Logo ={0} - Retour à l'accueil

Scierie

Dossier IA74001617 inclus dans Village de Doussard réalisé en 2010

Fiche

Dénominationsscierie
Aire d'étude et cantonPays de Faverges et du Laudon - Faverges
HydrographiesIre
AdresseCommune : Doussard
Lieu-dit : Doussard
Adresse : impasse de la
Scierie
Cadastre : 1905 C5 615,616,617 ; 2008 C5 2661

Les deux scieries changent régulièrement de propriétaires au début du XXe siècle. Elles appartenaient en 1906 à Calixte Pierre Miquet. Elles passent en 1913 à Charles Granges d'Aiguebelette avant d'être reprises par Paul Jacquin d'Annecy en 1915 puis par Jacques Bertholio en 1922 qui ajoute une scie à ruban. Elles échoient finalement à la société Bois Sciages et Caisses de Grenoble.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle

Cette ancienne scierie se compose de deux bâtiments utilisant la même source d´énergie et appartenant depuis le début du XXe siècle aux mêmes propriétaires. Les traces d´un canal sont encore visibles en amont des bâtiments, et des vestiges du passage de l´eau sous le bâtiment le plus près de la rivière sont encore présents. Il ne reste rien des anciennes roues verticales ni des mécanismes des scieries car les bâtiments ont été transformés en habitations. Les murs enduits au ciment laissent apparaître par endroits une maçonnerie en moellons de calcaire. Les encadrements en marbre de Doussard sont taillés à angle droit. La façade arrière (est) du bâtiment le plus éloigné de la rivière garde de grandes ouvertures donnant sur les anciens ateliers. Le bâtiment au bord de la rivière disposait d´un atelier accessible par un pont. Le bâtiment principal, établi le long de l´impasse en retrait de la rivière, comporte un logis ancien lié à la scierie. Ce dernier est couvert d'un toit à demi-croupes en ardoise tandis que le second bâtiment est abrité sous un toit à deux pans également en ardoise.

Murscalcaire
calcaire marbrier
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Couverturestoit à deux pans
demi-croupe
Énergiesénergie hydraulique
Typologiesespace de travail fermé sans logis
États conservationsremanié

Il s'agit en fait d'un ensemble de deux anciennes scieries aujourd'hui transformées en habitations.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Périodiques
  • TISSOT, Robert. La Houille Blanche à Faverges. Bulletin d'histoire et d'archéologie des amis de Viuz-Faverges, 1975, n° 14, p. 1-36.

    p.26
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Daviet Jérôme