Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ecart de Pételaz

Dossier IA74002546 réalisé en 2015

Fiche

Propriétaires en 1732 (mappe sarde)

Paris dit Benin Joseph (n° 2148, grange et cour ; n° 2156, maison ; n° 2164, four) / Paris Jacques (n° 2157, maison ; n° 2158, grange) / Gilloz dit Goudet Georges (n° 2161, maison, grange et cour) / Brunier Jacques (n° 2162, grange ; n° 2164, maison) / Christollet Pierre (n° 2166, maison grange et cour) / Bogey Jacques et Jean-Pierre (n° 2174, maison) / Paris dit l’Espérance Jacques (n° 2176, maison ; n° 2178, grange) / Petellat François (n° 2177, maison grange et cour)

Le hameau de Pételaz est déjà, en 1728, divisé en deux parties (l’une au nord-est, l’autre au sud-ouest) de part et d’autre du chemin de Saint-Offenge-Dessous à Cusy ; toutes deux possèdent des bâtiments distendus entre eux. A cette date-ci on trouve la présence nombreuse de représentants de la famille Paris qui possèdent 7 bâtiments regroupés en trois fermes composées de deux bâtiments distincts (une grange et une étable) et d’un four à pain privé (Paris dit Benin Joseph). Brunier Jacques possède également une ferme à deux bâtiments disjoints et Bogey Jacques et Jean-Pierre ne possède qu’une maison. Nous trouvons également trois fermes qui semblent être à juxtaposition en ligne et qui sont décrites en tant que maison, grange et cour (fermes de Gilloz, Christollet et Petellat).

Propriétaires en 1890 (cadastre dit napoléonien)

Paris Philippe (n° 637, maison) / Paris Eti / Paris Jean-Marie, fils d’Étienne (n° 647, maison) / Paris Etiet Domenget François (n° 649, four ; n° 650, maison ; n° 682, maison) / Brunier Pierre (n° 651 , maison) / Paris Eti / Brunier Honoré dit Michaud (n° 677, maison) / Morel Eti/ Rambaud Marie et Belmond Louis, cordonnier à Belley (Ain) (n° 684, maison) / Paris François, veuve née Laubé Rosalie, cultivatrice (n° 686, maison)

Le cadastre de 1891 nous indique que l’écart de Pételaz regroupe Pételaz-Ouest et Pételaz-Est. Le patronyme Paris est encore bien présent en 1890 (Paris Philippe, Étienne dit l’Espéra, Jean-Marie, Étienne fils de Joseph, veuve de François) et ses membres sont propriétaires de huit bâtiments. L’écart comporte beaucoup de maisons (ou ferme) sans dépendance (au nombre de sept), ainsi que deux maisons avec une petite dépendance et une dernière constituée de bâtiments disjoints (une maison avec un bâtiment agricole séparés par la cour, et un four à pain accolé à un petit édifice d’habitation assez éloigné) propriétés de Paris Étienne dit l’Espéra et Domenget François (n° 649, four ; n° 650, maison ; n° 682, maison). Entre les cadastres de 1728 et 1891, hormis deux ou trois constructions supplémentaires au 19e siècle, le parcellaire bâti est presque identique : les parcelles 678 (qui s’accole à celle portant le numéro 677) et 654 (isolée) sont ajoutées. Nous notons également la présence d’une croix de chemin, dite croix de Pételaz, à la croisée du chemin de Saint-Offenge-Dessous à Cusy et du chemin de Pételaz (détruite) et de deux sources d’eau (non vues).

L’écart de Pételaz, sur le cadastre actuel de 2015, comporte encore deux lieux-dits (identiques à ceux de 1891). Pételaz-Ouest comprend encore trois bâtiments présents sur le cadastre précédent (deux ont disparu et trois autres sont en plus). Pételaz-Est ne conserve que deux constructions anciennes (quatre ont disparu, deux sont nouveaux). Seuls deux anciennes fermes ont fait l’objet d’un repérage : 2015 D7 504, 506 (IA74002547) ; 2015 D7 502 (IA74002548), les autres bâtiments ayant été trop remaniés ou détruits.

Liste des constructions non étudiées de l’écart

* Maisons (2015 D7 709 et 2015 D7 707), Pételaz-Ouest : deux maisons récentes.

* Ferme (2015 D7 470), Pételaz-Est : ferme à juxtaposition en ligne avec logis au rez-de-chaussée et à l’étage (galerie bois et escalier d’accès bois) à l’est, puis grange-table dans le prolongement. Encadrement des baies en calcaire, toit à demi-croupes en tuile plate mécanique, débord par toit désaxé. Ancienne ferme qui, sous le numéro 654, appartient en 1892 à Paris Étienne, fils de Joseph (Photo. IVR84_20187400325NUCA_P.jpg ; Photo. IVR84_20187400326NUCA_P.jpg)

* Bassin en ciment moulé à deux vasques et décor de cadres sur les côtés. (Photo. IVR84_20187400327NUCA_P.jpg ; Photo. IVR84_20187400328NUCA_P.jpg)

* Ferme (2015 D7 545), Pételaz-Est : vestige d’habitation du 19e siècle avec une reconstruction partielle en parpaing. Ancien emplacement en 1892 de deux constructions propriétés de Paris Étienne dit l’Espéra et Domenget François (n° 649, four ; n° 650, maison)

* Ferme (2015 D7 466), Pételaz-Est : ruines encore visibles de l’ancienne ferme ayant appartenu en 1892 à Paris Jean-Marie, fils d’Étienne (n° 647, maison). Présence proche d’un bassin à deux bacs (de tailles différentes) en ciment ; absence de la borne d’arrivée d’eau. (Photo. IVR84_20187400331NUCA_P.jpg)

* Four à pain (2015 D7 478), Pételaz-Est : ruine d’un ancien four à pain qui abrite aujourd’hui un four à pain dit « Alsacien » (four rectangulaire en métal)

* Remise (2015 D7 478), Pételaz-Est : remise en maçonnerie enduite au ciment. (Photo. IVR84_20187400329NUCA_P.jpg ; Photo. IVR84_20187400330NUCA_P.jpg)

* Ferme (2015 D7 472), Pételaz-Est : reste de fondations de murs de l’ancienne ferme propriété de Paris Philippe (n° 637, maison).

* Ferme (2015 D7 479), Pételaz-Ouest : de l’ancienne ferme à juxtaposition il ne reste en place que la partie grange-étable ; le logis a été détruit. Paris Etienne dit l’Espéra est propriétaire en 1892 du n° 644, maison. (Photo. IVR84_20187400332NUCA_P.jpg ; Photo. IVR84_20187400333NUCA_P.jpg)

AppellationsPételaz
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Cusy
Lieu-dit : Pételaz
Cadastre : 1732 Su ; 1890 D7 ; 2015 D7

l'écart de Pételaz, depuis déjà le 18e siècle (mappe sarde de 1732) est scindé en deux parties constituées de "maisons" (fermes) disjointes ou à juxtaposition. le cadastre de 1890 nous montre une implantation du bâti pratiquement semblable avec la présence d'une croix de chemin aujourd'hui disparue. Actuellement peu de fermes anciennes demeurent en place, et encore moins ayant conservé un intérêt patrimonial. Un lotissement au nord de l'écart est venu densifier l'environnement immédiat de l'écart.

Période(s)Principale : 18e siècle , (détruit)
Principale : milieu 19e siècle

l'écart est constitué de plusieurs anciennes fermes dites à juxtaposition, nombreuses sont celles qui ont été très remaniées. Seul deux bâtiments ont été repérés et ont fait l'objet d'un dossier (IA74002547 et IA74002548). Présence de deux bassins en ciment, des restes de fondations d'anciennes fermes du 19e siècle et d'un four à pain.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile plate mécanique
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans demi-croupe
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en charpente
escalier intérieur
Typologiesferme à juxtaposition
État de conservationremanié
Statut de la propriétépropriété privée
© Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Monnet Thierry - Monnet Thierry - Guibaud Caroline