Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fiche

Á rapprocher de

Voir

AppellationsThéâtre municipal
Dénominationsthéâtre
Aire d'étude et cantonQuartier de la gare
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Quartier de la gare
Adresse : 200 rue du
Casino
Cadastre : 1879 D 383 p. ; 2006 CD 844 p.

Le casino Grand Cercle dispose dès 1849 d´un théâtre mobile. Celui-ci est remplacé par un édifice permanent attribué à Abel Boudier, qui s´avère rapidement insuffisant. Un concours est alors lancé en 1892 pour la construction d´un nouveau théâtre et treize projets sont exposés. Le premier prix est attribué à Adolphe Coquet de Lyon, le second à Gaspard André, auteur du théâtre des Célestins de Lyon et le troisième à René Boisseau de Neuilly-sur-Seine. Les plans de Coquet comportent néanmoins des incohérences concernant la longueur des façades qui rendent l´exécution difficile. Son projet empiète également sur le jardin neuf qui vient d´être composé au nord du casino. Ses ressources financières étant, de surcroît, insuffisantes, la Société du Cercle renonce à ces travaux d´envergure en 1895. Une étude est menée en 1896 pour un simple agrandissement de l´ancien théâtre, mais l'état défectueux de celui-ci et la nécessité d´un nouveau théâtre sont reconnus la même année par l´Assemblée générale des actionnaires. Celle-ci confie à Henri Eustache, qui a participé à la reconstruction du pavillon sud du casino en 1887, l'établissement d'un nouveau projet. Après comparaison avec celui de Coquet, primé au concours de 1892, le programme d´Eustache est retenu. L´ancien bâtiment conçu par Boudier n´est pas complètement détruit : il sert de fondations au foyer et à la salle du nouveau théâtre. L´édifice est inauguré en juin 1899, mais la décoration n´est pas achevée. Seul le cadre de scène est couronné d´un cartouche monumental sculpté par Jean-Baptiste Gascq, futur grand Prix de Rome. Des améliorations techniques sont apportées, au niveau des cintres et de la fosse d´orchestre, dont le plancher est rendu mobile. Un magasin indépendant pour les décors de scène, aujourd´hui détruit, est construit rue du Temple. La décoration intérieure est enfin achevée vers 1909-1910, selon les plans de M. Gabin. Le casino dispose désormais d´un théâtre digne de sa clientèle prestigieuse ; sa forme et certains dispositifs techniques s´inspirent des théâtres de Vichy et de Zurich. Restauré en 1973, le théâtre est aujourd´hui loué à la ville d´Aix-les-Bains qui en assure l´exploitation.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates1898, daté par source
Auteur(s)Auteur : Eustache Henri architecte attribution par source

Ce théâtre à l'italienne s'inscrit dans un bâtiment de plan rectangulaire, implanté dans le prolongement du casino, au nord. L'édifice, construit en pierre de taille et moellons de calcaire, comporte deux corps de bâtiment principaux abritant, l'un la salle de spectacle, l'autre la scène. Le corps de scène est doublé sur ses côtés ouest et nord de corps à quatre étages, simples en profondeur, abritant les loges des artistes et les différents services. La salle est couverte d'un toit à croupe avec lanternon central ; le corps de scène, plus haut, est couvert d'un toit à longs pans avec verrière zénithale. Les façades sud et nord des corps principaux sont des pignons à redents couronnés d'un fronton cintré. Celles des corps de bâtiment qui leur sont adossés au nord et à l'ouest sont rythmées par des pilastres colossaux qui prennent appui sur un soubassement à bossages en table et supportent des arcatures sous lesquelles s'inscrivent les baies en plein cintre du troisième étage. L'entrée de la salle se situe à l'intérieur du casino, dans le hall nord. Ce hall, qui fait office de foyer, ouvre de plain pied sur le parterre. Un escalier d'honneur à une volée double à montées parallèles conduit au premier balcon. De part et d'autre, partent deux volées courbes symétriques, entre murs, qui donnent accès au second balcon et aux loges. La galerie supérieure de la salle et les différents étages sont désservis par un escalier hors-oeuvre de plan carré, tournant à retours avec jour, adossé à la façade occidentale. Le décor se concentre à l'intérieur de la salle sur les garde-corps des balcons, les loges et le cadre de scène. 1899-1910-1973

Murspierre
enduit
bossage
moellon
Toitmétal en couverture
Plansplan centré
Étages1 vaisseau, sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 4 étages carrés, comble à surcroît
Couvrementscoupole
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit en pavillon
lanterneau
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
escalier intérieur : escalier symétrique en maçonnerie
Techniquesdécor stuqué
maçonnerie
Précision représentations

Sur le cadre de scène, muse jouant de la lyre entouré de putti aux ailes de papillon. Balcons et loges ornés de cartouches et coquilles encadrés d'ornements végétaux en rinceaux ou chutes

Statut de la propriétépropriété d'une société privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1975/01/15

Annexes

  • ANNEXE 1

    Les constructeurs et décorateurs du théâtre

    Henri Eustache, architecte

    Jules Pin Aîné, architecte chargé de l´exécution

    M. Goemans, architecte chargé de l´exécution

    Jean-Baptiste Gasq, scultpeur

    G. Gabin, décorateur

  • ANNEXE 2

    Constat sur l´insuffisance du premier théâtre d´Abel Boudier et projet d´un nouveau théâtre

    (Extrait : AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1893. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, Cl. Rebaudet (Président), 24 décembre 1893, p. 3-5)

    Depuis longtemps déjà, vous avez reconnu, comme nous, que la salle du théâtre actuel, malgré son élégance, contient beaucoup d´imperfections, parmi lesquelles nous pouvons citer :

    1-Son exiguïté

    2-Un trop grand nombre de ses places perdues pour les spectateurs

    3-Son manque d´aération

    4-Son acoustique par trop défectueux

    5-Le danger que ce théâtre présente en cas d´incendie [...]

    C´est pourquoi, Messieurs, l´assemblée générale des actionnaires, avec un admirable et rare esprit de suite, a eu pour objectif, depuis bien des années, la construction d´un nouveau théâtre [...]

    En 1890, le 12 octobre, dans une réunion présidée par M. Domenge, le projet de démolition des hôtels de l´Univers et des Ambassadeurs est mis aux voix et adopté [...]

    Pour assurer l´emplacement de ce nouveau théâtre nécessaire à la prospérité du Cercle et par conséquent, à celle de la Ville, vous avez saisi toutes les occasions d´acquérir de nouveaux immeubles. C´est ainsi qu´en 1883 vous avez acheté les hôtels de l´univers et des Ambassadeurs. En 1890, comprenant que la surface occupée par ces deux hôtels serait insuffisante, vous avez autorisé l´acquisition des immeubles Laplace.

  • ANNEXE 3

    Programme du théâtre d´Henri Eustache

    (Extrait de : AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Rapport présenté à l´Assemblée générale extraordinaire par la Commission du Théâtre, Charles Crochon, A. Guichet, Léon Grosse, le Marquis de La Serraz, 1er août 1897, p. 7-22)

    Dès ses premières réunions, votre Commission se rendit compte que pour mener à bien la tâche que vous lui aviez confiée, il était indispensable que préalablement, au choix d´un architecte, elle étudia elle-même, dans ses grandes lignes, les dimensions, l´emplacement et les dispositions générales du futur théâtre par rapport aux autres parties de l´immeuble, en tenant compte à la fois, des exigences de la clientèle qui fréquente notre Cercle et du désir des actionnaires de voir cet agrandissement empiéter le moins possible sur le nouveau jardin.

    Aussi avons-nous consacré plus de deux mois en de fréquentes réunions et en déplacements, pour étudier dans les détails des théâtres de construction récente, qui nous avaient été signalés comme des modèles du genre, entre autres, celui de Zurich [...]

    Les critiques les plus sérieuses et les mieux fondées, formulées jusqu´à ce jour contre le théâtre actuel, peuvent se résumer dans les points suivants :

    1-Insuffisance du nombre des places [...]

    2-Forme étranglée et exiguïté de la salle en largeur [...]

    3-Danger en cas de sinistre et difficulté d´accès [...]

    4-Inconvénients présentés par la contiguïté de la salle et du grand salon, lequel a perdu son affectation première pour devenir une simple salle des Pas perdus [...]

    5-Insuffisance de profondeur et de largeur de la scène [...]. L´étroitesse du cadre de la scène découle naturellement du même défaut.

    6-Insuffisance complète de tous les services scéniques [...]

    7-Chaleur excessive produite par le manque de ventilation [...]

    L´idée initiale que nous cherchions alors à réaliser, était de rétablir aussi exactement que possible la future salle sur l´emplacement actuel. [...]. Le programme minimum des travaux à exécuter devait être le suivant :

    Donner à la salle une augmentation de largeur de quatre mètres au moins.

    Etablir le mur de fond de la nouvelle salle à six mètres au moins de distance du mur nord du grand salon, afin d´assurer l´évacuation des spectateurs et trouver l´emplacement d´un contrôle et des escaliers, en dehors du grand salon.

    Etablir un nouveau plafond à quatre mètres plus haut que la coupole actuelle.

    L´exécution de ce programme se serait traduite par la reconstruction de toute la façade couchant de la salle [...] en un mot, la démolition complète de la salle, avec l´extension de son périmètre dans l´ancien jardin du côté du couchant.

    Quant au bâtiment scénique actuel, quelle que soit la solution prise pour la salle, sa démolition complète s´imposera, puisqu´il faut, à la fois, l´élargir et l´approfondir et, par suite, faire une emprise côté nord sur le nouveau jardin.

    En adoptant ce programme de la réfection de la salle sur le même emplacement, l´emprise à faire au couchant sur le vieux jardin était d´environ 250 mètres carrés.

    [...]

    Guidés par les nombreuses esquisses, plans et coupes que l´un de nos membres sût établir et remodifier avec des solutions diverses pour élucider et éclairer nos délibérations, il fallût enfin nous résoudre à constater :

    1-Qu´il était matériellement impossible de pouvoir trouver dans l´enceinte des murs de la salle actuelle un espace suffisant pour huit cents bonnes places [...]

    2-Que pour pouvoir réaliser un programme répondant à toutes les nécessités, la surface totale à couvrir par le futur théâtre (salle, scène et toutes dépendances comprises), devait être d´environ douze cent mètres carrés, dont au moins sept cent cinquante à trouver en dehors du périmètre des bâtiments actuels.

    Ce fut à ce moment que votre Commission, mise en présence d´une reconstruction complète devant couvrir environ 1200 mètres carrés, se demanda s´il ne valait pas mieux ne démolir aucun des murs de la salle actuelle, non plus que la coupole (par suite ne faire aucune emprise sur le jardin couchant) et reporter plus au nord la totalité des nouvelles constructions en mettant la nouvelle salle sur les fondations du bâtiment scénique actuel et en établissant à la suite la scène nouvelle et ses dépendances en augmentant un peu l´emprise sur le jardin neuf.

    [...]

    Le programme que votre Commission a élaboré et imposé à l´architecte comprenait l´étude et l´établissement de plans à 1 %, d´un avant-projet de théâtre composé d´une salle de spectacle de 800-900 places.

    Les principales conditions imposées à cet avant-projet étaient les suivantes :

    [...]

    Entrée par la rue des Dîmes et escalier spécial au public non abonné ;

    Scène n´ayant pas moins de 20 mètres de largeur et 13 mètres de profondeur avec trois dessous, machinée et agencée pour jouer l´opéra avec grande mise en scène et, même au besoin, des féeries ;

    Cadre de la scène de dix mètres de largeur ;

    Services scéniques bien disposées [...]

    L´emprise sur le jardin neuf devait s´arrêter du côté nord, à 13 mètres environ de la grille de la rue des Bains prolongée, et du côté du levant ne pas s´avancer plus loin que le bâtiment scénique actuel, afin de conserver la sortie créée en 1896 sur le jardin neuf, dans le prolongement de la Galerie des Glaces.

    [...]

    Un des grands avantages de ce projet consiste dans la transformation de la salle de théâtre actuelle en un nouveau hall-jardin, de niveau avec le parquet du Cercle. Le sol sera dallé en mosaïque de marbre et recevra en divers endroits de vastes et de très décoratives corbeilles de plantes et de fleurs.

    Le fond, côté du théâtre, sera occupé par le grand escalier d´honneur conduisant aux loges de balcon (il piano nobile), de la nouvelle salle.

    Quand une ouverture dans le mur nord du grand salon, semblable à celle faite l´an passé, aura réuni celui-ci aux deux halls, vous aurez, depuis la salle nouvelle du café jusqu´à l´entrée de la future salle, une perspective grandiose et incomparable ; les entrées et sorties de théâtre dans un tel décor formeront un spectacle qui sera certainement apprécié et vanté de tous nos visiteurs.

    [...]

    En ce qui concerne la salle, l´entrée des fauteuils d´orchestre et des loges-baignoires à niveau du parquet général du Cercle sera une des modifications les plus importantes et des plus heureuses à l´état actuel et sera appréciée des spectateurs qui fréquentent le parterre ; la pente de 8 centimètres par mètre vers la scène, résoudra sans doute la question des chapeaux.

    Le grand escalier d´honneur à double rampe, mélange artistique de pierre polie, de fer forgé et de bronze doré encadrera richement les fraîches toilettes de nos élégantes visiteuses et conduira à deux belles galeries circulaires : du niveau des paliers de l´escalier, on accèdera d´abord au piano nobile pourvu d´un grand dégagement promenoir qui lui sera particulier ; cet étage comprendra 22 bonnes loges dites de balcon et de deux rangs de fauteuils de face seulement ; l´étage au-dessus, dénommé première galerie, n´aura pas de loges, mais la disposition en amphithéâtre de ses fauteuils permettra de voir commodément la scène entière de toutes les places ; cette première galerie sera desservie par deux escaliers débouchant sur le palier de l´escalier d´honneur.

    [...]

    Une entrée par la rue des Dîmes et un escalier indépendant conduiront à la deuxième galerie réservée au public n´ayant pas l´entrée des salons du Cercle. Cette galerie offrira à prix modique environ deux cents bonnes places et un foyer spécial avec buvette à cette clientèle intéressante de baigneurs qui, ne pouvant prendre abonnement au Cercle, est cependant désireuse de fréquenter le théâtre.

    [...]

    D´un état que nous avons fait dresser par la direction, il résulte que le théâtre actuel contient 672 places, non compris les strapontins, [...] la salle projetée contient environ 400 bonnes places que la salle actuelle.

    [...]

    L´orchestre est prévu à plancher mobile, permettant de la descendre ou monter à volonté, suivant que l´on donnera les opéras à grand orchestre ou le répertoire classique et la comédie.

    La scène et les dessous seront vastes et bien en rapport avec nos besoins [...]

    Votre Commission appelle votre attention sur la conservation de l´axation générale du projet avec toutes les parties sud des bâtiments de notre Cercle, axation qui ne pourrait être maintenue si la nouvelle salle de spectacle se réédifiait sur l´emplacement de celle actuelle.

    Ce résultat a donc une grande importance architectonique et sera certainement approuvé sans réserves par les hommes de l´art, nombreux parmi vous. Suivant notre programme, la sortie sur le jardin neuf à extrémité nord de la galerie des glaces a été conservée ; en prolongement de cette galerie une terrasse couverte a été prévue pour l´installation du théâtre de Guignol ; son emplacement, tout à la fois en plein air et abrité du soleil couchant, et que l´on cherchait depuis longtemps va être ainsi trouvé. Pour répondre au désir de plusieurs d´entre vous, Messieurs, nous avons prévu la communication des deux jardins, par une galerie sous le nouveau hall.

    Enfin, ce projet vaste et si complet dans toutes ses parties est cependant resté dans les limites d´espace imposées par notre Commission et il n´occupe qu´une faible partie du nouveau jardin ; il laisse encore 15 mètres de terrain planté d´arbres entre la façade nord de la scène et la rue des Bains prolongée ; il répond ainsi à l´opinion générale des Actionnaires et aux nécessités financières.

    [...]

    Au reste, il est bon de rappeler aux Actionnaires, que l´emplacement du nouveau jardin a été acquis par eux spécialement pour faciliter la reconstruction du nouveau théâtre, et que par conséquent tout en limitant au strict nécessaire le terrain à occuper, nous ne faisons rien qui n´ait été prévu et accepté par eux de longue date.

  • ANNEXE 4

    Description du fonctionnement de la fosse d´orchestre mobile

    (Extrait de : AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Rapport présenté à l´Assemblée générale extraordinaire par la Commission des travaux, Charles Crochon, Pierre Folliet, le Marquis de La Serraz, Paul Lathoud, 6 octobre 1901, p. 10-11)

    Article VI

    Modification du plancher de l´orchestre pour le rendre mobile

    Déjà lors de la construction du théâtre, votre Commission des travaux voulait établir ce plancher mobile [...]. Nous n´avions pas cependant abandonné complètement ce projet, nous attendions seulement que nos ressources nous permissent de le mettre à exécution, ou bien de trouver un système plus économique.

    Cet été, nous avons pu voir fonctionner au nouveau théâtre de Vichy, un système très simple et donnant complète satisfaction. Il consistait en une équipe de tambours installés dans le sous-sol, et permettant non seulement d´élever ou d´abaisser le plancher de l´orchestre, suivant les effets musicaux à obtenir, mais encore de les mettre au niveau de celui de la salle pour les concerts et comédies, donnant ainsi à la location un supplément de très bonnes places, appréciées par le public.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Aix-les-Bains. 19 Z 1. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1879. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration , M. Martinel (Président), 4 janvier 1880

    p. 23
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Vol. 1, Chambéry : Imprimerie Chatelain, 1880-1903 ; vol. 2, Aix-les-Bains : Impr. A. Gérente, 1904-1921, Impr. J. Ducret et Cie, 1922-1928, Impr. A. Deschamps et J. Ponçon, 1929-1931

  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1880. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, J. Martin Franklin (Président), 10 avril 1881

    p. 26-28
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1881. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, J. Martin Franklin (Président), 16 avril 1882

    p. 14, 18-19
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1882. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, J. Martin Franklin (Président), 3 juin 1883

    p. 9, 22
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1883. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, J. Martin Franklin (Président), 22 juin 1884

    p. 16
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1893. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, M. Cl. Rebaudet (Président), 24 décembre 1893

    p. 3-5, 8-13
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Commission technique nommée le 18 février 1894, Charles Crochon, M. Denarié, Jules Pin Aîné, 13 mars 1894

    p. 2-3
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1894. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, M. G. Bocquin (Président), 18 mars 1894

    p. 7
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1895. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, G. Bocquin (Président), 30 juin 1895

    p. 4-9
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Rapport présenté à l´Assemblée générale extraordinaire par la Commission du Théâtre, Charles Crochon, A. Guichet, Léon Grosse, le Marquis de La Serraz, 1er août 1897

    p. 7-22
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Rapport présenté à l´Assemblée générale des actionnaires par la Commission des travaux , Charles Crochon, M. P. Folliet, M. de La Serraz (le Marquis), M. P. Lathoud, 29 décembre 1898

    p. 3-4
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Rapport présenté à l´Assemblée générale des actionnaires par la Commission des travaux , Charles Crochon, M. P. Folliet, M. de La Serraz (le Marquis), M. P. Lathoud, 31 décembre 1899

    p. 13-14
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1900. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, [M. G. Bocquin (Président)], 16 décembre 1900

    p.21
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Lettre présentée à Monsieur le Président de la Commission des travaux du Cercle d´Aix-les-Bains le 23 septembre 1901, Henri Eustache, 23 septembre 1901

    p. 16-19
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Rapport présenté à l´Assemblée générale extraordinaire par la Commission des travaux, Charles Crochon, Pierre Folliet, le Marquis de La Serraz, Paul Lathoud, 6 octobre 1901

    p.4, 10-12, 14-16
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1901. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, Constant Lajoue (Président), 6 octobre 1901

    p.27, 30
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1905. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, J. Chaboud (Président), 28 décembre 1905

    p. 22-24
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1906. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, J. Chaboud (Président), 30 décembre 1906

    p. 10, 27, 36
Documents figurés
  • Comparaison des surfaces bâties et des emprises sur le jardin neuf, entre le projet présenté par la Commission et le projet primé au concours de 1892, [plans]. / [D´après Henri Eustache et Adolphe Coquet]. Chambéry, 1897. Ech. 1 : 500. 1 plan ; 32 x 16,5 cm. (AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains)

  • 2. Cercle d´Aix-les-Bains. Nouveau théâtre. Plan au niveau des jardins. Rez-de-chaussée des dépendances, [plan]. / Henri Eustache. Paris, 18 décembre 1897. Ech. 1 : 50. 1 plan : papier, encre, lavis rose ; 120 x 95 cm. (AP Grand Cercle)

  • 3. Cercle d´Aix-les-Bains. Nouveau théâtre. Baignoires et fauteuils d´orchestre. Rez-de-chaussée du casino. 1er étage des dépendances, [plan]. / [Henri Eustache]. Paris, 18 décembre 1897. Ech. 1 : 50. 1 plan : papier, encre, lavis rose ; 120 x 95 cm. (AP Grand Cercle)

  • 5. Cercle d´Aix-les-Bains. Nouveau théâtre. 1ère galerie. 3ème étage des dépendances, [plan]. / Henri Eustache. Paris, 18 décembre 1897. Ech. 1 : 50. 1 plan : papier, encre, lavis rose ; 120 x 90 cm. (AP Grand Cercle)

  • 11. Nouveau théâtre d´Aix-les-Bains. Coupes transversales / Henri Eustache. Paris, 18 décembre 1897. Ech. 1 : 50. 1 plan : papier, encre, lavis rose ; 101,5 x 72 cm. (AP Grand Cercle)

  • Grand Cercle d´Aix-les-Bains. Ensemble des façades sur le jardin couchant / [Henri Eustache]. Paris, [après 1898]. 1 plan : papier, encre, lavis ; 148 x 62 cm. (AP Grand Cercle)

  • Grand Cercle. Coupe C-D. Coupe E-F, [état 1898-1900]. / G. Munier, dessinateur. [Aix-les-Bains], [vers 1912]. Ech. 1 : 125. 1 dess. impr. ; 31 x 98, 5 cm. Dans : 20 ans de travaux publics et particuliers. Aix-les-Bains : Léon Grosse, t. 3, I

  • Grand Cercle. Coupe A-B, [état 1898-1910]. / G. Munier, dessinateur. [Aix-les-Bains], [vers 1912]. Ech. 1 : 125. 1 dess. impr. ; 31 x 63, 5 cm. Dans : 20 ans de travaux publics et particuliers. Aix-les-Bains : Léon Grosse, t. 3, I

  • Grand Cercle. Façade nord, [état 1898-1900]. / G. Munier, dessinateur. [Aix-les-Bains], [ vers 1912]. Ech. 1 : 125. 1 dess. impr. ; 31 x 69, 5 cm. Dans : 20 ans de travaux publics et particuliers. Aix-les-Bains : Léon Grosse, t. 3, I

  • Grand Cercle Aix-les-Bains. Etat des lieux sous-sol, [plan]. / Henri Michel. Aix-les-Bains, 2 mai 1988. Ech. 1 : 200. 1 plan : calque, encre ; 85 x 58 cm. (Fonds Pierre Rault)

  • 683. Grand Cercle d´Aix-les-Bains. Façade est sur rue Casino. Façade ouest sur les jardins / Francis Crochon et M. Evrard. Aix-les-Bains, 25 novembre 1935. Ech. 1 : 125. 1 plan : papier, encre, crayon ; 100 x 64,5 cm. (AP Grand Cercle)

  • Casino Grand Cercle Aix-les-Bains. Rez-de-chaussée. Etat actuel, [plan]. / Pierre Rault. Aix-les-Bains, octobre 1998. Ech. 1 : 200. 1 plan : calque, encre ; 83 x 74,5 cm. (Fonds Pierre Rault)

  • [Vue de la couverture du casino et du théâtre] / S.n. Aix-les-Bains : [années 1990]. 1 photogr. couleur ; 9 x 13 cm. (AP Grand Cercle)

Bibliographie
  • 20 ans de travaux publics et particuliers. Choix de projets, plans et travaux exécutés par les établissements Léon Grosse et Cie. Aix-les-Bains : Léon Grosse, [vers 1912]. 3 vol. ; 33 cm

  • ESNAULT, Jean-François. Aix-les-Bains ou la mémoire des pierres. Paris : 1982. 250 p. multigr. : ill. ; 29,5 cm

    p. 116, p. 119, p. 121-122
  • FRIEH, Geneviève, RAULT, Pierre. Le Grand Cercle d'Aix-les-Bains histoire d'un Casino. Aoste : Ed. Musumeci, 1984, 315 p. : ill. ; 24 cm

  • MOUXY DE LOCHE Jules de Histoire d´Aix-les-Bains. Chambéry : Imprimerie savoisienne, 1898. 2 vol. : ill. ; 21 cm

    p. 351, p. 355, p. 359
  • ORDINAIRE, Pierre-Casimir (Dr). Aix ancien et moderne : guide du baigneur et du touriste contenant d´importantes indications sur les principales eaux minérales de la Savoie. Chambéry : Menard, 1875. 364 p. ; 15 cm, 1 vol. (AC Aix-les-Bains : A 774)

    p. 143
  • TOURSIER G., LUYA MM., DOLIN H. Guide pratique de Aix-les-Bains Chambéry-Savoie. Lyon : G. Toursier éditeur, 1911, 104 p. : ill. ; 16 cm (AC Aix-les-Bains : A1024)

    p. 18, p. 20
Périodiques
  • La mosaïque du Foyer du théâtre. L´Avenir d´Aix-les-Bains, n° 17. Aix-les-Bains : Imprimerie A. Gérente, 28 avril 1906

    p. 1
  • Les embellissements à Aix-les Bains à l´Etablissement thermal, au Cercle d´Aix-les-Bains. L´Avenir d´Aix-les-Bains, n° 53. Aix-les-Bains : Imprimerie A. Gérente, 2 octobre 1909

    p. 1
  • DELAUNAY, Emile. Les Embellissements du Grand Cercle. L´Avenir d´Aix-les-Bains, n° 18. Aix-les-Bains : Imprimerie A. Gérente, 1er mai 1896

    p. 1
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Jazé-Charvolin Marie-Reine - Thibaudier Johann