Logo ={0} - Retour à l'accueil

Usine d'ébénisterie Ottina puis grainier Michel puis Plagnat boulanger puis Lacrosse-Vezian radiateurs puis Vezian tôlier puis Plan cafés torréfiés puis A la colline de Fourvière confiserie puis l'amandine lyonnaise confiserie actuellement S.D.T. Gestion

Dossier IA69001265 réalisé en 2009

Fiche

DestinationsS.D.T. Gestion conseil en gestion et developpement d'activité pour créateurs et chefs d'entreprise
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication
Dénominationsusine d'ébénisterie
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Lyon
AdresseCommune : Lyon 3e
Lieu-dit : Montchat
Adresse : 3-4 place, Louise , 13 rue
Julie
Cadastre : 1999 CR 19, 20

A la fin du XIXe siècle, monsieur Brun épicier au 3 place Louise et monsieur Gouttenoire, jardiner au 2 et 3 place Louise occupent le site. En 1901, monsieur Genthon, vendeur de vieux biscuits, y prend place. Dès 1902, monsieur Mollard qui tient un comptoir, fait construire un hangar sur cour et un portail au 3 Place Louise. Il est rejoint en 1903 par monsieur Ottina, ébéniste qui y installe son entrepôt. Le n°3 place Louise, à l'angle du 11 rue Julie est ensuite occupé par monsieur Michel, gainier en 1910. De 1915 à 1935, la veuve Plagnat y tient sa boulangerie. Elle est accompagnée en 1919 de messieurs Lacrosse et Vezian, fabricants de radiateurs. Puis en 1926 monsieur Vezian devient tôlier. En 1934 monsieur Vezian est remplacé par Le café Plan, cafés torréfiés. A la fin des années 1940 la S.R.L. A la colline de Fourvière, fabricant de confiserie occupe les lieux aux côtés de monsieur Rajon, boulanger. Puis au milieu des années 1950, monsieur Deshayes, boulanger succède à monsieur Rajon. Monsieur Trespaille reprend la boulangerie qui côtoie toujours la fabrique de confiserie au milieu des années 1960. A la colline de Fourvière devient L'amandine Lyonnaise dans les années 1970 alors que monsieur Trespaille est toujours présent. Aujourd'hui le site n'est plus occupé par un boulanger et une fabrique de confiserie en gros mais, par la société S.T.D. Gestion, conseil en développement d'activité pour créateurs et chefs d'entreprise.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1902, daté par source

Le bâtiment occupe entièrement les deux parcelles sur lequel il se développe. Il présente un plan régulier rectangulaire et s'élève sur deux niveaux. Les murs sont en béton et ne présentent aucun décor. Seuls les appuis de fenêtres, en légère saillie, viennent donner du relief à la façade. Rue Julie, la façade se compose de neuf travées percées de baies rectangulaires indépendantes, sans encadrement. La troisième travée vers l'est est ouverte par des baies qui sont plus petites que les autres sur les deux niveaux. A partir de la quatrième travée, le rez-de-chaussée est ouvert par des portes d'entrées. La façade place Louise présente une organisation caractéristique des immeubles accueillant boutiques et petites fabriques du début du XXe siècle. Le premier niveau est ouvert par quatre baies dont deux portes d'entrée sur la partie sud du mur et une double porte de garage pour la desserte, au nord. Les dimensions sont toutes différentes et confèrent un rythme particulier à cette façade principale qui donne directement sur la place. Les ouvertures se sont organisées au gré des besoins. Le second niveau est quant à lui, éclairé par trois baies rectangulaires sans encadrement de tailles différentes. Cet immeuble simple est l'exemple typique de l'architecture de Montchat. C'est une petite structure, basse et sans décor qui s'intègre parfaitement dans son environnement.

Mursbéton
Toittuile mécanique
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturestoit à plusieurs pans
États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AM Lyon : 344 WP 005. PCA n° 0575, permis de construire d'un mur de clôture, ouverture d'un portail et construction d'un bâtiment sur cour 3 rue Louise pour monsieur Mollard, 1902

Bibliographie
  • Indicateur Fournier. 1895. AM Lyon (accès libre)

    p. 407, 930, 1185, 1821, 1905
  • Indicateur Henry. 1901. AM Lyon (accès libre)

    p. 573, 1277, 1845, 2034
  • Indicateur Henry. 1903. AM Lyon (accès libre)

    p. 571, 1559, 1592, 1980, 2023
  • Indicateur Henry. 1910. AM Lyon (accès libre)

    p. 604, 1598, 2153
  • Indicateur Henry. 1915. AM Lyon (accès libre)

    p. 604, 1684, 1934
  • Indicateur Henry. 1919. AM Lyon (accès libre)

    p. 614, 1521, 1686, 1954, 2484
  • Indicateur Henry. 1926. AM Lyon (accès libre)

    p. 369, 1078, 1172, 1491
  • Indicateur Henry. 1935. AM Lyon (accès libre)

    p. 419, 1166, 1604, 1588
  • Indicateur Henry. 1948. AM Lyon (accès libre)

    p. 402, 1126, 1686, 1793
  • Indicateur Fournier. 1956. AM Lyon (accès libre)

    p. 557, 1019, 1530, 1600
  • Indicateur Henry. 1964. AM Lyon (accès libre)

    p. 500, 1671, 2499, 2566
  • Indicateur Henry. 1970. AM Lyon (accès libre)

    p. 508, 1054, 1108
  • BAZIN, Goerges. Montchat 3ème, un ancien lieu-dit de la rive gauche du Rhône. Ed. Lyon G. BAZIN, 1956

  • CHAUVY, Gérard. Les quartiers de Lyon au fil des rues.Toulouse, Ed. Privat, 1993

  • DOMENGIE, Henri., ALQUAT, Yves., MOULIN, Marc., ROZE, Bernard. Le chemin de fer de l'est de Lyon.Italie, Ed. du Cabri, 1996

  • HOURS, Henri. (dir)., VANARIO, Maurice. Les rues de Lyon à travers les siècles (XIVe au XXe).Lyon, Ed. Lyonnaises d'art et d'histoire, 1990

  • LAFERRERE, Michel. Lyon ville industrielle, essai d'une géographie urbaine des techniques et des entreprises. Paris, Presses Universitaires de France, 1960

  • LONG, Guetty., CHAUVY Gérard. Montchat, regard sur l'histoire d'un quartier lyonnais, des origines à nos jours. Lyon, Ed. Bellier, 2008

  • MENAIS, Georges-Paul. Géographie industrielle de Lyon. Tome 1. France, Edition Bibliothèque des Guides Bleus - Librairie Hachette, 1958

  • MENAIS, Georges-Paul. Géographie industrielle de Lyon, Tome 2. France, Edition Bibliothèque des Guides Bleus - Librairie Hachette, 1958

  • PELLETIER, Jean. Connaître son arrondissement, Le 3ème de la Guillotière à la Part Dieu, de Montchat à Monplaisir. C.E. Ed Lyonnaises d'art et d'histoire, 2000

  • Préfecture du Rhône. Lyon 3ème arrondissement : opération de déveleppement social urbain 1991-1993. Ville de Lyon, Grand Lyon, préfecture du Rhône, 1993

  • Chambre du commerce et de l'industrie. Lyon 3ème arrondissement : service de l'information économique. Lyon, C.C.I., 2001

  • PAULOZ, David.Les enjeux de la construction d'une ligne de chemin de fer d'intérêt local : la compagnie de l'Est de Lyon 1881-1947. Bulletin du centre Pierre Léon d'histoire économique et sociale., 1996, N°1-2.

  • FURIA, Daniel. Du chemin de fer de l'est au tramways Léa et Leslys. Revue Rive Gauche, société d'étude d'histoire de Lyon Rive Gauche., décembre 2007, N°183.

  • CHOMIENNE, Gilbert. De l'Est de Lyon à Léa. Revue Rive Gauche, société d'étude d'histoire de Lyon Rive Gauche., mars 2008, N°184.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Lanniaux Marion - Halitim-Dubois Nadine