Logo ={0} - Retour à l'accueil

Couvent Sainte-Marie de la Visitation, puis église paroissiale Sainte-Marie

Dossier IA42000077 inclus dans Ville réalisé en 1996

Fiche

Genrede soeurs de la Visitation
VocablesSainte-Marie
Destinationséglise paroissiale
Parties constituantes non étudiéescloître, bâtiment conventuel
Dénominationscouvent
Aire d'étude et cantonSaint-Etienne Centre
AdresseCommune : Saint-Étienne
Adresse : 7 rue, Elise-Gervais , rue, Sainte-Marie , 24 rue de la
République
Cadastre : 1826 B2 1281 ; 1864 E8 1738 ; 1996 EN 9A

Une communauté de visitandines s'installe en 1620 et fonde, en 1621, un couvent situé rue de Lyon (actuelle rue Elise-Gervais). A la Révolution française, Louis Thiollière achète comme biens nationaux les bâtiments conventuels et les transforme en dépôt de charbon. La paroisse Sainte-Marie est créée en 1805 avec pour église l'oratoire de l'hôtel-Dieu. La municipalité achète en 1807 les bâtiments de l'ancien couvent de la Visitation, et demande à l'architecte-voyer Pierre-Antoine Dalgabio de restaurer la chapelle rendue au culte en 1808 qui prend le nom d'église Sainte-Marie. Agrandie en 1825 par Jean-Michel Dalgabio, architecte-voyer, sur les bases de la chapelle primitive, l'église a absorbé l'ancien couvent. Etienne Boisson, architecte de la ville, conduit des travaux d'agrandissement et d'embellissement de l'intérieur (peintures murales) et reconstruit la façade de 1859 à 1861. Les bâtiments conventuels sont convertis en presbytère et une partie du cloître se retrouve incluse dans la sacristie et au fond de l'abside principale.

Période(s)Principale : 2e quart 17e siècle
Secondaire : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates1621, daté par source
1825
1859
Auteur(s)Auteur : Dalgabio Pierre-Antoine architecte voyer attribution par source
Auteur : Dalgabio Jean-Michel architecte voyer attribution par source
Auteur : Boisson Etienne architecte voyer attribution par source

Eglise-halle à trois nefs d'égale longueur. Sur le choeur en cul-de-four se greffent cinq absidioles rayonnantes de plus de 180° de circonférence. Une tribune couvre les bas-côtés sauf au-dessus de la 4e travée qui, voûtée de manière transversale, forme un transept non saillant, inscrit dans le volume primitif de l'ancien couvent. La nef principale est couverte par trois coupoles, les nefs latérales sont voûtées en berceau. La décoration extérieure présente de grandes fresques sculptées. La décoration homogène peinte sur les pendentifs des coupoles constitue un hymne aux vertus de la Vierge.

Murscalcaire
grès
pierre de taille
Toittuile mécanique, cuivre en couverture
Plansplan allongé
Étages3 vaisseaux
Couvrementscul-de-four
voûte en berceau
coupole
État de conservationrestauré
Techniquessculpture
peinture
Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1994/08/17
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Saint-Etienne © Ville de Saint-Etienne - Sanquer Cendrine