Logo ={0} - Retour à l'accueil

Cimetière

Dossier IA42002629 inclus dans Village de Verrières-en-Forez réalisé en 2005

Fiche

Parties constituantes non étudiéescroix monumentale
Dénominationscimetière
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
AdresseCommune : Verrières-en-Forez
Lieu-dit : le Bourg
Cadastre : 1986 H 77 à 79

Dès 1873, la commune envisage la construction d'un nouveau cimetière ; ce projet est repris en 1879 : le cimetière existant, situé autour de l'église, doit être déplacé pour des raisons de salubrité et pour la poursuite de la rectification du chemin vicinal n°1. Quatre emplacements sont préconisés par une commission municipale : un terrain appartenant au séminaire (1809 D 39), une parcelle propriété de Jean Lafond (1809 D 40) et deux autres (1809 D 21, 159) appartenant au maire ; le premier paraît le plus convenable. Le devis de M. Thévenet, agent voyer, du 16 novembre 1879 (9500 F), est approuvé. Mais une lettre du 10 mars 1880 du sous-préfet précise que la parcelle retenue et appartenant au séminaire présente des inconvénients, et que le père supérieur du séminaire, J.-M. Chausse, est prêt à plusieurs sacrifices pour qu'elle ne soit pas retenue (prise en charge de la moitié du coût du nouveau terrain à trouver pour le cimetière, du règlement des plans établis par M. Thévenet, et cession de la petite parcelle nécessaire à l'accès du nouveau cimetière, que la commune projetterait de situer sur la parcelle Lafond). Le conseil municipal délibère donc en faveur de cette proposition et cède une concession de 4 m² au séminaire, demandée par le père supérieur. En 1880, la commune acquiert (le 4 juillet) la parcelle Lafond (2700 m²), et approuve les nouveaux plans du cimetière. Deux ans plus tard, en 1882, l'arrêt des inhumations est déclaré dans l'ancien cimetière (le nouveau est alors achevé) et la concession accordée au séminaire passe à 12 m². Une délibération du 17 juin 1883 précise qu'il est urgent de faire une porte latérale à côté du portail du cimetière. Le 30 mars 1890, l'ancien cimetière devant être transformé en place publique, les familles disposent de trois mois pour effectuer l'exhumation de leurs proches et enlever les divers objets des tombes ; l'agent voyer cantonal de Montbrison, Girardier, dresse les aménagements en mai 1891.

En 1900, le cimetière est déjà trop petit, il doit être agrandi au sud. En 1902, un projet d'agrandissement est déjà à l'ordre du jour, et le 27 septembre 1903 le conseil municipal approuve les plans et devis de l'agent voyer cantonal ; l'acquisition du terrain et les travaux s’élèvent à la somme de 7200 F. L'adjudication des travaux doit avoir lieu en 1904, mais le 15 octobre 1905 un rapport de l'agent voyer Larbret fait état des malfaçons de l'entrepreneur Claude Geay, de Montbrison (adjudicataire des travaux le 24 avril 1904). Un premier expert, M. Jacon, architecte des travaux du cimetière, puis un second, M. Novat, agent voyer d'arrondissement à Roanne, sont dépêchés pour le règlement de cette affaire. La réception définitive des travaux s'effectue le 29 mars 1908 et les travaux sont soldés le 17 janvier 1909.

Le 7 juillet 1950, des travaux de réparation sont réalisés à la croix de cimetière, puis trois ans plus tard la commune acquiert du terrain en bordure du mur nord du cimetière pour la construction de contreforts (réalisation de quatre éperons par Jacques Chevaleyre, artisan maçon à la Payre, pour la somme de 320 000 F). En 1955, un devis est établi par Pierre Faure, artisan charron à Verrières, pour des travaux à faire au portail du cimetière et à la croix de la place publique.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1882, daté par source
1908
Auteur(s)Auteur : Thévenet Benoit architecte attribution par source
Auteur : Jacon Jean agent voyer attribution par source
Auteur : Larbret agent voyer attribution par source
Auteur : Novat agent voyer attribution par source
Auteur : Geay Claude entrepreneur attribution par source
Auteur : Chevaleyre Jacques maître maçon attribution par source
Auteur : Faure Pierre ferronnier attribution par source

Le cimetière est de plan rectangulaire ; il a été construit en deux temps, un escalier droit, maçonné, permet le passage de l'un à l'autre et rattrape la différence de niveau. Le cimetière est clos d'un mur maçonné en moellon de granite avec couvertine en tuile creuse, percé de deux portails d'accès, un premier avec porte cochère et un second avec porte cochère et porte piétonne ; tous deux sont en pierre de taille (pierre calcaire blanche bouchardée ; piliers avec amortissement). La porte piétonne est surmontée d'un linteau sculpté d'une croix en bas-relief ; les vantaux sont en fer forgé (décor en bas-relief). Croix de cimetière dans la partie haute (nord) (étudiée).

Mursgranite
moellon
Toittuile creuse
Plansplan rectangulaire symétrique
Escaliersescalier droit en maçonnerie
Techniquesferronnerie
fonderie
Précision représentations

Ensemble porte cochère et porte piétonne, décor des vantaux des portails : partie basse pleine, décor rapporté de motifs floraux ; partie haute à barreaux droits et volutes ; décor de volutes et croix au-dessus des vantaux Porte cochère unique, décor des vantaux du portail : partie basse pleine, décor rapporté de croix et motifs floraux aux écoinçons ; partie haute à barreaux droits avec cercles en partie basse et flammes passantes en partie haute ; portail cintré avec croix sommitale ajourée.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loire. Série O : 1597 (Verrières-en-Forez). Plusieurs documents concernant le cimetière. 1834-1892. 11 juillet 1845. Lettre du maire au préfet. Demande de secours pour continuer à réparer les murs du cimetière. 17 juin 1883. Délibération. Il est urgent de faire une porte latérale à côté du portail du cimetière (200 F). Plan du cimetière établi le 7 mai 1882 par Thévenet agent voyer.

  • AD Loire. Série O : 1597 (Verrières-en-Forez). Chemise concernant le cimetière. 20 décembre 1879. Déclaration d´utilité publique du projet de translation du cimetière, par le préfet, vu la délibération du 21 août 1879 (l´achat amiable de la parcelle visée étant impossible). 6 novembre 1880. Le supérieur du séminaire s´engage à verser 1312,50 F pour la souscription volontaire mise en place pour l´acquisition d´un terrain pour déplacer le cimetière (soit la moitié de la somme totale nécessaire !) ; la fabrique s´engage à ajouter 150 F. N°1. Commune de Verrières. Transfert du cimetière. Plan général des lieux. Dressé par le soussigné, Montbrison 3 octobre 1880, Thévenet ( ?). Encre et lavis coloré sur canson, 32,6x42,5, éch. 0,001 p. m. 10 mars 1880. Délibération du conseil municipal qui vote l´acquisition des parcelles D 40 et D 42 (17,5 ares) appartenant aux héritiers Lafond, pour le nouveau cimetière. Un autre emplacement avait été envisage mais il appartenait au séminaire et se trouvait vis-à-vis de la terrasse de l´établissement (c´est pourquoi le supérieur s´est engagé à payer la moitié du prix du terrain si le choix se portait sur un autre emplacement, pour lequel il propose la propriété Lafond ; il demande en outre une concession de 4x2 m). 19 octobre 1882. Germain Sagnard est remboursé de la garantie versée pour l´exécution des travaux du cimetière. 24 novembre 1900. Le cimetière est trop petit. Il peut être agrandi dans un pré contigu au sud. 1er mars 1902. L´agent voyer cantonal J. Jacon ( ?) est consulté pour les travaux d´agrandissement du cimetière (de 1800 à 3400 m²) (il installe également la bascule de Mornand). 13 avril 1902. Délibération. Le sous-préfet déclare qu´il n´autorisera l´agrandissement du cimetière que si la commune installe convenablement les écoles. Le conseil décide de passer outre cette injonction. 29 juin 1903. Lettre du maire au sous-préfet. Un bail pour une école de filles a été signé, donc le maire demande l´autorisation pour l´agrandissement du cimetière. Projet d´agrandissement du cimetière. Plan de l´état des lieux. Dressé par l´agent voyer cantonal... le 26 septembre 1903. Montbrison, signé J. Jacon. Encre et lavis coloré sur calque, 30,5x48,7, éch. 1/1000e. Projet d´agrandissement du cimetière. Plan des travaux projetés. Dressé par l´agent voyer cantonal... le 26 septembre 1903. Montbrison, signé J. Jacon. Encre et lavis coloré sur calque, 30,8x89,5, éch. 1/1000e. mars-avril 1904. Le maire demande l´autorisation de commencer les travaux, entrée de 2,50 m fermée par un portail en fer, à pratiquer dans le mur sud qui borde un chemin rural ; mur en maçonnerie ordinaire, couverture en tuile creuse. 24 avril 1904 : Procès-verbal d´adjudication des travaux par C. Geay Vaudoire à Montbrison, pour 4882 F (total général 7200 F). 29 mars 1908. Réception des travaux

  • AD Loire. Série O : 1597 (Verrières-en-Forez). Chemise transformation en place publique de l'ancien cimetière. 23 février 1890. Délibération. Le cimetière est désaffecté depuis 1882. Des plans et devis sont demandés à l´agent voyer cantonal Girardier pour le transformer en place publique (nivellement et alignement). Dessins pour la transformation en place publique de l´ancien cimetière (minute). Dressé par l´agent voyer cantonal, Montbrison, le 18 mai 1891, signé Girardier. crayon, encre et lavis colorés sur toile huilée, 32,1x79 cm. le 15 novembre 1891. Procès verbal d´adjudication à Georges Philippon, entrepreneur à Verrières. 29 avril 1892. Réception des travaux.

    AD Loire : O : 1597
  • AC Verrières-en-Forez. Registres de délibérations du conseil municipal, 18 octobre 1868-5 juin 1887. Délibérations multiples concernant le cimetière. 5 janvier 1873 : demande pour que le produit de la taxe de mobilisation (2171,35 F) puisse être affecté soit à l´achat d´un presbytère, soit d´un nouveau cimetière, dont la commune aura incessamment besoin. 6 juillet 1879 : il faut déplacer le cimetière situé autour de l´église (salubrité, poursuite de la rectification du chemin vicinal 1). Quatre emplacements sont préconisés : terrain appartenant au séminaire (D 39), parcelle D 40 (Jean Lafond), D 21 ou D 159 (appartenant au maire). Le 1er emplacement semble le plus convenable. 21 août 1879: le conseil municipal n´a pu obtenir cession à l´amiable de la parcelle. 14 décembre 1879 : approbation du devis de Thévenet, agant voyer, du 16 novembre, pour 9500 F. 10 mars 1880 : lettre du sous-préfet disant que le terrain choisi présente des inconvénients, et qu´en plus le séminaire consentirait à des sacrifices pour qu´il ne soit pas utilisé (lettre du père supérieur du séminaire J.-M. Chausse : le séminaire s´engage à payer, à condition que le cimetière ne soit pas implanté sur ses propriétés : la moitié du nouveau terrain, les plans déjà établis par Thévenet et les nouveaux plans, et à céder la petite parcelle de terrain nécessaire à l´accès du nouveau cimetière, que la commune projetterai de situer sur la parcelle Lafond). Délibération du conseil municipal : accord pour la parcelle Lafond et pour céder une concession de 4 m² au séminaire. 4 juillet 1880 : achat de la parcelle Lafond (2700 m²). 21 novembre 1880 : demande d´approbation des pièces concernant le nouveau cimetière. 12 mars 1882 : débat pour fixer le prix des concessions. Arrêt des inhumations dans l´ancien cimetière en 1882. 17 juin 1883 : le conseil municipal porte à 12 m² la concession accordée au père supérieur Chausse. 17 juin 1883 : il faut faire faire une porte piétonne à côté du grand portail du cimetière (200 F).

  • AC Verrières-en-Forez. Registres de délibérations du conseil municipal, 1er mai 1887-1er novembre 1906. Délibérations multiples concernant le cimetière. 30 mars 1890 : affectation du terrain de l´ancien cimetière pour le transformer en place publique. Les familles auront 3 mois pour faire elles-mêmes les exhumations et enlever les croix et autres objets. La commune en profite pour demander la création de 3 foires, mardi de mi-carême, 29 juin et 3 octobre. Plan de Girardier agent voyer à Montbrison pour ouverture du chemin vicinal 1 de Montbrison à St Anthème traversant la place du bourg. 13 avril 1902 : lettre du sous-préfet : le projet d´agrandissement du cimetière ne pourra recevoir de suite que lorsque des dispositions auront été prises pour le groupe scolaire. Or, cet agrandissement est urgent, et la commune a été autorisée à faire établir le plan et devis en octobre. La commune prie donc la sous-préf. De donner suite. 27 septembre 1903 : projet d´agrandissement établi par l´agent voyer cantonal (7200 F : acquisition de terrain et travaux), approuvé. 14 février 1904 : 1ère annuité à payer pour l´agrandissement. la commune demande à être autorisée à procéder au plus tôt à l´adjudication des travaux. 3 septembre1905 : achat de terrain pour construire des contreforts au mur nord du cimetière. 15 octobre 1905 : rapport de l´agent voyer Larbret sur le différend entre la commune et l´entrepreneur du cimetière, pour malfaçon. 8 avril 1906 : requête de Claude Geay, entrepreneur de travaux publics à Montbrison, relative aux travaux d´agrandissement, et à la suite de l´expertise de Larbret. Geay refuse cet expert. La commune s´en remet pour le règlement de l´affaire à Jacon, « accepté comme architecte des travaux du cimetière ».

  • AC Verrières-en-Forez. Registres de délibérations du conseil municipal, 1er novembre 1906-25 mai 1941. Délibérations multiples concernant le cimetière. 3 février 1907 : l´affaire se poursuit... nomination d´un 2e expert, Novat agent voyer d´arrondissement à Roanne. 17 janvier 1909 : solde des travaux sur avis de l´expert.

  • AC Verrières-en-Forez. Registres de délibérations du conseil municipal, 15 août 1941-5 mai 1963. Délibérations multiples concernant le cimetière. 7 juillet 1950 : croix du cimetière (réparations de 10710F) 26 juillet 1953 : acquisition du terrain en bordure nord du mur du cimetière communal pour la construction des contreforts du mur nord du cimetière communal. M. Chevaleyre Jacques, artisan-maçon à la Payre, 4 éperons en contrefort pour 320 000F. 20 février 1955 : travaux à la croix ancestrale de la place publique et au portail du cimetière, devis établis par Pierre Faure artisan charron à Verrières pour 89 680 F

Documents figurés
  • N°1. Commune de Verrières. Transfert du cimetière. Plan général des lieux/ Dressé par le soussigné, Montbrison 3 octobre 1880, Thévenet ( ?). Encre et lavis coloré sur canson, 32,6x42,5, éch. 0,001 p. m. (AD Loire. Série O : 972, Verrières-en-Forez].

  • Projet d´agrandissement du cimetière. Plan de l´état des lieux. Dressé par l´agent voyer cantonal... le 26 septembre 1903. Montbrison, signé J. Jacon. Encre et lavis coloré sur calque, 30,5x48,7, éch. 1/1000e. (AD Loire. Série O : 972, Verrières-en-Forez].

  • Projet d´agrandissement du cimetière. Plan des travaux projetés. Dressé par l´agent voyer cantonal... le 26 septembre 1903. Montbrison, signé J. Jacon. Encre et lavis coloré sur calque, 30,8x89,5, éch. 1/1000e. (AD Loire. Série O : 972, Verrières-en-Forez].

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry