Logo ={0} - Retour à l'accueil

Rue Basse-Combalot

Dossier IA69006840 inclus dans Voirie du secteur d'étude La Guillotière réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

AppellationsBasse, Combalot
Dénominationsrue
Aire d'étude et cantonLyon Saint-André
AdresseCommune : Lyon 7e
Lieu-dit : la Guillotière
Cadastre : 1999 AB NC

La rue Basse-Combalot est ouverte en 1826 par le brasseur André Combalot, propriétaire des terrains, à la suite du comblement des premières arches du pont de la Guillotière qu'il réalise pour le compte de la ville et qui lui permet l'édification d'un alignement d'immeubles au nord de la rue. La rue Basse, assurant la circulation au pied des immeubles, se trouve ainsi en contrebas très marqué par rapport à la hauteur du pont. La cession de la rue à la ville et son intégration à la voirie publique, sans doute convenues de longue date, sont confirmées par une déclaration d'André Combalot en 1839. Elle ne fait pas partie des rues du nouveau quartier Combalot officiellement nommées par la ville en 1842 et porte indifféremment le nom de "rue Basse" ou "rue Combalot", puis "Basse-Combalot".

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle , daté par travaux historiques
Dates1826, daté par travaux historiques

La rue Basse-Combalot, orientée ouest-est, est une rue courte reliant la place Raspail à la place Gabriel-Péri, dans le 7e arrondissement de Lyon. En fort contrebas par rapport aux voies riveraines, elle rejoint la place Raspail à l'ouest et le cours Gambetta au nord par d'importantes volées d'escaliers. Elle a été étudiée dans le cadre de l'inventaire des secteurs "Guillotière" (côté nord, numéros impairs) et "Saint-André (côté sud, numéros pairs).

Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

  • Cession de terrains à la ville par André Combalot pour l’ouverture de rues, 23 août 1839 (AC Lyon, 321 WP 147/4)

    Cession de terrains à la ville par André Combalot pour l’ouverture des rues Basse, Passet, D’Aguesseau, Montesquieu, St André, Henri IV, Cavennes, et la rue du Midi pour laquelle j’ai fourni seulement la moitié du terrain, l’autre moitié l’ayant été par le sieur Lacombe. 23 août 1839.

    "Je soussigné, André Combalot, propriétaire domicilié rue St André, déclare, pour compléter les déclarations que j’ai précédemment faites à ce sujet, concéder et abandonner gratuitement à la ville de la Guillotière le terrein occupé par toutes les rues ouvertes jusqu’à ce jour dans ma propriété privé située au midi du pont de la Guillotière longitudinalement et perpendiculairement au Rhône, savoir les rues :

    - Basse, Passet, D’Aguesseau, Montesquieu où s’exécute en ce moment un aqueduc et la rue du Midi pour laquelle j’ai fourni seulement la moitié du terrain, l’autre moitié l’ayant été par le sieur Lacombe, tendans de l’orient à l’occident

    - Saint André, Henri IV, Cavenne, tendans du nord au midi.

    Des constructions ayant été faites dans ces rues en vertu d’alignements donnés par la mairie.

    Cette concession est faite sous la condition expresse que ces rues participeront dans une proportion équitable aux améliorations et à tous les avantages dont la commune fait jouir annuellement la voie publique communale, tels entre autres que l’éclairage, les remblais, l’écoulement des eaux, l’entretien et le nettoiement.

    Fait à la Guillotière le 23 août 1839."

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Lyon. 321 WP 147/4. Rue Montesquieu, 3e arr. (1852-1892). Redressement de la rue Croupisson, prolongement de la rue Félissent (1852/1857). Élargissement de ladite rue (1891-1892).

    Cession de terrains à la ville par André Combalot pour l’ouverture des rues Basse, Passet, D’Aguesseau, Montesquieu, St André, Henri IV, Cavennes, et la rue du Midi pour laquelle j’ai fourni seulement la moitié du terrain, l’autre moitié l’ayant été par le sieur Lacombe. 23 août 1839. AC Lyon : 321 WP 147/4
  • AC Lyon. 321 WP 030/3. Rue de Bonald 3e arrondissement (1859-1885). Élargissement de la dite rue, de la rue Cavenne et du quai Claude Bernard : 1859-1881. Nivellement, affaires judiciaires : 1884-1885.

    AC Lyon : 321 WP 030/3
Bibliographie
  • DE OCHANDIANO, Jean-Luc. Lyon, un chantier limousin. Les maçons migrants (1848-1940). Lyon : éd. Lieux-Dits, 2008

    p. 89
  • VANARIO, Maurice. HOURS, Henri (sous la direction de). Les rues de Lyon à travers les siècles (XIVe au XXe). Lyon : Éditions Lyonnaises d'art et d'histoire, 1990. 283 p. ; 24 cm.

    p. 26
  • MAYNARD, Louis. Dictionnaire de Lyonnaiseries. Les Hommes - Le Sol - Les Rues. Histoires et Légendes. Lyon : Chez l'auteur, 1932. 4 tomes, 385 p., 400 p., 399 p., 369 p. ; 28 cm

    Vol 1, p. 145
© Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Guillot Catherine - Chalabi Maryannick - Delavenne Magali