Logo ={0} - Retour à l'accueil

Usine de produits pharmaceutiques Denoyel puis laboratoires Rolland et Ciba actuellement laboratoires Ciba

Dossier IA69000035 réalisé en 2000

Fiche

Appellationslaboratoire Denoyel puis laboratoires Rolland et Ciba
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, laboratoire
Dénominationsusine de produits pharmaceutiques
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Lyon
AdresseCommune : Lyon 3e
Adresse : 111 boulevard
Vivier-Merle
Cadastre : 1984 AY 64

Il s'agit d'une usine de produits pharmaceutiques CIBA : Compagnie Industrielle Bâloise. Ce bâtiment construit en 1930, est conçu par l´architectes E. de Vivié (date portée), très certainement d´origine suisse. Le site est situé entre le boulevard Vivier Merle et la ligne de chemin de fer de l'est. Le laboratoire CIBA existe depuis 1919 sous la raison sociale de Ciba et Rolland Pharmaciens, localisé 1, place Morand à Lyon. Ce laboratoire déménagera en 1930 pour aller s'installer dans les locaux actuels. Dans les années 1940, la société change de raison sociale et prend le nom de Laboratoires Ciba, professeur P. Denoyel, pharmacien, puis deviendra après la Seconde Guerre mondiale Laboratoire Ciba SARL. Ils produisent des produits pharmaceutiques spécialisés comme la phytine, ferrophitine, phytinate de quininefortossan, péristaltine, lipoiodine, digifoline, elbon, saline, salénal, vioforme, vioformol, coagulène, dial. Les bâtiments sont désaffectés depuis 10 ans. Pour leur vente, ils ont été divisés en trois lots. C'est le lot central (les anciens bureaux et laboratoires) qui a été racheté par la société Rachi, pour le transformer en centre culturel. Les deux autres lots qui seront démolis, sont réservés par d'autres propriétaires pour la construction d'immeuble de bureaux. Le projet de réhabilitation en futur centre culturel juif de Lyon date de 2000. Il sera situé dans les anciens bureaux et laboratoires pharmaceutiques. L'architecte Maurice Azoulay, en est le concepteur. C'est l'intérieur du bâtiment qui retient l'attention : une immense verrière rectangulaire (élément remarquable) en pavés de verre coloré éclaire un hall immense destiné à accueillir les clients. En effet, à l'intérieur, le bâtiment s'articule autour d'un hall, un vide central couvert d'une verrière rectangulaire d'environ 9m x 4m en pavés de verre surélevée avec des fenêtres dans le surcroît. Des escaliers monumentaux tournant à retour, avec jour au garde-corps soigné, donnent accès à des paliers bordés de coursives qui distribuent les salles et laboratoires dans les étages. Les travaux de réhabilitation sont prévus pour la fin de l'année 2000.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1930, porte la date
Auteur(s)Auteur : Vivié E. architecte attribution par source

Le bâtiment est composé de deux étages carrés, un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé et d'un étage attique. Les façades extérieures comportent énormément d'ouverture, 15 travées pour la façade principale qui est composée de deux avant-corps latéraux en très légère saillie de trois travées chacun. Ces façades n'offrent rien de remarquable si ce n'est un aspect assez monumental avec un traitement soigné des encadrements et travées. Le toit terrasse est débordant sur les deux avant-corps. L'ensemble des menuiseries en PVC a été changé dans les années 1970. La façade arrière (ouest) est plus modeste. A l'intérieur, le bâtiment s'articule autour d'un hall, un vide central couvert d'une verrière rectangulaire d'environ 9m x 4m en pavés de verre surélevée avec des fenêtres dans le surcroît. Des escaliers monumentaux tournant à retour avec jour au garde-corps soigné donnent accès à des paliers bordés de coursives qui distribuent les salles et laboratoires dans les étages. Malgré des aménagements récents (ascenseurs et obturation d'une partie des coursives, l'ensemble a gardé sa cohérence.

Mursbéton
Toitbéton en couverture, verre en couverture
Étages2 étages carrés, sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, étage en surcroît
Couverturesterrasse
verrière
États conservationsétablissement industriel désaffecté, menacé

Site de belle qualité architecturale, avec une très grande verrière rectangulaire en pâte de verre comme éclairage zénithal du grand hall monumental de l'entrée

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablesverrière en couverture

Références documentaires

Bibliographie
  • Indicateur Henry. 1919. AM Lyon (accès libre)

    p. 2475
  • Indicateur Henry. 1934. AM Lyon (accès libre)

    p. 2110
  • Indicateur Henry. 1942. AM Lyon (accès libre)

    p. 1262
  • Indicateur Henry. 1948. AM Lyon (accès libre)

    p. 2169
  • Indicateur Fournier. 1953. AM Lyon (accès libre)

    p. 1878
  • Indicateur Fournier. 1965. AM Lyon (accès libre)

    p. 2117
  • Indicateur Henry. 1970. AM Lyon (accès libre)

    p. 1296
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Halitim-Dubois Nadine