Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • Hôtel-Dieu dit hôpital du Pont du Rhône puis hôtel-Dieu de Notre-Dame de Pitié du Pont du Rhône, Hôpital général, Grand Hôtel-Dieu
    Hôtel-Dieu dit hôpital du Pont du Rhône puis hôtel-Dieu de Notre-Dame de Pitié du Pont du Rhône, Hôpital général, Grand Hôtel-Dieu Lyon 2e - 1 place de l' Hôpital rue Marcel-Gabriel-Rivière 58-74 quai Jules-Courmont 7-9 rue de la Barre rue Bellecordière - en ville - Cadastre : 1999 AL 5
    Annexe :
    1625, 16 février. Délibération des recteurs de l'hôtel-Dieu au sujet de la construction des galeries 1625, 16 février. Délibération des recteurs de l'hôtel-Dieu au sujet de la construction des Rapport sur la visite à Lyon dehôtel-Dieu en passe d´être complètement désaffecté , Pierre-Louis Laget, mars 2010 Rapport sur la visite à Lyon dehôtel-Dieu en passe d´être complètement désaffecté qui se rencontrent même dans des établissement pourtant relativement modestes tel l´hôtel-Dieu de Montreuil-Bellay. Ainsi, à ma connaissance, seuls l´hôtel-Dieu d´Amiens, celui de Brie-Comte-Robert et très une extension dehôtel-Dieu en entamant la construction de nouvelles salles de malades immédiatement . Par la date du projet de construction, l´hôtel-Dieu de Lyon paraît être le premier en France où fut préexistante. Le plan actuel en T dehôtel-Dieu de Tournus procède ainsi d´une construction de salles de reconstruction dehôtel-Dieu de Lyon en 1622, fut fondé en 1634 à Paris un édifice qui, une fois achevé
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Inventaire de la Ville de Lyon
    Appellations :
    hôpital du Pont du Rhône puis hôtel-Dieu de Notre-Dame de Pitié du Pont du Rhône, Hôpital général , Grand Hôtel-Dieu
    Illustration :
    [Plan terrier des maisons situées au sud deHôtel-Dieu, entre la rue Serpillière, la rue au bas [Plan terrier des maisons situées au sud deHôtel-Dieu, entre la rue Serpillière, la rue au bas [Plan terrier des maisons situées au sud deHôtel-Dieu, entre la rue Serpillière, la rue au bas [Plan terrier des maisons situées au sud deHôtel-Dieu, entre la rue Serpillière, la rue au bas nouveau bâtiment de la grande façade deHôtel-Dieu. 1740. 1 : 145], plan des caves IVR82_20106903104NUCA nouveau bâtiment de la grande façade deHôtel-Dieu. 1740. 1 : 145], plan du rez-de-chaussée nouveau bâtiment de la grande façade deHôtel-Dieu. 1740. 1 : 145], plan du premier étage nouveau bâtiment de la grande façade deHôtel-Dieu. 1740. 1 : 145], élévation antérieure nouveau bâtiment de la grande façade deHôtel-Dieu. 1740. 1 : 145], élévation sur cour Plans dehôtel-Dieu de Lyon, Loyer, sd [entre 1756 et 1761]. papier collé, encre, lavis, 63 x
    Auteur :
    [maître de l'oeuvre] Laure César [maître de l'oeuvre] Picquet Antoine [architecte de l'entreprise] Pascalon Paul
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Localisation :
    Lyon 2e - 1 place de l' Hôpital rue Marcel-Gabriel-Rivière 58-74 quai Jules-Courmont 7-9 rue de la Barre rue Bellecordière - en ville - Cadastre : 1999 AL 5
    Titre courant :
    Hôtel-Dieu dit hôpital du Pont du Rhône puis hôtel-Dieu de Notre-Dame de Pitié du Pont du Rhône , Hôpital général, Grand Hôtel-Dieu
    Murs :
    pierre de taille
    Dénominations :
    hôtel-Dieu
    Texte libre :
    au nord, dans le quartier Saint-Paul et vendu en 1499 (Ibid.). La fondation de l´actuel Hôtel-Dieu Guillotière et du grand Hôtel-Dieu. Lyon : N. Schevring, 1876. 202 p.). Mais les revenus de l´abbaye ne Childebert et la reine Ultrogothe. Origine du grand pont de la Guillotière et du grand Hôtel-Dieu. Lyon : N de Notre-Dame de Pitié du Pont du Rhône A partir de 1507, l´hôpital prend le nom d´hôtel-Dieu de enfants et les nourrices (CROZE, p. 39). En 1526, le cimetière deHôtel-Dieu est établi près de l ´actuelle rue Grolée (DAGIER, p. 77). La première description connue deHôtel-Dieu date de 1539 (La police ´hôtel-Dieu de Lyon en 1523). Le plan scénographique de Lyon daté de 1550 environ en donne une possessions de la confrérie de la Sainte-Trinité que l´hôtel-Dieu annexera pour s´agrandir. En 1542, on , 1573 et 1578, et recteur dehôtel-Dieu, a largement participé à la construction de la boucherie et à . BB 107). Le 1er janvier 1583, le consulat confie l´administration dehôtel-Dieu à une assemblée de
    Historique :
    hôtel-Dieu est situé sur la rive droite du Rhône dans le centre historique de la ville de Lyon place de l´Hôpital. En 1507, l´hôpital prend le nom d´hôtel-Dieu de Notre-Dame de Pitié du Pont du Rhône. En 1583, le consulat confie l´administration dehôtel-Dieu à une assemblée de 6 notables, le (bâtiments M, O, Q et L) forment le coeur dehôtel-Dieu. Cet ensemble du XVIIe siècle commencé en 1622 est dresser le plan dehôtel-Dieu. Celui-ci dessine, ainsi que ses prédécesseurs du XVIIe siècle, quatre route d´Italie. La rue Serpillière est englobée dans l´hôtel-Dieu et disparaît au cours de cet hôtel-Dieu. Elle est menée de 1887 à 1893 par l´architecte Paul Pascalon et ponctuée d´un patrimoine du XIXe n´est pas encore pris en compte. Or, l´hôtel-Dieu de Lyon est également un témoin de l ´architecture hospitalière de cette époque. Le 22 novembre 2011, l'hôtel-Dieu est classé en totalité, sols des avaient modifié. Conclusion L´hôtel-Dieu est l´un des édifices les plus emblématiques de Lyon tant
    Référence documentaire :
    AC Lyon. D HD 14. Inventaire des parchemins et titres trouvés dans les archives dehôtel-Dieu AC Lyon. D HD 14. Inventaire des parchemins et titres trouvés dans les archives dehôtel-Dieu (1736) AC Lyon. Délibérations des recteurs de l'Hôtel-Dieu. E HD 4 (26 octobre 1578, 24 mai et 3 décembre AC Lyon. Délibérations des recteurs de l'Hôtel-Dieu. E HD 4 (26 octobre 1578, 24 mai et 3 décembre AC Lyon. Registres des mandats de l'hôtel-Dieu. E HD 21 (1606-1608) ; E HD 22 (1609-1610) ; E HD 23 AC Lyon. Registres des mandats de l'hôtel-Dieu. E HD 21 (1606-1608) ; E HD 22 (1609-1610) ; E HD 23 AC Lyon. E HD 1993. Réparations et aménagements des bâtiments deHôtel-Dieu et des maisons qui AC Lyon. E HD 1993. Réparations et aménagements des bâtiments deHôtel-Dieu et des maisons qui lui AC Lyon. 1 NP 266-267. Quai de l'Hôpital et façade de l'hôtel-Dieu. 1ère partie. Boutiques n° 6 à AC Lyon. 1 NP 266-267. Quai de l'Hôpital et façade de l'hôtel-Dieu. 1ère partie. Boutiques n° 6 à 84
  • Mobilier et décors de la Chapelle de la Trinité
    Mobilier et décors de la Chapelle de la Trinité Lyon 2e - 29 - 31 rue de la Bourse - en ville - Cadastre : 1999 AC 62
    Titre courant :
    Mobilier et décors de la Chapelle de la Trinité
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Inventaire de la Ville de Lyon
    Illustration :
    4e chapelle du bas-côté nord : vestiges (restitution?) de décor peint IVR82_20136902795NUCA 4e chapelle du bas-côté nord : vestige de décor peint, mur est (niche protégée par une grille 6e chapelle du bas-côté sud, clef de voûte : blason de la famille Scève IVR82_20136903230NUCA Plaque commémorative de la Consulta IVR82_20136902087NUCA Pierre tombale en remploi dans le dallage de la nef (n°1) IVR82_20160902485NUCA Pierre tombale en remploi dans le dallage de le nef (n°2) IVR82_20146902464NUCA
    Inscriptions & marques :
    Deux pierres tombales en remploi dans le dallage de la nef, portant les épitaphes suivantes
    Copyrights :
    © Ville de Lyon
    Texte libre :
    Le décor de la chapelle de la Trinité constitue, avec la chapelle de l'hôtel-Dieu et l'église Saint polychromie des matériaux, peintures murales sur les murs de la nef et sur les voûtes de la nef et du chœur , gloire en stuc doré au-dessus de la tribune chorale. Le chœur en concentre les éléments les plus riches : maître-autel monumental en marbre polychrome, quatre niches abritant les statues des principaux saints de l'ordre, tableaux aux encadrements de marbre intégrés dans le décor de l'abside. Les peintures murales des de la dernière campagne de restauration, à partir de 1995. Les retables, en marbre polychrome à dominante de rose et de gris ou noir, affirment un goût marqué pour les jeux de renvois formels et de individualisés et diffèrent pour chaque chapelle, avec une grande richesse de motifs . Des graffitis datant du graffitis ont inspiré l'artiste Marie-Noëlle Decoret, qui en réalisé un estampage par frottage à la mine de plomb en 2000 (http://www.marienoelledecoret.com/fr/peintures+releves=chapelle=de=la=trinite=2000-1-1-0
    Historique :
    Exception faite des peintures de la voûte, œuvre des Pères Nicolas Labbé et Antoine Viry, le décor probablement en pierre apparente (MARQUIS, J.-M., 1970, p. 33, qui cite l'exemple de la chapelle du collège de la Flèche), ou comme au collège de Tournon, où la voûte est recouverte d'un enduit. Le maître-autel , représentés sur le plan et coupe de Martellange (1617, AD Rhône 1 D 9). C'est vraisemblablement de cette période que datent les peintures murales, plus ou moins bien conservées, de ces chapelles, ainsi que le décor sculpté de la chapelle Sainte-Madeleine.
    Localisation :
    Lyon 2e - 29 - 31 rue de la Bourse - en ville - Cadastre : 1999 AC 62
    Référence documentaire :
    CRMH Rhône-Alpes, MHTMI-06-0016. Rapport de sondages des décors de la chapelle de la Trinité à Lyon , MHTMI-06-0016. Rapport de sondages des décors de la chapelle de la Trinité à Lyon, par Emmanuel p. 183 et svtes GALACTEROS - de BOISSIER, Lucie. Thomas Blanchet, 1614-1689. Paris : Arthéna, 1991 GALACTEROS - de BOISSIER, Lucie. Thomas Blanchet, 1614-1689. Paris : Arthéna, 1991 GAUDIN DE VILLAINE, B., Jean et Ferdinand Delamonce, architectes lyonnais. Thèse d'histoire de l'art : Université Lyon II Lumière, 1982. 2 vol. GAUDIN DE VILLAINE, B., Jean et Ferdinand Delamonce , architectes lyonnais. Thèse d'histoire de l'art : Université Lyon II Lumière, 1982. 2 vol. MARQUIS, J.-M. Le collège de la Trinité à Lyon. Université Lyon II, 1970 MARQUIS, J.-M. Le collège de la Trinité à Lyon : architecture et décoration. Mémoire dactylographié, DES, Université Lyon-II
1