Logo ={0} - Retour à l'accueil

Clinique chirurgicale Saint-François d'Assise

Dossier IA69007198 réalisé en 2014

Fiche

Précision dénominationclinique chirurgicale
AppellationsDélices de Beauregard
Destinationsétablissement de danse, salle de spectacle, école, maison de retraite
Dénominationsrestaurant, hôpital
Aire d'étude et cantonLyon Urgences
AdresseCommune : Lyon 1er
Adresse : 17 rue
Saint-François d'Assise
Cadastre : 2012 AL 207 ; 1831 B dite La Tour Pitra 146

La maison de Beauregard qui s'ouvre sur la rue Saint-François d'Assise est le noyau le plus ancien du bâtiment. Elle a été construite avant 1830 par Antoine-Mathieu Pitrat, et a servi de café ou de restaurant doté d'une vaste salle de bal ou de spectacle sous le nom de "Délices de Beauregard". La maison comptait alors un étage sur rez-de-chaussée, le tout surmonté d'une terrasse (disposition visible sur un dessin de Drevet daté 1865,non localisé). Lorsque les Sœurs de Saint-François d'Assise prennent possession des locaux en 1856, la grande salle est provisoirement utilisée comme chapelle, puis l'ensemble de la maison est affecté à une école de garçons tenue par les Frères de la Doctrine Chrétienne. La terrasse disparait en 1890, remplacée par une toiture à longs pans. En 1909, le couvent est transformé en Clinique chirurgicale Saint-François d'Assise, à la suite de l'interdiction des congrégations enseignantes. La maison de Beauregard devient le bâtiment de la Clinique, qui accueille les salles d'opérations et de consultations. Le bâtiment dit de la Clinique, qui accueillait principalement les salles de consultation et d'opération, est construit en 1909 par les entrepreneurs Péturaud et Perret, par la réunion et l'agrandissement de trois corps de bâtiments préexistants. La maison de Beauregard est surélevée d'un étage carré et un étage de comble en mâchefer ; l'emprise de la tour Pitrat, restée béante depuis sa démolition en 1875, est comblée par une construction neuve ; et les petits corps de bâtiments hétéroclites situés de l'autre côté de la tour sont également surélevés pour former un ensemble cohérent. La clinique est désaffectée en 2001 et restructurée en 2005-2010 pour former un bâtiment de l'EHPAD Saint-François d'Assise.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle , daté par travaux historiques
Secondaire : 3e quart 19e siècle , daté par source
Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates1890, daté par source
1909, daté par source
Auteur(s)Auteur : Péturaud Louis ?
Louis ? Péturaud

Entrepreneur en 1908 à Lyon, 5 rue Terme, puis administrateur de la Société de l'Hôpital Saint-François d'Assise.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source
Auteur : Perret
Perret

Entrepreneur en 1908 à Lyon, 5 rue Terme.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source

L'immeuble se compose de trois corps de bâtiment imparfaitement alignés et construits de façon hétérogène. Le corps ouest (ancienne maison de Beauregard), long de sept travées, comprend un rez-de-chaussée et un étage carré construits en maçonnerie, alors que le deuxième étage est construit en pisé de mâchefer, l'ensemble unifié par l'enduit. Il est couvert d'une toiture à long pans et croupe. Le reste du bâtiment parait entièrement construit en pisé de mâchefer enduit. Le corps central formant saillie est large de trois travées : il compte un rez-de-chaussée et quatre étages carrés, couverts d'une toiture à longs pans et croupes. Sa façade est marquée par un léger décrochement au niveau de la fenêtre centrale au quatrième niveau : l'avant-corps en encorbellement souligné par un balcon est soutenu par deux importantes consoles retombant sur le balcon du troisième niveau. Le corps est compte trois travées en longueur et comprend un rez-de-chaussée et trois étages carrés, couverts d'une toiture à longs pans. Son mur pignon est également percé d'une travée de fenêtres latérales et de trois ouvertures irrégulièrement disposées.

Mursrésidu industriel en gros oeuvre enduit
pierre maçonnerie enduit
Toittuile mécanique
Étagessous-sol, 4 étages carrés, comble à surcroît
Couvrements
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans croupe
États conservationsbon état

Périmètre UNESCO et ZPPAUP Pentes de la Croix-Rousse

Statut de la propriétépropriété d'une association

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Rhône. 3E29424. Archives notariales de Me Louis Moiriat, registre des minutes (juin-septembre 1856).

    1er juillet 1856, acte de vente de la propriété de Beauregard aux Soeurs de Saint-François d'Assise de Lyon par les mariés Girard et Masson AD Rhône : 3 E 29424
  • Arch. mun. Lyon, 315 WP 039/4. Rue Saint-François d'Assise : alignement. Constructions de bâtiments, construction d‘un mur de clôture, exhaussement de maisons, modifications d’ouvertures (1859-1892).

    25 avril 1890 : autorisation de modifier la toiture du 17 rue Saint-François d'Assise, accordée à MM. Guichard et Jourdan représentant les Soeurs de Saint-François d'Assise de Lyon.. AC Lyon : 315 WP 039
  • AC Lyon, 344 W 150. Constructions neuves, 1908.

    Bâtiment de la Société de l'Hôpital Saint-François d'Assise, rue Saint-François d'Assise / rue Raymond. AC Lyon : 344 W 150
Documents figurés
  • Clinique chirurgicale, 17 rue Saint-François d'Assise (Lyon Croix-Rousse). ca 1927. 1 impr. photoméc. (carte postale). AC Lyon, 4 Fi 1855.

    AC Lyon : 4 Fi 1855
  • Lyon. Clinique "St-François d'Assise". Vue d'ensemble. ca 1918. 1 impr. photoméc. (carte postale). AC Lyon, 4 Fi 3626

    AC Lyon : 4 Fi 3626
Bibliographie
  • KOEHLY, Marie-Antoinette (Sœur Marie-Chantal). Sur les pas du Poverello, Congrégation des Sœurs de Saint-François d'Assise de Lyon. Lyon : maison-mère, 1954. 156 p.

    Photographies p. 32, 48
Périodiques
  • Semaine religieuse du Diocèse de Lyon. 1896-1967. Lyon : Église catholique, diocèse de Lyon.

    "Inauguration de l'Hôpital Saint-François d'Assise", n° du 28 mai 1908, p. 612-613.
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Delavenne Magali