Dossier d’œuvre architecture IA69000997 | Réalisé par
  • enquête thématique régionale, Patrimoine industriel
Usine de chaudronnerie Danto Rogeat fonte émaillée actuellement salle de sport dite mur-mur
Œuvre monographiée
Copyright
  • © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
  • © Ville de Lyon

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Lyon patrimoine industriel - Lyon
  • Commune Lyon 7e
  • Lieu-dit Gerland
  • Adresse 15, 21 boulevard Yves -Farge , 11 rue Lortet , rue des Verriers
  • Cadastre 1999 BO 30, 19, 68, 69
  • Dénominations
    usine de chaudronnerie
  • Destinations
    édifice sportif
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication

La maison Danto et Rogeat bâtit sa réputation à partir de sa spécialité des cuves émaillées qu'elle adapte aux différentes utilisations industrielles comme le dessiccateur (étuve) qui s'adresse à l'industrie de la soie. En 1892, cette société s'installe dans le quartier de la mouche au 33, 37 rue des Culattes, et expose ses productions en fonte émaillée à l'exposition universelle et coloniale en 1894 : dessiccateurs, autoclaves, chaudières, dans deux catégories, matériaux et procédés des industries alimentaires et matériaux et procédés des industries de Génie civil, correspondant à leurs deux principaux marchés. Le spécialiste des fontes émaillées, dont le directeur est Paul Vignon, à la réouverture de l'usine en 1915, reprend les fabrications traditionnelles mais pour les destiner à la défense nationale. En 1947, un permis de construire pour l'agrandissement d'un atelier d'émaillage qui sera réalisé par l'architecte Poignant (AC Lyon 344W/1561, 1947).

Actuellement la société Danto-Rogeat est toujours en activité, le grand atelier localisé rue Lortet est occupé par une salle de sport dite "mur-mur escalade".

A l'entrée principale est localisée une enseigne DR, rappelant Danto-Rogeat. Le site se compose de plusieurs bâtiments : côté sud-est, se trouve une grande halle en mâchefer, avec un lanterneau comme éclairage zénithal, un bâtiment administratif d'un étage carré avec cour en béton accolé à un atelier de trois étages, côté nord un atelier étroit tout longueur.

  • Murs
    • résidu industriel en gros oeuvre
  • Toits
    tôle ondulée
  • Étages
    rez-de-chaussée, 3 étages carrés
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • lanterneau
  • État de conservation
    établissement industriel désaffecté, remanié
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Zone URM dite zone péri-centrale en tissu mixte : il s'agit d'une zone située dans la périphérie immédiate de la zone centrale et donc le tissu est peu ordonné et caractérisé par l'hétérogénéité des fonctions, des volumes et des architectures. Le PLU doit permettre la restructuration progressive de ces quartiers péri-centraux dans le respect des traits dominant de cette urbanisation (mixité logements-emplois, moyennes densités, trame viaire urbaine.

Documents d'archives

  • AC Lyon 344W/1561, permis de construire agrandissement atelier d'émaillage 35 rue des Culattes Lyon 7e arr par l'architecte Poignant (268 rue Vendôme). 1947

    AC Lyon : 344W/1561

Bibliographie

  • Indicateur Fournier. 1935. AM Lyon (accès libre sans cote) p. 570

    p. 164
  • Indicateur Henry. 1945. AM Lyon (accès libre)

    p. 1151
  • ANGLERAUD, B., PELLISSIER, C. Les dynasties lyonnaises, des Morin-Pons aux Mérieux du XIXe siècle à nos jours. Ed. Perrin, 2003

    p. 145, 185, 223, 224, 227, 228, 312, 359, 497, 504, 640, 686, 745, 751

Documents multimédia

  • Nadine Halitim-Dubois, « Industries textiles : un patrimoine fragile », In Situ [En ligne], 50 | 2023, mis en ligne le 23 juin 2023, consulté le 28 août 2023. URL : http://journals.openedition.org/insitu/37741 ; DOI : https://doi.org/10.4000/insitu.37741

Date(s) d'enquête : 2003; Date(s) de rédaction : 2003
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
© Ville de Lyon