Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bac du Pot au Sel du Parc puis bac de Surjoux (disparu, vestiges)

Dossier IA01000463 inclus dans Présentation de l'étude des points de franchissement du Rhône en région Rhône-Alpes réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Précision dénominationbac à traille
Appellationsbac du Pot au Sel du Parc, puis bac de Surjoux
Dénominationsbac
Aire d'étude et cantonRhône-Alpes - Bellegarde-sur-Valserine
HydrographiesRhône
AdresseCommune : Surjoux
Lieu-dit : 01 Surjoux le Parc 74 Challonges Perretaz
Précisionsoeuvre située en partie sur le département 74
oeuvre située en partie sur la commune Challonges

Le bac de Surjoux, qui porta des noms très divers (il fut dit du "port de Port", du Parc, de Challonges, puis de Pyrimont), est nommé bac Pot au Sel du Parc sur la carte de Cassini. Mentionné au début du 17e siècle, ce bac, assurant la traversée Surjoux-Challonges, fut longtemps un lieu de trafic illégal de sel. En 1885, les habitants des deux rives sont désireux de le remplacer par un pont fixe. A cette époque, le bac avait alors pour rôle essentiel de transporter quotidiennement, moyennant péage, des mineurs vers les mines d'asphalte de Challonges. Il faut attendre 1907, pour que lui soit substitué un pont en béton armé, situé plus en aval. Lorsqu'en juin 1940, cet ancien pont de Pyrimont est détruit, la traille reprend du service. Puis elle est de nouveau abandonnée, au milieu des années 1950, au profit de l'actuel pont de Pyrimont (dit aussi passerelle de Surjoux), qui se trouve tout juste en aval de l'ancienne traille.

Période(s)Principale : Temps modernes , (?)
Secondaire : 2e quart 20e siècle

Le bac à traille entre Surjoux et Challonges, reliait le château du Parc aux mines d'asphalte de Perrette (aujourd'hui Perretaz). Son quai, rive droite (côté Surjoux), se situait au lieu-dit "le Parc". Il consistait en "deux barques réunies par des planches, arrimées à un câble sur lequel elles coulissaient". Des vestiges de treuil (avec poulies) métallique subsistent en rive gauche, juste en amont de l'actuel pont de Pyrimont.

Mursmétal
Typologiesbac
États conservationsdétruit, vestiges

Repérage carte de Cassini. D'après la thèse de Cogoluènhe. Bac détruit, dont il reste des vestiges.

Statut de la propriétépropriété publique (?)

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Savoie. 3S 100. Bacs 19e siècle

  • AD Rhône. S 1498. Passages d´eau : Savoie/Haute-Savoie, bacs (1866-1893)

Documents figurés
  • [Carte de France] / César-François Cassini de Thury ; Institut géographique national. Reprod. numérique. 1:86400. [2e moitié du 18e siècle]. 1 carte : en coul. La carte de Cassini ou carte de l'Académie est la première carte générale et particulière du royaume de France. Il serait plus approprié de parler de carte des Cassini, car elle fut dressée par la famille Cassini, principalement César-François Cassini (Cassini III) et son fils Jean-Dominique Cassini (Cassini IV) au XVIIIe siècle. Mort en 1784, César-François Cassini ne verra jamais l'achèvement des levés. Son fils, Jean-Dominique finit les travaux de son père. L'échelle adoptée est d'une ligne pour cent toises, soit une échelle de 1/86 400 (une toise vaut 864 lignes). Les levés ont été effectués entre 1756 et 1789 et les 181 feuilles composant la carte ont été publiées entre 1756 et 1815.

  • [Plan de situation du bac de] Surjoux, 1860 (extr. de : COGOLUENHE, Henri. Histoire des bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Thèse de doctorat, Institut de Recherche et d'Enseignement Philosophiques, Département Sociologie. Lyon : Facultés catholiques de Lyon, 1980, livre 1, p. 21)

Bibliographie
  • COGOLUENHE, Henri. Histoire des bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Thèse de doctorat, Institut de Recherche et d'Enseignement Philosophiques, Département Sociologie. Lyon : Facultés catholiques de Lyon, 1980. 3 volumes

    livre 1, p. 21 (plan de situation), p. 22, p. 34 et p. 121 ; livre 2, p. 30 et p. 131
  • Site internet Structurae. Passerelle de Surjoux. [en ligne]. Accès internet :

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Havard Isabelle - Decrock Bruno