tient une tablette, il manque la main de Marc.

Chemin de croix. 14 stations. Peinture à l'huile sur toile, encadrements en bois peint en blanc et doré, croix trilobée (avec numéro de la station peint). 2e moitié 19e siècle ; h=84,5 (hors croix), la=60. Forme en arc brisé. Signature sur la station VII (peinte en rouge) : L. CHOVET A PARIS / PROPRIETE.

Meuble de sacristie. Noyer. 3e quart 19e siècle. Deux chapiers ou chasubliers à deux portes et surmontés d'un tiroir ; zone intermédiaire en retrait, avec partie centrale évidée (amortissements chantournés) encadrée d'un bloc de trois tiroirs à gauche et d'un placard à deux portes sont la façade imite trois tiroirs à droite ; en partie haute, deux placards hauts à deux vantaux, grands placards latéraux à un vantail.

Couronne de lumière (choeur). Guirlandes de pampilles de verre taillé avec motif gravé : angelot avec IHS ou MM, éléments en verre soufflé et moulé. 3e quart 19e siècle.

Mobilier religieux

Ensemble de quatre chandeliers d'autel. Bronze doré, fondu, ciselé, décor en demi-relief en bronze argenté et doré (noeud), cabochons de verre rouge, bleu, vert montés en bâte sur le noeud et la bobèche, 2e moitié 19e siècle ; h=70, la=22. Trois pieds à enroulement, volute et feuille. Base ajourée : rinceaux de feuilles, petit dôme à décor d'écailles. Fût cannelé, bague ornée de strass. Sur le noeud : trois niches en cul-de-four sous un gâble, encadrées de piliers à colonnettes, palmettes sur le couronnement, et contenant chacune une Vierge (argentée) assise présentant un crucifix trilobé (doré). Fût torsadé, bague à feuilles d'acanthes. Bobèche : deux rangs de feuilles d'acanthes, bordure : frise de quadrilobes ornés de cabochons.

Ensemble de huit chandeliers d'autel. Bronze doré, fondu, limite 19e siècle 20e siècle ; h=70 (sans pointe). Trois pieds à pattes de lion et feuille. Décor en bas-relief rapporté sur la base : bustes du Christ, de la Vierge et de saint Joseph. Feuilles d'acanthe, fût cannelé, bobèche à bordure cannelée.

Ensemble de deux chandeliers d'autel. Bronze argenté, fondu, limite 19e siècle 20e siècle ; h=71,5 (sans pointe). Trois pieds à pattes de lion et feuille. Décor en bas-relief rapporté sur la base : bustes du Christ, de la Vierge et de saint Joseph. Feuilles d'acanthe, fût cannelé, bobèche à bordure cannelée.

Croix d'autel. Bronze doré, fondu, début 20e siècle ; h=34. Pied ovale, noeud piriforme, filets striés, feuille à la base de la croix, collerette, croix à extrémités en forme de feuilles d'acanthes, Christ rapporté fixé par des boulons, titulus (planchette) rapporté.

Croix d'autel. Bois tourné, noirci, 19e siècle ; h=21,5, d=6. Base moulurée, croix de section circulaire ; extrémités en os (plaquette, boule) ; Christ rapporté (trois clous, suppedaneum) en métal fondu argenté.

Pupitre-thabor. h=14,5 (plié), la=33, pr=35 ; 2e moitié du 19e siècle ; bronze fondu doré, verre coloré, émail champlevé. Pupitre rectangulaire sur quatre pieds (lion), faces ajourées, décor : quadrilobes, enrichis sur la face avant de cabochons de verre rouge et vert et d'un médaillon émaillé au centre (croix trilobée blanche sur fond bleu) ; sur le devant, support incliné posé sur une frise d'arcatures et palmettes, et sur lequel est articulée une plaque inclinable à décor gravé : croix trilobée, feuilles polylobées stylisées aux angles ; style néo-gothique.

Patène. Argent, intérieur doré. Pas de décor. d=13,2. Poinçons : 1er titre argent départements 1809-1819 ; moyenne garantie argent départements 1809-1819 (n° non lu) ; maître : sans doute Joseph Convert (losange vertical, un symbole partiellement lisible en haut, un point en bas).

Deux encensoirs. Cuivre ou laiton argenté ou doré, 19e siècle. Forme chantournée, couvercle ajouré, décor de godrons, chaînes. Navette argentée.

Croix de confrérie. Bois peint et peint doré, 2e moitié 19e siècle ; h=191, la=70, pr=19,5. Revers peint. Croix peinte en vert, bordures et extrémités (palmettes) dorées. Rayons dorés rapportés à la croisée. Christ en haut-relief rapporté (trois clous, périzonium retenu par une corde ; bras recollés). Supports pour écharpe de confrérie.

Croix de confrérie. Bois peint et peint doré, 2e moitié 19e siècle. Revers peint. Croix peinte en bleu, bordures et extrémités (palmettes) dorées. Rayons dorés rapportés à la croisée. Christ en haut-relief rapporté, peint doré (quatre clous ; bras et pieds manquants). Supports pour écharpe de confrérie manquants.

Croix de procession. Bronze argenté, hampe en bois teinté. Milieu 19e siècle ; h=57,5, la=26,5 (hors hampe). Noeud et collerette à godrons, palmette à la base de la croix. Croix unie à rebord, à extrémités en forme de palmettes, Christ rapporté (quatre clous, suppedadeum) et rayons à la croisée, titulus sur un phylactère rapporté. Décor rapporté en bas-relief sur la face secondaire : femme en prière.

Croix de procession. Bronze doré, ajouré, hampe en bois. Milieu 19e siècle ; h=53,5, la=26,5 (hors hampe). Noeud aplati, frise de pointes de diamants, feuilles. Croix ajourée, extrémités en forme de piques (dessinées par des feuilles), médaillons à quatrefeuilles dans les bras, Christ rapporté (trois clous) et rayons à la croisée, titulus sur un phylactère.

Lanterne de procession. Laiton estampé, verre rouge et bleu, hampe en bois tourné et noirci, 19e siècle ; h=50, d=15. Corps hexagonal ; en partie supérieure, frise d'arcature, couronnement en pointe à faces ajourées (trilobes), décor de coquilles et de perles, croix sommitale ; en partie inférieure, frise de fleurons et de croix dans des cercles, amortissement en points à motifs d'entrelacs végétaux, bouton terminal.

Reliquaire de saint Maurice. Bronze fondu, ajouré, doré ; logette à relique : intérieur en soie façonnée rouge, paperoles dorées ; 19e siècle ; h=26,9. Base trilobée sur trois pieds, décor de feuilles de vigne. Noeud : décor de feuilles frisées recourbées. Logette ovale, encadrée de quatre lobes dans un cadre formé d'arcatures ajourées surmontées de pinacles, feuilles de choux frisées et croix au sommet. Dans la logette, une petite boîte en métal (argent ?) cachetée contient la relique entourée de paperoles. Etiquette manuscrite sous la relique : S. MAURICII : M. Le fond de la logette manque.

Reliquaire de quatre saints (saint Maurice, saint François de Sales, saint Antoine abbé, sainte Victoire). Bronze fondu, laiton estampé, doré ; verre taillé ; logette à relique : intérieur en velours rouge, croix en paperoles dorées ; 19e siècle ; h=27,1, d=8,4. Base circulaire (acanthes, boules). Fût : motifs estampés soudés (face et revers) ; triangles, cercles dans des carrés, palmettes, volutes, pointillé, faux filigrane. Logette ovale, encadrée de cuirs découpés, deux palmes (rapportées, ciselées), ruban, laurier, strass ; au sommet, pomme de pin, croix en cabochons de verre taillé montés à griffes. Etiquettes imprimées à bordure dorée : S. MAURITII Ma / S. FRANC. SAL. E. / S. VICTORIAE M. / S. ANTONII Ab.

Croix pectorale. Métal argenté, incrustation de bois noirci : bras, extrémités en forme de coeur. Christ en bas-relief, rapporté (quatre clous, suppedaneum). 19e siècle ; h=17,7, la=9,7.

Sculpture, peinture, arts graphiques

Croix. Bois peint et doré, en plusieurs éléments. 19e siècle ; h=XX. Christ et titulus rapportés.

Statue : saint François de Sales. Plâtre polychrome peint et doré, bois doré (plume), 19e siècle ; h=XXX. Le saint tient une plume dans la main droite et un livre dans la main gauche. Inscriptions : (en creux, côté droit du socle, dans un cartouche) LA STATUE RELIGIEUSE / PARIS ; peintes sur le livre, page de gauche + / AMOUR DE DIEU / Ô SEIGNEUR / VOUS SEUL / _._ , page de droite + / ÊTES BON / LA BONTÉ MÊME / LA BONTÉ ÉTERNELLE / _._ .

Statue : saint Antoine de Padoue et l'Enfant. Plâtre polychrome peint, 9e siècle ; h=XX. Le saint tient sur sa main gauche l'Enfant (tunique longue ornée de quadrilobes) debout sur un livre ouvert et qui lui touche la tête, et dans sa main droite un lys sur sa poitrine.

Statue : curé d'Ars. Plâtre polychrome peint et doré, limite 19e siècle 20e siècle ; h=XX. En prière. Inscription : (en creux, côté droit du socle, dans un cartouche) LA STATUE RELIGIEUSE / PARIS.

Statue : Sacré-Coeur. Plâtre polychrome peint et doré, 2e moitié 19e siècle ; h=XX. Inscription peinte en rouge sur le socle (côté droit) : J. DANIEL A [PAR]IS.

Statuette : Enfant Jésus (sur l'autel de saint Joseph). Plâtre polychrome peint et doré, limite 19e siècle 20e siècle ; h=XX. Débout, mains ouverte, tunique longue à liseré doré.

Statuette : sainte Jeanne d'Arc. Plâtre peint polychrome et doré, bois (hampe de l'étendard), h=XX (avec étendard), limite 19e siècle 20e siècle. En armure, tient un étendard à fleurs de lys dans sa main droite et un bouclier posé par terre de la gauche. Inscription (sur le côté gauche du socle, en creux) : MON RAFFL PARIS. Main droite endommagée et hampe remplacée.

Statuette : sainte Thérèse. Plâtre polychrome peint, 20e siècle ; h=XX.

Tableau : Crucifixion. Huile sur toile, cadre en bois doré. Dimensions non prises (oeuvre accrochée très haut). Ville en arrière-plan, titulus avec une inscription de plusieurs lignes sur une feuille de papier, nuée orangée dans le ciel. 19e siècle.

Vêtements religieux

Ornement violet (chasuble, étole, manipule, voile de calice, bourse de corporal). Fond : soie, tissu façonné uni (motif de croix et fleurs). Décor : application de broderie au petit point en fils de coton polychromes (frise de cartouches polygonaux contenant des croix, croix polylobée et fleurs au dos de la chasuble). Galon à franges en coton violet et jaune. Doublure satinette orangée. Début 20e siècle ; h=111 (chasuble).

Ornement blanc (chasuble, étole, voile de calice, bourse de corporal). Fond : soie, tissu façonné uni (motif de croix et fleurs, même tissu que l'ornement violet). Décor : application de broderie au petit point en fils de coton polychromes (croix trilobée au dos de la chasuble ; frise de cartouches, IHS). Galon en soie, triangles verts et rouges, dent de scie jaune, points violets, franges reprenant ces couleurs. Doublure satinette rouge. Début 20e siècle.

Pavillon de ciboire. Fond : soie, gros de Tours moiré blanc, doublure en sergé blanc. Décor peint, avec sur chaque pan une croix à extrémités en fleurs de lys accompagnée d'un symbole et d'un phylactère avec une inscription : couronne d'épines à la croisée et DEUS DILEXIT ME / Sacré Coeur et ADVENIAT REGNUM TUUM / calice et hostie, EGO SUM PANIS VIVUS / agneau couché sur un nuage et ECCE AGNUS DEI. Galon or (filé or, lame or), frange cannetille or. Début 20e siècle, h=23.

Pavillon de ciboire. Fond : soie, satin blanc, doublure en gros de Tours rouge (synthétique). Décor brodé au fil de soie jaune, deux motifs répétés deux fois : calice et hostie, vigne ; croix, blé. Galon or (filé or, cordonnet, lame or), frange cannetille or. Début 20e siècle, h=23,5.

Pavillon de ciboire. Fond : drap d'or. Décor brodé en soie polychrome : croix trilobée, rose. Galon or, frange cannetille or. Début 20e siècle, h=24.

Dais de procession. Fond : soie, gros de Tours moiré blanc, doublure en toile de coton jaune. Décor brodé rapporté : motifs en drap d'or rebrodés au fil rouge et fils métal, velours rouge : sur les petits côtés (138,5x32x5), IHS, roses ; sur les grands côtés (162x32,5), calice, vigne, fleurs, blé. Strass montés à griffes (vert, blanc, jaune, rose, rouge). Galon argent, frange en cannetille argent. anneaux de suspension. Limite 19e siècle 20e siècle. Etat d'usure (décor rapporté décousu, trous, tâches).

Parties constituantes non étudiéesverrière, autel, confessionnal, chaire à prêcher, chemin de croix, meuble de sacristie, couronne de lumières, chandelier d'autel, croix d'autel, pupitre-thabor, patène, encensoir, croix de confrérie, croix de procession, lanterne de procession, reliquaire, croix pectorale, statue, chasuble, ornement, pavillon de ciboire, dais de procession
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
LocalisationCommune : Épersy
Lieu-dit : chef-lieu

L'église a été reconstruite entre 1862 et 1864 : son mobilier et son décor datent essentiellement de la 2e moitié du 19e siècle. Selon la lettre envoyée par l'archevêque Alexis Billiet à la préfecture peu après l'Annexion (AD Savoie, 2O 1331), les autels de l'ancienne église étaient "vieux et vermoulus" : ils étaient donc sans doute en bois. Le mobilier de l'ancienne église n'a semble-t-il pas été conservé (seuls quelques objets ont subsisté). De nouveaux autels ont été commandés : le maître-autel, en pierre et stuc peint faux marbre, est d'un style très proche de la chaire ; les autels latéraux sont en marbre. La clôture de choeur semble avoir été en pierre (ou stuc : le décompte des travaux de l’église d’Epersy, en 1864, mentionne la "maçonnerie de la table de communion") : elle a disparu, de même que les fonts baptismaux.

Auteur(s)Auteur : Bessac Antoine
Bessac Antoine (1898 - 1974 )

Peintre-verrier à Grenoble (actif 1917-19?). Entre 1917 et 1923, il dirige l'atelier conjointement avec sa mère, Madame J.-A. Bessac (+ 1923).

Entre 1923 et 1954, les principaux concepteurs des maquettes et des cartons de l'atelier sont son frère Edouard (1896-1954) et Georges Bonvin-Renaud (1899-1942) ; à partir de 1954, René Michaud leur succède.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier signature
Auteur : Chovet L.
Chovet L.

Fabricant-marchand parisien (prénom : Louis ou Lucien ?), installé en 1866-1868 au 19, rue Madame, dans le quartier Saint-Sulpice à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, fabricant de mobilier religieux signature
Auteur : Convert Joseph
Convert Joseph

Orfèvre lyonnais. Poinçon : losange vertical avec initiales JC sur la même ligne au centre, un trèfle au-dessus, un point au-dessous. Insculpé entre 1798 et 1809, biffé avant 1832.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre (?), signature
Auteur : La Statue religieuse
La Statue religieuse

La Maison Raffl (aussi connue sous le nom de La Statue Religieuse) était une entreprise de fabrication de statues religieuses et de mobilier d'église installée au 64, Rue Bonaparte à Paris. Raffl est le nom du premier propriétaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues signature
Auteur : Raffl Josef-Ignaz
Raffl Josef-Ignaz

La Maison Raffl (aussi connue sous le nom de La Statue Religieuse) était une entreprise de fabrication de statues religieuses et de mobilier d'église installée au 64, Rue Bonaparte à Paris. Josef-Ignaz Raffl est le nom du premier propriétaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues signature
Auteur : Daniel J.
Daniel J.

Fabricant de statues (en particulier des Sacré Coeur) à Paris, 2e moitié 19e siècle (?).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues signature
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Monnet Thierry - Guibaud Caroline - Arnault Alice - Guibaud Caroline