Logo ={0} - Retour à l'accueil

Croix de chemin, dite croix d'Estiallet

Dossier IA42002531 inclus dans Les faubourgs de la ville de Montbrison réalisé en 2005

Fiche

Appellationscroix d'Estiallet
Dénominationscroix de chemin
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Montbrison
Lieu-dit : Estiallet
Adresse : rue
Notre-Dame
Cadastre : 1986 BK 364

Cette croix se trouvait à l'origine au lieu-dit Estiallet, mais sa localisation précise n'est pas connue (une autre croix occupant déjà le principal carrefour, au croisement de la rue de Beauregard (D 69) avec la rue de l'Estiallet ; voir IA42003531). Selon Louis Bernard, elle aurait été érigée en 1628 (date partiellement lue sur le dé par T. Rochigneux à la fin du 19e siècle ; les inscriptions du dé ne sont plus visibles ; date indiquée sur la fiche de protection MH : 1629) à l'entrée de la paroisse de Montbrison pour demander l'arrêt d'une épidémie de peste (C. Latta indique que la grande épidémie de peste de Montbrison au 17e siècle a sévi de 1726 à 1730). Curieusement, son iconographie ne présente pas de saints généralement invoqués contre les maladies contagieuses (comme un croisillon d'une croix montbrisonnaise actuellement déposé à la Diana, sur lequel est figuré saint Roch). La croix a été restaurée en 1820 (date inscrite sur le piédestal) par la famille Duché ; le croisillon aurait alors été remplacé. Malgré son inscription en 1949, elle était en mauvais état lorsque le croisillon a été de nouveau cassé vers 1965 (il a disparu). Le fût a été entreposé en 1973 au musée de la Diana ; il a été installé en 1980, restauré au ciment (cassure entre les deux premiers registres de personnages) et doté d'un nouveau croisillon, dans le choeur de la collégiale Notre-Dame.

Oeuvre déplacée
Période(s)Principale : 2e quart 17e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1628, daté par source
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

La croix avait un piédestal de plan carré à faces rectangulaires verticales, et une tablette chanfreinée, visibles sur une photographie de la 1ère moitié du 20e siècle. Le dé est cublique, le fût a une base à tores et est sculpté de personnages en demi-reliefs (polychromes), disposés en trois registres de deux personnages placés sur la face principale du fût (pas de décor sur la face arrière). Le croisillon visible sur la photographie (qui correspond à celui mentionné par T. Rochigneux) avait un décor en bas-relief et des extrémités à tore et pointe conique (sans doute très proche du croisillon de la croix du Martel, IA42003533). Le croisillon réalisé vers 1980 est orné d'un Christ en croix (avec un étrange très gros clous sur les pieds) avec nimbe crucifère, et a des extrémités à tore torsadé et pointe conique terminée par une boule. Inscriptions relevées par T. Rochigneux, sur le dé : B + G / D / 162... ; sur le piédestal, dans un cartouche : CROIX / ERIGE PAR / MARIE DUCHE / ANTOINE ARCHE / ANTOINE CHAUT / ...TOINAITE ARCHE / ...ISE ARCHE /1820.

Mursgranite
TypologiesType B: croix en granite (ou en grès), 17e, 18e ou 19e siècle
États conservationsremanié
Techniquessculpture
Précision représentations

Décor sur fût : personnages sculptés, de haut en bas : saint Jean Baptiste et saint Laurent (grill, mais cet attribut a peut-être été restitué) ; sainte Catherine et sainte Barbe (tour) ; sainte Madeleine et saint Pierre (clefs). Décor du croisillon : le Christ en croix, avec le titulus sur un phylactère, sur la face principale, et la Vierge sur l'autre.

Mesuresh : 221.0 cm
Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1949/12/29

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loire. 1111 VT : 128 (Montbrison). Fonds Louis Bernard. Dossier de recensement de la croix de l'Estiallet. Dossier 42.73.1178. Etabli en novembre 1973 par Louis Bernard. Historique : croix érigée en 1628 à l'entrée de la paroisse de Montbrison pour demander la fin de la peste ; restauré par les Duché avec un nouveau croisillon en 1820. Elle tombait à nouveau en ruine vers 1965 quand le croisillon fut cassé. Le fût réparé a été entreposé en 1973 au musée de la Diana en attendant une décision définitive. Inscription : CROIX ERIGEE PAR MARIE DUCHE... 1820 (inscription de restauration). Description : sur le fût, "saints particulièrement invoqués contre les épidémies", dont deux "sont très abîmés", de haut en bas : saint Jean Baptiste et saint Laurent (?), sainte Catherine et sainte Barbe, sainte Madeleine et saint Pierre. Le croisillon n´existe plus.

  • Bibl. Diana. Fonds Rochigneux, 17 F 12 : "Croix du Forez". [Dessin d'une croix de Montbrison : croix de l'Estiallet ?]. Annotation manuscrite : "Montbrison / au dos figure de Vierge sur un culot / abbé ou prieur portant croix et objet / évêque portant crosse mitre et calice / St Pierre portant les clefs / draperie curieuse / tête en arrière / personnage curieux tenant un objet Ste Cécile / Ste Catherine portant épée et roue / une femme bien drapée portant un livre de la droite / [inscription dé ] B+G // D // 162... / [inscription sur base dans un cartouche] CROIX / ERIGE PAR / MARIE DUCHE / ANTOINE ARCHE / ANTOINE CHAUT / ...TOINAITE ARCHE / ...ISE ARCHE /1820" (dessin au crayon ; fiche cartonnée, 16x12,4 cm ; 1er quart 20e siècle, 1er quart 20e siècle).

  • ROCHIGNEUX, Thomas. Excursion archéologique de la Société de la Diana à Montbrison, Essertines, Châtelneuf, Sauvain & SaintBonnet-le-Courreau, le 19 juillet 1892, Compte-rendu par M. T. Rochigneux, Bulletin de la Diana, t. 7, 1894 (supplmément, p. 223-303)

    p. 229
Documents figurés
  • Croix de chemin en pierre sculptée, 1629 / Gourbeix, Jean (photographe). 1 photogr. pos. : négatif argentique noir et blanc. Date de prise vue : 1960 (Ministère de la Culture, Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (archives photographiques) diffusion RMN ; N° phototype 60P00240).

Bibliographie
  • BAROU, Joseph. Délivrez-nous de la peste !, La Gazette, 22 décembre 2006. Accès internet :

  • BERNARD, Louis. Les croix monumentales du Forez. Saint-Etienne : Conseil Général de la Loire, 1971

    p. 12, 105, 107, 108, 111, 120
  • LATTA, Claude. Histoire de Montbrison. Lyon : Horvath, 2e éd., 1994.

    p. 71
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline