Dossier IM01000473 | Réalisé par
demi-relief, armoiries des Covet, Château fort
Copyright
  • © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Trévoux
  • Commune Saint-Bernard
  • Emplacement dans l'édifice 1er étage ; grande salle ; dite des gardes

Les armoiries figurées ici sont celles des Covet (ou Cauvet, Couvet), seigneurs de Saint-Bernard de 1599 à 1801 ; issus d'un charretier, François Covet, transporteur entre Marseille et Lyon, Jean et Martin Covet sont nés à Bourg-en-Bresse en 1526 et 1530 environ ; les deux frères ont le sens des affaires : rapidement enrichis dans le commerce maritime, ils se constituent ensemble un patrimoine foncier et une immense fortune, s'introduisent dans la haute société marseillaise et dans la noblesse par les mariages de leurs enfants ; pour marquer leur solide fraternité, ils prennent pour armes deux pins entrelacés en leur tronc, et pour devise : Unio fortis (Nostradamus, 1614) ; en 1590, ils achètent la baronnie de Montribloud, puis Martin s'installe à Lyon, où il est échevin en 1591 ; en 1597, ils décident de partager leurs biens : Jean garde ceux de Provence, Martin ceux de Bresse et de Dombes qu'il augmente de la baronnie de Saint-Olive et, en 1599, de la seigneurie de Saint-Bernard, acquise de l'église de Lyon ; cependant, les Covet durent attendre 1666 pour être officiellement déclarés nobles par arrêt du conseil du 26 novembre ; ce relief armorié ornait peut-être la hotte de cheminée de la salle des gardes, mais plus vraisemblablement la porte du pavillon d'entrée ; la devise inscrite ne correspond pas à celle que s'étaient choisie les deux frères originaires de la lignée : chaque branche s'est probablement individualisée plus tard par sa propre devise ; la situation du casque correspond à celle d'un comte, dignité obtenue en 1660 par Antoine de Covet, comte de Montribloud, seigneur de Saint-Bernard, d'_Arcieux et de La Fontaine.

Pierre calcaire rectangulaire sculptée d'armoiries : écu à deux pins entrelacés en bas-relief, timbré d'un heaume de face en demi-relief, orné de ses lambrequins en bas-relief, banderole en cimier avec devise gravée

  • Catégories
    sculpture
  • Structures
    • rectangulaire vertical
  • Matériaux
    • calcaire, blanc taillé, décor dans la masse, décor en demi-relief, décor en bas-relief, décor à relief gravé
  • Précision dimensions

    h = 86 ; la = 58 ; pr = 26

  • Iconographies
    • ornementation, armoiries, écu, heaume, banderole symbole
  • Précision représentations

    ornementation (symbole : armoiries, écu, heaume, banderole)

  • Inscriptions & marques
    • armoiries, sculpté, sur l'oeuvre
    • devise, gravé, partiellement illisible
  • Précision inscriptions

    armoiries identifiées : (d'or) à deux pins de (sinople) sortant d'un même tronc, ou : (d'or) à deux pins entrelacés et passés en double sautoir de (sinople) fruités (d'or) ; devise : NON (NIHIL ?) SVM

  • État de conservation
    • oeuvre déposée
    • manque
  • Précision état de conservation

    Relief déposé par terre, près de la cheminée ; angle inférieur gauche cassé et disparu

  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée
  • Intérêt de l'œuvre
    À signaler
  • Protections
    oeuvre non protégée MH
Date d'enquête 1992 ; Dernière mise à jour en 1995
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice
Château fort

Château fort

Commune : Saint-Bernard
Lieu-dit : au Bourguignon