Logo ={0} - Retour à l'accueil

Casino Grand-Cercle, puis Palais de Savoie, actuellement casino Grand-Cercle

Dossier IA73001374 inclus dans Rue Haldimand réalisé en 2005

Fiche

Œuvres contenues

Voir

SYNTHESE

Histoire du casino

Les prémices du casino : la constitution de la Société du Cercle

A l´instar d´autres villes d´eaux, Aix-les-Bains manifeste dès le XVIIIe siècle, le désir de disposer d´un lieu de rendez-vous pour les baigneurs étrangers. Soumis aux différentes mesures prohibitives des jeux de hasard, les projets de cercle se succèdent sans aboutir jusqu´en 1820. L´Hôtel Guilland bâti sur la place centrale, se dote d´un cercle en 1823. Malgré des aménagements modestes, l´hôtel Guilland fait naître l´idée chez quelques notables de former une société pour la création d´un véritable cercle.

Le 20 avril 1824, la Société du Cercle du château d´Aix-les-Bains est formée, et inaugurée le 29 juillet de la même année par le roi Charles Félix de Sardaigne. Le château, loué au marquis de Seyssel, est transformé pour accueillir différentes salles dédiées aux loisirs, et le temple de Diane est utilisé comme théâtre. Devenu Cercle Royal des Etrangers en 1826, le lieu est rapidement victime de son succès. L´espace du château devient insuffisant pour accueillir le nombre croissant des abonnés. La Société renonce alors au renouvellement du bail avec le marquis de Seyssel, pour choisir de construire un bâtiment neuf plus vaste. Les bases de la construction du Casino Grand Cercle sont posées.

L´exploitation du Grand Cercle

Malgré les différentes phases répressives des jeux de hasard, ceux-ci sont plus ou moins tolérés par les gouvernements successifs jusqu´au début du XXe siècle. Vers 1902, les jeux risquent de fermer à Aix-les-Bains à cause d´une querelle d´intérêts entre le Grand Cercle et le casino de la Villa des Fleurs. En 1917, la loi réglementant les jeux dans les stations thermales est adoptée. Tournant fondamental dans l´histoire des casinos en France, l´ouverture du Grand Cercle au public subira encore quelques crises, durant les deux guerres mondiales.

En 1848, la Société anonyme du Cercle est formée. La même année, l´autorisation des jeux par le gouvernement sarde, encourage les actionnaires à investir, comme l´établissement thermal, la ville d´Aix-les-Bains ou encore l´architecte Charles Pellegrini. Le mécène Jean-Victor Bias devient également bailleur du casino la même année. Le Grand Cercle hésitera toujours entre affermage et exploitation directe :

-1859 : la Société du Cercle récupère le casino en exploitation directe ; Alphonse Mottet, futur maire d´Aix-les-Bains, sera l´un des concessionnaires les plus importants.

-1907 : fin de l´exploitation directe par la Société du Cercle.

-1908 : création de la Société fermière des Casinos, qui gère à la fois le Grand Cercle et le casino de la Villa des Fleurs

-1933 : résiliation du bail avec la Société des casinos et retour à l´exploitation directe

-des années 1950 aux années 1970 : plusieurs tentatives d´affermage

-1976 : reprise de l´exploitation directe par la Société du Cercle, toujours en vigueur

Après une première phase de construction, le casino reçoit la visite du roi Victor-Emmanuel II de Savoie et de la reine Marie-Adelaïde le 30 mai 1850, dont les portraits orneront le Grand salon. Grâce au Grand Cercle, Aix-les-Bains devient une ville de jeu et de détente incontournable, et d´autres visiteurs illustres tel l´empereur Napoléon III, se rendront au casino dans les années 1850-1860. Jusqu´au milieu du XXe siècle, la renommée du Grand Cercle attirera de nombreux chefs d´états comme la reine Victoria.

Durant la Première Guerre mondiale, le Grand Cercle est transformé en hôpital militaire puis mis gratuitement à la disposition des Young Men´s Christian Association (YMCA). Après leur départ en 1919, de nombreuses réparations sont nécessaires à l´intérieur comme à l´extérieur du bâtiment. Avec la Seconde Guerre mondiale, en 1944 le casino est soumis aux réquisitions. Le conflit ne cause pas de dégradations importantes, et en 1946, le Grand Cercle ouvre toute l´année pour la première fois de son histoire.

Le décor intérieur

Le décor intérieur du casino est principalement composé de mosaïques, de sculptures et de vitrail, alors que la peinture est quasiment absente.

Après la première campagne de construction du Grand Cercle, le décor subit de nombreuses transformations. Quinze ans après sa création en 1849, la salle des fêtes qui occupe le hall central, est entièrement refaite sous la direction de Victor Chenillion. En 1882, les travaux de décoration débutent dans le hall sud. Antonio Salviati, à qui l´on doit l´exécution des mosaïques de l´avant-foyer de l´Opéra de Paris et la restauration de celles de la Basilique Saint-Marc à Venise, réalise les mosaïques de la coupole du hall sur des dessins de Charles Lameire. Inaugurées en 1883 et célébrées par les visiteurs, elles feront du hall sud l´endroit le plus fréquenté du casino. Cette coupole est soutenue par de puissantes colonnes à l´antique et des colonnettes de fonte. Ces éléments de supports associés aux mosaïques néo-byzantines, donnent au hall sud son caractère éclectique. J.-A. Ponsin participe aussi à la décoration du Grand Cercle, en réalisant les verrières des baies thermales du hall sud et du premier théâtre d´Abel Boudier. Le plafond de la salle de restaurant est orné d´une peinture représentant « Le Triomphe de Bacchus », composée par Paul-Henri Breham.

Le décor du casino est également complété en 1896 par la création d´une verrière de 225 mètres de long, aujourd´hui détruite, couvrant les galeries nord et sud. Jacques Galland son auteur, réalise aussi une verrière à l´extrémité de la galerie sud, exposée auparavant à la Société nationale des Beaux-Arts. Intitulée « l'Amour puise ses forces aux Sources Bienfaisantes d'Aix-les-Bains », elle est inaugurée en 1897. Pour le hall nord, devenu foyer du nouveau théâtre créé par Henri Eustache, Anatole Marquet de Vasselot réalise en 1899 quatre statues monumentales. Elles ornent les chapiteaux des colonnes qui supportent la coupole. Les peintures et dorures de la salle de Baccara située dans le pavillon sud sont terminées la même année.

La grande campagne de travaux commencée en 1906 entraîne la réfection de nombreux intérieurs. C´est le cas de la salle de fêtes qui occupe le hall central, dont la rénovation coïncide avec l´ouverture d´une grande baie donnant sur les jardins. Dans le hall sud, partie la plus admirée du casino, les peintures provisoires encadrant les mosaïques de Salviati sont achevées. Toutefois, le hall nord paraît de qualité inférieure en comparaison des nombreux travaux d´embellissements menés sur les deux autres halls. En 1905, on décide de couvrir la coupole d´une mosaïque dessinée par Emmanuel Cavaillé-Col et exécutée par la Maison Faccina. Les statues monumentales de Marquet de Vasselot réalisées en 1899 sont enlevées en 1906. En 1920, l´explosion de l´usine Collombert située à proximité du casino, provoque la destruction des verrières réalisées par J.-A. Ponsin en 1883.

Peu respectueux de ses prédécesseurs, Charles Siclis procède à la destruction des ornements intérieurs : les décors en staff sont pour la plupart supprimés et la verrière des galeries nord et sud est remplacée par un plafond. Dans le hall nord, les colonnes sont gainées et les nervures des voûtes repeintes. Ces transformations ont pour but de donner un aspect neutre au casino.

Des années 1960 à nos jours, la création de nouvelles salles s´ajoute aux travaux importants de décoration. Après l´incendie de la salle de Baccara le 27 juillet 1963, la décoration doit être recomposée. En 1984, une verrière remplace le plafond installé par Siclis sur les galeries nord et sud, et les verrières des baies thermales, détruites en 1920, sont remplacées en 1988. Les travaux débutés dans les années 1980, permettent enfin de redécouvrir des éléments de décor anciens, comme le plafond du hall central ou celui du salon Raphaël.

AppellationsPalais de Savoie, Grand-Cercle
Dénominationscasino
Aire d'étude et cantonQuartier de la gare
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Quartier de la gare
Adresse : 200 rue du, Casino , rue
Haldimand
Cadastre : 1728 485 p., 499 p., 501 p., 502, 503 p., 527 p. ; 1879 D 382 p., 383-385, 386 p., 387-388, 389 p., 390 ; 1973 CD 190 ; 2004 CD 844

Après avoir occupé le château loué au marquis de Seyssel depuis 1824, la Société du Cercle lance un concours pour la construction d´un bâtiment neuf en 1845, remporté le 8 août 1847 par Charles Pellegrini. La construction commence en 1848, sur le terrain acheté à Gustave Martinel le 29 janvier 1847, complété par l´acquisition de deux autres parcelles. Il s´agit en effet de disposer d´une surface assez grande pour aménager un jardin et construire les dépendances. Des fouilles récentes ont montré la présence d´un lieu d´habitation du IIe siècle sur ce même terrain. En 1849, l´état financier de la Société du Cercle ne permet pas de finir la salle de bal. Jean-Victor Bias, ami de Cavour et futur bailleur de l´Etablissement thermal, apporte alors son soutien financier pour l´achèvement de cette pièce utilisée également comme théâtre mobile. Le casino est enfin inauguré le 15 juillet 1849. Jusqu´en 1906, plusieurs agrandissements, reconstructions et remaniements sont effectués, mais sans projet architectural d´ensemble. La campagne commencée en 1874 selon les plans de l´architecte Revel, comprend notamment l´édification d´une véranda autour du grand salon. Dans le pavillon nord, le salon de lecture réalisé en 1874 est jugé trop exigu. Ce constat entraîne l´augmentation, en 1878, des deux pavillons, pour la création d´une nouvelle salle de lecture et de jeux. Le décor et les sous-sols de ces deux espaces, ainsi que la véranda sont terminés en 1879. La poursuite de l´aménagement du jardin et la construction du théâtre sont deux chantiers importants des années 1880, réalisés selon les plans d´Abel Boudier, assisté de François Pelaz. Le théâtre mobile est supprimé au profit d´une construction permanente. Afin de ne pas entraver l´agrandissement du jardin ouest, l´emplacement du théâtre est choisi au nord et une entrée indépendante est aménagée. En 1880, on décide également la construction du hall sud, en pendant du théâtre qui sera inauguré en 1882. Pour harmoniser la couverture du bâtiment central avec les dômes des halls latéraux, l´ancien toit à croupes est remplacé par un toit bombé. Le changement global de la façade sur jardin est complété par l´édification d´une nouvelle véranda plus vaste, et la reconstruction du perron qui devient à doubles rampes. Les plans et la réalisation de celui-ci sont confiés à François Pelaz. Ces transformations importantes sont achevées en 1883. Le pavillon sud s´étant rapidement révélé trop petit, l´année 1887 est consacrée à sa reconstruction, selon les plans d´Henri Eustache. Ce parti pris entraîne une asymétrie des deux pavillons, qui sera corrigée seulement en 1909. Dès les années 1880, la Société du Cercle achète au nord du casino les hôtels des Ambassadeurs et de l´Univers qu´elle fait démolir en 1890. En même temps, elle achète la maison Laplace mitoyenne. A la mort de François Pelaz en 1890, c´est vraisemblablement Jules Pin Aîné, architecte de la Ville, qui le remplace auprès d´Abel Boudier. Il devient plus tard l´un des collaborateurs d´Henri Eustache, nommé architecte du casino à partir de 1897. Les travaux concernent également le perfectionnement des distributions. Des dépenses importantes sont mentionnées en 1894 pour la création d´une galerie donnant sur le jardin, et d´une autre aménagée entre le salon de lecture et le nouveau théâtre. La création d´une nouvelle perspective est décidée en 1896-1897. Les murs de refends sont remplacés par des arcades pour ouvrir le hall central d´un côté sur le hall sud et de l´autre sur le hall nord, nouvellement créé à l´emplacement de l´ancienne salle de théâtre. Les trois halls sont ainsi disposés en enfilade. Enfin, les différents travaux menés entre 1894 et 1895 pour l´aménagement d´un jardin neuf au nord et l´embellissement du jardin ouest, ont un impact sur le bâtiment lui-même. Le perron monumental de la façade occidentale est détruit et remplacé par des rampes à pente douce, séparées par une cascade en rocaille. Le kiosque à musique situé au centre du jardin, est supprimé pour être reconstruit au centre de la façade. A l´intérieur, pour libérer le hall sud dans lequel le restaurant s´était progressivement installé, un nouvel emplacement plus vaste lui est attribué. Aménagé sur des terrasses à l´ouest, idée déjà émise en 1879, le restaurant doit aussi permettre aux visiteurs de jouir de la vue sur le jardin. Parallèlement, une terrasse couverte est créée à l´est sur le jardin neuf, dans l´alignement de la galerie des Glaces. Elle est destinée à accueillir le théâtre de Guignol qui cherchait depuis longtemps son emplacement. Après ces nombreux travaux, le Grand Cercle est inauguré en mai 1899. Jusqu´en 1906, le rythme des démolitions et reconstructions reste identique, mais la Société du Cercle prend alors conscience de la nécessité d´établir un projet d´ensemble, afin de donner sa « physionomie définitive » à l´édifice. Les différents éléments de ce programme sont publiés par Henri Eustache. Malgré une période mouvementée concernant l´exploitation du casino, ces « Grands travaux » sont réalisés plus ou moins dans leur intégralité entre 1906 et 1909. Il est tout d´abord convenu de l´agrandissement général du bâtiment : après avoir refusé le doublement en profondeur de l´édifice, la Commission des travaux décide de surélever l´ensemble d´un niveau, idée déjà émise par Abel Boudier. Cette transformation permet d´accueillir les locaux administratifs à l´étage, et libère le rez-de-chaussée afin d´y placer la salle des Petits Chevaux et les locaux destinés au personnel. En 1909, le pavillon nord est reconstruit sur deux niveaux pour agrandir la salle de lecture jugée à nouveau trop petite, créer un salon de conversation et un salon de correspondance. L´asymétrie des deux pavillons est alors corrigée mais le traitement des façades nord reste plus simple, bien que dessiné par le même architecte, Henri Eustache. En parallèle, la réfection de la façade du corps de bâtiment principal comprend la construction d´une entrée, qui doit correspondre à l´ostentation intérieure du bâtiment. La marquise prévue à l´avant-projet est remplacée par un porche monumental, encadré d´un nouveau péristyle. L´accès des véhicules est désormais assuré par une double rampe. En 1935, le Conseil d´administration envisage de nouveau des travaux de rénovation et d´agrandissements. Le relevé de l´état existant effectué par les architectes Francis Crochon et Marcel Evrard, sert de base aux travaux de modernisation entrepris par Charles Siclis dès 1937. Ce dernier agrandit la salle du pavillon sud, tandis que la salle de lecture du pavillon nord est seulement rénovée. Un parking est aménagé sous les terrasses étagées créées devant la façade occidentale. Celles-ci permettent au visiteur de jouir du nouveau jardin composé à l´ouest par Siclis. De la fin des années 1950 au début des années 1990, la physionomie générale du casino continue d´évoluer. En 1958, la double rampe occidentale est élargie pour s´adapter au volume des nouvelles voitures, et un jardin d´hiver prolonge la salle de Baccara. Suite à l´incendie de 1963, celle-ci est restaurée l´année suivante. Remaniée en 1984, elle devient salon de thé et dancing. Le parking aménagé la même année à l´emplacement du jardin nord-est, devient en 1988 un terrain de golf miniature, accompagné d´un bar qui remplace la galerie de Guignol. Ce changement d´affectation des différentes salles se poursuit des années 1990 à nos jours, sous la direction de l´architecte Pierre Rault. Le salon de lecture devient ainsi salon de réception. Grâce à la destruction des terrasses, l´édifice peut s´agrandir à l´ouest, entraînant la reconstruction de la façade. Les salons Victoria et Lamartine sont créés. A l´étage de soubassement, accessible par un nouvel escalier, les cuisines sont remaniées pour accueillir un pub et une discothèque est aménagée sous le hall nord. Le hall mauresque dessert le salon Lamartine et ces espaces de loisirs. Du côté oriental, un nouveau parking est achevé en 1997. Cette dernière campagne souhaite faire cohabiter les vestiges de l´ancien casino et des éléments plus contemporains. Par exemple, les fontaines monumentales situées de part et d´autre du porche central sont créées de toute pièce. Au contraire, le péristyle reconstruit autour du pavillon sud, réutilise ou copie des colonnettes en fonte du grand péristyle d´origine. Après être devenu en 1960 Palais de Savoie, à l´occasion des Fêtes du centenaire du deuxième rattachement de la Savoie à la France, le casino retourne à l´appellation Grand Cercle en 1988.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates1848, daté par source
1871
1880
1891
1897
1906
1937
1958
1975
Auteur(s)Auteur : Revel Joseph-Samuel
Joseph-Samuel Revel

Architecte de Chambéry (architecte pour l'administration sarde puis architecte diocésain), a travaillé à la réfection de l'église de Saint-Offenge-Dessous (73) en 1861 et à la reconstruction de celle d'Épersy entre 1859 et 1864. Restaure la façade de l'église Notre-dame de Chambéry en 1864.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Boudier Abel architecte attribution par source
Auteur : Eustache Henri architecte attribution par source
Auteur : Siclis Charles architecte attribution par source
Auteur : Noiray Georges
Georges Noiray

Architecte à Aix-les-Bains (architecte de la Ville)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Taillibert architecte attribution par source
Auteur : Rault Pierre architecte attribution par source
Auteur : Pellegrini Charles-Bernard architecte attribution par source

Le casino est construit sur une parcelle qui s´étire d´est en ouest, de la rue du casino à l´avenue Marie de Solms. Elle est bordée au sud par la rue Haldiman et au nord par l´avenue des Fleurs. Bâti sur un terrain en pente, le Grand Cercle occupe une surface totale de 14500 m2. Le jardin à l´ouest, suit également cette dénivellation. Une passerelle lie le péristyle placé devant la façade ouest à l´hôtel construit dans la partie nord du jardin. Deux cours ouvertes sur rue précèdent le bâtiment. L´édifice est composé d´un corps de bâtiment principal et de deux pavillons en retour d´équerre sur la façade est. Le théâtre, accolé au nord, donne à l´ensemble sa forme irrégulière. Un porche monumental à l´est et un avant-corps polygonal à l´ouest marquent le centre des élévations antérieures et postérieures. Deux fontaines s´élèvent de part et d´autre du porche. Le casino est pour l´essentiel construit en pierre avec façades enduites. L´entrée principale s´effectue à l´est par le porche précédé d´un perron. Chaque pavillon possède sa propre entrée avec perron. La partie occidentale du bâtiment est quant à elle desservie par une rampe et par un escalier à volées convergentes. L´entrée du parking aménagé sous l´édifice se situe dans la cour du théâtre, au nord. Le corps de bâtiment principal est constitué d´un étage de soubassement enterré à l´est et d´un rez-de-chaussée surélevé. La partie orientale présente un demi-étage carré supplémentaire. Aucun escalier ne monte de fond sur la hauteur du bâtiment. Deux escaliers principaux à double volées sont destinés au public : l´un, relie l´étage de soubassement au rez-de-chaussée, l´autre, monte du hall nord vers le théâtre. Des escaliers secondaires sont réservés au personnel du casino. L´étage de soubassement est séparé entre salles de loisirs, de réception et locaux techniques, le tout divisé entre espaces plafonnés et voûtés. Un hall central dit « hall mauresque », distribue l´ensemble. Pour sa part, le rez-de-chaussée est consacré principalement, à l´accueil du public. Il comprend notamment des salles de jeux, des espaces de restauration et un salon de réception. Un vestibule à l´italienne ouvre de part et d´autre sur des galeries, et au fond, sur un hall central communiquant avec deux halls latéraux couverts de coupoles. La division générale des espaces se fait par des fils de colonnes ou des murs de refends, et le reste de la distribution est majoritairement plafonné. La couverture du corps de bâtiment principal est complexe : toits à croupes sur le vestibule et la partie sud, toit terrasse bordé d´un garde-corps sur le demi-étage carré oriental, verrières zénithales sur les galeries, dômes carrés sur les halls sud et nord, toit bombé surmonté d´une verrière sur le hall central, toit en appentis sur le péristyle occidental. Hormis les dômes couverts de zinc et le toit en appentis en tôle, tous les toits sont recouverts de tuiles mécaniques. Seule la façade orientale percée de onze travées de baies à encadrement architecturé, présente un parti de composition. La balustrade qui la couronne en accentue l´horizontalité. Au centre, le porche monumental est traité de manière indépendante. Ces angles sont flanqués de colonnes qui supportent un bandeau d´attique. Des vases d´amortissement ponctuent l´ensemble de l´élévation orientale. La façade occidentale, récemment reconstruite, est précédée d´un avant-corps polygonal aux baies en plein cintre, couvert d´une terrasse sur laquelle débouche l´escalier extérieur à volées convergentes. Cette terrasse ouvre sur le péristyle bordé d´une balustrade. Celui-ci dissimule la façade largement vitrée du rez-de-chaussée surélevé. L´élévation sud, percée de manière irrégulière, ne présente pas d´ornementation. Le pavillon sud comportait uniquement à l´origine un étage de soubassement cloisonné et un rez-de-chaussée surélevé occupé par une salle à l´italienne, montant de fond sur la hauteur du bâtiment. L´établissement d´un plancher à hauteur des arcs en plein cintre des baies, a permis l´aménagement d´un demi-étage carré destiné à des bureaux. Ce bâtiment, couvert en terrasse, présente pour toutes ses élévations le même parti de composition à trois travées et le même décor sculpté. Deux niveaux sont séparés par un bandeau horizontal. Au second niveau, des baies en plein cintre s´ornent d´agrafes sculptées. Une frise au décor sobre, une corniche à modillons et un bandeau d´attique couronnent les façades. Chaque angle du pavillon est souligné par un faux bossage en table et un cartouche monumental. Les façades interne et principale sont précédées d´un péristyle, et comportent trois baies rectangulaires séparées par des pilastres au premier niveau. La façade externe est partiellement masquée, au rez-de-chaussée, par une logette en demi-cercle recouverte de tôle. Le pavillon nord compte également un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage carré. Il est couvert d´un toit en pavillon à faible pente, surmonté d´une verrière zénithale, qui donne de la lumière à la salle du conseil d´administration située en dessous. Une galerie entoure le pavillon et se prolonge devant la façade est du théâtre. Chaque façade présente une composition identique qui ne reflète pas exactement les divisions intérieures. En effet, les baies en plein cintre du rez-de-chaussée et les baies carrées situées au-dessus éclairent la même salle à l´italienne, avec mezzanine, utilisée comme salon de réception. Un décor de consoles et de volutes lie les baies carrées aux baies rectangulaires supérieures. Une corniche clôt la composition. Outre la salle du conseil d´administration, l´étage carré abritent l´appartement du directeur et des locaux administratifs desservis par un escalier tournant qui donne aussi accès à l´étage administratif du bâtiment principal. GC

Murscalcaire
enduit
bossage
Toittuile mécanique, métal en couverture, zinc en couverture, verre en couverture, bitume
Plansplan régulier en U
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 vaisseau, 1 étage carré
Couvrementscoupole en pendentifs
voûte en berceau plein-cintre
voûte en berceau segmentaire
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesterrasse
verrière
toit bombé
appentis
toit à longs pans
dôme carré
toit en pavillon
croupe
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier symétrique en maçonnerie
escalier intérieur : escalier droit en maçonnerie
escalier intérieur : escalier droit en charpente
Techniquesmosaïque
sculpture
décor stuqué
vitrail
Précision représentations

Verrière figurée représentant une scène allégorique intitulée "L'amour puise ses forces aux sources bienfaisantes d'Aix-les-Bains" ; verrières zénithales à décor végétal ; colonnes et pilastres à chapiteaux corinthiens et plafond stucqué à décor de rosaces et coquilles Saint-Jacques ; frontons à décor de vase et fleurs ; coupoles couvertes de mosaïque à décor d'arabesques, de cartouches, de motifs floraux et de chutes d'eau.

Statut de la propriétépropriété d'une société privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablescoupole
Protectionsinscrit MH, 1975/01/15

Annexes

  • ANNEXE 1

    Liste des présidents du Cercle

    (Extrait de : AP Grand Cercle. Liste des Présidents du Cercle d'Aix-les-Bains fondé en 1824, de 1824 A nos jours)

    M. Le colonel Chevillard 1824-1836

    M. Louis Domenget 1836-1841

    M. Prosper Degaillon 1841-1859

    M. Pierre Brachet 1859-1861

    M. Francisque du Bourget 1861-1865

    M. le Comte de Martinel 1865-1879

    M. Martin Franklin 1879-1884

    M. le Docteur Davat 1884-1888

    M. le Docteur Brachet 1888-1890

    M. Cl. Rebaudet 1890-1894

    M. G. Bocquin 1894-1900

    M. Constant Lajoue 1900-1904

    M. le Docteur Chaboud 1904-1907

    M. Joseph Mottet 1907-1910

    M. Gaspard Aimonier Davat 1910-1911

    M. Eugène Viviand (honoraire) 1911-1919

    M. Jean-Marie Grobert 1920-1929

    M. Louis Domenget 1929-1933

    M. E. Viviand 1933-1942

    M. le Docteur Louis Blanc 1942-1953

    M. le Docteur Paul Dussuel 1953-1954

    M. le Docteur J. J. Herbert 1954-1980

    M. Henri Michel 1980-1997

    M. Paul Burnet 1997

  • ANNEXE 2

    Les constructeurs du casino

    Charles Pellegrini, architecte du casino de 1847 à 1864 (?)

    Collabore avec :

    Victor Denarié, architecte chargé de l´exécution

    Frères Gianoli, entrepreneurs

    Joseph Samuel Revel, architecte du casino de 1871 (?) à 1880

    Collabore avec :

    Paul Bonna, entrepreneur

    Abel Boudier, architecte du casino de 1880 à 1896

    Collabore avec :

    Henri Eustache, chargé de l´étude de la reconstruction du pavillon sud en 1887

    François Pelaz, architecte chargé de l´exécution jusqu´en 1890

    Jules Pin Aîné, architecte chargé de l´exécution à partir de 1890 (?)

    Léon Grosse, entrepreneur mentionné dès 1896

    Henri Eustache, architecte du casino de 1897 à 1909 (?)

    Collabore avec :

    Jules Pin Aîné, architecte chargé de l´exécution

    Léon Grosse, entrepreneur mentionné dès 1896

    Charles Siclis, architecte du casino en 1937

    Collabore avec :

    Francis Crochon et Evrard, architectes auteurs des relevés de 1935 sur lesquels se base Siclis

    Georges Noiray, M. Taillibert, architectes durant les années 1960

    Pierre Rault, architecte à partir de 1975

  • ANNEXE 3

    Les décorateurs du casino

    Victor Chenillion, décorateur principal, 1874

    M. Lavastre et M. Dépléchin, décorateurs associés, 1874

    Antonio Salviati, artiste mosaïste, 1883

    J.-A. Ponsin, peintre-verrier, 1883

    Paul-Henri Breham, peintre, 1886

    Jacques Galland, peintre-verrier, 1896

    Anatole Marquet de Vasselot, sculpteur, 1899

    Martial Simos, décorateur, 1903

    Cavaillé-Col, 1906

    Eugène Flachat, stucateur, vers 1910

    Taponnier, Matringe et Cie, stucateurs, vers 1910

    Louis Bardey, peintre, vers 1910

    Charles Siclis, architecte et auteur des décorations du casino, 1937

    M. Picchio, décorateur, années 1960

    Pierre Rault, architecte et auteur des décorations à partir de 1975

  • ANNEXE 4

    Le programme de construction de 1845

    (Extrait de : AC Aix-les-Bains. LG 115. Legs Duvernay. Album historique d´Aix-les-Bains. Concours pour un projet de Cercle. Programme, 1845)

    Cet édifice comprendra une grande salle pour bals et concerts, d'environ 200 mètres carrés ; un salon pour les réunions journalières, d'environ 100 mètres carrés ; toutes leurs dépendances : buvettes, vestiaires, cabinets de toilette, etc. des salles de jeux et de billard ; un cabinet de lecture ; un café-restaurant, avec billard en estaminet, accessible au public, sans lui donner entrée dans les parties du Cercle réservées aux abonnés ; des abris ouverts ; une pièce à retirer les orangers ; les logements du concierge, du cafetier ; une petite salle de spectacle, dont la cage seule figurera au devis [...].

    Les projets seront adressés (franco) au Président du Cercle avant le 15 juillet 1847, terme de rigueur.

  • ANNEXE 5

    La description du casino en 1862

    (Extrait de : BONJEAN, Joseph Aix et Marlioz et leurs nouveaux établissements : guide de l´étranger aux eaux d´Aix en Savoie, Chambéry et leurs environs. Chambéry, 1862)

    Cet établissement pourrait être jalousé par les grandes capitales de l'Europe [...]. Deux salles de bal forment les pièces principales de ce casino modèle : un petit salon pour les réunions des premiers et derniers jours de la saison et une vaste et magnifique salle de bal, somptueusement ornée [...].

    Ce superbe établissement renferme en outre : des salons de concerts et de jeux, un cabinet de lecture [...] ; un café, un restaurant, des jardins et enfin des galeries couvertes [...].

    A droite du vestibule, ce sont trois élégants salons aux parquets admirables. Celui du fond sert de salle de lecture [...]. A gauche, le vestiaire et la salle du café-restaurant [...] ; tout à côté, la salle la plus animée et la plus fréquentée du Casino, la salle de jeux [...].

    M. Pellegrini [...] a su placer, avec un goût et une habileté rares, un immense salon dans lequel on remarque une glace de dimension extraordinaire, un salon pour les réunions peu nombreuses, des salons de jeux et de lectures, une élégante salle de café, une belle salle de billard, un salon pour la musique, une salle mauresque destinée aux spectacles, des galeries extérieures qui rendent toutes les parties indépendantes et desquelles on jouit de points de vue ravissants [...].

  • ANNEXE 6

    Les travaux d'Abel Boudier (Le Nouvelliste de Lyon, 17 juillet 1882)

    Les anciens bâtiments du Cercle, oeuvre de l´architecte italien Pelligrini, bien que construits dans d´excellentes conditions, ne pouvaient plus suffire à l´affluence toujours plus considérable des étrangers qui se rendaient à Aix-les-Bains.

    L´administration actuelle du Casino, à la tête de laquelle se trouve un homme d´une rare sagacité et d´une grande intelligence, nous voulons parler de M. Martin Francklin, résolut d´agrandir dans de notables proportions l´édifice qui, construit en 1821, ne répondait plus aux besoins actuels.

    Pour mener à bonne fin une oeuvre capitale, il fallait posséder une nature plutôt artistique qu´industrielle ; n´envisageant que l´avenir et la prospérité de leur pays, des hommes de coeur ne reculèrent devant aucun sacrifice.

    La transformation des bâtiments une fois résolue fut confiée, il y a moins d´une année, à M. Abel Boudier, architecte parisien ; le jeune artiste a accompli des miracles d´activité et de talent.

    Le cercle d´Aix-les-Bains est désormais un des rares monuments de ce genre qui font l´orgueil des stations balnéaires.

    La pensée de l´architecte, qui a conçu les nouvelles constructions du cercle, a été de conserver le plus possible de l´oeuvre ancienne, et de donner à ce qui en restait le caractère des nouvelles constructions plus en rapport avec la destination de l´édifice.

    De la belle salle des fêtes, il a fait le foyer du théâtre, situé à droite. A gauche, il a ménagé un portique couvert, d´où l´on découvre le splendide panorama de la « Dent du Chat », au dessus du lac du Bourget.

    Une magnifique salle de restaurant y fait suite. Enfin, pour mettre en communication les parties anciennes et les nouvelles de l´édifice, on a pratiqué une grande galerie vitrée, fermée par un vélum, de plus de cinquante mètres de longueur.

    Cette heureuse innovation fait que le nouveau cercle d´Aix-les-Bains est peut-être à cette heure une des meilleures solutions longtemps cherchées pour la construction d´un Casino.

    La salle de théâtre est absolument réussie comme acoustique, et au dire du maestro Colonne, elle peut être comparée sous ce point de vue, à l´unique salle du Conservatoire de Paris.

    Comme architecture, elle ressemble beaucoup à cette charmante bonbonnière tant appréciée qui était jadis la salle de théâtre du château de Versailles.

    L´architecte est absolument rationaliste dans son art et veut, autant que possible, que ce qui vient concourir à la construction et à la solidité de l´édifice en soit en même temps l´unique décoration.

    C´est ainsi que tout est d´un fort joli effet. Des colonnes en fonte ornées de riches chapiteaux, sont merveilleuses de richesse et de goût.

    La décoration sera somptueuse au théâtre, dont les aménagements réalisent, dès à présent un luxe et un confortable encore inconnus dans les salles de spectacles européennes.

    Trente colonnes monolithes en marbre rouge avec bases et chapiteaux en fonte bronzés et dorés constituent l´ornement principal et à nul autre pareil des dehors du théâtre, des terrasses et du hall.

    Cette dernière galerie résume tout ce qu´il est possible de réunir au double point de vue de l´élégance et du bon goût.

    Les coupoles immenses de ce hall seront couvertes de mosaïques, et aux colonnes en fonte qui supportent cette partie de l´édifice, sont adaptés des lambrequins qui produisent, le soir, une illumination de gaz du plus heureux effet.

    Les boiseries du théâtre et les portes monumentales des terrasses sont en bois de noyer d´un fini remarquable.

    A côté du hall, l´architecte a placé une salle de restaurant, qui constituera une merveilleuse innovation.

    Une large voussure, servant de cadre à la grande peinture artistique du plafond (Bacchus se rendant au festin des Dieux), et qui a plus de deux cents mètres superficiels, cache pendant le jour les baies qui éclairent ce plafond et répandent la lumière dans la salle.

    Le soir, une rampe de gaz, dissimulée par la même voussure, donne le même résultat par la réflexion de la lumière. Celui qui est obtenu pour l´éclairage du théâtre est identique. L´architecte n´a pas voulu du seul lustre cachant à tous les yeux le plafond, qui sera splendide. Trois lustres, suspendus aux grandes fermes cintrées, ont l´avantage de diviser les foyers lumineux et de ne gêner aucun des spectateurs.

    Faut-il ajouter qu´ils sont l´oeuvre de M. Marchand, le grand bronzier parisien, l´auteur du magnifique pouf qui orne le hall, meuble qui a obtenu un premier prix à l´exposition de Vienne, en même temps que le ministère des beaux-arts français décernait à son auteur la croix de chevalier de la Légion d´honneur.

    Nous serions injustes si nous ne signalions également à l´admiration des visiteurs les vitraux de M. Ponsin, ce maître verrier du XIXème siècle, qui ornent le hall et le théâtre.

    Ils constituent de véritables chefs d´oeuvre et font le plus grand honneur à l´artiste éminent qui les a exécutés.

    La façade du Casino, du côté des jardins, n´est pas encore terminée ; une fois que le pavillon central aura complété l´harmonie des pavillons latéraux, on se trouvera en présence d´une oeuvre magistrale, d´une richesse et d´un goût exquis.

    Les trois perrons monumentaux donnant accès au cercle, auxquels certaines exigences paraissent avoir enlevé un peu de légèreté, ne diminuent aucunement l´effet grandiose du monument.

    Le jardin, remanié avec goût par un jardinier bien connu, M. Luizet, est digne en tous points de l´édifice auquel il sert de complément.

    Le kiosque octogone, situé sur une rocaille, au milieu d´une pièce d´eau, les grottes et les massifs de ce jardin sont d´un goût achevé.

    Et c´est avec regret que nous arrêtons ici cette description où nous oublions une foule d´autres détails, mais que nous sommes heureux de compléter par une conclusion que personne ne met désormais plus en doute : le Casino d´Aix-les-Bains sera le plus beau du monde.

  • ANNEXE 7

    Le programme de construction en 1906

    (Extrait de : AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Rapport de la Commission des Travaux et des Beaux-Arts à l´Assemblée Générale des Actionnaires du Cercle, Commission des travaux, 1906, p 31-37)

    Messieurs,

    Dans votre Assemblée générale du 28 décembre 1905, vous avez manifesté à l´unanimité votre désir de voir les petits-chevaux disparaître de la Galerie nord et sud où ils sont beaucoup trop en vue et où ils entravent absolument la circulation, surtout au moment des entractes du théâtre.

    [...]

    C´est alors que, reprenant un voeu émis maintes fois par les Actionnaires, votre Commission soucieuse de l´avenir du Cercle et de sa bonne renommée, a pensé que le moment était venu de faire établir un projet d´ensemble contenant toutes les améliorations et les aménagements qui doivent parachever méthodiquement notre maison et lui donner sa physionomie définitive.

    Depuis un trop grand nombre d´années, les réparations, les adjonctions sont faites suivant les besoins du moment, sans envisager l´avenir, de sorte qu´il a fallu souvent démolir ce qu´on avait édifié à grand frais.

    [...]

    Un projet fut donc demandé à M. Eustache, architecte à Paris, et produit à la séance de la Commission du 10 septembre 1906. Ce projet, quoique présentant de bonnes dispositions, ne donna pas entière satisfaction [...].

    En conséquence, elle invita M. Eustache à dresser un second projet absolument différent de celui qu´il avait déjà présenté et d´après un programme dont les grandes lignes sont ainsi définies :

    1. Les bâtiments en façade sur la rue du Casino ne seront pas doublés, afin de laisser à la cour d´honneur toute son ampleur.

    2. La façade principale sera rendue symétrique par la création, sur l´emplacement de la salle de lecture actuelle, d´un bâtiment en aile absolument semblable à celui de la salle de jeux.

    Ce bâtiment renfermerait : A) Un salon de conversation précédent le salon de lecture, B) La salle de lecture, C) La salle de correspondance dans un exèdre, à un étage seulement, placé au devant de ce bâtiment en aile, exèdre qui serait ouvert et répété au-devant de la salle de jeux pour recevoir les joueurs de whist et de piquet.

    Ce bâtiment ainsi disposé en aile, permettra de donner des jours directs à ces trois locaux.

    3. La partie centrale de la façade sur la rue du Casino devra comporter l´ampleur et la richesse de construction qu´il convient de donner à l´entrée principale d´un édifice de cette nature.

    Cette entrée sera précédée d´une descente à couvert pour tous genres de véhicules.

    Elle sera reliée à la salle de jeu et à la salle de lecture par une colonnade formant portique à droite et à gauche du motif central.

    4. Dans le vestibule principal sera prévu un escalier à double évolution ayant ses deux départs du côté de la Galeries nord et sud, c'est-à-dire faisant face à la salle des fêtes. Cet escalier donnera accès à un premier étage qui sera élevé sur le bâtiment en façade sur la rue du Casino et de la salle de lecture. Ils renfermeront une grande salle d´exposition placée au-dessus de la salle de lecture et du salon de conversation ; une salle de billard au-dessus de la salle des petits-chevaux, une salle d´escrime, et tous autres locaux utiles au service du Cercle, notamment une salle pour les archives.

    5. Un bâtiment à deux étages sera créé au levant du théâtre et contigu à celui-ci. Ce bâtiment, d´un aspect plus simple que le précédent, comprendra au rez-de-chaussée : A) Le cabinet du Directeur ayant accès direct dans la galerie nord et sud, B) A la suite, la salle du Conseil d´administration, C) Une pièce pour le comptable et toutes dépendances de dégagements utiles à ces services ; D) Enfin, dans l´about nord de ce bâtiment, on disposera un escalier qui, prenant son entrée sur la cour de service du théâtre, dégagera d´une façon tout à fait indépendante les locaux du rez-de-chaussée et ceux qui seront installés au 1er étage pour le personnel du Cercle dans le bâtiment précité.

    6. Les vestiaires pour le public seront placés dans les sous-sols, au-dessous de ceux existants.

    [...]

    Notamment, dans un premier étage créé à la hauteur de la corniche principale, il sera prévu des locaux pour l´usage particulier du restaurateur et de sa famille, ainsi qu´une salle correspondant au grand arc midi du « hall sud ». Le tympan de cet arc sera ouvert, afin de pouvoir installer un orgue dans la salle qui sera créée.

    12. La salle des Petits-chevaux sera installée dans le cabinet du Directeur et dans la salle du Conseil d´administration, transformés à cet effet.

    La Commission fut unanime à reconnaître que le nouveau projet, dont les dispositions sont plus simples et plus commodes que celles du premier, vaudra beaucoup mieux [...].

  • ANNEXE 8

    Description du décor de la salle de bal du casino

    (Extrait de : ORDINAIRE (Le Docteur). Aix ancien et moderne, guide du baigneur et du touriste contenant d´importantes indications sur les principales eaux minérales de la Savoie. Chambéry, 1875, vol. 1, p.142-143)

    En face, vous entrez dans un salon élégant qui sert aux réunions encore restreintes des premiers jours de la saison. Vous traversez ce salon et vous arrivez à la grande salle de bal, où se donnent les fêtes, les concerts, et qui se transforme souvent en salle de théâtre [...].

    Cette salle, déjà vaste, présente à la vue une double étendue à l´aide d´une immense glace d´une seule pièce qui en occupe le fond. A gauche et à droite de l´entrée on remarque les portraits en pied de Victor-Emmanuel [...] et celui de la reine Marie-Adélaïde, son épouse.

    Cette magnifique salle de danse vient d´être restaurée, sous la direction de l´architecte Revel, par M. Chenillion, le scénographe distingué qui a décoré les édifices publics de Nîmes, de Marseille, de Hambourg, de Toulouse, de Toulon, d´Avignon [...]. La décoration du plafond a été exécutée dans les ateliers de MM. Lavastre et Dépléchin, décorateurs de l´Opéra ; la partie des voussures sous la direction de M. Chenillion, et le ciel et les amours ont été exécutés sous la direction de M. Lavastre.

  • ANNEXE 9

    Description des mosaïques de Salviati

    (Extrait de : BARBIER, Victor. Les mosaïques du hall du Cercle d´Aix-les-Bains du Dr. H. Salviati : monographie. Chambéry, 1885, p. 54-55)

    L´emplacement qu´il s´agissait de décorer et qui n´occupe pas moins de 330 mètres carrés, se compose d´une grande coupole centrale sur chaque face de laquelle se développe un arc doubleau de près de quatre mètres de largeur, et chacun de ces arcs se termine lui-même par une petite coupole sur pendentifs avec pénétration conique dans les arcs doubleaux [...]. Le sujet principal se trouve dans la coupole centrale qui occupe à elle seule une surface de 114 mètres carrés.

    Au sommet sur un fond bleu se détachent deux génies ailés soutenant sur leurs bras un cartouche portant inscrit en lettres d´or le nom de la ville d´Aix au-dessus duquel brille une étoile.

    Ce cartouche occupe lui-même le centre d´un premier cercle sur fond entrelacé jaune orné de cabochons de forte dimension et de différentes couleurs (topazes, rubis, grenats, émeraudes, saphirs, etc.) dont l´application due à Salviati rehausse singulièrement l´entourage qui est formé par les douze signes du Zodiaque en camaïeu blanc avec des demi-teintes habilement ménagées qui leur donnent un relief de l´effet le plus charmant.

    D´autres cercles vert, blanc et rouge ornés également de cabochons terminent ce premier motif qui est parfaitement trouvé et exécuté avec beaucoup de talent.

    Si le visiteur se place au centre du hall en regardant le jardin, il a, à droite et à gauche, aux angles et sur le piédestal qui part du pendentif deux grandes figures monumentales.

    La première personnifie l´Automne ou plutôt le plaisir le plus vif que nous réserve cette saison, c'est-à-dire la chasse. Elle est vêtue entièrement de jaune et tout en reconnaissant le mérite de la difficulté vaincue dans l´exécution de la mosaïque, puisque les draperies jaunes sur un fond de même nuance se détachent parfaitement sur le fond général d´or [...]

  • ANNEXE 10

    Description de la verrière zénithale de Galland

    (Extrait de : DELAUNAY, Emile. Les Embellissements du Grand Cercle. L´Avenir d´Aix-les-Bains, n° 18. Aix-les-Bains, 1er mai 1896, p. 1)

    Un éminent artiste-M. Jacques Galland a composé et exécuté pour la Galeries nord et sud une verrière, qui est absolument unique en son genre, autant par ses dimensions, elle a 225 mètres de longueur, que par les émaux précieux, à commencer par l´or et l´argent, qui entrent dans sa composition.

    Cette verrière, formant les deux plafonds lumineux de la galerie nord et sud, sont en verre opalisés et chenillés.

    Chaque verre, composé avec la matière dont on se sert pour fabriquer la verrerie dite de Bohème, a été coulée dans des moules en fonte, a été ensuite, peint [...] avec les plus riches émaux [...].

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Aix-les-Bains. LG 115. Legs Duvernay. Album historique d´Aix-les-Bains. Concours pour un projet de Cercle. Programme, 1845

  • AC Aix-les-Bains. 19 Z 1. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Acte de Société du Cercle d´Aix-les-Bains, 1848

  • AC Aix-les-Bains. 19 Z 1. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1876. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration , M. Martinel (Président), 1876

    p. 7-8
  • AC Aix-les-Bains. 19 Z 1. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1876. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration , M. Martinel (Président), 10 avril 1881

    p. 7-8
  • AC Aix-les-Bains. 19 Z 1. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1879. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration , M. Martinel (Président), 4 janvier 1880

    p. 23-26
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Vol. 1, Chambéry : Imprimerie Chatelain, 1880-1903 ; vol. 2, Aix-les-Bains : Impr. A. Gérente, 1904-1921, Impr. J. Ducret et Cie, 1922-1928, Impr. A. Deschamps et J. Ponçon, 1929-1931

  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1880. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, J. Martin Franklin (Président), 10 avril 1881

    p. 21
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1881. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, J. Martin Franklin (Président), 16 avril 1882

    p. 6, 14, 18-19
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1882. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, J. Martin Franklin (Président), 3 juin 1883

    p. 9, 21-22
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1883. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, J. Martin Franklin (Président), 22 juin 1884

    p. 16
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1886. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, M. Davat (Président), 14 novembre 1886

    p. 2, 7, 13
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1887. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, M. Davat (Président), 20 novembre 1887

    p. 7, 11
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1888. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, M. Davat (Président), 25 novembre 1888

    p. 7, 11
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1889. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, M. Brachet (Président), 22 décembre 1889

    p. 9
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1890. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, M. Brachet (Président), 21 décembre 1890

    p. 3, 6
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1891. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, M. Cl. Rebaudet (Vice-Président), 27 décembre 1891

    p. 7
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1892. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, M. Cl. Rebaudet (Président), 18 décembre 1892

    p. 7
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1893. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, M. Cl. Rebaudet (Président), 24 décembre 1893

    p. 17
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1894. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, M. G. Bocquin (Président), 18 mars 1894

    p. 4-7, 9, 15-16
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Commission technique nommée le 18 février 1894, Charles Crochon, M. Denarié, Jules Pin Aîné, 13 mars 1894

    p. 2
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1896. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, M. G. Bocquin (Président), 27 décembre 1896

    p. 23
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Rapport présenté à l´Assemblée générale extraordinaire par la Commission des travaux, M. de La Serraz (le Marquis), 4 septembre 1898

    p. 4
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Rapport présenté à l´Assemblée générale des actionnaires par la Commission des travaux , Charles Crochon, M. P. Folliet, M. de La Serraz (le Marquis), M. P. Lathoud, 29 décembre 1898

    p. 6-8
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Rapport présenté à l´Assemblée générale des actionnaires par la Commission des travaux , Charles Crochon, M. P. Folliet, M. de La Serraz (le Marquis), M. P. Lathoud, 31 décembre 1899

    p. 14-15
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1900. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, [M. G. Bocquin (Président)], 16 décembre 1900

    p. 21
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1901. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, Constant Lajoue (Président), 6 octobre 1901

    p. 25-27, 29-31
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1904. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, J. Chaboud (Président), 29 décembre 1904

    p. 25
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1905. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, J. Chaboud (Président), 28 décembre 1905

    p. 12, 24-25
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1906. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, J. Chaboud (Président), 30 décembre 1906

    p. 10, 27, 31-37
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Rapport de la Commission des Travaux et des Beaux-Arts à l´Assemblée Générale des Actionnaires du Cercle, Commission des travaux, 1906

    p 31-37
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1911. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, [M. Gaspard Aimonier Davat (Président)], 28 décembre 1911

    p. 15-21
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1916. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, [M. Eugène Viviand (Président)], 20 janvier 1916

    p. 5-6
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1919. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, [M. Eugène Viviand (Président)], 28 décembre 1919

    p. 7-12
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1925. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, Louis Domenget (Président), 20 décembre 1925

    p. 10
  • AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1929. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration, [Louis Domenget (Président)], 8 décembre 1929

    p. 8
  • AP Grand Cercle. Liste des Présidents du Cercle d'Aix-les-Bains fondé en 1824, de 1824 à nos jours

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 212. Vestibule d'entrée du Grand-Cercle d'Aix-les-Bains, [projet de carrelage] / Manufacture de carrelages mosaïques Sand et Cie., 5 mars 1890

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 120. Devis des travaux de peinture décorative à exécuter dans la salle de jeux du Grand-Cercle à Aix-les-Bains, Emmanuel Cavaillé-Coll et L. Denis, peintres-décorateurs, 20 décembre 1898

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 120. Cercle d'Aix-les-Bains. Devis de dorure de la salle de jeux suivant l'échantillonnage de M. Cavaillé-Coll, Charles Crochon, 4 janvier 1899

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 212. Devis pour travaux à exécuter au Cercle d'Aix-les-Bains, Taponnier, Matringe & Cie, stucateurs, 11 décembre 1909

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 212. Devis pour travaux à exécuter au Cercle d'Aix-les-Bains, Taponnier, Matringe & Cie, stucateurs, 15 février 1910

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 212. Devis des travaux et fournitures de décoration à exécuter au Grand-Cercle d'Aix-les-Bains / Eugène Flachat, stucateur-sculpteur, 31 janvier 1910

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 212. Grand-Cercle d'Aix-les-Bains. 1909-1910. Décompte des travaux exécutés par M. Louis Bardey, peintre-décorateur à Lyon, Mémoire vérifié et réglé par Henri Eustache, architecte, 25 septembre 1911

  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 212. [Casino Grand-Cercle. Décoration de la Salle des jeux. Courrier de L. Jac-Galland à Monsieur Léon Grosse] / L. Jac-Galland, décorateur-maître verrier, 2 février 1911

Documents figurés
  • Section D, dite de la Ville, troisième feuille. [Plan cadastral] / Montmayeur, géomètre. Aix-les-Bains, 1881. 1 plan : encre et coul. Ech. 1 : 1000 ; 70 x 97 cm (AC Aix-les-Bains)

  • Plan topographique de la ville d´Aix-les-Bains, levé et dressé sous l´administration de M. Mottet / L. Meteau et fils. Aix-les-Bains, 1885. 1 plan : encre et coul. Ech. 1 : 2000 ; 60 x 87 cm (AC Aix-les-Bains : 13 Fi 13)

    AC Aix-les-Bains : 13 Fi 13
  • Plan de la voirie d´Aix-les-Bains, portant indication des propriétaires riverains. [Plan cadastral] / s. n. Aix-les-Bains, 1886. 1 plan : calque, encre et coul. ; 70 x 103 cm (AC Aix-les-Bains : 13Fi 90)

    Planches 31, 32, 39, 40
  • [Plan du casino Grand Cercle]. [d´après Revel]. [Aix-les-Bains] : [Etat en 1878]. 1 photogr. noir et blanc : reproduction de plan portant la date de 1824 ; 13 x 18 cm (AC Aix-les-Bains : 12Fi 5/35)

  • [Plan du casino Grand Cercle]. [d´après Abel Boudier]. [Aix-les-Bains] : [Etat en 1888]. 1 photogr. noir et blanc : reproduction de plan ; 13 x 18 cm (AC Aix-les-Bains : 12Fi 5/34)

  • Comparaison des surfaces bâties et des emprises sur le jardin neuf, entre le projet présenté par la Commission et le projet primé au concours de 1892, [plans]. / [D´après Henri Eustache et Adolphe Coquet]. Chambéry, 1897. Ech. 1 : 500. 1 plan ; 32 x 16,5 cm. (AP Grand Cercle. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains)

  • Grand Casino d'Aix-les-Bains. Vestibule d'entrée, [projet de carrelage] / Messieurs L. Grosse et E. Gerlat, entrepreneurs. Aix-les-Bains : [1890]. [Ech. 1 : 10]. Dessin et collage sur papier quadrillé ; 80,5 x 102 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 12)

  • Cercle d´Aix-les-Bains. Restaurant. Détail salle de banquets / S. n. Paris, [1897]. Ech. 1 : 20. 1 plan : papier bleu, encre ; 69 x 51,5 cm. (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 212)

  • Grand Cercle d´Aix-les-Bains. Ensemble des façades sur le jardin couchant / [Henri Eustache]. Paris, [après 1898]. 1 plan : papier, encre, lavis ; 148 x 62 cm. (AP Grand Cercle)

  • Grand Cercle d´Aix-les-Bains. Avant projet d´agrandissements. Vue prise à l´angle de la rue du casino et de la rue des Bains / Henri Eustache. Paris, 31 août 1906. Ech. 1 : 500. 1 plan : papier, encre, lavis; 98 x 60 cm. (AP Grand Cercle)

  • N° 8. Grand Cercle d´Aix-les-Bains. Partie centrale. Coupes / [Henri Eustache]. Paris, 2 octobre 1909. 1 plan : papier, encre, crayon ; 40 x 82 cm. (AP Grand Cercle)

  • N° 19. Salle de lecture. Façade sur la rue du casino (est) / Francis Crochon. Aix-les-Bains, [1909]. Ech. 1 : 50. 1 plan : papier, encre, lavis rose ; 69 x 61,5 cm. (AP Grand Cercle)

  • N° 17. Grand Cercle d´Aix-les-Bains. Salle de lecture. Coupe longitudinale / [Francis Crochon]. Aix-les-Bains, [1909]. Ech. 1 : 50. 1 plan : papier, encre, lavis rose ; 90 x 63cm. (AP Grand Cercle)

  • 25 ter. Gd Cercle d´Aix-les-Bains. Décoration intérieure. Salle de lecture / [Henri Eustache]. Aix-les-Bains, novembre 1909. Ech. 1 : 20. 1 plan : papier, encre ; 75 x 56 cm. (AP Grand Cercle)

  • [Grand Cercle. Plan de 1909] / G. Munier, dessinateur. [Aix-les-Bains], [vers 1912]. Ech. 1 : 125. 1 dess. impr. ; 31 x 63,5 cm. Dans : 20 ans de travaux publics et particuliers. Aix-les-Bains : Léon Grosse, t. 3, I

  • Grand Cercle. Coupe A-B, [état 1898-1910]. / G. Munier, dessinateur. [Aix-les-Bains], [vers 1912]. Ech. 1 : 125. 1 dess. impr. ; 31 x 63, 5 cm. Dans : 20 ans de travaux publics et particuliers. Aix-les-Bains : Léon Grosse, t. 3, I

  • Grand Cercle. Coupe G-H, [état 1890-1910]. / G. Munier, dessinateur. [Aix-les-Bains], [vers 1912]. Ech. 1 : 125. 1 dess. impr. ; 31 x 84 cm. Dans : 20 ans de travaux publics et particuliers. Aix-les-Bains : Léon Grosse, t. 3, I

  • Grand Cercle. Coupe C-D. Coupe E-F, [état 1898-1900]. / G. Munier, dessinateur. [Aix-les-Bains], [vers 1912]. Ech. 1 : 125. 1 dess. impr. ; 31 x 98, 5 cm. Dans : 20 ans de travaux publics et particuliers. Aix-les-Bains : Léon Grosse, t. 3, I

  • Plan du Grand Cercle Casino / S. n. Lyon, 1911. Ech. 1 : 2000. 1 dess. impr. ; 11 x 8 cm. Dans : Guide pratique de Aix-les-Bains Chambéry-Savoie / G.. Toursier, M. M. Luya, H. Dolin, p. 2

  • Grand Cercle. Façade nord, [état 1898-1900]. / G. Munier, dessinateur. [Aix-les-Bains], [ vers 1912]. Ech. 1 : 125. 1 dess. impr. ; 31 x 69, 5 cm. Dans : 20 ans de travaux publics et particuliers. Aix-les-Bains : Léon Grosse, t. 3, I

  • 681. Grand Cercle d´Aix-les-Bains. Coupe longitudinale dans l´axe du théâtre. Coupe transversale dans l´axe de l´entrée. 682. Coupe dans l´axe de la salle de jeux / Francis Crochon et M. Evrard. Aix-les-Bains, 25 octobre 1935. Ech. 1 : 125. 1 plan : papier, encre et lavis rose ; 75,3 x 84 cm. (AP Grand Cercle)

  • 683. Grand Cercle d´Aix-les-Bains. Façade est sur rue Casino. Façade ouest sur les jardins / Francis Crochon et M. Evrard. Aix-les-Bains, 25 novembre 1935. Ech. 1 : 125. 1 plan : papier, encre, crayon ; 100 x 64,5 cm. (AP Grand Cercle)

  • [Plan du casino et du jardin] / [Charles Siclis]. S. l., [1937]. 1 plan. impr. ; 16 x 11 cm. Dans : Charles Siclis transforme le casino d´Aix-les-Bains, La construction moderne. Revue hebdomadaire d´architecture, 16 mai 1937, n° 26, 52e année, p. 550

  • 3B. Façade ouest actuelle / Henri Michel. Aix-les-Bains, [1980-1990] Ech. 1 : 200. 1 plan : calque, encre ; 64,5 x 31,5 cm. (Fonds Pierre Rault)

  • 6. Aile sud. Etat des lieux / [Pierre Rault]. Aix-les-Bains, mai 1983. Ech. 1 : 50. 1 plan : calque, encre ; 55 x 49,5 cm. (Fonds Pierre Rault)

  • Grand Cercle Aix-les-Bains. Etat des lieux sous-sol, [plan]. / Henri Michel. Aix-les-Bains, 2 mai 1988. Ech. 1 : 200. 1 plan : calque, encre ; 85 x 58 cm. (Fonds Pierre Rault)

  • Casino Grand Cercle Aix-les-Bains. Rez-de-chaussée. Etat actuel, [plan]. / Pierre Rault. Aix-les-Bains, octobre 1998. Ech. 1 : 200. 1 plan : calque, encre ; 83 x 74,5 cm. (Fonds Pierre Rault)

  • 09. Casino Grand Cercle Aix-les-Bains. Façade ouest sur parc / Pierre Rault. Aix-les-Bains, octobre 1998. Ech. 1 : 100. 1 plan : calque, encre ; 30 x 121 cm. (Fonds Pierre Rault)

  • 01 A. Aix-les-Bains Casino Grand Cercle. Opération 2000. Extension façade ouest. Plan masse / Pierre Rault. Aix-les-Bains, 23 mars 1999. Ech. 1 : 500. 1 plan : calque, encre ; 58,5 x 42 cm. (Fonds Pierre Rault)

  • Le Casino, rue du Lardin, [Façade ouest sur jardin] / Eugène Ginain. Aix-les-Bains : 1850. 1 est. ; 16 x 10 cm. Dans : Une Saison à Aix-les-Bains / Amédée Achard, p. 67. (AC Aix-les-Bains : A 2915)

  • Le Bal, [Hall central] / Eugène Ginain. Aix-les-Bains : 1850. 1 est. ; 16 x 10 cm. Dans : Une Saison à Aix-les-Bains / Amédée Achard, p. 69. (AC Aix-les-Bains : A 2915)

  • [Casino Grand Cercle. Façade est sur rue] / S. n. Aix-les-Bains : 1879. 1 est. ; 23,5 x 16 cm. (AC Aix-les-Bains. 19Z1. Rapports de la Société Anonyme du Cercle d´Aix-les-Bains. Exercice 1879. Rapport à l´Assemblée Générale des actionnaires présenté au nom du Conseil d´Administration)

  • [Intérieur du premier théâtre d'Abel Boudier] / L. Dünki. Aix-les-Bains : 1884. 1 est. : gravure ; 8 x 13 cm. Dans : L'Europe Illustrée. Aix-les-Bains et ses environs / Victor Barbier, p. 35 (AC Aix-les-Bains : 15Fi 1060)

  • [Entrée nord du premier théâtre d´Abel Boudier, détruite pour bâtir le nouveau théâtre et le jardins nord-est] / S.n. Aix-les-Bains : [1895]. 1 photogr. noir et blanc ; 18 x 24 cm. (AC Aix-les-Bains : 11Fi 15)

  • [Intérieur du premier théâtre d´Abel Boudier] / S.n. [Aix-les-Bains] : [état avant 1898]. 1 photogr. noir et blanc. Dans : Le Grand Cercle d'Aix-les-Bains histoire d'un Casino / Geneviève Frieh, Pierre Rault, p. 115

  • Les vitraux du hall / J.-A Ponsin. [Paris] : 1883. 1 est. (Bibliothèque du Musée des Arts Décoratifs, Paris, collection Maciet, série 31, t. 5)

  • Cercle d´Aix-les-Bains. Vue sur le parc, la fontaine et le bâtiment / L. Dünki. Aoste : 1884. 1 est. : gravure ; 18 x 12 cm. Dans : L'Europe Illustrée. Aix-les-Bains et ses environs / Victor Barbier, p. 33 (AC Aix-les-Bains : 15Fi 1058)

  • Le nouveau Cercle d´Aix-les-Bains. La façade sur les jardins, kiosque des musiciens, salle de restaurant, portique couvert, théâtre [d´après Barret, graveur]. [Aix-les-Bains] : [Etat vers 1885]. 1 photogr. noir et blanc : reproduction de gravure ; 13 x 18 cm (AC Aix-les-Bains : 12Fi 5/23)

  • [Décoration du Casino Grand-Cercle et de la Villa des Fleurs. Courrier d'Eugène Flachat à Monsieur L. Grosse] / Eugène Flachat, stucateur-sculpteur. Lyon : 26 janvier 1911. 1 impression photomécanique : papier à en-tête ; 27 x 21 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n° 212)

  • [Casino Grand Cercle. Façade est sur rue] / Louis Demay. Aix-les-Bains : 1866. 1 photogr. noir et blanc ; 13 x 18 cm. (AC Aix-les-Bains : 12Fi 5/19)

  • [Casino Grand Cercle. Foyer du théâtre après les travaux de Charles Siclis] / Publicolor. Aix-les-Bains, [après 1937]. 1 photogr. noir et blanc ; 24 x 18 cm. (AC Aix-les-Bains : 12Fi 5/40)

  • [Vue des toits du casino Grand Cercle] / S.n. Aix-les-Bains : [années 1990]. 1 photogr. couleur ; 9 x 13 cm. (AP Grand Cercle)

  • [Vue de la couverture du casino et du théâtre] / S.n. Aix-les-Bains : [années 1990]. 1 photogr. couleur ; 9 x 13 cm. (AP Grand Cercle)

  • [Vue d'une baie thermale, à droite du porche central] / S.n. Aix-les-Bains: [années 1990]. 1 photogr. couleur ; 9 x 13 cm. (AP Grand Cercle)

  • 1124. Grand Cercle d´Aix-les-Bains. Nouvelle Salle des Fêtes, [Hall central]. S. l. : s. n. [vers 1874]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains : Cp03_077)

  • Intérieur du Cercle d´Aix-les-Bains, [Hall sud]. Aix-les-Bains : Georges Brun., [après 1883]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains : Cp 03_076)

  • 95. Aix-les-Bains. Grand-Cercle. Salle du Baccara, [Salle du pavillon sud]. Paris : L. L., [après 1887]. 1 carte postale : colorisée ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains : Cp 03/33)

  • 9. Aix-les-Bains. Le Casino, [Façade occidentale sur jardin]. S. l. : N. D. [1894-1898]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains : Don Jacques Montet)

  • Aix-les-Bains. Le Grand Cercle, [Façade occidentale sur jardin]. S. l. : s. n. [après 1899]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains : Cp03_026)

  • Savoie. 60. Aix-les-Bains, le Grand Cercle, la Galerie, [Galerie nord]. S. l. : La Savoie, [entre 1899 et 1906]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains : Cp 03_0102)

  • 555. Aix-les-Bains. Grand Cercle. Vestibule du théâtre, [Hall nord]. Genève : Julien Frères, [entre 1899 et 1906]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains : Don Jacques Montet)

  • Aix-les-Bains. Grand Cercle. Salle des Fêtes. Le Café-restaurant, [Hall sud]. Aix-les-Bains : A. Gérente, [après 1906]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains : Cp 03_025)

  • La Savoie. 88. Aix-les-Bains. Le hall au Grand Cercle, l´entrée du théâtre, [Hall nord]. Paris : Catala Frères, [après 1906]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains : Cp 03_098)

  • 43. Aix-les-Bains. Entrée principale du Grand Cercle, [Façade est sur rue]. Aix-les-Bains : Ed. Brun, [avant 1909]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains : cp03_046)

  • Vue panoramique du Grand Cercle et de la Villa des Fleurs. Paris : Ed. Schwob et Richard, [après 1909]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains : Don Jacques Montet)

  • 6-Aix-les-Bains. Le Grand Cercle. Salon de Lecture et de Correspondance. The Great Club. Reading-Room, [Salle du pavillon nord]. Paris : L. L., [après 1909]. 1 carte postale : colorisée ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains : Cp 03/87)

  • [Vue aérienne du centre-ville : les thermes, les casinos. Vue vers l'ouest] / S.n. Aix-les-Bains, [vers 1950]. 1 photogr. : n. et b. ; 18 x 23 cm. (AC Aix-les-Bains. 12 Fi 1_610)

    AC Aix-les-Bains : 12 Fi 1_610
  • 70. Aix-les-Bains. Grand Cercle. Foyer du théâtre, [Hall nord]. Aix-les-Bains : N. Armand, [vers 1950]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains : Cp 03_071)

  • 69. Aix-les-Bains. Grand Cercle. Entrée, [Façade orientale sur rue]. Aix-les-Bains : N. Armand, [après 1958]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm. (AC Aix-les-Bains : Cp 03_094)

  • [Salle du pavillon sud]. Aix-les-Bains : Télé, [après 1964]. 1 carte postale : noir et blanc ; 15 x 10,5 cm. (AC Aix-les-Bains : Don Jacques Montet)

Bibliographie
  • 20 ans de travaux publics et particuliers. Choix de projets, plans et travaux exécutés par les établissements Léon Grosse et Cie. Aix-les-Bains : Léon Grosse, [vers 1912]. 3 vol. ; 33 cm

    t. 3, I
  • ACHARD, Amédée. Une Saison à Aix-les-Bains. Aix-les-Bains, 1850. Réed. : Savoie imprimerie, 1999, 231 p. : ill.; 21 cm (AC Aix-les-Bains : A 2915)

    p. 63-89
  • BARBIER, Victor. Les mosaïques du hall du Cercle d´Aix-les-Bains du Dr. H. Salviati : monographie. Chambéry : Imprimerie Chatelain, 1885, 62 p. ; 22 cm, p 3-4 (AC Aix-les-Bains : A 842)

    p. 42-62
  • BODIN, Brigitte. Aix-les-Bains et alentours Promenades Historiques. Aix-les-Bains : Ed. du Groupement Culturel Savoyard Amélie Gex, mars 1996, 47 p.: ill. ; 21 cm (AC Aix-les-Bains : A2639)

    p. 18-22
  • BONJEAN, Joseph. Aix et Marlioz et leurs nouveaux établissements : guide de l´étranger aux eaux d´Aix en Savoie, Chambéry et leurs environs. Chambéry : Imprimerie nationale, 1862

  • ESNAULT, Jean-François. Aix-les-Bains ou la mémoire des pierres. Paris : 1982. 250 p. multigr. : ill. ; 29,5 cm

    p. 113-131
  • FRIEH, Geneviève, RAULT, Pierre. Le Grand Cercle d'Aix-les-Bains histoire d'un Casino. Aoste : Ed. Musumeci, 1984, 315 p. : ill. ; 24 cm

  • LEGUAY Jean-Pierre, et al. Histoire d'Aix-les-Bains et de sa région. Aix-les-Bains : Imprimerie de l'Avenir, 1988. 319 p. : ill. ; 24 cm

    p. 227-229
  • MOUXY DE LOCHE Jules de Histoire d´Aix-les-Bains. Chambéry : Imprimerie savoisienne, 1898. 2 vol. : ill. ; 21 cm

    p. 313-360, 640-650, 676-679
  • ORDINAIRE, Pierre-Casimir (Dr). Aix ancien et moderne : guide du baigneur et du touriste contenant d´importantes indications sur les principales eaux minérales de la Savoie. Chambéry : Menard, 1875. 364 p. ; 15 cm, 1 vol. (AC Aix-les-Bains : A 774)

    p. 60, 109-122, 142-149
  • TOURSIER G., LUYA MM., DOLIN H. Guide pratique de Aix-les-Bains Chambéry-Savoie. Lyon : G. Toursier éditeur, 1911, 104 p. : ill. ; 16 cm (AC Aix-les-Bains : A1024)

    p. 18-20
  • REMY, A.-C. Aix-les-Bains, le Casino. Site n° 73008 26. Lyon : DRAC-SRA Rhône-Alpes, 1996. Mulltigr., ill. (DFS de sauvetage urgent)

Périodiques
  • La Reine d´Angleterre à Aix-les-Bains. L´Avenir d´Aix-les-Bains, n° 17. Aix-les-Bains : Imprimerie A. Gérente, 12 avril 1885

    p. 1
  • Les embellissements à Aix-les Bains à l´Etablissement thermal, au Cercle d´Aix-les-Bains. L´Avenir d´Aix-les-Bains, n° 53. Aix-les-Bains : Imprimerie A. Gérente, 2 octobre 1909

    p. 1
  • Inauguration de la Nouvelle Salle des Fêtes. L´Avenir d´Aix-les-Bains, n° 20. Aix-les-Bains : Imprimerie A. Gérente, 20 mai 1905

    p. 1
  • DELAUNAY, Emile. Les Embellissements du Grand Cercle. L´Avenir d´Aix-les-Bains, n° 18. Aix-les-Bains : Imprimerie A. Gérente, 1er mai 1896

    p. 1
  • FOUCART, Bruno. Au plaisir des architectes, les villes d´eaux et leur architecture aux XIXe et XXe siècles, Monuments Historiques, n° 1. Paris : Caisse nationale des Monuments Historiques. 1978

    p. 2-11
  • GILLE DELAFON, S. Charles Siclis transforme le casino d´Aix-les-Bains, La construction moderne. Revue hebdomadaire d´architecture, n° 26, 52e année. Paris : s. n. , 16 mai 1937

    p. 559-563
  • WALTER, Elisabeth. Le décor de quelques établissements thermaux et casinos de 1850 à 1930, Monuments Historiques, n° 1. Paris : Caisse nationale des Monuments Historiques. 1978

    p. 65-74
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Jazé-Charvolin Marie-Reine - Lagrange Joël - Thibaudier Johann