Logo ={0} - Retour à l'accueil

Clouterie Porral puis moulin à farine Monod actuellement logement et sans affectation

Dossier IA73002878 inclus dans Paysage du bassin-versant du Chéran réalisé en 2013
Dénominationsmoulin à farine
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Châtelard (Le)
HydrographiesRuisseau de Saint-François ; bassin-versant du Chéran
AdresseCommune : Le Noyer
Lieu-dit : Pré du moulin
Adresse : Cadastre : 2008 B 1378, 1379

Un site apparaît sur la mappe sarde de 1732. Un bâtiment apparaît sur le premier cadastre français de 1879. A cette date, il semblerait qu'il s'agisse d'une clouterie appartenant à Laurent Porral. Par la suite, le bâtiment est remanié. Il est occupé par un moulin exploité par la famille Monod. Le moulin apparaît sur le recensement des moulins de 1917. Ce document nous informe que le moulin est arrêté en raison de la mobilisation de son propriétaire Camille Monod. Par la suite, il est exploité par Pierre Monod. Le moulin est toujours présent sur les recensements de 1923 et de 1924. Après la Seconde Guerre mondiale, le bâtiment est agrandi. Il cesse de fonctionner en 1968. Il semblerait que les meules aient été revendues au moulin de la Verdasse à Epersy. Actuellement le moulin Monod est toujours en place. La partie moulin est sans affectation. La partie logement est toujours occupée.

Période(s)Principale : 2e quart 18e siècle , daté par source
Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Principale : 3e quart 20e siècle , daté par tradition orale
Dates1732, daté par source
1879, daté par source

Le site est situé en rive droite du ruisseau de Saint-François, en face du site de la martinette Porral (IA73002879). Elle était alimentée par une dérivation qui est toujours visible. La clouterie a été remplacée par un moulin. Le bâtiment présente un plan rectangulaire sur 4 niveaux : un sous-sol, un rez-de-chaussée, un étage et un étage de combles. Il comporte trois parties : un logement, une partie moulin et une remise. Le bâtiment est construit en pierre et en essentage de planches. Il est couvert d'un toit à longs pans en ardoise, en tôle bac et en tuile mécanique. La partie habitation est toujours occupée. La partie moulin est sans affectation. Le moulin était équipé d'une conduite forcée et d'une turbine horizontale. Une nouvelle turbine est installée dans les années 1980. Elle est toujours visible ainsi que la conduite forcée. Une petite dynamo permettait de produire de l'électricité. Des éléments comme des meules témoignent de l'activité du site.

Murspierre
bois pan de bois essentage de planches
Toitardoise, métal en couverture, tuile mécanique
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couvrements
Énergiesénergie hydraulique
énergie électrique
États conservationsbon état

Le site se trouve dans le PNR des Bauges.

Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionparc naturel régional

Références documentaires

Documents d'archives
  • FR.AD073, C3567, Cadastre de 1728, Noyer (Le), 1732 248, Vue 3.

  • FR.AD073, 3P 7194, Premier cadastre français, Noyer (le), Section B, feuille 1, 1879.

  • FR.AD073, 3P 7195, Cadastre rénové, Noyer (le), Section B, feuille 1, 1965.

  • FR.AD073, 284 R 1, Moulins : recensements, Noyer (Le) 1917.

  • FR.AD073, 284 R 1, Moulins : recensements, Noyer (Le) 1923.

  • FR.AD073, 284 R 1, Moulins : recensements, Noyer (Le) 1924.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Bérelle Clara