Logo ={0} - Retour à l'accueil

Usine de fabrication de matériaux de construction dite Etablissements Guignardat

Dossier IA69001175 réalisé en 2007

Fiche

Parties constituantes non étudiéesentrepôt industriel, bureau, logement patronal
Dénominationsusine de fabrication de matériaux de construction
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Lyon
AdresseCommune : Lyon 7e
Lieu-dit : Gerland
Adresse : 58 rue, Clément-Marot , 205, 209, 209 bis avenue, Jean-Jaurès , 103, 106, 111, 113, 122 rue
André-Bollier
Cadastre : 1999 BS 63, 51, 52, 8 ; BW 6 14

L'implantation de la famille Guignardat est attestée dans le quartier de Gerland par des croquis de parcelles datant de 1847. Son implatation dans le quartier de Gerland est assez forte puisqu'elle possède de nombreuses parcelles de terrains dont les plus emblèmatiques se situent entre les rues André Bollier, Clément Marot et l'avenue Jean Jaurès. Cette famille a presque toujours résidé dans le quartier puisqu'on la retrouve successivement domiciliée au 26 chemin du Pré-Gaudry, au 67 rue Léon Tolstoï (future rue André Bollier) et au 209 avenue Jean Jaurès, où ils sont encore présents aujourd'hui (le logement patronal est localisé dans cet immeuble). Les activités professionnelles de cette famille ont elles aussi été localisées dans le quartier de Gerland. A ces débuts, leur société se spécialise dans le transport par terre et le camionnage, attesté à partir de 1920 (en atteste les nombreux hangars qu'ils ont fait construire). Tout en poursuivant ces activités dans le domaine du transport, Etienne Guignardat se lance dans des activités de Terrassement et de Travaux Publics, attestées à partir de 1926. Les nombreuses parcelles de terrain ont également servi à la construction d'immeubles afin de les vendre ou de les louer (1935, 1958). La famille Guignardat a possédé et possède toujours de nombreux terrains dans le quartier de Gerland. Après être passé du maraîchage à des activités de travaux publics, Etienne Guignardat a entreprit la construction d´immeubles d´habitation, par l´intermédiaire de son entreprise, qu´il a loué ou vendu à la découpe. Il nous reste aujourd´hui deux exemplaires de ces bâtiments situés au 205 et aux 209-209 bis avenue Jean Jaurès. L´immeuble situé au 209-209 bis comporte cinq étages. Le dernier est plus petit que les quatre autres. On compte cinq travées sur la façade qui donne sur l´avenue Jean Jaurès. La toiture comporte deux pans et trois cheminées sont visibles depuis la rue. Le rez-de-chaussée servait de siège social à l´entreprise d´Etienne Guignardat. On peut d´ailleurs toujours voir la plaque professionnelle accrochée au mur ainsi que les ferronneries de la porte d´entrée qui représente un E et un G. l´architecte de ce bâtiment est connu ; il s´agit d´Armand Lervy. On peut voir une plaque sur la façade principale du bâtiment comportant son nom ainsi que la date de construction du bâtiment (1935). L´immeuble situé au 205 a été construit entre 1958 et 1961. C´est le même architecte qui a réalisé les plans. Cet immeuble est bâti à l´angle de l´avenue Jean Jaurès et de la rue Clément Marot. Cet immeuble comporte sept étages (huit étages avaient été prévus dans une première version) avec un rez-de-chaussée surélevé qui devait servir d´entrepôt à l´entreprise Guignardat. L´immeuble ne comporte pas le même nombre de travées d´une façade à l´autre : il y en a huit sur la façade donnant sur l´avenue Jean Jaurès dont deux munies d´un balcon ; il y en a quatre sur la façade intérieure dont deux munies d´un balcon et il y en a quatre sur la façade donnant sur le rue Clément Marot. La toiture est en terrasse. Ces deux immeubles ont été construits sur un même ilot, qui appartenait à la famille Guignardat. On retrouve aussi sur cet ilot, au 111 de la rue André Bollier, la maison familiale de la famille Guignardat, qui existe encore aujourd´hui et qui est toujours habitée par un membre de la famille. On ne connaît pas le date de construction de cette bâtisse mais il semblerait qu´elle date de la fin du 19e ou du début du 20e siècle.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1920, daté par source
1935
1958
Auteur(s)Auteur : Lervy Armand architecte attribution par source
Auteur : Vallet architecte attribution par source

Il s'agit d'un ensemble de bâtiments comprenant sept constructions. Ces constructions comprennent un hangar couvert d'une charpente métallique, au 103 rue andré Bollier, deux immeubles d'habitation au 205, 209 et 209 bis avenue Jean Jaurès, deux entrepôts au 113 rue André Bollier et au 58 rue Clément Marot, un atelier de fabrication au 106 rue André Bollier et une maison d'habitation au 111 rue André Bollier. Le hangar assez rudimentaire, est composé de quatre piliers métalliques, la couverture est un toit à deux pans en tôle. La surface couverte est fermée avec un mur en moellons.

Mursbéton
Toittuile mécanique
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturesterrasse
toit à longs pans
Escaliersescalier de distribution extérieur
États conservationsbon état

Zone URM dite zone péri-centrale en tissu mixte : il s'agit d'une zone située dans la périphérie immédiate de la zone centrale et donc le tissu est peu ordonné et caractérisé par l'hétérogénéité des fonctions, des volumes et des architectures. Le PLU doit permettre la restructuration progressive de ces quartiers péri-centraux dans le respect des traits dominant de cette urbanisation (mixité logements-emplois, moyennes densités, trame viaire urbaine.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • La famille Guignardat est présente depuis la fin de la Révolution Française dans le quartier de Gerland. Le quartier de Gerland est d'une superficie d'environ 770 herctares : la famille Guignardat en possèdait environ le tiers au 19e siècle. Les deux autres tiers de ce quartier étaient détenus par la famille Roux et la famille Hivernaud.

    A cette époque, l'économie de ce qurtier reposait sur l'agriculture et le maraîchage. Cependant, la famille Guignardat exerçait également des activités de transport de marchandises tels que des ordures ménagères et des Gravats. Ils se servaient des déchets verts pour alimenter leur élevage porcin qui se situait sur le parcelle où se trouve la Communauté Urbaine de Lyon de nos jours. Ils transportaient aussi des graviers qui ont servi à l'aménagement du port Edouard Herriot. Cette activité de transport était assuré avec des charrettes tractées par des chevaux. C'est ainsi que l'on retrouve encore aujourd'hui des écuries jouxtant la maison familiale des guignardat au 111 de la rue André Bollier. Les Guignardat ont étoffé cette activité de transport dans le courant du 20e siècle en y ajoutant des activités de travaux publics et de terrassement. Leurs activités se sont toujours situées au même endroit : dans les rue Clément Marot et André Bollier et dans l'avenue Jean Jaurès (où l'on peut encore trouver la plaque professionnelle des Etablissements Guignardat). Les Etablissements Guignardat se sont aussi illustrés dans la construction de bâtiments (à louer ou à vendre) et ce dès les années 1930 (1935 et 1960). Les immeubles situés aux 205, 209 et 209 bis de l'avenue Jean Jaurès étaient destinés à cet effet (sauf les rez-de-chaussées qui étaient destinés à servir de locaux aux établissements Guignardat).

    Cette famille occupe une maison au 111 rue André Bollier depuis 1789.

    Cette famille a également fait de nombreuses cessions de terrains à diverses institutions publiques. C'est ainsi qu'elle a donné ses terrains se situant au 11 rue Clément Marot à l'Etat pour qu'il puisse construire une usine d'armements militaires. Ils ont également cèdé la parcelle qui a permis aux religieux la construction de Notre-Dame des Anges en 1873.

    La famille Guignardat est toujours largement présente dans le quartier de Gerland puisqu'elle y possède encore de nombreuses parcelles. Nous connaissons quelques uns des membres de cette famille au cours des 19e et 20e siècle. Dans un premier temps, on trouve la trace de Barthélémy Guignardat dans les archives municipales, il a vecu au 19e siècle. Etienne Guignardat, qui a vécu entre les 19e et 20e siècles, est le fondateur des établissements Guignardat. On a ensuite Jean Guignardat, actuel propriètaire des actifs de la famille Guignardat, qui fût le dernier dirigeant des établissements Guignardat. La lignée des Guignardat ne s'arrête pas là puisqu'on retrouve les enfants de Jean Guignardat dans le monde de l'Entreprise. Cependant, il est à noter qu'ils ont quitté le quartier pour aller s'installer dans un autre quartier lyonnais ou, plus largement, hors de l'agglomération lyonnaise. C'est ainsi que Franck-Etienne Guignardat est dirigeant de la sarl Les Carrières de la Poudrette, spécialisée dans l'extraction de pierres de construction, et que Sophie et Pierre-Erik Guignardat gèrent la société Valentin Création, spécialisée dans la création de bijoux fantaisie.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AM Lyon : 0352 WP 019, PCA, construction d'une conciergerie au 106-108 rue André Bollier par les Ets Guignardat. 1956.

  • AM Lyon : 0354 WP 004, PCA, construction d'un appenti au 103 rue André Bollier par les Ets Guignardat Transport. 1957.

  • AM Lyon : 0354 WP 055, PCA, construction d'un hangar avec pont roulant au 103 rue André Bollier par les Ets Guignardat. 1958.

  • AM Lyon : 0344 WP 199, PCA, construction d'une clôture à l'angle de l'avenue Jean Jaurès et de la rue Clément Marot par M. Guignardat. 1926.

  • AM Lyon : 0385 WP 053, PCA, construction d'un bâtiment abri dans la rue Clément Marot par les Ets Guignardat. 1956.

  • AM Lyon : 0344 WP 253, PCA, construction d'une maison individuelle au 465 avenue Jean Jaurès par M. Guignardat Etienne. 1927.

  • AM Lyon : 0344 WP 048, PCA, construction d'une clôture en treillage au chemin du Bac à Traille par M. Guignardat Etienne. 1911.

  • AM Lyon : 0344 WP 041, PCA, construction d'un hangar au 26 chemin du Pré-Gaudry par M. Guignardat Etienne. 1910.

  • AM Lyon : 0344 WP 054, PCA, construction d'une clôture en treillage au chemin du Rhône par M. Guignardat Etienne. 1912.

  • AM Lyon : 0344 WP 007, PCA, construction d'une clôture en bordure du chemin du Rhône et du petit chemin des Cures par M. Guignardat Etienne. 1902.

  • AM Lyon : 0344 WP 122, PCA, construction d'un hangar au 67 rue Léon Tolstoï par M. Guignardat Etienne. 1923.

  • AM Lyon : 0344 WP 088, PCA, construction d'un hangar sur cour au 67 rue Léon Tolstoï par M. Guignardat Etienne. 1920.

  • AM Lyon : 0344 WP 182, PCA, construction d'un hangar sur cour au 70 rue Léon Tolstoï par M. Guignardat Etienne. 1925.

  • AM Lyon : 0344 WP 097, PCA, construction d'une clôture en treillage au 67 rue Léon Tolstoï par M. Guignardat Etienne. 1921.

  • AM Lyon : 0344 WP 067, PCA, construction d'une clôture en treillage au 67 rue Léon Tolstoï par M. Guignardat Etienne. 1914.

  • AM Lyon : 1097 WP 543 fichier sanitaire rue Clément Marot, 54-58, Ets Guignardat. Surélévation de bureaux, avec 9 plans, 1958.

  • AM Lyon : 1097 WP 529 fichier sanitaire avenue Jean Jaurès, 209 bis, M. Guignardat. Construction d'un immeuble d'habitation de 7 étages, avec 10 plans, 1958.

  • AM Lyon : 1097 WP 529 fichier sanitaire avenue Jean Jaurès, 209, M. Guignardat. Construction d'un immeuble d'habitation, avec 5 plans, 1935.

Bibliographie
  • Indicateur Henry. 1970. AM Lyon (accès libre).

    p. 1345
  • Indicateur Henry. 1967. AM Lyon (accès libre).

    p. 2183
  • Indicateur Henry. 1964. AM Lyon (accès libre).

    p. 2867
  • Indicateur Fournier. 1960. AM Lyon (accès libre).

    p. 1741 ; p, 1747
  • Indicateur Fournier. 1956. AM Lyon (accès libre).

    p. 1652
  • Indicateur Henry. 1948. AM Lyon (accès libre).

    p. 2247
  • Indicateur Henry. 1937. AM Lyon (accès libre).

    p. 2099
  • Indicateur Henry. 1934. AM Lyon (accès libre).

    p, 402
  • Indicateur Henry. 1928. AM Lyon (accès libre).

    p, 2254
  • Indicateur Henry. 1961. AM Lyon (accès libre).

    p, 2626
Documents audio
  • Entretien oral avec M et Me Guignardat lors d'une séance de photographies sur le terrain du quartier de Gerland le 27 juin 2007

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Philippe Fabrice - Halitim-Dubois Nadine