Logo ={0} - Retour à l'accueil

Château fort de la Bouteresse

Dossier IA42001014 réalisé en 2001

Fiche

Dénominationschâteau fort
Aire d'étude et cantonBoën - Sail-sous-Couzan
AdresseCommune : Sainte-Agathe-la-Bouteresse
Lieu-dit : la Bouteresse
Cadastre : 1826 C2 443 ; 1985 C2 511, 1028

La paroisse de la Bouteresse passe pour être d'origine très ancienne, et un pont y traverse le Lignon dès le milieu du 13e siècle, mais il n'est pas fait mention du château dans les textes anciens avant sa représentation dans l'Armorial Revel. Peu auparavant, en 1401, Pierre Foron est cité comme seigneur de la Bouteresse ; le fief serait ensuite passé (à partir du 16e siècle ?) aux du Cros (ou du Croc), seigneurs de la Goutte et de la Bouteresse. Le château était formé d'une enceinte rectangulaire, entourée de fossés, dans un angle de laquelle s'élevait un donjon carré. Au 17e siècle, les Mallet de Vandègre succèdent aux du Cros ; on leur doit les aménagements intérieurs (boiseries, escalier) du château dont il ne reste qu'un corps de bâtiment accolé à une tour carrée (le donjon ?), sur une plateforme dominant la plaine qui correspond à l'ancienne emprise du château (on accède encore a des caves situées au dessous). Le corps de bâtiment bas en retour, à l'ouest, dessiné sur le cadastre de 1985, a disparu.

Période(s)Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Secondaire : 2e moitié 17e siècle

L'édifice est composé d'une tour carrée de deux étages contre laquelle est accolée un corps de bâtiment plus bas (un étage). Il est construit en moellons de granite, avec des encadrements de baie en pierre de taille (ils sont en bois sur l'élévation postérieure, très remaniée, du corps de bâtiment à un étage). Les toits sont en tuiles creuses, en pavillon sur la tour, en apentis (avec un changement de pente) sur le bâtiment bas. Un escalier suspendu tournant autour d'un jour carré, en charpente, dessert le premier étage du bâtiment et de la tour ; il est ensuite relayé vers le comble, dans la tour, par un petit escalier tournant en bois. Sous l'édifice sont creusées deux caves voûtées en plein-cintre.

Mursgranite
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toittuile creuse
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour en charpente, suspendu
Techniquessculpture
Précision représentations

Le linteau de la cheminée de la salle est supporté par des piédroits (fin du 15e siècle ?) en granite dont les extrémités sont sculptées de visages humains ; les bases sont ornées de côtes moulurées. Sur le linteau de la cheminée du 18e siècle, en granite, de la pièce située au rez-de-chaussée du corps de bâtiment bas est sculpté un trèfle à quatre feuilles (ou une pensée, allusion aux armes des Vandègre ?).

Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Guibaud Caroline - Monnet Thierry