Logo ={0} - Retour à l'accueil

Central téléphonique puis musée des Télécommunications

Dossier IA69001317 réalisé en 2011

Fiche

Parties constituantes non étudiéesbureau
Dénominationsusine de matériel de télécommunication
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Lyon
AdresseCommune : Lyon 1er
Adresse : 12bis rue, Burdeau , 9, 11 rue
Terme
Cadastre : 1999 AP 232, 266, 268, 267

Une lettre du 16 septembre 1924 du directeur général des Postes et Télégraphes ( 33 bis rue Vaubecour) demande autorisation de construire au dessus de la gare du funiculaire de Lyon à la Croix-Rousse (rue Terme) un bâtiment de 2 étages, rue du jardin des plantes et rue Burdeau. (Architecte : Charles Meysson). Le bâtiment a été surélevé à la fin des années 1950 : exhaussement du central Burdeau pour répondre aux nombreuses demandes d´abonnement. L´automatisation du réseau téléphonique lyonnais date de 1928. Le Central Burdeau, aujourd´hui désaffecté a été transformé en musée des Télécommunications en 1989. Il fermera en 2002 pour cause de restrictions budgétaires et d´une insuffisance des normes de sécurité. Il était question de transférer les collections du musée de la rue Burdeau au Central Lalande (6e arrondissement) et un permis de construire a été effectivement demandé par France Télécom en février 2004 en vue du réaménagement du central Lalande en musée. Le projet a été élaboré, entre autres, par le cabinet Architecture Attitude. Ce projet est resté caduc. En 2008, un autre projet apparaît : celui de l'installation de l'école de mode Esmod. ESMOD représente 21 écoles dans 14 pays différents. Le japonais Satoru Nino prévoit d'investir deux millions d´euros dans un bâtiment de 1600 m². Celui-là même qui servait d´ancien relais téléphonique dans le musée des télécommunications. Ce projet n'a également pas abouti.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1925, daté par source
1957
Auteur(s)Auteur : Meysson Charles
Charles Meysson (1869 - 1944

Né à Montbrison, études à l'Ecole des Mines de Saint-Etienne puis Ecole des beaux-Arts de Paris, section architecture. Remporte le concours de 1900 pour la création des grilles du Parc de la Tête d'Or à Lyon, à la suite duquel il est nommé architecte de la ville de Lyon.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte

Le bâtiment sur une parcelle traversante entre la rue Burdeau et la rue des Termes. Le bâtiment de trois étages est localisé en partie au-dessus du tunnel et du parking des Termes. La façade sud (d'origine) est composée de 10 travées, le bâtiment a été surélevé d'un troisième étage à la fin des années 1950 : exhaussement du central pour répondre aux nombreuses demandes d´abonnement. Ce projet a été inscrit au plan quinquennal des services postaux de 1957. Le bâtiment mesurait auparavant 21m80, exhaussement de 3m50 environ = 25,30 m environ. La demande est transmise au Services départementaux de la Reconstruction et du logement le 16 octobre 1956. Accord du conseil départemental d´hygiène lors de sa séance du 18 avril 1957.

Mursbéton
Toitciment en couverture
Étages3 étages carrés
Couverturesterrasse
États conservationsbon état

le musée des Télécommunication a fermé en 2002.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AM Lyon : 923 WP 207, Demande du directeur des PTT pour l'édification d'un central téléphonique sur la gare funiculaire rue terme. 1922

  • AM Lyon : 352 WP 065, Exhaussement du central burdeau inscrit au plan du 14 février 1957. 1956-1957

  • AM Lyon : 1 C 308108, bibliothèque : 1 C 308108 : plaquette du musée des Télécommunications

Documents figurés
  • AM Lyon : 344 WP 174, PCA 1925 0323 : Demande du directeur des PTT pour l'édification d'un central téléphonique sur la gare funiculaire rue terme, architecte Charles Meysson. 8 oct. 1924

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Halitim-Dubois Nadine