Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tissage et Usine de confection dite Occulta SA puis Occulta la Gaine Scandale actuellement Pila et compagnie successeurs d'Ulysse importateur de tissus asiatiques et parc d'activité

Dossier IA69000969 réalisé en 2002

Fiche

AppellationsLa Gaine scandale
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication
Dénominationstissage, usine de confection
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Lyon
AdresseCommune : Lyon 4e
Lieu-dit : Croix-Rousse
Adresse : 51 rue, Deloeuvre , 38 rue
Henri-Gorjus
Cadastre : 1999 AR 130, 131, 166, 167

Ernest Rat, né en 1897 à Genève, fonde la société Occulta en 1923. Cette société est spécialisée dans la fabrication de bas à varices et de corsets et localisée rue Mercière à Lyon. En 1928, c'est la création de la société d'accessoires pharmaceutiques sous la raison sociale SA Occulta. L'usine est installée à la Croix-Rousse au 38 rue Gorjus. En 1938, une nouvelle usine accolée à la première est construite, avec une entrée au 51 rue Deloeuvre, pour la fabrication de la Gaine-ceinture et du soutien-gorge Scandale, fabriqués en tissu élastique tissé et tissu élastique tricoté, dans le même temps, la fabrication des bas à varices est conservée. Les effectifs en 1943 sont de 272 salariés dont 50% travaillent à domicile. La société Occulta-Gaine Scandale s'associe avec la société Modula compagnie Française de fils élastiques spécialisé dans la fabrique de fils nu et guipés. En 1955, une maison de gardien (incluant deux logements) est construite par l'architecte Michel Sautour à l'entrée de la rue Deloeuvre. La même année, l'usine s'étend au 67 rue Hénon pour la construction des ateliers de teinture et d'apprêt par le même architecte. Ces ateliers sont détruits en 1988 pour la construction d'immeuble de logement haut standing. En 1956, l'usine est agrandie par la construction de bureaux au sud-est du bâtiment datant de 1938, toujours par le même architecte. En 1968, c'est la fermeture du site Occulta-Gaine Scandale et la reprise par la société Pila (successeurs d'Ulysse) en 1970. La société Pila occupe la partie nord-est du site et le consulat du Japon vient installer ses bureaux en rez-de-chaussée. Elle est spécialisée dans la soierie et le ruban (marchands de soies et ouvrés), l'importation de tissus asiatiques unies. Pila rachète la société Pidou spécialisée dans le tissage et la confection fantaisie. En 2002, c'est le dépôt de bilan de la société Pila. Actuellement, c'est un parc de société qui s'est installé. Sont installées dans la partie sud, non menacé de destruction, les sociétés Solydam électroménager Siemens et Liebherr, interface développement, Sarl Vatis, cuir Gely, Abondance consulting, syn@pse production. A l'emplacement de la société Pila est prévu la construction d'un immeuble de bureau. Une proposition de réutilisation du site a été proposée à l'agence d'architecture Aude. L'édifice est un témoin de l'histoire de l'industrie textile à Lyon. Il est composé à partir d'un corps de trois ateliers superposés établis au dessus d'un entrepôt et desservis par un ascenseur installé dans une cage hors oeuvre, que complète une atelier sur cours, éclairé par des sheds carrés orientés est-ouest. Cet ensemble rend compte de façon claire, sinon éloquente, de la transition entre des modèles classiques et des dispositions fonctionnelles qui finiront par s'imposer par la suite dans ce type d'édifice et c'est à ce titre qu'il a retenu l'attention des services spécialisés dans le cadre de la mise en place de la liste label XXe siècle.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1928, daté par source
1938
1955
1956
Auteur(s)Auteur : Marcel Sautour architecte attribution par source

Le site occupe une parcelle traversante entre la rue Henry Gorjus (n° 38) bâtiment datant de 1900 et la rue Deloeuvre (n° 51) (bâtiment datant de 1938). Les bâtiments de 1938, tout en béton, sont composés d'une partie ateliers (A), une partie bureaux (B), une maison de gardien (C) (maison d'habitation de deux logements), un local pour le transformateur (D), un ascenseur construit en demi-hors-oeuvre (E). Le bâtiment administratif est de trois étages carrés, les ateliers d'un étage carré et en rez-de-chaussée, les sheds ou lanterneaux ont la particularité d'être de forme rectangulaire et orienté est. On note en particulier la cohérence de cet immeuble, de la clôture du pavillon d'entrée en passant par la composition des volumes, le traitement des baies à croisillons en béton et les sheds verticaux de la partie arrière.

Mursbéton
Toittuile plate mécanique
Plansplan rectangulaire régulier
Étages3 étages carrés
Couverturestoit à longs pans
shed
États conservationsbon état

Bâtiment d'une très belle qualité architecturale. Label XXe siècle en 2002. L'édifice est un témoin de l'histoire de l'industrie textile à Lyon. Peu de sites de cette période (1938-1940) ne sont conservés à Lyon. Cet ensemble rend compte de façon claire, sinon éloquente, de la transition entre des modèles classiques et des dispositions fonctionnelles qui finiront par s'imposer par la suite dans ce type d'édifice et c'est à ce titre qu'il a retenu l'attention des services spécialisés dans le cadre de la mise en place de la liste label XXe siècle.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AM Lyon : 0385 WP 011. Voierie urbaine, permis de construire technique pour la construction d'une maison rue Deloeuvre, 1955

  • AM Lyon : 0385 WP 036. Voierie urbaine, permis de construire technique pour la construction d'un atelier de teinture et d'apprêt rue Hénon, 1955

  • AM Lyon : 0385 WP 057. Voierie urbaine, permis de construire technique pour l'agrandissement d'une usine rue Deloeuvre, 1956

Bibliographie
  • KLEIN, Jean-François. Ulysse Pila, vice-roi de l'indochine, 1837-1909. Lyonnaises d'Art et d'Histoire,1994

  • Annuaire France-Textile. Liste géographique et alphabétique, 1950

    p. 185, 190, 199
  • Indicateur Fournier. 1934. AM Lyon (accès libre)

    p. 1727
  • Indicateur Henry. 1935. AM Lyon (accès libre)

    p. 1711
  • Indicateur Henry. 1937. AM Lyon (accès libre)

    p. 1093
  • Indicateur Henry. 1942. AM Lyon (accès libre)

    p. 1000
  • Indicateur Henry. 1947. AM Lyon (accès libre)

    p. 1297
  • Indicateur Henry. 1953. AM Lyon (accès libre)

    p. 1605
  • Indicateur Fournier. 1962. AM Lyon (accès libre)

    p. 1865
  • Indicateur Fournier. 1966. AM Lyon (accès libre)

    p. 1799
  • Indicateur Henry. 1967. AM Lyon (accès libre)

    p. 1927
  • Indicateur Henry. 1968. AM Lyon (accès libre)

    p. 1930
  • Indicateur Henry. 1970. AM Lyon (accès libre)

    p. 1114
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Halitim-Dubois Nadine