Logo ={0} - Retour à l'accueil

Croix de mission

Dossier IA42002941 réalisé en 2005

Fiche

Appellationscroix de mission
Dénominationscroix monumentale
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
AdresseCommune : Essertines-en-Châtelneuf
Lieu-dit : le Bourg
Cadastre : 1986 H non cadastré (vers H 178)

Croix de mission érigée devant l'église en 1862, le jour de la clôture d'une mission prêchée par le Père Bernard et le Frère Damien, dominicains de Lyon. La croix était à l'origine sur un socle fait de rochers artificiels (Epinat). Elle a été déplacée en 1900 (AC).

D'après l'étude de J.-P. Poma, on peut attribuer cette croix à l'atelier du fondeur lyonnais Jacquet.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1862, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Jacquet I.
I. Jacquet

Plaque sur une croix de même modèle située à La Celle (Allier) : AMEUBLEMENTS / D'EGLISES / I. JACQUET / AVENUE DU DOYENNE 3 / LYON. Cet atelier existait en 1836 (premier recensement de Lyon disponible), avec Désiré, fondeur et Rivoire, ouvrier. Le directeur est ensuite Jacquet, puis Zamlynsk de 1883 à 1912, date de sa fermeture (historique établi par les AD Rhône pour J.-P. Poma).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur attribution par travaux historiques

Plateforme de deux degrés, piédestal monolithe avec base à cavet, tablette à double cavet. Croix en métal : armature en fer forgé : fers carrés pour les bordures, volutes de soutènement ; décor en fonte, ajouré.

Mursgranite
fonte
fer
TypologiesType E: croix en fonte
Techniquesfonderie
Précision représentations

Décor en fonte : sur les extrémités des bras et du fût, rinceaux de vigne ; autour de la croisée, les instruments de la Passion entrecroisés et noués de rubans : bras inférieur, colonne et échelle (revers : tenaille et marteau), lance et éponge (revers : étendard, aiguière, gantelet) ; bras droit, les trois clous, fouet, lanterne, faisceau de verges ; bras gauche, jonc, sabre, massue. A la croisée, la couronne d'épines avec le Sacré-Coeur. Bras supérieur, un calice d'où sort une hostie, phylactère avec JNRJ. Extrémités des bras : monogramme AM.

Mesuresh : 595.0 cm
l : 220.0 cm
pr : 220.0 cm

Croix à comparer avec la croix de Lérigneux, IA42002014, datée 1851.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Essertines-en-Châtelneuf. Registre de délibérations du conseil municipal. 17 février 1888-13 décembre 1925. Délibération du 4 février 1900. Le chemin n°2 a été remanié : il a empiété sur le jardin de l'école et a causé le déplacement de la croix de mission ; la partie restante du jardin de l'école servira à l'élargissement de la place publique et pour le nouvel emplacement de la croix, vu que la maison d'école possède un autre petit jardin.

Bibliographie
  • EPINAT, Joannès (abbé). Le Pont. Bulletin paroissial de la commune d'Essertines-en-Châtelneuf. Juin 1948. Rubrique Un peu d'histoire de chez nous : 'Notre église et ses curés'.

  • POMA, Jean-Pierre. La croix de mission de Lassouts. Patrimonì, n°59, novembre-décembre 2015.

    p. 18-25
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline