Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancien village d'Ecotay, dit le Vieil Ecotay, actuellement hameau

Dossier IA42002474 réalisé en 2006

Fiche

Œuvres contenues

Destinationsécart
Dénominationsvillage
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Écotay-l'Olme
Lieu-dit : Ecotay

Le village d'Ecotay s'est constitué à proximité de l'église (IA42001380) et du château fort (IA42002470) d'Ecotay, dont des maisons occupaient sans doute la seconde enceinte : aucune ne subsiste en élévation, et en l'absence de fouille, le village médiéval d'Ecotay n'est pas connu. Le Forez pittoresque... indique simplement "on voit dans le village quelques maisons paraissant dater du XVe ou du XVIe siècle". Le plan cadastral de 1808 montre déjà la désaffection des bâtiments situés dans la pente sous le château (très peu de parcelles bâties : 1808 C 19, 20 ; C 76 et 77, deux petits édifices de plan carré). Les maisons encore visibles sur les cartes postales du 1er quart du 20e siècle sont maintenant totalement en ruine ou ont disparu. Du fait de l'étroitesse de l'éperon rocheux sur lequel est bâti le château, les constructions se sont plutôt installées au bas de la pente et en fond de vallée (plusieurs moulins en 1808). Ce n'est qu'après la création de la paroisse d'Ecotay, en 1841, que le village est doté d'édifices publics : presbytère (IA42002473), mairie-école (voir description). Vu le manque de place et les difficultés d'accès du site, il a été abandonné dans le courant du 20e siècle au profit du hameau de l'Olme, mieux situé, où une nouvelle mairie est construite au début du 21e siècle, dans le contexte d'une reprise démographique dans la commune où viennent habiter les Montbrisonnais.

Période(s)Principale : 12e siècle
Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 19e siècle

Du fait du relief, la majorité de l'habitat s'est implanté en fond des vallées du Cotoyet et du Bouchat (ou ruisseau d'Ecotay, ou Charavan), dont la réunion donne le Moingt (sections C et A2 du cadastre de 1808 ; section AN et pointe nord-ouest de la section B du cadastre de 1998 et 1986). Au pied du château se croisent la route venant de Montbrison par l´Olme, le chemin rejoignant la route de Verrières par Quérézieux et le chemin rejoignant la route de Bard par Celle. Un pont à deux arches (19e siècle ?) permet de franchir les cours d´eau, complété par une passerelle dans l´axe de ce qui devait être la place de l´ancien village sur les pentes (le pont et la passerelle sont dessinés sur le plan de 1808). Les deux seules constructions au sommet du promontoire sont l'ancien presbytère et l'ancienne mairie-école, séparées par le cimetière du hameau du Taillou. Les bâtiments sont en moellon de granite avec des encadrements en pierre de taille, les toits sont à longs pans, souvent avec une ou deux croupes sur les habitations. La majorité des édifices a subi trop d´interventions pour être repérés. Il s´agissait essentiellement de petites maisons ou fermes avec souvent un étage de soubassement occupé par une cave ou une étable (parcelles 1998 AN 35, 41, 61, 62).Un aître en bois (disparu) est visible sur une carte postale sur la maison occupant la parcelle 1998 AN 32 (1808 A2 20). Le site comportait de nombreux moulins (disparus ou dénaturés), cités dans la matrice du cadastre de 1808 : - 1808 C 26, moulin (sur le Cotayet, RD), C 25, écluse. Propriétaire Jean Vernet. Correspond à 1998 AN 36 (dénaturé). - 1808 C 70, moulin (sur le Charavan ou ruisseau d'Ecotay, RD), C 71, écluse , C 69, bâtiment rural et 1808 C 62, battoir (sur le Charavan ou ruisseau d'Ecotay, RD) dépendant du moulin. Propriétaire Antoine Claveloux. Il s´agissait sans doute d´un assez gros établissement, avec une habitation. L´emplacement des parcelles bâties en 1808 est actuellement vide, un nouveau bâtiment ayant été construit (1998 AN 65, non repéré). Antoine Claveloux possédait également un petit moulin, 1808 C 205 (sur le Charavan ou ruisseau d'Ecotay, RD ; 1808 C 204, écluse) situé plus en amont (non vu). - 1808 C 82, moulin (sur le Charavan ou ruisseau d'Ecotay, RG), C 85, écluse. Propriétaire Jean Cognace (ou Cognasse ; selon un renseignement oral, un droit de meunerie aurait été donné à un Cognasse, consul de Montbrison, lors de la visite de François Ier à Montbrison). Il n´en reste que des ruines. Le village avait un puits (vers la parcelle 1998 AN 36) et un lavoir (IA42002475). Une forge était installée sur la parcelle 1998 AN 34. l´espace était ponctué de croix de chemin : sur le pont, au pied du château et au cimetière. Edifices non repérés : 1998 AN 56. Ancienne mairie-école. Maison construite en bordure du promontoire rocheux occupé par le château fort ; sous-sol (étage de soubassement ?), un étage, trois travées (porte centrale ; fenêtre transformée en porte sous l´inscription « mairie »). Murs en moellon de granite, encadrements en granite (arcs de décharge en brique et bois), enduit à pierres vues à assises horizontales dessinées, panneaux avec inscriptions au-dessus des fenêtres en façade (ECOLE à gauche, MAIRIE à droite). Toit à longs pans en tuile creuse (réfection : toit d´origine à croupes). Partie arrière construite après 1808, puis bâtiment remanié et agrandi en 1852 pour y installer la mairie et l´école (deux institutrices de la congrégation du Puy donnent l'instruction primaire dans la commune depuis 1840). L'école est désaffectée en 1970 (AD, AC). 1998 AN 27 (1808 A2 149). Ferme. Type A1 : ferme à juxtaposition. Logis à une travée, un étage ; grange-étable. Murs en moellon de granite (enduite partiel), encadrements en granite, toit à longs pans en tuile creuse, génoise. 19e siècle. 1998 AN 61 (1808 C 60). Ferme. Type A3 : ferme à superposition. Etable en étage de soubassement, habitation au rez-de-chaussée surélevé (3 travées), un étage. Murs en moellon de granite, encadrements en granite, toit à longs pans en tuile creuse. 19e siècle.

Mursgranite
enduit
moellon
Toittuile creuse
Couverturestoit à longs pans
croupe
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loire. Série O : 972 (Ecotay-L'Olme). 7 février 1841. Deux institutrices on été établies dans la commune depuis plus d´une année (classe de filles et garçons), 1840-1841.

  • AD Loire. Série O : 972 (Ecotay-L'Olme). 11 mai 1842. Lettre du maire au préfet. Deux institutrices de le congrégation des sœurs du Puy donnent l´instruction primaire dans la commune (leurs statuts ont été enregistrés par ordonnance royale en 1842). Elles doivent régulariser leur situation.

  • AD Loire. Série O : 972 (Ecotay-L'Olme). 17 décembre 1852. Lettre du maire au préfet. Grâce à une souscription volontaire et au secours du gouvernement on a pu achever l´appropriation d´une maison en école et maison commune.

  • AD Loire. Série O : 972 (Ecotay-L'Olme). 15 janvier 1857. Lettre du maire au préfet. Projets en cours d´exécution : travaux d´achèvement à l´église et aux bâtiments d´école et mairie.

  • AC Ecotay-l´Olme. Registre des délibérations du conseil municipal. 15 Février 1910-19 Mars 1933. Délibération du 10 septembre 1922. Réparations à l'école communale (fissure dans le mur de l'école), approbation des devis et plans dressés par Mr Péricard, agent-voyer cantonal (1300 F).

  • AC Ecotay-l´Olme. Registre des délibérations du conseil municipal. 8 juillet 1933-30 août 1959. Délibération du 12 janvier 1936. Construction du mur de soutènement pour la mairie et l´école.

  • AC Ecotay-l´Olme. Registre des délibérations du conseil municipal. 25 octobre 1959-9 juillet 1977. Délibération du 8 Mars 1970. Fermeture de l'école publique le 12 mars 1970 compte tenu du faible nombre d'élèves.

Documents figurés
  • [Vue du site d'Ecotay depuis le nord-est]. / Félix Thiollier (photographe). 1 photogr. pos. : tirage argentique moderne d'après un négatif sur plaque de verre. [s.d.], 4e quart 19e siècle (?). Coll. Part. Thiollier-Sénéclauze, n° 41-2.

  • [Le pont d'Ecotay, vu depuis le nord]. / Félix Thiollier (photographe). 1 photogr. pos. : tirage argentique moderne d'après un négatif sur plaque de verre. [s.d.], 4e quart 19e siècle (?). Coll. Part. Thiollier-Sénéclauze, n°38 / 60.

  • Vieil Ecotay [Le site d´Ecotay vu depuis le sud-est, en 1900]. / Chesp. (peintre). 1 tableau : huile sur carton, doublé contreplaqué ; cadre en bois et plâtre, doré. 32,3x42 cm (hors cadre). 1900. Inscription manuscrite au dos, au crayon bleu : VIEIL ECOTAY ; signature à la peinture rouge dans l´angle inférieur gauche : « CHESP. 1900 ». Verni de surface altéré (jauni) (Collection particulière Dubost, Montbrison).

  • ECOTAY-L´OLME, près Montbrison (Loire). Edit. Passelègue. IMPR. REUNIES DE NANCY [Vue générale du confluent du Cotoyet et du Bouchat et du site du Taillou, depuis l´est]. / Passelègue (éditeur) ; Imprimeries réunies de Nancy (éditeur). 1 impr. photoméc (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (tampon 1913). (Coll. Part. L. Tissier).

  • 29. - ECOTAY-L´OLME. - Les Ruines du château. Edition « La Diana » [Vue générale du site du Taillou, depuis le nord-est]. / La Diana (éditeur). 1 impr. photoméc (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (tampon et date 1906). Coll. Part. L. Tissier.

  • [Envi]rons de MONTBRISON. - Ruines du Château d´Ecotay. Edition du Forez - Tessaire, journaux, Montbrison [Vue générale du site du Taillou à partir du confluent du Cotoyet et du Bouchat, depuis le nord-est]. / Edition du Forez (éditeur) ; Tessaire (éditeur). 1 impr. photoméc (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (tampon 1910). Coll. Part. L. Tissier.

  • 16 MONTBRISON - Ecotay - Eglise et ruines du château. Cliché Tessaire [Vue générale du site du Taillou depuis le sud-est]. / Tessaire (photographe). 1 impr. photoméc (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (tampon et date 1913). Coll. Part. L. Tissier.

Bibliographie
  • THIOLLIER, Félix. Le Forez pittoresque et monumental, histoire et description du département de la Loire et de ses confins, ouvrage illustré de 980 gravures ou eaux-fortes, publié sous les auspices de la Diana... Lyon : Imprimerie A. Waltener, 1889 (2 vol.)

    p. 277
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry